Rejoignez-nous

Reprise

A Genève, bars et restaurants restent prudents

Publié

,

le

Au maximum un établissement sur deux a rouvert ses portes aujourd’hui selon Laurent Terlinchamp, président de la Société des Cafetiers, Restaurateurs et Hôteliers de Genève. La plupart d’entre eux accomplissent des efforts considérables pour rassurer les clients et se conformer aux restrictions sanitaires pour poursuivre la lutte contre le Covid-19. Le nombre de tables a été réduit, les opérations de nettoyage renforcées, la mise à disposition de gel hydroalcoolique généralisée, le marquage et fléchage, systématisés.

Au restaurant Le Montbrillant, lieu réputé du quartier de la gare Cornavin, Sebastien et Florence Florenza, gérants de l’établissement ont du garder les deux tiers de leur équipe en RHT. En salle, il a fallu réduire de plus de moitié le nombre de tables disponibles. Dès 10 heures du matin, l’établissement a été controlé pour vérifier la conformité de son dispositif.

Florence Florenza devant sa carte du jour proposée à ses premiers clients, le 11 mai 2020.

Florence Florenza Restaurant Le Montbrillant à Genève

Parmi les autres dispositions, l’absence de service au bar, le port du masque « qui n’empêche pas le sourire ». Après le départ de chaque client, les tables sont désinfectées, salières et poivrières, remplacées. La patronne s’amuse d’aller jusqu’au bout de sa démarche en nettoyant les pièces de monnaie avec du désinfectant pour éviter une éventuelle transmission du virus.

Service au bar suspendu. L’apéritif ou le café n’est servi qu’en salle.

Aux Pâquis, le Qafé Guidoline qui était impatient de rouvrir ses portes a pu accueillir ses premiers clients. Là aussi, personnel masqué et lavage des mains systématique.

Une serveuse du Qafé Guidoline et le gérant Daniel Rinaldi

 

Daniel Rinaldi Gérant du Qafé Guidoline aux Pâquis

Le maître des lieux veille à ce que les consignes soient bien appliquées. Déjà à l’ouverture, un client récalcitrant a du être recardé poliment afin de se désinfecter les mains. Un autre, invité à se rassoir pour régler ses consommations pour limiter les déplacements en salle. Le comptoir occupe une grande partie du lieu, il y sera possible de consommer debout. Cependant un marquage au sol devra être observé pour que les clients se tiennent à distance. Ce lundi, la météo reste mitigée. La terrasse sera déployée dans le courant de la semaine. Alors que l’atmosphère est apaisée en milieu de journée, une question subsiste. Comment se dérouleront les soirées arrosées? La clientèle du soir conservera t-elle son sang froid pour jouer le jeu des nouvelles consignes sanitaires?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reprise

11 mai, à l’heure du grand redémarrage à Genève

Publié

le

Les bars et restaurants prêt pour l'ouverture (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Genève se réveille en ce lundi 11 mai et reprend le chemin d’une vie normale, à la fin du semi confinement, de la fermeture des écoles, bars et restaurants et d’une mise à l’arrêt presque générale. C’est aujourd’hui que la vie redémarre pour bon nombre de travailleurs et écoliers, avec bien évidemment des différences par rapport à notre vie d’avant. Radio Lac vous accompagne dans cette reprise avec nos reporters dans tout Genève, sur le chemin de l’école, dans le trafic ou en gare, et même en salle de sport.

Des douanes chargées, dès le matin

Une grande majorité des travailleurs sont de retour sur la route aujourd’hui, ce qui provoque un trafic plutôt chargé dans le centre de Genève, mais pas supérieur à la normale malgré des axes bien encombrés ce matin. Comme avant le confinement, le pont du Mont Blanc, le quai Gustave Ador et la route de Malagnou, entre autres ont été particulièrement chargés. En revanche, les douanes sont bien embouteillées depuis plusieurs heures.

Seulement certaines douanes sont ouvertes ce matin et sous contrôle pour le passage des travailleurs qui doivent être munis de justificatifs. Pour les écoliers domiciliés en France, ils doivent être également munis d’un justificatif scolaire pour passer la frontière, comme une attestation de l’école ou une carte d’étudiant.

Les douanes ouvertes tous les jours sont Anières, Bardonnex, Perly, Ferney-Voltaire, Meyrin, Moillesulaz et Thônex-Vallard à ce jour. Ne sont ouvertes que du lundi au vendredi de 6h à 20h, la douane de Mon-Idée et la douane de Veyrier.

Toutes les informations sur les ouvertures de douanes et les horaires sont à retrouver sur le site du canton de Genève.

Carte du trafic ce lundi 11 mai à 9h.

Notre reporter suit deux Genevoises sur le chemin de l’école

Du côté des Eaux-Vives, c’est l’effervescence pour Nati Gomez et ses deux filles ce matin. En effet, il faut reprendre les bonnes habitudes et c’est un climat d’excitation qui règne dans l’appartement. Notre reporter Judith Monfrini s’est invitée pour cette rentrée pas comme les autres et a suivi la famille genevoise pour son retour à l’école.

Ava, 5 ans et Lola, 12 ans, respectivement scolarisées en 1P et 8P à l’école des Vollandes aux Eaux-Vives, se réjouissent de reprendre les cours et de retrouver leurs camarades. Retrouvez notre reportage photo:

Lola (à gauche), Ava (à droite) et notre reporter Judith Monfrini (en haut à droite) se réjouissent de cette rentrée.

Il faut reprendre les habitudes, se coiffer, s’habiller, être à l’heure. Des gestes simples mais que le confinement avait aussi balayé. Ce retour à la normal réjouit en particulier Nati, la maman, qui estime que l’école est importante pour ses filles.

Sacs sur le dos et bien équipées pour affronter la pluie qui ne donne pas envie de traîner dehors, les deux jeunes filles se mettent en route pour rejoindre l’école de Vollandes.

Ava est accueillie à l’entrée de l’école, qui à pris de nombreuses mesures d’hygiène pour assurer la sécurité des enfants et des professeurs. Les bureaux des enfants seront désinfectés régulièrement. Pour la maman des deux jeunes filles, la peur n’est pas vraiment au rendez-vous, mais l’ambiance est particulière:

Nati Gomez Maman de Lola et Ava

Du monde dans le Léman Express

À la gare Cornavin également, l’effervescence se fait ressentir, et c’est notre reporter Sébastien Telley qui s’y est rendu ce matin. Avec parfois l’impression que la vie ne s’est pas arrêté pendant tout ce temps. À la sortie du Léman Express partant d’Annemasse jusqu’à la gare Cornavin, les pendulaires sont au rendez-vous, et en nombre plutôt important à l’approche de l’heure de pointe. Les mesures de distanciations sociales sont respectées au sein des wagons et la plupart des usagers portent un masque.

Cependant, peu de vélos en circulation ce matin au vu de la météo peu favorable de ce premier jour des Saints de glaces.

Une circulation dans Genève qui reprend son cours normal, avec du monde sur la route mais aussi dans les trains CFF et sur le réseau TPG.

Une situation presque habituelle aux arrêts de tram et bus devant la gare ce matin.  Dans la gare, des banderoles rouges redonnent le message au gout du jour: « Protégez-vous! » ,  et plusieurs mesures sont prises pour éviter la proximité entre les usagers, dans les escalators, sur les quais, ou encore à l’intérieur du hall de Cornavin.

Les usagers des transports semblent avoir bien compris les mesures prises pour accompagner le redémarrage. En effet, les quais se vident aussitôt le train ou le bus arrivé, dans une gare où, auparavant, on prenait le temps pour discuter, boire un café ou manger un croissant.

Les salles de sport sur les starting blocks

Aujourd’hui, c’est aussi un retour à la normale pour de nombreux commerces, restaurants, bars, mais aussi pour les salles de sport qui peuvent rouvrir, avec bien entendu des conditions et des mesures d’hygiène un peu spéciales. Notre reporter Philippe Verdier s’est rendu ce matin à l’ouverture de Let’s Go Fitness, une salle des Paquis. À 7h tapantes, déjà trois personnes attendaient impatiemment le retour sur les machines.

Pour cette salle de 1800m² répartis sur deux niveaux, il sera dans un premier temps impossible d’accueillir plus d’une soixantaine de personnes pour bien respecter les mesures de sécurité. Des mesures qui bouleversent un peu les habitudes de cette salle, comme par exemple les cours collectifs qui ne peuvent pas avoir lieu. Il est en effet impossible de faire respecter les distances de sécurité dans ce contexte. Giuseppe, le gérant  de la salle, était au micro de Philippe verdier:

Giuseppe Gérant de Let's Go fitness aux Paquis

Les marquage au sol permet de réaliser un parcours sans aucun contact. Des lignes jaunes qui s’intègrent parfaitement dans le paysage de la salle et qui permettent aux sportifs de faciliter  le parcours ont été posées au sol. La distance sociale est de mise à l’accueil, avec validation de l’entrée par un badge scanné par le client lui-même, récupération et remise des clés de vestiaire par le client.
Un sens de circulation d’entrée et de sortie a été tracé pour garantir en toutes circonstances les recommandations sanitaires.
Dans les vestiaires, pas plus de 17 personnes pourront se changer au même moment. La direction du club demande aux clients de proximité de venir déjà vêtus en tenue de sport et de se doucher si possible à la maison. Malgré ces mesures, les clients sont ravis de retrouver les installations. La pratique d’un sport n’a pas toujours été possible pendant le semi-confinement, et le retour dans les salles de fitness est un soulagement pour certains clients, comme Yvan :
Yvan Client de Let's Go fitness aux Paquis

 

Continuer la lecture

Actualité

Rentrée genevoise: le retour en classe est bénéfique pour l’enfant

Publié

le

Lundi, c’est la rentrée scolaire après 8 semaines de confinement à Genève à cause du coronavirus. Et pour de nombreux parents c’est l’angoisse ! Mais le retour à l’école est essentiel, tant sur le plan des apprentissages que sur celui de la socialisation.

Beaucoup d’incertitudes médicales entourent cette rentrée scolaire. Ce qui n’est pas pour rassurer les parents et certains annoncent déjà qu’ils ne s’y plieront pas. Pourtant, les autorités politiques suisses se sont basées sur les dernières études scientifiques, suédoises, australiennes et hollandaises. Elles montrent que moins de 1% des enfants de 0 à 15 ans sont malades et qu’ils se transmettent moins le virus. Et cela dans toute l’Europe. Que le pays soit confiné ou non, comme en Suède.

Apprentissages et socialisation

La Société suisse de pédiatrie s’est également prononcée en faveur d’un retour en classe. Santosh Itty, pédiatre, pédopsychiatre et thérapeute de famille à la consultation de couples et familles des HUG dit comprendre le stress des parents mais il est important que l’enfant puisse retrouver son école. Aussi bien sur le plan des apprentissages que sur celui de la socialisation. Docteur Santosh Itty.

Dr Santosh Itty pédiatre - pédopsychiatre et thérapeute de famille

pédiatre, pédopsychiatre et thérapeute de famille-Consultation couple et famille – HUG

Anxiété et dépression: les conséquences du confinement

Plus le confinement est long, plus l’on va développer de  l’Anxiété et de la dépression.De 30 à 40% de personnes développent des troubles anxio-dépressifs, selon une étude datant de février publiée dans Le Lancet. Et si les enfants ne retournent pas à l’école avant l’été, cela fera cinq mois sans classe. Depuis huit semaines, ils sont sur leur garde et on parle de «stress chronique». Un phénomène observé à Paris et dans une moindre mesure à Genève, en tout cas pour l’instant. Docteur Santosh Itty.

Dr Santosh Itty pédiatre - pédopsychiatre et thérapeute de famille

Le pédopsychiatre recommande aux parents de se montrer confiants et de faire confiance à l’enfant. L’école en demi-classe et les mesures de protection sont là pour encadrer la rentrée. Il faut expliquer la situation aux enfants avec des mots simples, selon le pédopsychiatre. Si les parents font confiance aux enseignants pour protéger les élèves, leurs enfants suivront.

On rappelle qu’à Genève l’école reprend en demi-classe pour éviter les contacts trop rapprochés entre les élèves.

retrouvez l’intégralité de l’interview du Docteur Santosh Itty. (suit)

 

 

Continuer la lecture