Rejoignez-nous

Tennis

Open d'Australie : Federer arrache la victoire face à Millman

Publié

,

le

Roger Federer l'a emporté après plus de quatre heures de jeu face au coriace Australien Millman (©KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT)

Roger Federer a souffert avant de venir à bout de John Millman lors d'un match à rebondissements conclu par un super tie break!

Roger Federer s'est qualifié pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie au terme d'un match de folie qui a duré quatre et trois minutes face à l'Australien John Millman (ATP 47). Le Bâlois s'est imposé en cinq sets : 4-6 7-6 (7/2) 6-4 4-6 7-6 (10/8) après avoir été mené 8/4 dans le Super tie-break. Dimanche, le troisième joueur du Monde affrontera le Hongrois Marton Fucsovics (ATP 67).

Nouveau miracle helvétique

Comme Stan Wawrinka la veille face à Andreas Seppi, Roger Federer revient de loin lors de son troisième tour de l'Open d'Australie. Victorieux face à Millman, le seul Australien a l'avoir battu ce siècle dans un tournoi du Grand Chelem. Une an et demi après leur rencontre de New York qui s'était déroulée dans des conditions extrêmes en raison de la chaleur et de l'humidité, Roger Federer a longtemps cru épouser à Melbourne le même sort funeste face au "journeyman" de Brisbane.

 

Federer acculé au 5e set

Federer s'est retrouvé dans les cordes dans un cinquième set à couper le souffle. Après avoir perdu son service au troisième jeu, il a immédiatement recollé au score. Ensuite à trois partout, il a dû écarter deux balles de break à 15-40. Mais c'est surtout au Super Tie-Break - le premier de l'histoire à se dérouler sur la Rod Laver Arena - qu'il a joué avec le feu ! Mené 8/4, le Bâlois s'est adjugé les six derniers points de cette partie pour remporter un centième simple dans le cadre de l'Open d'Australie. Même si elle ne lui offre pas un septième titre, cette victoire restera comme l'une des plus belles et comme la plus improbable.

 

"Rodg'" dominé dans l’échange

Lâché par son coup droit - il a commis 48 fautes directes avec son arme fatale -, Federer a - le plus souvent - été dominé dans l'échange par un adversaire certainement au bénéfice d'une meilleur condition physique. Mais Millman ne s'est pas montré à son avantage sur le plan mental. A 8/5 sur son service dans le Super tie-break, l'Australien a commis deux erreurs grossières, l'une en revers et l'autre en coup droit, pour permettre à Roger Federer de sortir enfin la tête de l'eau. Revenu en vie par on ne sait quel miracle, le Bâlois a gagné les deux points suivants sur son engagement pour se procurer une balle de match qu'il remportait sur un coup droit gagnant grâce à son sens de l'anticipation. Mais c'est surtout sa résilience qui lui a permis de remporter la victoire même s'il a avoué juste après la rencontre qu'il pensait que tout était fini pour lui à 8/4.

Reste à savoir comment il a fallu fait pour garder son calme dans une situation aussi inconfortable et se dire que c'est encore possible.

Roger Federer
3e joueur mondial
Roger Federer3e joueur mondial

 

Face à Fucsovics en 8e de finale

Dimanche, Roger Federer retrouvera comme il y a deux ans au même stade de la compétition Márton Fucsovics (ATP 67). Vainqueur du Geneva Open voilà un an et demi,il n'a perdu qu'un set depuis le début du tournoi. "Bourreau" en quatre manches au premier tour de Denis Shapovalov (n°13), il a ensuite battu 6-4 6-4 6-3 le prodige Jannik Sinner (ATP 82) et 6-1 6-1 6-4 l'Américain Tommy Paul (ATP 80). On peut affirmer sans se tromper que le Hongrois joue à Melbourne le tennis de sa vie.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Norrie et Badosa confirment leur émergence

Publié

le

Cameron Norrie, nouveau no 1 britannique (© KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO)

Les finales surprises du tournoi d'Indian Wells ont accouché de vainqueurs pas si surprenants.

Cameron Norrie et Paula Badosa ont assis leur statut de révélation de l'année en cueillant le titre dans le désert californien pour faire irruption dans le top 20 mondial.

Le Britannique de 26 ans, né en Afrique du Sud, a défait le Géorgien Nikoloz Basilashvili 3-6 6-4 6-1. Il disputait dimanche sa sixième finale de la saison, soit le plus haut total ex aequo avec... Novak Djokovic, excusez du peu. Mais il n'en avait remporté qu'une, à Los Cabos en juillet.

Un peu plus tôt, le circuit féminin avait aussi vu la confirmation d'une pépite millésimée 2021, Paula Badosa battant la Bélarusse Victoria Azarenka 7-6 (7/5) 2-6 7-6 (7/2). L'Espagnole décroche aussi le deuxième titre de sa carrière, après celui glané à Belgrade plus tôt en 2021 à la faveur de l'abandon d'Ana Konjuh.

Norrie no 1 britannique

Sa victoire dominicale, cette fois dans un Masters 1000, permet à Cameron Norrie de bondir de la 26e à la 16e place du classement mondial et de devenir le nouveau no 1 britannique devant Daniel Evans. "Je suis si heureux, c'est mon plus grand titre", a exulté celui qui a grandi en Nouvelle-Zélande.

Norrie a dû surmonter la perte du premier set en finale. Basilashvili a mené un set et un break, et puis... plus rien. Le Géorgien a perdu le fil et laissé son adversaire s'emparer du deuxième set, conclu par un jeu blanc marqué par des enchaînements de haut niveau, entre un lob et des balles léchant les lignes.

Et Norrie de surfer sur sa dynamique en signant dès l'entame du troisième set un break. Mené 3-0, Basilashvili montrait alors des signes d'agacement, en multipliant les fautes directes. Le Géorgien de 29 ans a même évoqué des "problèmes de santé dans le troisième set".

Badosa, 70e en janvier

La finale dames fut d'une grande intensité, la troisième manche offrant même de grands frissons: Victoria Azarenka a ainsi servi pour le gain du match à 5-4, mais Paula Badosa a réussi à contrecarrer cette dynamique puis à se montrer une seconde fois très solide dans le tie-break.

La native de New York s'est alors écroulée, face contre sol et les mains se cachant le visage, avant d'aller essuyer ses larmes dans les bras de son entraîneur. Désormais no 13 de la hiérarchie, elle avait il est vrai commencé l'année à la 70e place mondiale et s'était présentée dans le désert californien au 27e rang.

"Je me souviens, quand j'avais 14, 15 ans, je te voyais jouer en Grand Chelem, et je disais à mon entraîneur que je voulais un jour jouer comme Vica. Sans toi et des joueuses comme toi, je ne serais pas là ici", a dit l'Espagnole à la Bélarusse lors de son discours après avoir reçu le trophée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Tennis

Norrie et Basilashvili en finale à Indian Wells

Publié

le

Basilashvili a rejoint Norrie en finale à Indian Wells (© KEYSTONE/AP/John McCoy)

La finale du Masters 1000 d'Indian Wells mettra aux prises Cameron Norrie (ATP 26) et Nikoloz Basilishvili (ATP 36). Le Britannique et le Géorgien lorgnent le plus grand titre de leur carrière.

Cameron Norrie (26 ans), qui est assuré d'entrer pour la première fois dans le top 20 du classement ATP, fut le premier à valider son ticket pour la finale. Le gaucher a dominé le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 28) 6-2 6-4. Nikoloz Basilashvili (29 ans) a pour sa part battu l'Américain Taylor Fritz (ATP 39) 7-6 (7/5) 6-3.

Sacré à Los Cabos en juillet, Cameron Norrie est en quête d'un deuxième titre sur le circuit principal, lui qui s'est incliné en finale à San Diego deux semaines plus tôt. Nikoloz Basilishvili vise quant à lui un sixième trophée, après avoir déjà triomphé à Doha et à Munich cette saison.

Basilashvili était "très tendu"

"Je suis si heureux", s'est exclamé Cameron Norrie. "Malheureusement, Grigor n'a pas pu donner le meilleur de lui-même. J'ai été très solide. J'ai beaucoup joué sur son revers et ça le frustrait. J'ai réussi à bien servir et dans les moments importants, j'ai été efficace quand j'en avais besoin", a-t-il ajouté.

"C'est un sentiment incroyable", a pour sa part déclaré Nikoloz Basilashvili, qui a dû sauver trois balles de premier set. "Je suis super heureux. J'étais nerveux et stressé. J'étais très tendu, j'ai juste essayé de me concentrer sur le match. Quand on se concentre, on évacue le stress. Je sais que je peux faire du bon tennis, il faut juste que je ne sois pas trop tendu", a-t-il souligné.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Indian Wells: aucun top 25 en demi-finales, une première

Publié

le

Taylor Fritz a sorti Alexander Zverev en quart de finale à Indian Wells (© KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO)

Le Masters 1000 d'Indian Wells est le théâtre d'une première historique. Aucun membre du top 25 du classement ATP ne s'est en effet qualifié pour les demi-finales, ce qui n'était jamais arrivé depuis l'apparition de ces tournois de cette catégorie en 1990.

C'est Taylor Fritz (ATP 39) qui a fini le travail en éliminant le champion olympique Alexander Zverev (ATP 4) dans le dernier quart de finale vendredi soir. L'Américain s'est imposé 4-6 6-3 7-6 (7/3) devant l'Allemand, qui a manqué deux balles de match dans un troisième set où il a mené 5-2 dont une sur son propre service.

Taylor Fritz (23 ans) disputera sa première demi-finale dans un Masters 1000, tout comme son prochain adversaire Nikoloz Basilishvili (ATP 36) qui a sorti Stefanos Tsitsipas (ATP 3) en quart. L'autre demi-finale doit mettre aux prises Grigor Dimitrov (ATP 28) et Cameron Norrie (ATP 26).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Ons Jabeur, première Arabe dans le top 10

Publié

le

Ons Jabeur est assurée de figurer dans le top 10 lundi prochain (© KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO)

Ons Jabeur (WTA 14) a écrit une nouvelle page d'histoire du tennis à Indian Wells. La Tunisienne est devenue la première Arabe à se hisser dans le top 10 du classement mondial grâce à sa qualification pour les demi-finales du tournoi WTA 1000 d'Indian Wells.

Victorieuse 7-5 6-3 d'Anett Kontaveit (WTA 20) jeudi soir en quart de finale en Californie, Ons Jabeur (27 ans) est assurée de figurer au pire à la 9e place du classement WTA lundi prochain. Elle pourrait même grimper au 6e rang en cas de sacre.

Première Arabe à remporter un titre sur le circuit principal (Birmingham 2021) et à atteindre les quarts de finale en Grand Chelem (Open d'Australie 2020), la Tunisienne a donc brisé une nouvelle barrière cette semaine. Chez les messieurs, le joueur arabe le mieux classé demeure le Marocain Younes El Aynaoui (14e).

"Ce n'est qu'un début"

"Je sais que le top 10 n'est qu'un début", a lâché Ons Jabeur, qui avait triomphé chez les juniors à Roland-Garros en 2011 mais a eu besoin de temps pour mettre en place un jeu extrêmement varié. "Je veux prouver que je mérite de faire partie des dix meilleures joueuses du monde", a-t-elle souligné.

"J'ai encore beaucoup de choses à améliorer. Mais je suis très heureuse, très émue", a lâché Ons Jabeur, qui doit affronter Paula Badosa (WTA 27) pour une place en finale. "Je crois en moi, j'ai travaillé dur, et ce n'est qu'un début", a poursuivi la Tunisienne, citée sur le site de la WTA.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Medvedev éliminé, Tsitsipas souffre mais se qualifie

Publié

le

Grigor Dimitrov, à droite, serre la main de Daniil Medvedev au terme d'un match renversant. (© KEYSTONE/AP/Mark J. Terrill)

Grosse surprise au Masters 1000 d'Indian Wells mercredi: Daniil Medvedev, 2e mondial et vainqueur du dernier US Open, a été sorti dès les 8es de finale, renversé par le Bulgare Grigor Dimitrov (28e).

De son côté, Stefanos Tsitsipas a assumé avec difficulté son statut face à Alex de Minaur, et qu'Alexander Zverev s'est quant à lui qualifié pour le tour suivant sans coup férir.

L'Allemand, médaillé d'or aux Jeux olympiques de Tokyo et 4e à l'ATP, s'est défait facilement du Français Gaël Monfils, 6-1, 6-3, pour se hisser en quarts, où il rencontrera l'Américain Taylor Fritz (39e mondial), tombeur de l'Italien Jannik Sinner (14e mondial) 6-4, 6-3.

Que ce fut difficile en revanche pour Tsitsipas, le dernier finaliste de Roland-Garros, qui a perdu le premier set avant de remporter la deuxième manche au tie-break! Le joueur 23 ans s'est finalement imposé 6-7 (3/7, 7-6 (7/3), 6-2 dans un match marathon de 2h43 face à l'Australien, 27e mondial.

Medvedev "épuisé"

La grosse surprise du jour est venue de Daniil Medvedev, 2e mondial et vainqueur du dernier US Open.

Tête de série no 1 du tournoi, le Russe a été battu par le Bulgare en trois sets 4-6, 6-4, 6-3 au bout de 2h14 d'un combat âpre.

"Je me suis senti épuisé pendant le tournoi. Maintenant que c'est fini, je peux le dire. J'ai plusieurs problèmes physiques qui sont apparus", a déclaré Medvedev après la rencontre, sans préciser lesquels.

Il était le grand favori du tournoi, depuis son triomphe il y a un mois à l'US Open où, vainqueur de son premier Majeur, il avait privé Novak Djokovic d'un Grand Chelem calendaire historique, qui n'a plus été réussi depuis 1969 et l'Autralien Rod Laver.

Solide dans le premier set, il s'acheminait vers un succès facile en menant 4-1 dans le suivant, quand il a soudain lâché prise et multiplié les fautes directes, devant un public souhaitant que le match se prolonge et donc acquis à la cause de Dimitrov.

Le Bulgare a remporté la rencontre sur sa première balle de match dans le troisième set, après un coup droit trop long de Medvedev.

Dimitrov affrontera jeudi en quarts de finale le dernier vainqueur du tournoi de Miami, le Polonais Hubert Hurkacz (12e mondial). Tête de série no 8, il s'est imposé plus tôt dans la journée face à un autre Russe, Aslan Karatsev, 6-1 6-3, qui avait éliminé un autre cador, son compatriote Andrey Rublev, au tour précédent.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture