Rejoignez-nous

Actualité

César de la meilleure réalisation pour « J’accuse » de Polanski

Publié

,

le

L'acteur Roschdy Zem a été récompensé par le César du meilleur acteur. (©KEYSTONE/AP/Michel Euler)

Roman Polanski, objet de vives critiques après une nouvelle accusation de viol, a reçu vendredi le César de la meilleure réalisation pour « J’accuse ». L’actrice Adèle Haenel, symbole d’un nouvel élan de #MeToo en France, a quitté la salle après l’annonce de ce prix

Adèle Haenel a accusé en novembre le réalisateur Christophe Ruggia d' »attouchements répétés » quand elle était adolescente. La honte », a-t-elle lancé en partant, suivie par la réalisatrice Céline Sciamma et quelques autres personnes, juste avant l’annonce du César du meilleur film.

Roman Polanski et Robert Harris ont aussi remporté le César de la Meilleure adaptation et des Meilleurs costumes (Pascaline Chavanne). Le réalisateur et l’équipe de son film « J’accuse », y compris l’acteur Jean Dujardin qui joue le rôle principal, avaient décidé de ne pas se rendre à la cérémonie des César alors que son long métrage sur l’Affaire Dreyfus a récolté douze nominations.

Des incidents avaient en outre brièvement opposé vendredi manifestants et forces de l’ordre devant la salle Pleyel où a eu lieu la cérémonie des César. Vers 19h30, des manifestants avec des fumigènes ont tenté d’approcher les lieux protégés par des policiers et des barrières métalliques en criant « enfermez Polanski ».

César du meilleur film pour « Les Misérables »

Le film « Les Misérables » de Ladj Ly, qui raconte une bavure policière dans une cité sensible en Seine-Saint-Denis, a remporté le César du meilleur film. « Le seul ennemi ce n’est pas l’autre c’est la misère », a déclaré le cinéaste en recevant sa récompense. Le film avait déjà remporté le César du public.

Par ailleurs, Roschdy Zem dans « Roubaix, une lumière » et Anaïs Demoustier dans « Alice et le maire » ont été nommés respectivement meilleurs acteur et actrice. Fanny Ardant dans « La Belle Epoque » de Nicolas Bedos et Swann Arlaud dans « Grâce à Dieu » de François Ozon ont été récompensés vendredi soir par les César du meilleur second rôle. Enfin, le film « Parasite » du Sud-coréen Bong Joon-ho est reparti avec le César du Meilleur film étranger.

La place donnée à Roman Polanski est jugée inacceptable par les féministes et une partie de l’opinion publique, alors qu’il est visé depuis novembre par une nouvelle accusation de viol de la part de la Française Valentine Monnier. Le réalisateur de 86 ans est également toujours poursuivi par la justice américaine pour relations sexuelles illégales avec une mineure en 1977.

« J’accuse » avait connu une sortie mouvementée en France. La polémique avait ressurgi fin janvier après l’annonce des 12 nominations du film aux César.

Le ministre de la Culture Franck Riester avait estimé vendredi matin qu’un César de meilleur réalisateur pour Polanski serait « un symbole mauvais par rapport à la nécessaire prise de conscience que nous devons tous avoir dans la lutte contre les violences sexuelles et sexistes ». Adèle Haenel avait estimé que « distinguer Polanski, c’est cracher au visage de toutes les victimes ».

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La vaccination des enfants contre le Covid discutée à Genève

Publié

le

“Faudra-t-il vacciner les enfants contre le Covid?” Difficile de répondre à cette question mais c’est le thème de la conférence qui sera donnée ce mardi 2 mars à 18h30. Cette conférence en ligne est organisée par les HUG et la Fondation Prim’enfance. Sa présidente, la Professeure Constance BARAZZONE, et sa vice-présidente Sidonie MORVAN sont revenues sur cette conférence mais aussi les buts de la fondation avec Benjamin Smadja et Laurie Selli.

Cette conférence sera aussi l’occasion d’entendre le Docteur Alessandro Diana, pédiatre, et expert à infovac. Il expliquera notamment ce qu’il répond aux nombreux parents qui lui demandent s’ il faut vacciner leurs enfants contre le Covid.

Alessandro Diana
Pédiatre et expert à infovac
Alessandro Diana Pédiatre et expert à infovac

La conférence doit durer une heure. Pour la suivre, rendez-vous sur hug.plus/primenfance2021.

 

Continuer la lecture

Actualité

Salon de l’auto de Genève: Vers une 91ème édition plus courte à Palexpo, fin février 2022

Publié

le

Sandro Mesquita, directeur Général du Geneva International Motor Show

Le salon international de l'automobile de Genève prépare son grand retour! 

Après les annulations en 2020 et 2021, pour cause de pandémie, le GIMS, Geneva International Motor Show, prépare son grand retour pour 2022. Toujours à Palexpo mais avec un calendrier un peu modifié.

Les explications de Benoît Rouchaleau.

Sandro Mesquita
Directeur général du Geneva International Motor Show
Sandro MesquitaDirecteur général du Geneva International Motor Show

Continuer la lecture

Actualité

Distribution gratuite de gel hydroalcoolique dans les TPG

Publié

le

«On voyage ensemble, on agit ensemble», c’est le slogan de la campagne de prévention lancée ce 1er mars dans les Transports publics genevois. Du gel hydroalcoolique sera distribué aux usagers durant deux semaines.

Se désinfecter les mains dans les bus et dans les trams pour stopper le Covid. C’est le but de la campagne lancée ce matin à Genève à l’arrêt Bel air des Transports Publics Genevois. Durant les deux prochaines semaines, du gel hydroalcoolique sera distribué gratuitement aux voyageurs. Le professeur Didier Pittet, le médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève a rappelé que les mains sont les grands vecteurs des maladies. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne est organisée par STOP COVID, la Task force des HUG. Les gels hydroalcooliques sont offerts par l’entreprise genevoise Givaudan. Pas moins de 25’000 flacons vont être distribués en dix jours ouvrables. L’idée est de se désinfecter aussi souvent que nécessaire. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Pour maintenir l’assouplissement

Cette distribution va de pair avec l’assouplissement progressif des mesures et qui débute aujourd’hui avec l’ouverture des magasins et des musées. Le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

L’idée est de responsabiliser les Genevois pour pouvoir maintenir l’assouplissement programmé. Même si tout le monde en a assez du Covid. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne va se poursuivre ailleurs ensuite, mais les transports publics sont un bon moyen de toucher tout le monde. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Transports publics peu vecteur

Selon plusieurs études les Transports publics ne sont pas des vecteurs de la maladie si l’on respecte les gestes barrières et la désinfection des mains. Les TPG doivent rester le moteur de l'activité économique. Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

Une centaine d'ambassadeurs et d'ambassadrices se sont associés à la campagne de prévention. Comme l'athlète Céline Van Till, spécialiste de la course à pied.

Céline Van Till
Athlète
Céline Van TillAthlète

Deux visuels de la campagne STOP COVID seront diffusés sur les 1500 écrans embarqués des véhicules des TPG. Ce qui permettra au message de prévention d’être diffusé en moyenne 34'000 fois par jour sur l’ensemble du réseau.

 

Continuer la lecture

Actualité

Les commerçants se réjouissent de pouvoir ouvrir leur porte ce lundi

Publié

le

Lundi les commerces dits non-essentiels vont pouvoir rouvrir leurs portes. C’est le cas du magasin de chaussures Benjie à Genève. Judith Monfrini a rencontré son propriétaire.

Les musées et les zoo seront aussi ouverts dès ce lundi. A Genève, seul le Musée d'histoire des sciences ne fait pas relâche ce lundi.

 

Continuer la lecture

Actualité

Un an déjà que le premier cas covid était détecté à Genève

Publié

le

Cela fait un an jour pour jour que le premier cas Covid-19 a été détecté à Genève. C’est ce qu’a rappelé le directeur de la santé Adrien Bron lors du 38ème point sanitaire. Encore 300 personnes sont hospitalisées aux Hôpitaux universitaires de Genève actuellement. L'année écoulée aura vu le nombre de décès grimper par rapport à la moyenne en novembre, lors de la deuxième vague.

Le premier cas Covid-19 était détecté à Genève le 26 février 2020.  C’est ce qu’a rappelé le directeur de la santé Adrien Bron lors du 38ème point sanitaire.Et l’on est loin d’un retour à la normale puisque 300 personnes sont hospitalisées aux HUG pour un covid, dont 16 aux soins aigus. Hier 86 nouveaux cas étaient détectés et plus de 1700 personnes mises à l’isolement ou en quarantaine. Un an déjà et des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. Le directeur général de la santé, Adrien Bron.

Adrien Bron
Directeur général de la santé
Adrien BronDirecteur général de la santé

En un an, ce ne sont pas moins de 47'000 personnes qui ont été testées positives à Genève.

Près de 300 patients covid hospitalisés et un variant 40 à 70% plus contagieux: la situation préoccupe toujours les autorités sanitaires comme l’explique Nathalie Vernaz.

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale genevoise
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

Du côté des vaccinations, près de 50'000 personnes ont été vaccinées, mais la progression est freinée par les retards de livraison des doses. Nathalie Vernaz

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale genevoise
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

A cause du manque de doses, des priorités ont été établies parmi les soignants. Tout d’abord le personnel des EMS, ensuite celui des soins intensifs et aux soins intermédiaires, dans les unités gériatrie et covid et enfin les urgences.

Près de 100'000 genevois se sont inscrits pour se faire vacciner.

Continuer la lecture