Rejoignez-nous

Techno

La voiture solaire ressort de l’ombre

Publié

,

le

benoit rouchaleau
Le monde de demain
benoit rouchaleauLe monde de demain

Le monde de demain : Le vieux rêve de la voiture solaire se rapproche doucement…

 Toyota planche sur l’idée de voitures alimentées par l’énergie solaire et qui pourraient proposer une autonomie exceptionnelle, voire même rouler indéfiniment. Plus besoin de s’arrêter et de passer par la case recharge… A condition d’avoir des batteries suffisamment costauds pour emmagasiner assez d’énergie le jour pour pouvoir rouler la nuit.

C’est encore de la science-fiction mais Toyota a donc lancé en juillet dernier les premiers tests d’un nouveau prototype sur une Prius bardée de panneaux photovoltaïques ultra fin, d’une épaisseur de 0.03 mm, ils peuvent donc s’adapter à la carrosserie d’une voiture et à ses parties incurvées, comme le capot, l’aileron ou le hayon du véhicule. Des panneaux solaires qui convertissent la lumière du soleil en énergie, avec un rendement de près de 34 %. Autre particularité : les batteries se situent dans le coffre et elles se rechargent en mouvement ou en stationnement.

Et quid de son autonomie ?

Selon Toyota, pour l’heure, elle peut effectuer 56 kilomètres par temps de grand soleil. Et les porteurs du projet assurent que si la voiture est conduite 4 jours par semaine pour un maximum de 50 kilomètres chaque jour, il n’y aura pas besoin d’apport d’énergie supplémentaire à une borne.

Problème, l’autonomie du prototype chute rapidement en cas de temps nuageux ou en cas de trop forte chaleur. Ce qui veut dire que si elle était utilisée dans des conditions de conduite réelles aujourd’hui, elle devrait être branchée pour se recharger. Ce n’est pas le monde demain, mais d’après-demain plus sûrement…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Des exercices de rééducation en réalité virtuelle

Publié

le

Du nouveau pour la rééducation des patients handicapés à Genève.

Un jeune entrepreneur est en train de développer son concept nommé Exium: une solution complète de réadaptation, au travers d’exercices en réalité virtuelle. 

Présentation du concept avec Benoît Rouchaleau. 

Stephen Coutant
Créateur d'Exium
Stephen CoutantCréateur d'Exium

Et signe d’un engouement réel, Exium a récemment reçu le prix Genilem, l’association romande d’aide à la création d’entreprises innovantes.

 

Continuer la lecture

Actualité

UNIGE: des livres tactiles adaptés aux enfants aveugles

Publié

le

© UNIGE Dannyelle Valente

De nouvelles perspectives de lecture pour les enfants aveugles.

Des chercheurs de l’université de Genève et de Lyon ont mis au point des illustrations pour des livres tactiles, qui sont adaptées aux besoins des lecteurs non-voyants.

L’éclairage de Benoît Rouchaleau. 

Edouard Gentaz
Professeur de psychologie du développement à l’UNIGE
Edouard GentazProfesseur de psychologie du développement à l’UNIGE

Continuer la lecture

Actualité

Des consultations vétérinaires à distance

Publié

le

Crédit photo MyStétho

Les vétérinaires font eux aussi leur révolution technologique.

A Genève, un cabinet propose des consultations vétérinaires à distance, directement depuis son smartphone, via l'application MyStétho Veterinary.

Une idée qui peut être pratique en cette période de limitation des contacts et des déplacements.

Présentation du concept avec Benoît Rouchaleau. 

Daniel Pereira et Pierre Starkov
Co-fondateurs de MyStetho Veterinary
Daniel Pereira et Pierre StarkovCo-fondateurs de MyStetho Veterinary

Continuer la lecture

Economie

Une solution genevoise pour des investissements durables personnalisés

Publié

le

Photo Norsia

Ils veulent faire rimer investissements financiers et valeurs personnelles…

Deux genevois sont en train de créer la société “Norsia” qui vise à promouvoir une finance plus durable.

Présentation du projet avec Benoît Rouchaleau.

Patrick Schirmann
Co-fondateur Norsia
Patrick SchirmannCo-fondateur Norsia

Continuer la lecture

Actualité

Un stéthoscope intelligent qui reconnait le bruit de la Covid

Publié

le

Photo d'illustration KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

C'est le "Shazam" des maladies pulmonaires

A Genève, les HUG sont en train de développer un stéthoscope électronique intelligent qui est capable de reconnaître le bruit de la Covid-19.

Benoît Rouchaleau nous présente le prototype développé avec l’HEPIA et l’EPFL.

Professeur Alain Gervaix
Médecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques
Professeur Alain GervaixMédecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques

 

Continuer la lecture