Rejoignez-nous

Course à pied

Une application au secours des 20 km de Genève Aéroport

Publié

,

le

La quatrième édition des vingt kilomètres de Genève Aéroport (rebaptisé 2.0 pour l'occasion) peut se dérouler grâce à une application spécialement conçue pour l'évènement. La course durera trois semaines (01-22.11.20) pour accueillir toutes les personnes inscrites qui pourront courir ou marcher sur trois distances.

Course à pied à présent, la quatrième édition des vingt kilomètres de Genève Aéroport se courra bel et bien, malgré les obstacles liés aux problèmes causés par le coronavirus. Principal changement : pas de départ en ligne (distanciation sociale oblige), mais la course sera ouverte aux participants pendant trois semaines. Tout commencera dimanche, le premier novembre pour se terminer le vingt-deux. Chaque personne inscrite devra pour cela télécharger une application spécialement conçue pour l’occasion.
C’est une grande première rendue possible par une innovation technologique qui combine le chronométrage, l'audio-guidage et des classements en temps réel.

Benjamin ChandelierDirecteur des 20 km de Genève-Aéroport

 

Check-points et ligne virtuelles

L'application sert de puce de chronométrage et les balises virtuelles permettent de guider les personnes inscrites qui pourront se munir d'écouteurs pour entendre les instructions.

Benjamin ChandelierDirecteur des 20 km de Genève-Aéroport

 

Parcours modifié, mais course gratuite

Le parcours subit des modifications liées au fait que chaque participant(e) sera seul. La sécurité a été privilégiée pour cette course entièrement gratuite (des dons au bénéfice de femmes souffrant de cancer du sein sont néanmoins les bienvenus): tous les chemins sont donc strictement piétons.

Benjamin ChandelierDirecteur des 20 km de Genève-Aéroport

 

L’application pourra être téléchargée dès samedi et les participants pourront s'aligner sur cinq, dix ou vingt km en courant ou en marchant, même si aucun classement séparé ne permettra de les différencier: on pourra donc courir ou marcher alternativement si on le souhaite.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Course à pied

Course de l'Escalade: édition chamboulée mais plateau royal

Publié

le

Julien Wanders a fort à faire pour remporter la Course de l'Escalade comme il y a deux ans (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Julien Wanders visera une quatrième couronne lors de la 43e course de l'Escalade dimanche à Genève, une édition entravée par le Covid-19. Mais il ne partira pas favori face à une imposante armada kényane.

Wanders, qui recevra à l'occasion la médaille de bronze des Championnats d'Europe de cross 2019 redistribuée après la disqualification pour dopage du vainqueur Robel Fsiha, est traditionnellement très l'aise sur le sinueux parcours genevois (7,32 km). Il arrive en droite ligne d'Iten, sa base kényane, dans une forme encore perfectible après les ennuis de santé qui ont émaillé sa saison.

Pour s'imposer une quatrième fois d'affilée dimanche après 2017, 2018 et 2019 (l'édition 2020 a été annulée), il lui faudra se surpasser. De l'avis des suiveurs au Kenya, le favori sera son partenaire d'entraînement, le Kényan Boniface Kibiwott, impressionnant sur piste cette année.

Double vainqueur sur les pavés genevois, en 2015 et 2016, le recordman de Suisse du marathon Tadesse Abraham aura son mot à dire, tout comme une cohorte d'outsiders kényans. Chez les femmes, on s'achemine vers un duel entre la Genevoise d'adoption Helen Bekele Tola (ETH), quadruple gagnante aux Bastions, et la marathonienne zurichoise Fabienne Schlumpf.

Perte importante

Le Covid-19 donne des cheveux blancs aux organisateurs, qui ont dû prendre des mesures assez strictes. La jauge des participants a été réduite de moitié, avec 23'000 coureurs inscrits contre 46'000 en 2019. "Le manque à gagner en termes de finances d'inscription atteint 850'000 francs", explique le patron de la manifestation Jerry Maspoli.

Cette édition entraînera une perte importante, d'un montant à six chiffres. L'Escalade puisera dans ses réserves et compte sur le soutien de la Confédération. Parmi les mesures coûteuses ayant dû être prises figure l'installation de tentes supplémentaires où les coureurs effectueront leur enregistrement, sachant qu'il faudra contrôler leur "pass sanitaire".

Cette contrainte, qui s'ajoute à l'obligation générale du port du masque dans la zone de départ et sur le parcours y compris pour les spectateurs, pourrait dissuader de nombreux coureurs inscrits de se présenter. Même si les participants peuvent respirer (un peu): ils ne devront pas porter le masque en courant.

Continuer la lecture

Course à pied

Populaire, la Course de l'Escalade offre un parcours exigeant

Publié

le

Tadesse Abraham, chaussettes turquoises, félicite Julien Wanders, en blanc, après sa victoire lors de la précédente édition de la Course de l'Escalade voilà deux ans; les deux Genevois seront encore en vue dimanche lors de la course Elite masculine dimanche dès 15h (©KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Très populaire, la Course de l'Escalade offre non seulement un rendez-vous incontournable, mais aussi une forte concurrence et un parcours exigeant sur les pavés de la Vieille-Ville.

Malgré la résurgence de l'épidémie du coronavirus, la quarante-troisième édition de la Course de l’Escalade se courra bel et bien samedi (dès 11h) et dimanche (à partir de 10h). Un rendez-vous devenu incontournable au fil des années. Malgré les restrictions dues au coronavirus, vingt mille personnes de tous âges vont s'élancer sur les pavés de la Vieille Ville. Mais en raison de sa popularité, la concurrence y est forte. De plus, le parcours se révèle très exigeant.

Pierre MorathEntraîneur au CHP

 

Helen Bekele sera l'une des têtes de la course Elite féminine dimanche à partir de 14h20 (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

 

La montée rue Saint-Léger - Etienne Dumont

Le degré de difficulté varie considérablement suivant l'âge des participant-e-s selon qu'ils effectuent un, deux ou trois tours.

Pierre MorathEntraîneur au CHP

 

 

Pierre Morath n'hésite pas à mettre la main à la pâte: l'ancien coureur qui évacue ici de la piste du Stade du Bout-du-Monde, entraîne une vingtaine d'espoirs du Club Hygiénique de Plainpalais et les prepare pour les compétitions comme la Course de l'Escalade (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/archives).

 

"Faire du jus"

Quel que soit le niveau de performance recherché, l’heure n’est plus à l’entraînement, mais à la récupération. A « faire du jus » comme on dit dans le jargon de l’athlétisme. Reste à savoir en quoi ça consiste.

Pierre MorathEntraîneur au CHP

Continuer la lecture

Athlétisme

Angela Tanui sous les 2h18

Publié

le

Un temps canon a été réalisé chez les dames à Amsterdam (© KEYSTONE/EPA/OLAF KRAAK)

Angela Tanui a signé un temps canon dimanche lors du marathon d'Amsterdam. La Kényane a triomphé en 2h17'57'', devenant ainsi la 10e femme de l'histoire à courir les 42,195 km en moins de 2h18.

Privée de marathon de Boston lundi dernier en raison de problèmes de visa, Angela Tanui a battu de plus de deux minutes son record personnel (2h20'08'') dimanche aux Pays-Bas. Elle est désormais la neuvième performeuse de l'histoire, deux femmes seulement étant passées sous les 2h17 (Brigid Kosgei et Paula Radcliffe).

Vainqueur de la course masculine à Amsterdam, Tamirat Tola a également signé la meilleure performance chronométrique parmi les trois marathons organisés dimanche (Paris, Lisbonne, Amsterdam). L'Ethiopien de 30 ans, vice-champion du monde en 2017, s'est imposé en 2h03'39'', nouveau record personnel.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Le mari d'Agnes Tirop interrogé par la police

Publié

le

Agnes Tirop (2e depuis la gauche) a été tuée dix jours seulement après avoir pris la 2e place des 10 km de Genève (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI).

Le mari d'Agnes Tirop était interrogé vendredi après son arrestation la veille à Mombasa, a appris l'AFP de sources policières. Le meurtre de la prometteuse athlète de 25 ans a suscité l'émotion.

La police kényane a annoncé tard jeudi soir l'arrestation d'Emmanuel Rotich grâce à la détection de son téléphone mobile dans cette ville côtière située à plusieurs centaines de kilomètres du lieu du drame.

Agnes Tirop, double médaillée mondiale du 10'000 m (en 2017 et 2019) et 4e des derniers Jeux olympiques de Tokyo sur 5000 m, a été retrouvée cette semaine poignardée au domicile du couple, à Iten, une ville d'altitude de l'ouest du Kenya où s'entraînent de nombreux coureurs de fond et demi-fond parmi lesquels Julien Wanders.

L'enquête se poursuit

Âgé d'une quarantaine d'années, E. Rotich est considéré par la police comme le principal suspect du meurtre. Il devait apparaître devant une cour vendredi mais en fin d'après-midi il se trouvait toujours au commissariat de Mombasa, où les policiers cherchaient à déterminer où son dossier serait traité.

"Nous l'avons toujours ici et l'enquête se poursuit", a déclaré David Mathiu, chef de la police du sous-comté de Changamwe, où le suspect est détenu. Un responsable de la police de Mombasa a pour sa part déclaré que ce dernier était interrogé sur place tandis qu'une équipe de police "collectait des preuves" dans la maison d'Iten.

Son téléphone était également analysé. Il sera présenté "devant la cour la semaine prochaine", a ajouté cette source. "Etant donné la tension sur le terrain à Iten, il est peu probable qu'il soit poursuivi là-bas", a-t-elle par ailleurs précisé.

Compétitions suspendues

La mort brutale d'Agnes Tirop, deuxième des 10 km de Genève le 3 octobre dernier, a suscité l'émotion dans le pays et dans le monde de l'athlétisme. La fédération kényane a annoncé jeudi suspendre les compétitions pendant deux semaines, en l'honneur de Tirop et d'un autre coureur de fond, Hosea Mwok Macharinyang, récemment mort des suites de ce qui a été qualifié de suicide.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Course à pied

Marathon: Adola gagne à Berlin, Bekele 3e

Publié

le

Guye Adola vainqueur à Berlin (© KEYSTONE/AP/Lisa Leutner)

L'Ethiopien Guye Adola a remporté le marathon de Berlin en 2h05'45 devant le Kenyan Bethwel Yegon. Grand favori, l'autre Ethiopien Kenenisa Bekele a concédé plus d'une bonne minute.

Dans des conditions météo parfaites, le premier semi-marathon a été couru sur des bases très élevées, Bekele, 39 ans, ayant annoncé son intention de s'attaquer au record du monde d'Eliud Kipchoge (2h01'39). Mais aucun coureur n'a pu tenir le rythme dans les 20 derniers kilomètres.

Jusqu'au vingt-cinquième kilomètre environ, un groupe de quatre coureurs dont Bekele et Adola a couru avec plusieurs secondes d'avance sur les temps de passage du record du monde de Kipchoge, battu à Berlin sur le même parcours en 2018.

Mais le tempo s'est effondré lorsque le dernier lièvre a quitté la course, au point de permettre le retour de Yegon, totalement inattendu à ce niveau, et qui a un instant flirté avec la première place à cinq kilomètres de l'arrivée.

Bekele, qui a compris dès le km 27 qu'il ne pourrait pas s'approcher du record, a alors tenté de mener une course tactique pour la victoire, mais Adola était le plus fort ce dimanche.

L'Ethiopien de 30 ans avait déjà brillé à Berlin en 2017, où il avait réussi une entrée fracassante sur la grande scène du marathon mondial. Ce spécialiste du semi-marathon, quasi inconnu du grand public à l'époque, disputait alors son premier marathon, et avait menacé à la surprise générale le grand Eliud Kipchoge, qu'il devançait encore de 25 mètres au 40e kilomètre.

Chez les dames, l'Ethiopienne Gotytom Gebreslase l'a emporté en 2h20'09, devançant deux autres Ethiopiennes, Hiwot Gebrekidan (2h21'23) et Helen Tola (2h23'05).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture