Rejoignez-nous

Sport

Une défaite 61-0 en unihockey: "j'ai profité du moment présent"

Publié

,

le

Amélia Gabriel (en rouge) lors du match face à la Suède / Piotr Matusewicz - IFF

En unihockey, les phases qualificatives pour les championnats du monde féminin ont eu lieu la semaine dernière dans différents endroits du globe. La Suisse n’était pas engagée puisque qualifiée d’office en tant que pays hôte, les Championnats du monde ayant lieu à Neuchâtel en décembre prochain.

Ces qualifications permettent souvent à des équipes nationales moins bien classée de se mesurer à ce qui se fait de mieux. A l’image de l’équipe de France, 27e mondial sur 34 au classement de la fédération international qui s’est retrouvée dans le groupe du Danemark, 10e, la Norvège, 9e et surtout de la Suède, meilleure équipe du monde et détentrice du record de nombre de victoires en championnat du monde. Amélia Gabriel, l’une des deux gardiennes de l’équipe de France, est franco-suisse et joue en club avec l’équipe féminine du UHC Genève.

Deux entraînements par semaine, des matches toutes les 3 semaines, le rythme n’est pas le même que celui vécu la semaine passée avec son équipe nationale.  Comme premier match, les Françaises ont qui plus est directement joué la Suède avec un score lourd puisqu’elles ont perdu 61-0. En tant que joueuse amatrice, Amélia Gabriel n’a pas réalisé tout de suite qu'elle avait face à elle les meilleurs joueuses du monde.

Amélia GabrielGardienne de l'équipe de France

 

61-0, c’est un score lourd, c’est même un record pour le unihockey féminin. Plusieurs médias ont relayé l’information mais pour la gardienne de l’équipe de France Amélia Gabriel, qui a encaissé 24 buts face aux Suédoises, le score n'est pas le plus important.

Amélia GabrielGardienne du UHC Genève

 

Le match face à la Suède était le premier de trois rencontres disputées dans le groupe puisque les Françaises affrontaient en suite le Danemark et la Norvège. Alors comment celle qui défend d’habitude les buts du UHC Genève s’est reconcentrée pour les matchs qui arrivent. Amélia Gabriel

Amélia GabrielGardienne de l'équipe de France

"Même encore maintenant, je n'arrive pas à réaliser"

A titre personnel, la gardienne de l’équipe de France et du UHC Genève a vécu un véritable chamboulement. Des matchs le dimanche matin avec des vestiaires à partager avec plusieurs équipes, elle a tout d'un coup  mis le pied dans le monde professionnel avec des titres de meilleures joueuses décernés, les hymnes avant les rencontres, un physio à disposition, des demandes d’interview, bref un autre monde qui a mis des étoiles plein les yeux d’Amélia Gabriel.

Amélia GabrielGardienne de l'équipe de France

Au final, avec 3 défaites en 3 matchs, la France ne sera pas du voyage à Neuchâtel en décembre prochain. Quant à Amélia Gabriel, elle retrouve son club genevois pour une nouvelle manche du championnat ce dimanche.

 

Amélia Gabriel (3e depuis la droite) a été nommée meilleure joueuse pour la France face à la Norvège / Piotr Matusewicz - IFF

 

Sébastien Telley

Genève

Le tenant du titre poursuit sa route

Publié

le

Casper Ruud affrontera Reilly Opelka vendredi en demi-finale à Genève (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Tenant du titre, Casper Ruud (ATP 8) a cueilli jeudi un sixième succès consécutif au Geneva Open. Le Norvégien s'est hissé en demi-finale en dominant Thanasi Kokkinakis (ATP 85) 6-4 7-6 (7/3).

Finaliste du Masters 1000 de Miami en mars mais en retrait dans ses quatre premiers tournois joués sur terre battue, Casper Ruud monte en puissance avant la quinzaine de Roland-Garros. Il avait déjà atteint le stade des demi-finales la semaine passée à Rome, s'inclinant devant le futur champion Novak Djokovic.

Facile vainqueur de Benoît Paire (6-3 6-1 en 55') mercredi pour son entrée en lice, Casper Ruud a dû serrer sa garde dans le deuxième set face à Thanasi Kokkinakis. Il a dû sauver deux balles de break à 5-5 - les deux seules que son adversaire australien s'est procurées -, mais a maîtrisé son sujet dans le tie-break.

Le Norvégien de 23 ans devra soigner sa relance vendredi pour sa quatrième demi-finale de l'année. Il retrouvera le géant Reilly Opelka (ATP 18), lequel a dominé Tallon Griekspoor (ATP 64) 6-4 3-6 6-3 jeudi. Il a remporté les trois duels livrés face à l'Américain de 2m11, dont un sur la terre battue de Houston en 2019.

La demi-finale du haut du tableau, "décapité" par les éliminations successives de Daniil Medvedev (ATP 2) et Denis Shapovalov (ATP 15) notamment, s'annonce moins relevée. Elle mettra aux prises le vainqueur du duel Richard Gasquet (ATP 75) - Kamil Majchrzak (ATP 81) au gagnant du match Ilya Ivashka (ATP 50) - Joao Sousa (ATP 79).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Opelka premier demi-finaliste

Publié

le

Reilly Opelka est en demi-finale du Geneva Open (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Reilly Opelka (ATP 18) est le premier demi-finaliste du Geneva Open. Le géant américain de 2m11 s'est imposé 6-4 3-6 6-3 devant Tallon Griekspoor (ATP 64) jeudi en quart de finale.

Tête de série no 4 du tableau, Reilly Opelka a mis 1h33' pour prendre la mesure du Néerlandais, tombeur du Genevois Johan Nikles (ATP 317) la veille. Il a forcé la décision en signant le break dès le deuxième jeu de la troisième manche, dans laquelle il n'a perdu que 2 points sur son service.

Sacré en avril sur la terre battue de Houston, Reilly Opelka avait été battu d'entrée dans ses trois premiers tournois joués sur cette surface en Europe, notamment à Rome où il a subi la loi de Stan Wawrinka la semaine dernière. Il affrontera en demi-finale le tenant du titre Casper Ruud (ATP 8) ou Thanaski Kokkinakis (ATP 85).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Ruud domine Paire en deux sets

Publié

le

Casper Ruud a aisément battu Benoît Paire en 8e de finale à Genève (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Casper Ruud (ATP 8) a entamé victorieusement la défense de son titre au Geneva Open. Exempté de 1er tour, le Norvégien s'est imposé 6-3 6-1 devant le fantasque Benoît Paire (ATP 67) en 8e de finale.

Tête de série no 2 du tableau, Casper Ruud n'a mis que 55' pour signer sa neuvième victoire consécutive en Suisse, lui qui avait également été sacré sur la terre battue de Gstaad l'été dernier. Benoît Paire a bien résisté jusqu'à 3-3, après avoir même mené 2-1 service à suivre. Le Français a ensuite lâché prise, concédant sept jeux de manière consécutive.

Demi-finaliste du Masters 1000 de Rome la semaine dernière, le Norvégien affrontera jeudi en quart de finale l'étonnant Thanasi Kokkinakis (ATP 85), d'ordinaire peu à l'aise sur terre battue. L'Australien, tombeur de Fabio Fognini (ATP 52) au 1er tour, a confirmé en venant à bout de Federico Delbonis (ATP 62) en 8e de finale. Mené 6-1 5-3, il s'est imposé 1-6 7-5 7-5 devant l'Argentin.

Shapovalov mord la poussière

Battu par Casper Ruud en finale l'an dernier sur la terre battue du Parc des Eaux-Vives, Denis Shapovalov (ATP 15) a en revanche connu l'élimination dès son entrée en lice à Genève. Le gaucher canadien s'est incliné 6-4 6-7 (2/7) 6-3 devant le Bélarusse Ilya Ivashka (ATP 50), lequel se frottera au Portugais Joao Sousa (ATP 79) jeudi soir en quart de finale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Fin de parcours pour Johan Nikles au Geneva Open

Publié

le

Johan Nikles a été éliminé en 8e de finale à Genève (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Johan Nikles (ATP 317) n'est pas parvenu à enchaîner un quatrième succès sur la terre battue du Parc des Eaux-Vives.

Le Genevois s'est logiquement incliné en 8e de finale du Geneva Open, battu 6-3 7-5 par le Néerlandais Tallon Griekspoor (ATP 64) après 1h29' de jeu.

Issu des qualifications, Johan Nikles s'attendait à un match difficile face à un joueur qu'il avait qualifié de "très solide" après sa victoire face à Leandro Riedi (ATP 301) la veille. Les quelque 2h30' passées sur le court dans une partie où il avait sauvé six balles de match ne l'ont qui plus est pas aidé à aborder ce 8e de finale dans les meilleures dispositions.

Nettement dominé dans un premier set où il a concédé deux breaks, le Genevois de 25 ans a néanmoins trouvé les ressources pour faire vibrer ses nombreux supporters dans la deuxième manche. Il a même pu croire en un nouveau retournement de situation lorsqu'il s'est procuré quatre balles d'égalisation à un set partout à 5-3 sur le service adverse.

Mais Johan Nikles n'est pas parvenu à porter l'estocade. Guère convaincant depuis l'entame de la deuxième manche, Tallon Griekspoor a quant à lui sur serrer sa garde au meilleur moment pour s'éviter toute mauvaise surprise, remportant les quatre derniers jeux du match pour gagner le droit de défier la tête de série no 4 Reilly Opelka (ATP 18) en quart de finale.

Aux alentours de la 275e place

Cette défaite, subie face à un joueur solidement installé dans le top 100, ne ternira en rien le fabuleux bilan que peut tirer Johan Nikles. Le Genevois a savouré comme il se devait la première victoire de sa carrière obtenue sur l'ATP Tour. Son accession au 2e tour lui permettra d'améliorer son meilleur classement pour figurer aux alentours de la 275e place mondiale lundi prochain.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

LNA: Fribourg Olympic et Union Neuchâtel en finale

Publié

le

Williams menace la défense d'Union malgré Giddens (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le titre de champion se décidera entre Fribourg Olympic et Union Neuchâtel en LNA. Les deux clubs ont décroché leur billet lors de l'acte IV des demi-finales, remportant leur série respective 3-1.

Union a battu Massagno 76-73 au terme d'une partie très serrée. Les Neuchâtelois ont dû serrer la garde en fin de rencontre quand les Tessinois sont revenus à 69-69 puis à 73-73. Un panier de Popovic et un lancer franc de Timberlake leur ont donné la victoire dans les ultimes instants.

Côté Union, quatre joueurs ont inscrit au moins 10 points, à savoir Colon (18), Giddens (12), Fofana (11) et Popovic (10). Les Tessinois ont été plombés par la prestation discrète des frères Marko et Dusan Mladjan (11 et 2 points) ainsi que de Kovac (3). Marko Mladjan a aussi manqué le panier de l'égalisation à une seconde de la sirène.

Pour sa part, Fribourg Olympic n'a pas tremblé au bout du lac Léman. Les visiteurs se sont imposés 66-51 après avoir mené dès le premier quart, gagné 15-5. Jankovic (16 points) et le nouvel étranger Kelly (11) ont été les Fribourgeois les plus efficaces.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture