Rejoignez-nous

Actualité

Coronavirus: La Suisse se prépare à un durcissement des mesures

Publié

,

le

L'épidémie de coronavirus continue de galoper en Suisse, qui compte désormais plus de 800 personnes contaminées et 6 personnes décédées. (©KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDRO CRINARI)

 858 cas testés positifs au coronavirus, une hausse de près de 200 cas en 24 heures, le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter rapidement en Suisse.  Deux nouvelles victimes sont également à déplorer au Tessin. Les deux personnes étaient âgés de plus de 80 ans, elles souffraient également déjà d’autres maladies. 

 

Différents scénarios sur les prochaines mesures que va prendre Berne vendredi circulaient dans la presse.

« La vague est maintenant arrivée », a déclaré Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) jeudi matin sur les ondes de la radio alémanique. Selon lui, les mesures prises à l’échelle du Tessin seront probablement étendues à l’ensemble de la Suisse.

Un certain flottement régnait jeudi à la mi-journée tandis que l’OFSP effectuait une sorte de rétropédalage après les déclarations de Daniel Koch en matinée. Selon l’office, il n’y avait pas d’urgence nationale jeudi, même si la Suisse reste dans une situation « particulière ».

Différents scénarios circulaient dans la presse en attendant les éventuelles nouvelles mesures que le Conseil fédéral devraient annoncer vendredi. L’un d’eux évoque la possibilité de descendre la barre des manifestations autorisées de 1000 personnes à 300.

Deux nouveaux décès au Tessin

Deux nouvelles personnes, âgées de plus de 80 ans et souffrant déjà d’autres maladies, sont décédées des suites du coronavirus ces dernières 24 heures au Tessin. Cela porte à six le nombre de victimes en Suisse.

Le président du Festival du film de Locarno, Marco Solari, a été testé positif au coronavirus. Il a été hospitalisé à l’hôpital régional La Carità à Locarno (TI), a indiqué à Keystone-ATS le festival. Son état est jugé stable.

Selon l’OFSP, le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter rapidement. Le bilan actuel fait état de 858 tests positifs, avec une hausse de près de 200 cas en 24 heures.

Jusqu’à présent, des cas ont été déclarés dans 23 des 26 cantons suisses. Le canton du Tessin (167/3) reste le plus touché, suivi de Vaud (151/5), Zurich (90/1) et Genève (76).

Au Tessin, après l’état de nécessité décrété mercredi, les audiences de tous les tribunaux se tiennent désormais à huis clos. Et CarPostal ne dessert plus le tronçon entre Iselle (I) et Domodossola (I) avec effet immédiat et jusqu’à nouvel ordre. La compagnie ferroviaire BLS limitera elle le chargement des wagons sur le Simplon entre Brigue VS et Iselle (I) à partir de samedi.

« Situation volatile »

Du côté de l’armée, près de 830 recrues vont rester dans les casernes ce week-end pour éviter de renforcer l’épidémie. « Tous les jours nous évaluons la situation, cela fait partie de nos compétences de base. Pour l’instant, nous en restons aux mesures déjà prises. Mais tout peut changer très vite: la situation est très volatile », a déclaré Stefan Hofer, porte-parole de l’armée, à Keystone-ATS.

L’UDC est plus alarmiste. Inquiète devant la montée en puissance de l’épidémie, le parti plaide pour une fermeture immédiate des frontières pour les personnes tout en laissant transiter les marchandises.

Le parti fait une exception pour les frontaliers travaillant dans le secteur de la santé, qui devraient poser leur valise en Suisse pour quelques semaines. Elle demande aussi aux urgences et aux hôpitaux militaires de se tenir prêts.

Les hôpitaux se préparent

Dans le canton de Vaud, les collaborateurs du CHUV à Lausanne doivent annuler leurs vacances prévues jusqu’à la fin avril. Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) demandent la même chose à leur personnel.

Jeudi en fin d’après-midi, 17 personnes étaient hospitalisées en raison du coronavirus aux HUG. Parmi eux, quatre nécessitent des soins intensifs.

A Neuchâtel, l’hôpital cantonal repousse les interventions chirurgicales non urgentes dès vendredi et jusqu’à nouvel avis. A Zurich, rendre visite à un proche à l’Hôpital universitaire n’est, sauf exceptions, plus possible depuis jeudi soir.

Les frontières se ferment

Après les Etats-Unis, divers Etats d’Europe de l’Est interdisent à leur tour l’entrée dans leur pays aux ressortissants étrangers, Suisses compris. C’est le cas notamment de la Tchéquie et de la Slovaquie. La Suisse fait partie, à leurs yeux, de douze pays jugés « à risque » avec la Chine, la Corée du Sud, l’Iran, l’Italie, l’Espagne, l’Autriche, la Suède, la Norvège, les Pays-Bas, la Belgique et le Danemark.

Israël et Malte ont déjà fermé leurs frontières aux Suisses. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) est en train d’évaluer les conséquences de l’interdiction américaine tombée dans la nuit de mercredi à jeudi. Dans le même temps, quatre Suisses bloqués sur un navire de croisière au large de San Francisco ont été rapatriés.

Dans le canton de Vaud, le télétravail est désormais généralisé dans l’administration. Au Palais fédéral à Berne, le centre de presse limite le nombre de journalistes pouvant accéder à la salle de presse. Plusieurs cantons annulent camps scolaires et courses d’école jusqu’à nouvel avis et privilégient l’enseignement en ligne dans les universités.

2 Commentaires

2 Comments

  1. A.

    13 mars 2020 à 8 h 57 min

     » La Suisse fait partie, à leurs yeux …  »
    Je m’excuse, ,mais quand eux ils en ont même pas 100 cas, ils peuvent se permettre dire que la suisse fait partie de ces pays à haut risque.
    Faudra arrêter avec ces jugement, chaque pays a le droit faire ce qu’il veux.
    Comme les suisses,d’ailleurs… ça n’arrête pas d’augumenter les cas…
    Anyway, j’arrête ici, parce que c’est du n’importe quoi …

  2. Gaetano Faraone

    13 mars 2020 à 10 h 40 min

    on dit qui a plus de 40 Suisse mais il faudrait déjà aussi contrôler à balle les gens qui viennent de l’Italie et d’ailleurs il y a même pas un seul contrôle c’est inadmissible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La Ville de Genève active son plan canicule

Publié

le

KEYSTONE/Laurent Gillieron

La Ville de Genève a annoncé vendredi l’activation de son plan canicule en faveur des personnes âgées et des sans abri. La municipalité répond à la mise en garde lancée par le médecin cantonal à cause des fortes chaleurs attendues ces prochains jours dans le bassin genevois.

Un courrier avait déjà été envoyé en juin aux 13’164 habitants de la ville âgés de plus de 75 ans et qui ne sont pas suivis à domicile par l’institution genevoise de maintien à domicile (imad). Les personnes qui le souhaitent peuvent s’inscrire pour être contactées régulièrement par les services municipaux en cas de canicule en téléphonant au 0800 22 55 11.

Le plan canicule de la Ville de Genève est enclenché lorsque la température diurne atteint 33 degrés durant trois jours consécutifs et qu’elle ne descend pas au-dessous de 20 degrés la nuit. Compte tenu des risques liés au Covid-19, le dispositif est particulièrement important cette année, note la municipalité.

Continuer la lecture

Actualité

La Suisse s’assure 4,5 millions de doses du vaccin de Moderna

Publié

le

Le logo de Moderna à Norwood, dans le Massachusetts, aux Etats-Unis. (©KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER)

La Confédération a conclu un accord avec l’entreprise américaine Moderna pour la livraison de 4,5 millions de doses d’un vaccin contre le coronavirus, a annoncé vendredi l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). La Suisse est en discussion avec d’autres sociétés.

« La Confédération veut assurer à la population suisse un accès rapide à un vaccin sûr et efficace contre le Covid-19 », écrit l’OFSP dans un communiqué. La Confédération relève qu’aucun vaccin dans le monde n’a pour l’instant été autorisé.

Si le vaccin passe la phase de test avec succès et est autorisé en Suisse, la Confédération recevra 4,5 millions de doses. Deux doses étant nécessaires, 2,25 millions de personnes pourront être traitées, précise encore l’OFSP.

Continuer la lecture

Actualité

Le stationnement coûte moins cher en Suisse romande qu’ailleurs

Publié

le

Les habitants qui doivent garer leur véhicule dans la rue doivent débourser des sommes qui varient fortement en fonction de la ville dans laquelle ils résident (image d'illustration). (©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La somme à débourser pour se garer varie fortement d’une ville à l’autre. L’écart entre la carte de stationnement permanent la moins chère et la plus chère est de plus de 1000 francs, selon Comparis, qui note que la Suisse romande est en moyenne moins onéreuse.

Ce sont les habitants de Wetzikon (ZH) qui doivent débourser le plus pour garer leur véhicule: 1080 francs par année. A l’inverse, les habitants de Riehen (BS) ne paient que 8 francs pour une carte annuelle, détaille Comparis dans un communiqué diffusé tôt vendredi matin. Sa comparaison porte sur les 40 plus grandes villes de Suisse.

En Suisse romande, c’est à Lausanne qu’il faut débourser le plus (500 francs par année), suivi par Fribourg (396 francs) et Renens (VD) (360 francs). A l’inverse, c’est à La Chaux-de-Fonds (NE) qu’il est le plus avantageux de se garer. Les riverains ne doivent s’acquitter que d’un émolument administratif de 20 francs. Les citoyens avaient accepté à une large majorité en 2011 que le parking résidentiel soit gratuit, rappelle Comparis.

Après La Chaux-de-Fonds, c’est à Neuchâtel qu’il en coûte le moins pour se garer (110 francs par année), suivi par Montreux (VD) (170 francs). Dans les villes du canton de Genève, les habitants doivent débourser 200 francs annuels.

Cité dans le communiqué, Leo Hug, expert Taxes et prélèvements chez Comparis, relève que ce n’est pas un hasard si les localités dans lesquelles le stationnement est le plus avantageux sont aussi celles où les impôts sont très élevés. Et d’ajouter: « dans les régions où l’imposition est forte, les gens sont moins disposés à payer davantage de taxes ».

Continuer la lecture

Actualité

Sortie de Mulan en Streaming: la colère des cinémas romands

Publié

le

Patrick Dentan

Disney a annoncé mercredi que son blockbuster « Mulan » ne sortirait pas sur Grand écran. Une décision qui provoque la colère des exploitants de Suisse romande. Le témoignage de Patrick Dentan, exploitant dans le Canton de Vaud.

La décision de Disney de sortir son blockbuster «Mulan» en streaming uniquement fait réagir les exploitants des salles de Suisse romande. Mercredi, la compagnie annonçait que Mulan sortirait le 4 septembre aux Etats-Unis, en Europe et dans plusieurs autres pays, uniquement sur sa plateforme Disney +. Pour le visionner, il faudra débourser l’équivalent de 30 dollars en plus du prix de l’abonnement, qui est de 9 francs par mois. Covid oblige, la sortie du film avait déjà été repoussée trois fois aux Etats-Unis où les salles sont toujours fermées. Cette décision provoque la colère et l’incompréhension de Patrick Dentan, il programme cinq salles de cinémas en Romandie.

Patrick Dentan programmateur de salles de cinéma

Le programmateur explique qu’une telle décision met en danger les salles de cinéma. Ce genre de sortie fait vivre un écran toute une année et permet d’offrir d’autres films moins connus au public. Habituellement, les distributeurs sont de vrais partenaires. Les explications de Patrick Dentan.

Patrick Dentan programmateur de salles de cinéma

La sortie de Mulan était initialement prévue en mars-avril. Un gros travail de promotion a été fait en amont par les salles. Patrick Dentan.

Patrick Dentan programmateur de salles de cinéma

Une telle décision est cynique et basée sur le profit, selon le programmateur. Elle fait fi du partenariat entre producteur et exploitant de salles qui a construit le succès des films. Il craint que la décision ne crée un précédent et donne des idées à d’autres dans un environnement déjà très difficile.

Patrick Dentan programmateur de salles de cinéma

Rien ne remplacera jamais la magie du cinéma, rappelle l’exploitant. Un cinéma implanté dans une communauté.

Patrick Dentan programmateur de salles de cinéma

Notez que le film sortira dans les salles obscures en Chine puisque le Streaming n’est pas encore proposé dans ce pays. Le coût de production de Mulan est de 200 millions de dollars. Les cinémas américains devraient rester fermés jusqu’en 2021.

Continuer la lecture

Actualité

Genève: journée portes ouvertes à la Fondation Bodmer pour découvrir l’extension du musée

Publié

le

Fondation Martin Bodmer

Après trois ans de chantier, les travaux d’extension de la Fondation Bodmer, dessinés et conçus par Mario Botta entre 2000 et 2003, touchent à leur fin. Une journée portes ouvertes est prévue le 27 septembre à Cologny (GE).

Le grand public pourra découvrir les nouveaux espaces qui lui seront dédiés comme ceux habituellement réservés au personnel. De nombreuses visites guidées du musée, des coulisses et du nouvel atelier de restauration sont notamment prévues, a annoncé jeudi la Fondation Martin Bodmer.

Construit par le cabinet Archilab de Lausanne, le nouvel ensemble architectural suit la ligne impulsée il y a 20 ans par l’architecte tessinois Mario Botta. Les visiteurs de la Fondation pourront profiter à partir du 27 septembre de nouvelles salles de médiation et cinéma, librairie, cafétéria et de splendides jardins.

Ces travaux incluent également d’autres espaces d’utilisation interne tels qu’un nouvel atelier de restauration, l’un des plus modernes en Suisse, quatre kilomètres linéaires de réserves ultra-sécurisées pour abriter la collection de la Fondation inscrite au registre « Mémoire du Monde » de l’UNESCO, ainsi qu’une nouvelle salle de lecture pour accueillir les chercheurs.

Ce projet d’un coût de sept millions a été réalisé grâce à la générosité notamment de la Loterie Romande et de la commune de Cologny, précise le communiqué.

Continuer la lecture