Rejoignez-nous

Football

Un néophyte évite le camouflet à l'Equipe de Suisse

Publié

,

le

Cedric Itten exulte et toute la Suisse respire (©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Buteur providentiel, Cédric Itten a permis aux Helvètes d'arracher trois points d'importance capitale vendredi à Saint-Gall face à la Géorgie (1-0) lors de l'avant-dernier match qualificatif pour l'Euro '20 et de franchir un grand pas vers la qualification pour la phase finale l’été prochain. 

Miné par les blessures, le onze helvétique s'est tiré d'affaire grâce au seul et unique de la partie inscrit par le régional de l’étape, Cedric Itten. Entré en lieu et place d'Albian Ajeti, le néophyte saint-gallois a armé une tête croisée imparable sur un centre venu de la droite adressé par le demi genevois Denis Zakaria. Cette action, la plus belle des joueurs de Vladimir Petkovic en seconde période, est arrivée au meilleur moment. Un épilogue rêvé pour ce joueur du cru qui a subi l'an dernier une terrible blessure qui aurait pu briser sa carrière. Ce but en or ouvre en grand les portes de l'Euro à l'Equipe de Suisse.

Sommer sauvé par le poteau

Touché au mollet lors de l'échauffement, Haris Seferovic a rejoint la longue liste des blessés. Dans ces conditions, la sélection helvétique a joué en demi-teinte en première mi-temps. Parfois inspirée dans le camp adverse, elle s'est montrée très fragile dans ses trente derniers mètres. La Géorgie est passée tout près de l'ouverture du score. Plus prompt que Manuel Akanji, Giorgi Kvilitaia voyait sa reprise repoussée par le poteau gauche de Yann Sommer. Ce n'est qu'à quelques minutes de la mi-temps que le défenseur central Nico Elvedi allait se montrer aussi dangereux avec une tête repoussée sur la ligne par un défenseur visiteur.

Un jeu mieux construit

En seconde période, l'Equipe de Suisse a réussi passer l’épaule grâce à un jeu plus construit à l'aide de redoublement de passes. Si la fébrilité défensive n'a pas disparu pour autant, cette approche a permis aux Helvètes de faire preuve d'une plus grande lucidité qui leur a permis de passer l’épaule et de faire un pas important en direction de la phase qualificative pour l'Euro.

 

Vladimir Petkovic: "Nous ne sommes pas encore qualifié !"

Fidèle à son discours qui veut que le prochain match soit toujours le plus important, Vladimir Petkovic ne veut pas crier victoire. "Il convient de privilégier la récupération d'ici lundi. A Griballtar, je veux des joueurs qui soient parés tant sur le plan mental que sur le plan physique", poursuit le Coach National qui ne veut surtout pas que son équipe se prenne les pieds dans le tapis face à une formation qui reste tout de même sur une série de 27 défaites de rang dans des rencontres officielles.

Vladimir Petkovic reconnaît que ses joueurs ont laissé bien des forces vendredi pour battre la Géorgie (1-0). "La seconde période était comme un match de Coupe avec l'outsider qui prenait confiance au fil des minutes pour rendre le match de plus en plus difficile, souligne-t-il. Nous avons été un peu impatients. Il fallait composer avec le poids des absents et le manque de temps de jeu en club de certains joueurs. Nous avons eu de la peine parfois à trouver le bon équilibre."

Heureusement, la réussite de Cédric Itten a délivré son équipe. "Je l'ai bien observé à l'entraînement. Il a d'énormes qualités, lâche Vladimir Petkovic. Il a franchi ce soir un pas important dans sa carrière et il m'a aussi adressé un signal important."

Stephan Lichtsteiner: "Nous avons pris trop de risques !"

Ravi de la performance de Cédric Itten - "il était déjà très bon à l'entraînement", glisse-t-il, Stephan Lichtsteiner jetait, pour sa part, un regard critique sur la copie rendue par l'équipe de Suisse. "Nous avons pris trop de risques en seconde période, lance le capitaine. Il s'en est fallu d'un rien pour que la Géorgie n'ouvre la marque. Tu prends un but et tu te retrouves à jouer ta qualification en mars en barrage..."

Stephan Lichtsteiner remarque que la Suisse "a dû composer sans six ou sept joueurs qui sont importants". "Mais au final, cette victoire nous permet de faire un grand pas vers la qualification, ajoute-t-il. Je veux retenir un autre aspect positif avec la victoire: la Suisse peut vraiment compter sur un cadre élargi. Ce soir, on a vu une équipe qui a su quand même jouer au foot." Mais qui aura provoqué de belles frayeurs tant à ses supporters qu'à son capitaine.

 

 

 

Source: ats-sport/keystone/ld/bb

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Dix mois de prison avec sursis requis contre Benzema

Publié

le

Karim Benzema risque 10 mois avec sursis dans l'affaire de la sextape (© KEYSTONE/AP/Efrem Lukatsky)

Le parquet a requis jeudi à Versailles dix mois de prison avec sursis et 75'000 euros d'amende contre Karim Benzema.

L'attaquant du Real Madrid est accusé de complicité de tentative de chantage dans "l'affaire de la sextape".

La victime présumée de cette affaire est son ancien coéquipier en équipe de France, Mathieu Valbuena. Contre les quatre autres prévenus, poursuivis dans cette affaire pour tentative de chantage, le ministère public a requis des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à quatre ans de prison.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Tirage au sort le 1er avril

Publié

le

Gianni Infantino, le président de la FIFA, maître d'oeuvre du raout quadriennal. (© KEYSTONE/EPA/Miguel Gutierrez)

Le tirage au sort de la phase de groupes du tour final de la Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera le 1er avril à Doha, au lendemain du congrès de la FIFA au même endroit.

Le tournoi aura lieu du 21 novembre au 18 décembre.

Les trois sélections déjà qualifiées sont le Qatar (pays hôte), l'Allemagne et le Danemark. La Suisse a de bonnes chances d'être du voyage, soit en décrochant son billet directement si elle devance l'Italie pour la 1re place dans son groupe de qualification, soit lors d'un barrage entre les deuxièmes de groupes.

Au moment du tirage au sort, les 32 pays participants ne seront pas encore tous connus. Les deux derniers qualifiés seront déterminés après les barrages intercontinentaux en juin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

L'entraîneur du Bayern, Julian Nagelsmann, positif au Covid-19

Publié

le

Julian Nagelsmann doit prendre soin de lui. (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

Pourtant vacciné, Julian Nagelsmann, l'entraîneur du Bayern Munich, a été contrôlé positif au Covid-19 et va se placer en quarantaine, a annoncé le club jeudi.

"Julian Nagelsmann a été testé positif au coronavirus bien qu'il soit entièrement vacciné. Il retournera à Munich séparément de l'équipe par avion médicalisé et sera placé à l'isolement", a expliqué le champion d'Allemagne sur Twitter.

L'entraîneur de 34 ans n'était pas présent mercredi soir à l'Estadio da Luz pour assister à la victoire de son équipe 4-0 en Ligue des champions face au Benfica Lisbonne. Il avait cependant fait le déplacement au Portugal mardi, mais était resté isolé à l'hôtel ensuite par précaution.

Le club avait parlé mercredi "de symptômes de grippe" sans plus de précision.

"Il a des symptômes de grippe. Il n'avait pas envie de venir au match. Par conséquent, ses assistants le remplaceront", avait expliqué au micro de DAZN le directeur sportif Hasan Salihamidzic.

Selon le ministère de la Santé bavarois, toute personne testée positive au coronavirus doit se mettre quatorze jours en quarantaine.

En théorie, Nagelsmann devrait ainsi rater quatre rencontres du Bayern, dont le match retour à domicile contre les Portugais (2 novembre). Il pourrait retrouver le banc contre Fribourg, le 6 novembre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

La Suisse 14e

Publié

le

Le sélectionneur suisse Murat Yakin tient bien son équipe. (© KEYSTONE/EPA/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La sélection suisse a gagné un rang par rapport au mois précédent pour figurer au 14e rang du classement FIFA d'octobre. Elle a dépassé l'Uruguay.

Le classement reste emmené par la Belgique devant le Brésil, avec, désormais, la France en 3e position. L'Italie, à la lutte avec la sélection de Murat Yakin pour une qualification directe pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, pointe au 4e rang.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le rêve est peut-être passé pour les Young Boys

Publié

le

Une soirée bien compliquée pour Nicolas Ngamaleu et les Young Boys. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le rêve est peut-être passé pour les Young Boys. Battu 4-1 par Villarreal au Wankdorf, le quadruple Champion de Suisse a perdu le match qu'il ne devait pas perdre dans cette phase de poules.

Trois semaines après son revers à Bergame face à l'Atalanta (1-0), les Young Boys pu mesurer une fois de plus l'écart qui les sépare des meilleures équipes du continent. Le succès initial devant Manchester United fut un trompe-l'oeil. Face à Villarreal comme face à l'Atalanta, les Bernois sont restés loin du compte. Le choix surprenant de l'entraîneur David Wagner d'opter pour la première fois de la saison pour une défense à cinq fut une tragique erreur. Le manque d'automatisme des Bernois dans un tel système n'a pas pardonné à ce niveau.

Une entame catastrophique

Les Young Boys ont, ainsi, vécu une entame catastrophique. Villarreal a, en effet, marqué sur ses deux premières occasions par le prodige Pino (6e), buteur le jour de ses 19 ans, et par Gerard Moreno (16e). Sur ces deux réussites, la défense bernoise a singulièrement manqué de rigueur à l'image notamment d'Ulisses Garcia qui n'a pas senti le souffle de Pino dans son dos sur l'ouverture du score.

Les Young Boys ont toutefois eu l'immense mérite de relever la tête alors qu'ils auraient pu très bien sombrer. Ils sont parvenus à bousculer les Espagnols, mais la réussite n'était pas au rendez-vous. On songe, bien sûr, à cette frappe sur le poteau de Michel Aebischer à la 31e. Si le Fribourgeois avait marqué sur cette action, le match aurait pu épouser un autre scénario. Avec ce score 2-0, Villarreal jouait véritablement sur du velours jusqu'à la réduction du score de Meschak Elia à la 77e. Le Congolais avait pris de vitesse le Champion du monde Raul Albiol pour entretenir le fol espoir d'une remontada. Il devait malheureusement rester vain puisque Villarreal signait le 3-1 sur la rupture de la 88e conclue par Alberto Moreno. Villarreal devait encore saler l'addition avec le 4-1 inscrit par le joker Samuel Chukwueze dans le temps additionnel.

Un nouveau miracle à Old Trafford

Avec trois points en trois matches, les Young Boys occupent la dernière place de ce groupe F. Ils n'accusent cependant qu'une longueur de retard sur leurs vainqueurs du jour et sur l'Atalanta. Remo Freuler et ses coéquipiers se sont inclinés 3-2 à Manchester après avoir pourtant mené 2-0 à la pause. Les Mancuniens sont revenus de nulle part grâce aux réussites de Marcus Rashford (53e), de Harry Maguire (75e) et de l'éternel Cristiano Ronaldo (81e). Ce succès aussi miraculeux que celui arraché il y a trois semaines devant Villarreal offre un sursis presque inespéré à l'entraîneur Ole Gunnar Solskjaer. Le Norvégien jouera cependant une partie de son avenir dimanche contre Liverpool.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture