Rejoignez-nous

Actualité

Bilan revu en forte baisse au Sri Lanka

Publié

,

le

Le personnel médical a annoncé que certains corps de victimes mutilées avaient été comptés plusieurs fois (archives). (©KEYSTONE/EPA/M.A. PUSHPA KUMARA)

Les autorités sri-lankaises ont fortement revu à la baisse jeudi le bilan des attentats de Pâques: 253 personnes ont péri dans le bain de sang et non 359 comme indiqué auparavant. Des corps ont été comptés plusieurs fois.

Dans ces attaques revendiquées par l’organisation Etat islamique (EI), des kamikazes ont frappé dimanche matin trois hôtels de luxe de la capitale Colombo et trois églises chrétiennes bondées en pleine messe de Pâques.

Le personnel médical a achevé l’ensemble des autopsies jeudi soir et a conclu que certains corps de victimes avaient été comptés plusieurs fois, a fait savoir le ministère de la Santé dans un communiqué. « De nombreuses victimes ont été terriblement mutilées (…). Certaines ont été comptées deux fois », a-t-il expliqué.

Les autorités n’ont pas dit comment ce nouveau bilan se répartissait. Auparavant, le ministère des Affaires étrangères avait fait état de 40 étrangers tués. Sur les 485 personnes ayant été hospitalisées pour des blessures, 149 restaient à l’hôpital jeudi soir, selon le ministère.

Les attaques de dimanche demeurent en tout cas les pires que cette île d’Asie du sud aux 21 millions d’habitants ait connues depuis la fin de la guerre civile il y a dix ans.

Traque aux suspects

Alors que le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont déconseillé les voyages sur l’île de l’océan Indien et qu’Israël a appelé ses ressortissants à la quitter en raison d’une « menace concrète élevée », le Sri Lanka poursuit sa gigantesque traque de suspects.

Seize nouvelles arrestations sont intervenues dans la nuit de mercredi à jeudi, portant le total des personnes interpellées à près de 75 depuis dimanche. En fin d’après-midi, la police a publié les photos et noms de trois jeunes hommes et trois jeunes femmes recherchés par les autorités.

La polémique gronde sur l’incapacité des autorités à empêcher ces attentats suicides en amont, alors qu’elles disposaient d’informations cruciales. Dans ce contexte, le plus haut responsable du ministère de la Défense a démissionné jeudi, disant « accepter la responsabilité » de cet échec, a rapporté à l’AFP une source ministérielle.

Portes closes

Les églises catholiques du Sri Lanka garderont leurs portes closes jusqu’à l’amélioration de la situation sécuritaire. « Il n’y aura aucune messe publique jusqu’à nouvel ordre »,a annoncé un responsable de l’Eglise locale. Les funérailles de victimes pourront se tenir lors de cérémonies à caractère privé.

Le gouvernement a appelé la minorité musulmane du pays à ne pas tenir ses prières du vendredi dans les mosquées en signe de solidarité. La police craint que les lieux de culte musulmans puissent être la cible de représailles.

Des centaines de réfugiés musulmans ahmadis, originaires du Pakistan, d’Afghanistan, du Yémen et d’Iran, se sont abrités dans des mosquées et un poste de police par crainte pour leur sécurité. Certains d’entre eux ont été expulsés de leurs logements car leurs propriétaires redoutaient des attaques de groupes cherchant à se venger.

Les autorités attribuent les attentats au groupe extrémiste local National Thowheeth Jama’ath (NTJ) et n’ont pas confirmé officiellement l’implication de l’EI. Les jihadistes de l’EI ont revendiqué le massacre en publiant une vidéo de huit hommes prêtant allégeance à leur « calife », Abou Bakr al-Baghdadi.

Etat d’urgence

L’armée sri-lankaise a déployé des milliers de soldats supplémentaires pour épauler la police dans sa traque. « Nous sommes armés du pouvoir de chercher, confisquer, arrêter et détenir grâce à la législation de l’état d’urgence », en place depuis lundi minuit, a affirmé un général de brigade.

De son côté, le président Maithripala Sirisena a annoncé qu’il allait remettre sur pied une structure militaire, qui existait au pic de la guerre civile entre séparatistes tamouls et la majorité cingalaise, pour coordonner les opérations sécuritaires.

Des rumeurs ont agité jeudi Colombo, le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux affirmant que des véhicules chargés d’explosifs circulaient en ville. La police a inspecté plusieurs véhicules suspects mais les craintes ne se sont pas concrétisées.

Défaillance

Colombo, qui a reçu l’aide d’une équipe du FBI pour l’enquête sur le carnage, a reconnu une « défaillance » de l’État en matière de sécurité, les autorités n’ayant pas su empêcher ce bain de sang alors qu’elles disposaient d’informations très précises.

Une alerte rédigée le 11 avril par le chef de la police, prévenant que le NTJ préparait des attentats, n’a pas été communiquée au Premier ministre et à des ministres de haut rang.

À plusieurs reprises ces derniers temps, l’Inde a averti le Sri Lanka du risque d’attentats suicides, a rapporté jeudi à l’AFP une source proche du dossier. New Delhi avait mis la main sur des contenus « menaçants », dont des vidéos, lors d’arrestations dans le sud du pays de personnes soupçonnées de liens avec l’EI.

Le Sri Lanka a aussi suspendu un projet d’exemptions de visa touristique destiné à doper la fréquentation en basse saison. Les attentats pourraient dissuader de nombreux voyageurs de se rendre dans cette île prisée pour ses plages idylliques et sa nature verdoyante, qui avait connu une année record en 2018 avec 2,33 millions de touristes.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

L’équipe suisse de foot à un point de la qualification pour l’Euro 2020

Publié

le

L'équipe de Suisse ne devrait pas trembler à Gibraltar [KEYSTONE/Anthony Anex]

Sauf cataclysme, la Suisse se qualifiera ce soir pour l’Euro 2020. Elle devra pour ce faire, glaner au moins 1 point sur la pelouse de Gibraltar. Il s’agirait de son quatrième tournoi majeur d’affilée depuis la qualification manquée pour l’Euro 2012.

Alors bien sûr le conditionnel est de mise mais un match nul suffirait à la Suisse qui affrontera ce lundi soir à 20h45, la modeste équipe de Gibraltar, à Gibraltar. Une équipe que les Helvètes ont battu 4-0 lors du match aller en septembre dernier. 196e au classement FIFA, Gibraltar n’a pas marqué un seul point dans la phase de groupe actuelle mais cela ne veut pas dire pour autant que la Suisse sous-estimera son adversaire du soir.

Yann Sommer Gardien de la Suisse

 

Yann Sommer le dit « c’est le foot » et la Suisse est bien placée pour savoir que tout peut se passer à l’image d’octobre 2016 où la Suisse est passée à ça d’un match nul face à Andorre ou alors en 2008 et la défaite 2-1 de la Suisse face au Luxembourg, même si cette époque est révolue. Alors Le meilleur moyen de ne pas se perturber est de préparer ce match comme tout les autres…exactement ce que veut faire la Suisse.

Yann Sommer Gardien de la Suisse

 

Une défaite pourrait suffir

En l’état actuel des choses, la Suisse est deuxième de son groupe à 1 point derrière le Danemark mais à 2 points de l’Irlande troisième et première équipe éliminée.

Tout peut donc se passer ce soir, si la Suisse perd mais que le Danemark gagne à Dublin, la Suisse se qualifiera tout de même. Si la Suisse venait à perdre mais que l’Irlande venait à s’imposer à Dublin face au Danemark, la Nati devrait faire des playoffs pour se qualifier.

Alors même si tout est possible et que la superbe incertitude du sport est de rigueur, la Suisse doit rester sereine pour ce dernier match de la phase de groupe et tout autre résultat qu’une victoire serait une déception. Le gardien Yann Sommer en est conscient. Et ne veut pas prendre ce match à la légère…

Yann Sommer Gardien de la Suisse

Gibraltar – Suisse, coup d’envoi à 20h45.

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Gibraltar Mathieu Germanier

Continuer la lecture

A la une

Des jeunes requérants d’asile s’initient à la céramique à l’Ariana

Publié

le

A Genève, des requérants d’asile mineurs non accompagnés s’essaient à la céramique au musée Ariana. Durant 6 mois l’artiste Hugo Hemmi a accompagné trois requérants mineurs du foyer Blue Sky dans un projet artistique. Le musée Ariana lui avait proposé de réaliser un projet en lien avec des adolescents. Et l’artiste, également travailleur social de formation, a choisi de mener un atelier avec les RMNA. Ensemble ils ont réalisé une trentaine de céramiques qui seront présentées sous la forme d’une exposition photographique à la Haute école de travail social dès demain, mardi…L’artiste Hugo Hemmi.

Hugo Hemmi Artiste genevois

Hugo les a tout d’abord invités au musée Ariana. Ils ont visité la collection du musée et rencontré les conservateurs et le personnel. Puis les œuvres ont été réalisées dans les ateliers de l’Ariana. La proximité des céramiques de collection ont influencé la variété des objets réalisés par les requérants. Hugo Hemmi.

Hugo Hemmi Artiste genevois

Enthousiasmé par ce projet, un des requérants, Esmat étudie aujourd’hui la céramique à la HEAD. Un choix qui a ravi Hugo Hemmi, qui l’a aidé à monter son dossier d’admission.

Hugo Hemmi Artiste genevois

Les adolescents étaient très concentrés lors de cet atelier, très contents de pouvoir apprendre.

Hugo Hemmi Artiste genevois

Deux des requérants d’asile mineurs, Mohammed et Esmat, 16 ans, feront la visite guidée de l’exposition photographique lors de l’inauguration, mardi à 17 heures 30.

Continuer la lecture

Techno

Des sacs biodégradables en peaux de poissons

Publié

le

Le monde de demain : Les ressources insoupçonnées des peaux de poissons…

Benoit Rouchaleau Le monde de demain

On savait déjà que la peau de poisson pouvait éventuellement être transformée en cuir ou en bijoux, ça peut aussi servir pour soigner des grands brûlés. Et bien une étudiante anglaise de 24 ans de l’Université du Sussex a trouvé une nouvelle piste : Lucy Hugues a créé un bioplastique dégradable, en combinant des déchets de poissons et des algues rouges. Hier on les incinérait, demain on pourrait ainsi lutter contre la production excessive de plastique.

Et son matériau nommé MarinaTex vient d’ailleurs d’être récompensé par le prix James Dyson, du nom de l’inventeur et fondateur de la société du même nom, bien connue pour ses aspirateurs. A la clé : 30 000 livres sterling pour soutenir son projet ainsi que 5 000 livres pour son département universitaire.

Il ressemble à quoi ce bioplastique ?   

Finalement, cela ressemble à un plastique classique, c’est une feuille translucide et flexible qui est en fait composée d’agar, une substance naturelle présente dans les algues rouges, ainsi que de la peau et des écailles de poisson laissées par l’industrie de la pêche commerciale.

Pour la petite histoire, elle a eu l’idée de ce bioplastique en visitant une entreprise de pêche de Newhaven. En voyant la quantité astronomique de déchets de poisson créé par l’industrie.

Apparemment, il est idéal pour l’emballage de denrées alimentaires ou tout autre emballage à usage unique. Mais surtout ce ce matériau entame sa biodégradation 4 à 6 semaines plus tard.

Continuer la lecture

Actualité

Le pape invite 1500 pauvres à manger

Publié

le

Le souverain pontife au milieu de 1500 invités pour un repas dans la vaste salle Paul VI au Vatican. Au menu figuraient des lasagnes, des nuggets de poulet avec de la crème de champignons et des pommes de terre, un dessert, des fruits et un café. (©Keystone/EPA ANSA/CLAUDIO PERI)

Le pape François a accueilli dimanche quelque 1500 pauvres et sans-abri pour un déjeuner au Vatican, à l’occasion de la Journée mondiale des pauvres instituée par le chef de l’Eglise catholique. Il a dénoncé l’indifférence de la société envers les démunis.

« Mes pensées vont à ceux qui (…) ont promu des initiatives de solidarité pour donner un espoir concret aux plus défavorisés », a déclaré le pape lors d’une messe place Saint-Pierre avant le repas. « Récemment, j’ai vu des statistiques sur la pauvreté. Elle vous font souffrir! », a souligné François dénonçant « l’indifférence de la société envers les pauvres ».

Le pape a dans le même temps remercié l’équipe médicale qui prodigue des soins de santé gratuits aux pauvres au Vatican. Il a aussi critiqué le rythme de vie « frénétique », l’obsession des objectifs à atteindre « immédiatement », « toute personne laissée pour compte étant considérée comme une nuisance. Considérée comme jetable ».

« Combien de personnes âgées, (d’enfants) à naître, de handicapés et de pauvres sont considérés comme inutiles. Nous suivons notre chemin à la hâte, sans nous préoccuper des écarts qui se creusent, de la cupidité d’un petit nombre qui aggrave la pauvreté de beaucoup d’autres » personnes, s’est alarmé le pape.

Lasagne, poulet, fruits et dessert

Le souverain pontife a ensuite rejoint ses 1500 invités pour un repas dans la vaste salle Paul VI au Vatican. Au menu figuraient des lasagnes, des nuggets de poulet avec de la crème de champignons et des pommes de terre, un dessert, des fruits et un café.

« Merci au pape et merci au Vatican, car le Vatican aide tant de pauvres, il aide aussi en offrant des médicaments, ce repas bien sûr, des vêtements, tant de choses », a déclaré Oscar, un Lituanien qui vit en Italie depuis treize ans. « Nous gagnons mal notre vie car nous travaillons sept, huit heures, parfois dix heures pour à peine 30 euros, c’est dur », témoigne un travailleur migrant gambien, Lamin Jarra. Des dizaines de bénévoles ont aidé à acheminer les pauvres au Vatican et à servir le repas.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Au Tessin, Marina Carobbio détrône Filippo Lombardi

Publié

le

Marina Carobbio Guscetti devient la première conseillère aux Etats tessinoise (archives). (©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Séisme au Tessin: le conseiller aux Etats tessinois PDC Filippo Lombardi n’a pas été réélu dimanche au 2e tour des élections à la Chambre des cantons. Le PLR a également perdu son siège. Marco Chiesa (UDC) et Marina Carobbio (PS) ont été élus.

L’UDC Marco Chiesa, avec plus de 40’000 voix, a obtenu le meilleur score. Il est suivi par la socialiste Marina Carobbio qui a devancé de 45 votes seulement le sénateur sortant Filippo Lombardi (PDC) qui briguait son sixième mandat consécutif. Le candidat libéral-radical Giovanni Merlini n’a pas atteint 32% des suffrages.

Première femme

Pour la première fois de son histoire, le Tessin élit une femme socialiste au Conseil des Etats. La présidente sortante du Conseil national, Marina Carobbio Guscetti, 53 ans, médecin à Lumino aux portes de Bellinzone, a réussi à détrôner le sénateur sortant Filippo Lombardi, 63 ans, qui partait pourtant favori pour décrocher son sixième mandat consécutif.

Tout s’est décidé lors du dépouillement des deux dernières communes, celles de Bellinzone et Locarno. Le résultat final en faveur de la socialiste a été de 45 voix soit 36’469 contre 36’424 pour Filippo Lombardi.

Autre première

Pour la première fois aussi depuis la fin du 19e siècle, le PLR tessinois n’est plus représenté à la Chambre des cantons. Avec 33’278 voix, l’avocat luganais Giovanni Merlini a réalisé le moins bon score de cette élection.

En revanche le candidat de la liste conjointe Lega/UDC Marco Chiesa a réalisé un excellent résultat personnel décrochant 42’552 suffrages. La participation au vote a été de 47,1%.

Source: ATS

Continuer la lecture