Rejoignez-nous

Tennis

Open d'Australie : Federer arrache la victoire face à Millman

Publié

,

le

Roger Federer l'a emporté après plus de quatre heures de jeu face au coriace Australien Millman (©KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT)

Roger Federer a souffert avant de venir à bout de John Millman lors d'un match à rebondissements conclu par un super tie break!

Roger Federer s'est qualifié pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie au terme d'un match de folie qui a duré quatre et trois minutes face à l'Australien John Millman (ATP 47). Le Bâlois s'est imposé en cinq sets : 4-6 7-6 (7/2) 6-4 4-6 7-6 (10/8) après avoir été mené 8/4 dans le Super tie-break. Dimanche, le troisième joueur du Monde affrontera le Hongrois Marton Fucsovics (ATP 67).

Nouveau miracle helvétique

Comme Stan Wawrinka la veille face à Andreas Seppi, Roger Federer revient de loin lors de son troisième tour de l'Open d'Australie. Victorieux face à Millman, le seul Australien a l'avoir battu ce siècle dans un tournoi du Grand Chelem. Une an et demi après leur rencontre de New York qui s'était déroulée dans des conditions extrêmes en raison de la chaleur et de l'humidité, Roger Federer a longtemps cru épouser à Melbourne le même sort funeste face au "journeyman" de Brisbane.

 

Federer acculé au 5e set

Federer s'est retrouvé dans les cordes dans un cinquième set à couper le souffle. Après avoir perdu son service au troisième jeu, il a immédiatement recollé au score. Ensuite à trois partout, il a dû écarter deux balles de break à 15-40. Mais c'est surtout au Super Tie-Break - le premier de l'histoire à se dérouler sur la Rod Laver Arena - qu'il a joué avec le feu ! Mené 8/4, le Bâlois s'est adjugé les six derniers points de cette partie pour remporter un centième simple dans le cadre de l'Open d'Australie. Même si elle ne lui offre pas un septième titre, cette victoire restera comme l'une des plus belles et comme la plus improbable.

 

"Rodg'" dominé dans l’échange

Lâché par son coup droit - il a commis 48 fautes directes avec son arme fatale -, Federer a - le plus souvent - été dominé dans l'échange par un adversaire certainement au bénéfice d'une meilleur condition physique. Mais Millman ne s'est pas montré à son avantage sur le plan mental. A 8/5 sur son service dans le Super tie-break, l'Australien a commis deux erreurs grossières, l'une en revers et l'autre en coup droit, pour permettre à Roger Federer de sortir enfin la tête de l'eau. Revenu en vie par on ne sait quel miracle, le Bâlois a gagné les deux points suivants sur son engagement pour se procurer une balle de match qu'il remportait sur un coup droit gagnant grâce à son sens de l'anticipation. Mais c'est surtout sa résilience qui lui a permis de remporter la victoire même s'il a avoué juste après la rencontre qu'il pensait que tout était fini pour lui à 8/4.

Reste à savoir comment il a fallu fait pour garder son calme dans une situation aussi inconfortable et se dire que c'est encore possible.

Roger Federer3e joueur mondial

 

Face à Fucsovics en 8e de finale

Dimanche, Roger Federer retrouvera comme il y a deux ans au même stade de la compétition Márton Fucsovics (ATP 67). Vainqueur du Geneva Open voilà un an et demi,il n'a perdu qu'un set depuis le début du tournoi. "Bourreau" en quatre manches au premier tour de Denis Shapovalov (n°13), il a ensuite battu 6-4 6-4 6-3 le prodige Jannik Sinner (ATP 82) et 6-1 6-1 6-4 l'Américain Tommy Paul (ATP 80). On peut affirmer sans se tromper que le Hongrois joue à Melbourne le tennis de sa vie.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Billie Jean King Cup: une véritable victoire d'équipe

Publié

le

Simona Waltert, Viktorija Golubic, Jil Teichmann, qui serre le Coupe dans ses bras, et Belinda Bencic, tout à droite, sont aux anges après avoir battu Australie en finale dimanche à Glasgow (© KEYSTONE/AP Photo/Kin Cheung).

Le premier triomphe de l'Equipe de Suisse dans la Billie Jean King Cup, la plus importante compétition par nations du tennis féminin, est précisément cela: le succès de toute la formation helvétique.

Les attentes en dehors de la formation helvétique n'étaient pas énormes avant le tournoi final. Trop peu de choses avaient fonctionné pour les Suissesses au cours du deuxième semestre sur le circuit WTA.

Mais elles n'avaient qu'un seul objectif et l'ont clairement exprimé tout au long de la semaine: remporter enfin ce titre. "Nous y travaillons depuis plusieurs années maintenant", a souligné le capitaine Heinz Günthardt.

Quand les Suissesses se transcendent

Elles l'ont en effet prouvé à maintes reprises par le passé: dès qu'elles enfilent le maillot rouge de l'équipe nationale, elles se transforment en géantes. Belinda Bencic et Viktorija Golubic l'ont montré l'année dernière aux Jeux olympiques de Tokyo en remportant l'or en simple et l'argent en double.

Cette année, Belinda Bencic avait pourtant perdu deux matches importants contre Leylah Fernandez - à Roland-Garros - et contre Karolina Pliskova - à l'US Open. Mais cette semaine à Glasgow, elle a battu la Canadienne et la Tchèque en deux sets à chaque fois, en maîtrisant son sujet.

Depuis son huitième de finale à Roland-Garros en juin, Jil Teichmann a quant à elle perdu 12 de ses 17 matches sur le circuit. Mais elle aussi a su se sublimer pour gagner ses deux matches dans ce tournoi final, tout comme Viktorija Golubic.

Avant chaque rencontre, le capitaine Heinz Günthardt a fait exactement le bon choix pour le deuxième simple, au côté de l'indiscutable Belinda Bencic. Cette décision était primordiale. Mais "il n'y avait pas de mauvaise option. Qui sait si nous n'aurions pas gagné de la même manière autrement", a souligné le coach zurichois.

Pour Jil Teichmann, la recette du succès est simple: "Nous sommes une véritable équipe. Nous ne faisons pas semblant, nous nous apprécions vraiment". Pour Belinda Bencic, ce succès se situe d'ailleurs au même niveau que son titre olympique. "C'est justement parce que nous nous réjouissons ensemble que c'est d'autant plus beau". Ou comme le dit Heinz Günthardt : "C'est le cœur et l'esprit".

Jolie prime de Noël

Elles n'y pensaient évidemment pas, mais les héroïnes suisses de dimanche auront une autre raison de se réjouir: 2 millions de dollars de prize-money à se partager au sein de l'équipe. Pour la fédération également, la victoire rapporte un montant élevé à six chiffres, qui sera investi dans la promotion du sport.

 

Continuer la lecture

Suisse

Stefanie Vögele met un terme à sa carrière

Publié

le

Stefanie Vögele l'an dernier lors de son match face à Emma Raducanu. (© KEYSTONE/EPA/PETER FOLEY)

Stefanie Vögele tire sa revanche. A 32 ans, l'Argovienne a décidé de mettre un terme à sa carrière. Son meilleur classement à la WTA fut une 42e place en novembre 2013.

Sélectionnée pour la première fois en Fed Cup à 15 ans en 2005, Stefanie Vögele a disputé 33 tournois du Grand Chelem avec comme meilleur résultat un seizième de finale à Roland-Garros en 2013. Elle a disputé deux finales sur le Circuit, en 2018 à Acapulco et en 2020 à Newport Beach.

"J'ai pu accomplir mon rêve pendant 17 ans", se félicite l'Argovienne dans un communiqué. Touchée par le Covid et atteinte d'asthme, elle avoue "avoir eu de plus en plus de mal à se maintenir physiquement au plus haut niveau." Elle tient à remercier son coach Ivo Werner et Swiss Tennis pour leur soutien. Elle entend désormais fonder une famille tout en restant en contact avec son sport.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Une passe de trois pour Felix Auger-Aliassime

Publié

le

Felix Auger-Aliassime: le nouveau maître des Swiss Indoors. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Etre né un 8 août vous prédispose à enlever les Swiss Indoors ! Tel est l'enseignement livré par Felix Auger-Aliassime (ATP 9) à Bâle.

Le Canadien succède, en effet, à Roger Federer, avec lequel il partage la même date d'anniversaire, au palmarès du tournoi rhénan. Il s'est imposé 6-3 7-5 en finale devant Holger Rune (ATP 25). Titré à Florence et à Anvers, il remporte un troisième tournoi en trois semaines pour réussir une passe de trois qui traduit bien son état de grâce actuel. Il est désormais invaincu en treize rencontres.

A Bâle, Felix Auger-Alissime a parfaitement maitrisé son sujet. Il triomphe, en effet, sans avoir lâché une seule fois son engagement en cinq rencontres. Victorieux des 51 jeux de service qu'il a disputés depuis mercredi, il est le troisième joueur à signer une telle performance en 2022 après Taylor Fritz à Eastbourne et Nick Kyrgios à Washington.

Opposé en finale à un adversaire qui n'avait également pas concédé un seul break avant dimanche, Felix Auger Aliassime a pris la main très tôt dans la rencontre. Il a ravi le service du Danois au quatrième jeu. Dans le second set, le Canadien devait effacer une balle de 2-0 et 2 de 5-3 avant de signer le break décisif à 5-5.

Poussé à la limite des trois sets par Marc-Andrea Hüsler mercredi, Felix Auger-Aliassime avoue avoir livré le meilleur match de sa vie jeudi face à Miomir Kecmanovic qu'il a battu 6-1 6-0 en 50 minutes. Il a évolué ensuite dans le même registre, notamment samedi avec son succès 6-3 6-2 devant le no 1 mondial Carlos Alcaraz, pour conclure victorieusement dimanche. A 22 ans, il semble avoir passé le cap décisif pour être désormais capable de s'inviter à la table des grands.

Roger Brennwald: "La semaine de tous les superlatifs"

Cette édition 2022 fut, on le sait, la première depuis l'annonce de la retraite de Roger Federer. Directeur des Swiss Indoors, Roger Brennwald estime que le tournoi a su déjà se "réinventer". "Cette semaine fut celle de tous les superlatifs, lâche-t-il avec force. Nous avons pu admirer les nouveaux joyaux du Circuit avec Carlos Alcaraz, Felix Auger-Aliassime et Holger Rune. Les Suisses ont également bien joué."

Roger Brennwald se dit ravi de l'affluence qui se chiffre pour 2022 à 67'100 spectateurs. Les 3000 billets perdus par rapport à 2019 s'expliquent en premier lieu par la réduction de la capacité de la salle dictée par des questions de sécurité. Il espère obtenir un soutien plus prononcé de la part des autorités bâloises dans la négociation d'un nouveau contrat pour l'utilisation de la Halle St. Jacques. Le contrat actuel court jusqu'en 2023. "Il ne faut rien exclure", glisse Roger Brennwald à la question de savoir si les Swiss Indoors se disputeront toujours à Bâle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Une deuxième demi-finale un peu terne

Publié

le

Holger Rune : il a sauvé quatre balles de second set. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

La finale des Swiss Indoors opposera Holger Rune (ATP 25) à Felix Augier-Aliassime (ATP 9). Le Danois a obtenu sa qualification dans une demi-finale qui a mené le public presque au bout de l'ennui.

Holger Rune s'est imposé 7-6 (7/1) 7-6 (8/6) devant le "bourreau" de Stan Wawrinka Roberto Bautista Agut (ATP 22). Comme Felix Augier-Aliassime, Holge Rune aborde cette finale, qui débutera à 15.00 dimanche, sur une lancée extraordinaire: 9 victoires de rang - il a enlevé dimanche dernier le tournoi de Stockholm - et 41 jeux de services gagnés sur 41 joués depuis le début de sa semaine bâloise.

Dans une rencontre qui a vu le serveur prendre très longtemps trop facilement le meilleur sur le relanceur, Holger Rune a témoigné d'une belle résilience. Il a, en effet, sauvé sept balles de break dans la deuxième manche avant de signer une remontada improbable dans le jeu décisif. Il fut, en effet, mené 6/2 avant de sauver quatre balles de set pour s'imposer 8/6 sur une dernière erreur directe de son adversaire.

Dans la première demi-finale, Felix Auger-Aliassime avait battu 6-3 6-2 le no 1 mondial Carlos Alcaraz pour signer un douzième succès de rang en indoor. Porté par son service qu'il n'a, lui aussi, pas encore perdu une seule fois à Bâle, le Canadien a littéralement marché sur un Carlos Acaraz asphyxié du premier au dernier point.

Holger Rune affrontera pour la première fois Felix Auger-Aliassime. Le Danois visera son troisième titre de l'année, le Canadien son quatrième.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Felix Auger Aliassime fesse le no 1 mondial

Publié

le

Felix Auger-Aliassime irrésistible depuis le début de la semaine à Bâle. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Personne n'arrête Felix Auger-Aliassime (ATP 9) en cet automne ! Même pas le no 1 mondial Carlos Alcaraz, fessé par le Canadien en demi-finale des Swiss Indoors.

Felix Auger-Aliassime s'est imposé 6-3 6-2 pour signer un douzième succès de rang en indoor. Titré à Florence et à Anvers, le Canadien visera la passe de trois ce dimanche à Bâle face au vainqueur de la rencontre entre le Danois Holger Rune (ATP 25) et le "bourreau" de Stan Wawrinka Roberto Bautista Agut (ATP 22).

Après sa démonstration contre un Carlos Alcaraz désarmé et qu'il a battu pour la troisième fois en trois rencontres, Felix Auger Aliassime abordera bien sûr la finale dans la peau du grandissime favori. Une seule statistique souligne l'emprise exercée par le Canadien cette semaine à Bâle. Il a gagné les 40 jeux de services qu'il a disputés lors de ses quatre matches pour ne concéder qu'une seule balle de break, dans l'ultime jeu de sa demi-finale. Mené 6-3 5-2, Carlos Alcaraz ne l'a pas gagnée. Mais il était déjà bien trop tard pour le joueur de Murcie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture