Rejoignez-nous

Actualité

Coronavirus: le confinement guette toute la Suisse

Publié

,

le

Le confinement guette toute la Suisse tant l'épidémie de coronavirus flambe.

Le Parlement à Berne jette l'éponge. Le Tessin, le Jura et Bâle-Campagne ont décidé ce week-end de fermer tous leurs commerces à l'exception des magasins d'alimentation et des pharmacies. Les Chambres fédérales donnent un signal sur la puissance de l'épidémie qui s'abat actuellement sur la Suisse: elles ne siégeront pas dès lundi pour leur troisième semaine de session.

Car comme ailleurs, l'épidémie s'emballe en Suisse. Le nombre de cas annoncés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a fait un bond de 800 en l'espace d'un jour pour se fixer à 2200. Le nombre de décès était de 14 dimanche, dont six pour le Tessin.

A Genève

La police genevoise ferme trois postes au public

La police genevoise suspend l'accueil au public dans trois postes dès lundi. Ceux-ci ne peuvent pas garantir une sécurité sanitaire optimale tant pour le public qui devrait s'y rendre que pour les collaborateurs. Les avant-postes ne sont pas équipés de parois de séparation transparentes au niveau de l'accueil, indique la police genevoise dans un communiqué dimanche. Les postes concernés sont ceux du Bourg-de-Four (3, place du Bourg-de-Four), de Versoix (5, place Charles-David) et de Blandonnet (2, chemin de Blandonnet). La situation reste inchangée pour les autres postes de police qui disposent d'un équipement adéquat: ainsi le poste de l'aéroport et celui des Pâquis continuent à accueillir le public 24/24 et 7/7.

Le trafic du Léman Express perturbé, surtout en France

La circulation du Léman Express sera perturbée dès lundi. Au vu du nombre important d’arrêts maladie et de la fermeture des établissements scolaires, une partie du personnel ne pourra assurer sa prise de poste. Le trafic est maintenu pour autant que cela reste possible, ont indiqué Lémanis, les CFF et la SNCF dans un communiqué dimanche. Sur le territoire suisse, tous les trains Léman Express circulent "en principe", selon l’horaire entre Coppet et Chêne-Bourg.

Dans le reste de la Suisse

Les Chambres fédérales interrompent leur session de printemps

Les Chambres fédérales vont interrompre la session de printemps en raison de l'épidémie de coronavirus. Elles ont pris cette décision dimanche. La session aurait dû reprendre lundi pour sa troisième et dernière semaine. En raison de l'aggravation rapide de la situation coronavirus, les bureaux des Conseils ont décidé d'interrompre leurs travaux à la demande de la délégation administrative, ont annoncé les services du Parlement sur Twitter dimanche.

Le Jura ferme aussi tous ses commerces dès lundi

Après le Tessin et Bâle-campagne, c'est au tour du Jura de boucler tous les commerces à l'exception des magasins d'alimentation et les pharmacies. Dès lundi, tous les guichets des administrations seront en principe fermés.

Les commerces offrant de manière prépondérante des biens de première nécessité sont épargnés. Il s'agit des stations-services et shops attenants, kiosques, marchands de journaux, pharmacies, drogueries, banques et offices de poste.

Unia appelle à sauvegarder les salaires

Des entreprises tentent de reporter sur les employés les coûts qui découlent des mesures de fermeture des écoles prises vendredi par le Conseil fédéral pour contenir la propagation du coronavirus, dénonce le syndicat Unia. Des licenciements, des réductions de salaire, ou des vacances obligatoires ne sont pas autorisés, rappelle-t-il. Les secrétariats de l'Unia sont actuellement inondés de demandes de renseignements de travailleurs inquiets des conséquences des mesures d'urgence.

Le patron de Swiss espère une aide de l'Etat
Le patron de Swiss Thomas Klühr espère une aide de l'Etat en raison des effets dramatiques du coronavirus sur les compagnies aériennes. "Je compte sur le fait que le Conseil fédéral est conscient de l'importance de Swiss", a-t-il déclaré dans le SonntagsBlick. Selon lui "aucune compagnie aérienne ne survivra à la crise du coronavirus sans aide de l'Etat". Si la situation devait encore s'aggraver, Swiss devrait alors clouer au sol tous ses avions et serait dépendante des aides étatiques. Le ministre de l'économie Guy Parmelin est conscient de la situation difficile de Swiss. "Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) est en contact étroit avec Swiss et le canton de Zurich depuis le début afin d'apporter un soutien rapide et non bureaucratique à la compagnie et à ses employés", a-t-il déclaré. "Si d'autres mesures s'avéraient nécessaires, nous examinerions la question avec Swiss".

 

En Europe...

Les Pays-Bas vont fermer écoles, bars et restaurants

The gouvernement néerlandais a ordonné dimanche la fermeture de toutes les écoles, bars, restaurants, maisons closes ou encore coffee shop, afin de contrôler la progression de la pandémie de coronavirus. Cette mesure sera en vigueur jusqu'au 6 avril. A partir de lundi, tous les restaurants et bars seront fermés ainsi que les clubs de sport, saunas, maisons closes et coffee shop.

Les Autrichiens exhortés au confinement. Fini les vols vers la Suisse

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a appelé, dimanche, la population de son pays à renoncer à ses déplacements lorsqu'il ne s'agit pas d'une nécessité professionnelle, de se ravitailler ou de porter assistance, afin de freiner la propagation du coronavirus. En conséquence, la gouvernement a annoncé, dimanche, d'autres mesures pour restreindre la fréquentation de l'espace public: les cafés et restaurants seront fermés à partir de la semaine prochaine, alors qu'ils devaient bénéficier d'une tolérance d'ouverture jusqu'à 15h00, tout comme les espaces de jeu en plein air et les infrastructures sportives. La décision de fermer les commerces non essentiels avait, elle, déjà été prise vendredi. L'Autriche a par ailleurs élargi dimanche la liste des pays avec lesquels les liaisons aériennes vont être suspendues: Grande-Bretagne, Pays-Bas, Russie et Ukraine s'ajoutent à l'Italie, l'Espagne, la France et la Suisse.

Vatican: les célébrations de la semaine de Pâques sans fidèles

Toutes les célébrations liturgiques de la semaine de Pâques se tiendront sans fidèles sur la place Saint-Pierre. La mesure a été prise pour cause de coronavirus, a annoncé dimanche le Vatican. Le Vatican précise que "jusqu'au 12 avril, les audiences générales du Saint Père et les récitations de l'Angelus ne seront visibles qu'en streaming sur le site officiel Vatican News". Selon le bilan publié samedi soir, ce sont désormais 1441 personnes qui ont été tuées par le coronavirus en Italie, pays de loin le plus touché d'Europe. Plus de 21'000 Italiens ont été détectés positifs, dont 3500 lors des dernières 24 heures.

Dans le monde...
Les Iraniens appelés à "rester chez eux"
Les autorités de Téhéran ont appelé dimanche les Iraniens à "rester chez eux" pour permettre d'enrayer la propagation du nouveau coronavirus, alors que les chiffres officiels montrent que la contagion et les décès continuent de s'accélérer. Les habitants "devraient annuler tous leurs voyages et rester chez eux de sorte que nous puissions voir la situation s'améliorer", a déclaré M. Jahanpour, lors de sa conférence de presse télévisée quotidienne. Au cours des dernières 24 heures, 1.209 nouveaux cas de contamination par le virus ont été confirmés, ce qui porte à 13.938 le nombre de personnes ayant été infectées dans le pays.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Joceline Dassie

    16 mars 2020 à 18 h 38 min

    bonjour

    laisser les commerces alimentaires ouverts ok ont- ils pensé.aux caissières qui peuvent être contaminées par les clients ???
    ils devraient juste laisser les caisses automatiques sans aucun contacts avec mes clients pour leurs sécurité

    • JMLS

      22 mars 2020 à 16 h 40 min

      bonjour,
      les caisses automatiques, comme les téléphones portable, sont des nids de ,microbes qu'ils faut désinfecter sans arrêt. Les caissières peuvent être protégées par des gants et des masques et la distance sanitaire.

  2. Dufau

    18 mars 2020 à 17 h 48 min

    Alors que l'on demande à la population de rester chez eux j'habite au-dessus du parc Beaulieu et je suis stupéfaite d'y voir autant de monde
    Vous attendez quoi pour sevir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Opération dépistage aux HUG pour la Journée mondiale de lutte contre le Sida

Publié

le

L’Unité VIH des HUG était mobilisée ce mercredi à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA. Elle a proposé, comme chaque année, des tests de dépistage gratuits et rapides. Nathalie Fraile est infirmière responsable de l’unité VIH/SIDA aux HUG.

Nathalie Fraile Infirmière responsable de l'unité VIH/SIDA aux HUG

Plus d’une centaine de personnes ont franchi le pas ce mercredi. Des jeunes, principalement, mais aussi d’autres profils. Concrètement pour ce test rapide on vous prend une goutte de sang sur le bout du doigt et vous obtenez le résultat en 4 minutes.

Reportage

Rappelons que le test de dépistage du VIH coûte 55 francs habituellement. Il faut payer 100 francs de plus pour dépister les autres maladies sexuellement transmissibles.

Continuer la lecture

Actualité

Un mois après, toujours pas de bornes rétractables à Puplinge

Publié

le

Le tronçon de la rue de Graman, au centre de Puplinge, devant la Mairie ne pourra bientôt plus être franchi en voiture pendant les heures de pointe. ©RADIOLAC/MIGUELHERNANDEZ

Initialement prévues pour le 1er novembre, un mois plus tard, les bornes ne sont toujours pas opérationnelles. La faute à une pénurie de matériel. Le trafic de transit est tout de même stoppé au coeur du village.

Les bornes rétractables de Puplinge se font attendre. Initialement prévues pour le 1er novembre, un mois plus tard, elles ne sont toujours pas opérationnelles. Ces bornes avaient pour objectif d'empêcher le trafic de transit aux heures de pointe au coeur du village. Un retard qui est dû à la pénurie de matériel qui touche le monde entier. Ecoutez Gilles Marti, maire de Puplinge.

Gilles MartiMaire de Puplinge

À l'origine, ces bornes devaient se situer à la hauteur de la mairie. Elles ne devaient laisser circuler que les TPG et la mobilité douce au sein du village aux heures de pointes matin et soir. Une mesure couplée à une interdiction totale du trafic sur un tronçon de la route de Cornière.

Trafic de transit arrêté

En dépit du retard occasionné par la pénurie, le trafic de transit au sein de la commune est tout de même stoppé. La municipalité a mis au point une solution de secours provisoire. Le détail avec Gilles Marti.

Gilles MartiMaire de Puplinge

Un premier contact est prévu ce mercredi avec l'Office cantonal des transports afin de solliciter un rendez-vous pour faire avancer le dossier.

Presque cinq ans d'attente

Ces mesures de modération du trafic ont été proposées en 2017. Pour rappel, cette décision d'installer des bornes est issue du réaménagement complet de la route de Jussy et de la route de Mon-Idée en lien avec la construction des communaux d'Ambilly. Les mesures qui en découlaient reportaient de la circulation de transit dans le village ou sur des routes communales étroites. Ainsi, Puplinge voyait passer plus de 5000 véhicules quotidiens sur certaines artères du village.

Continuer la lecture

Economie

Le secteur automobile suisse table sur un rebond en 2022

Publié

le

Le secteur automobile suisse, qui souffre de la pénurie de semi-conducteurs, ne devrait rebondir qu'au deuxième semestre 2022. (archives) (© KEYSTONE/AP dpa/FRANK RUMPENHORST)

Le secteur automobile suisse, qui souffre de la pénurie de semi-conducteurs, ne devrait rebondir qu'au deuxième semestre 2022, a averti mercredi Auto-Suisse. La faîtière ne s'attend pas à ce que la branche soit en mesure d'atteindre cette année ses objectifs de vente.

"2021 ne sera pas une bonne année pour l'automobile", a constaté un porte-parole de la fédération, cité dans un communiqué. Auto-Suisse avait espéré que le secteur vende 270'000 véhicules neufs en 2021, 11% de moins que la moyenne à long terme. "La demande est bien là", mais le manque de pièces électroniques qui freine la production automobile ne va pas permettre d'atteindre ce niveau, a-t-il regretté.

Le mois de décembre permettra de voir si le secteur pourra néanmoins enregistrer une petite progression annuelle. Mais la fédération ne table pas sur un rebond avant la deuxième partie de 2022.

L'électrique prisé

Au seul mois de novembre, les mises en circulation des voitures de tourisme neuves en Suisse et au Liechtenstein ont chuté de 17,6% sur un an, avec une baisse particulièrement marquée pour les moteurs essence (-31,2%) et diesel (-59,5%). A l'inverse, les véhicules hybrides (+11,5%) et surtout électriques (+63,5%) ont enregistré une forte demande.

Sur les 11 premiers mois de l'année, la branche a inscrit une petite progression de 3,2% à 207'377 unités, avec des tendances similaires au mois de novembre par type de moteur.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Actualité

Coronavirus: la Suisse dépasse la barre des 10'000 cas en 24 heures

Publié

le

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 66'130 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 15,83% (archives). (© KEYSTONE/Ti-Press/ALESSANDRO CRINARI)

La Suisse compte mercredi 10'466 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 22 décès supplémentaires et 140 malades ont été hospitalisés.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens annoncés mercredi pourrait constituer un nouveau record. Des chiffres proches avaient été annoncés au cours de la deuxième vague à l'automne 2020, avec notamment 10'562 cas recensés le 2 novembre 2020.

L'OFSP a toutefois fait évoluer ses méthodes de calcul depuis le début de la pandémie. Elle invite à interpréter ces chiffres avec prudence, a indiqué un porte-parole à l'agence d'information Keystone-ATS.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 66'130 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 15,83%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 93'170, soit 1069,77 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,27. Les patients Covid-19 occupent 27,00% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 81,10%.

Au total 11'965'645 doses de vaccin ont été administrées et 65,74% des personnes ont déjà reçu deux doses. Par rapport à la population âgée de plus de 12 ans (âge minimum pour la vaccination en Suisse), la part des personnes entièrement vaccinées se monte à 74,81%. La Suisse a reçu jusqu'à présent 13'603'575 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 8'004'311 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 1'025'119 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 12'917'470 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 11'172 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 35'728.

Le pays dénombre par ailleurs 44'940 personnes en isolement et 33'602 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Bonne marche des affaires pour les PME, mais l'incertitude guette

Publié

le

Les PME helvétiques ont connu une embellie en novembre, essentiellement à la faveur du redressement des carnets de commandes. Mais les goulets d'étranglement se sont encore resserrés. (archives) (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Les petites et moyennes entreprises (PME) helvétiques ont connu une embellie en novembre, essentiellement à la faveur du redressement des carnets de commandes.

Mais les goulets d'étranglement se sont encore resserrés, ce qui, combiné à l'aggravation de la situation épidémiologique, affecte le moral des entreprises, signale Raiffeisen mercredi.

Pendant le mois sous revue, l'indice PMI PME compilé par la coopérative bancaire s'est repris à 55,3 points, après être glissé à 51,7 points en octobre, une amélioration de la marche des affaires à mettre au crédit en bonne partie à la bonne tenue des carnets de commandes.

Difficultés d'approvisionnement

Cette composante, qui a passé à 55,3 (49,2) points, "se situe à nouveau nettement dans la zone de croissance", indique Raiffeisen dans une note. Les entreprises interrogées ont en outre signalé un nouvel accroissement du volume de la production, alors que l'emploi et les stocks de marchandises ont baissé dans la même proportion qu'au mois précédent.

Plusieurs entreprises sondées ont rapporté une baisse des coûts d'acquisition engendrée par la faiblesse actuelle de l'euro, mais la plupart juge plus importants les inconvénients liés à l'appréciation du franc, qui freine les commandes en provenance de l'étranger.

Mais bien plus que le taux de change, ce sont actuellement les difficultés dans la chaîne d'approvisionnement d'étranglement et l'aggravation de la situation sur le front sanitaire qui sont les premiers facteurs d'inquiétude exprimés par les PME suisses.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture