Rejoignez-nous

Tennis

Nadal bat facilement Djokovic en finale de Roland Garros

Publié

,

le

Nadal a égalé Federer en glanant son 20e titre du Grand Chelem (©KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

Rafael Nadal peut regarder Roger Federer droit dans les yeux. Le no 2 mondial a égalé le record du Bâlois en s'adjugeant avec la manière son 20e titre du Grand Chelem dimanche à Roland-Garros, où il a triomphé pour la 13e fois.

Le gaucher majorquin s'est imposé 6-0 6-2 7-5 en 2h41' en finale devant le no 1 mondial Novak Djokovic, qui en reste donc à 17 trophées majeurs. Il a en outre atteint dimanche la barre des 100 matches gagnés sur la terre battue parisienne, où il a triomphé de 2005 à 2008, de 2010 à 2014 puis de 2017 à 2020.

Impérial durant une quinzaine où l'on pensait que son lift ferait moins de dégâts en raison du froid et de l'humidité, Rafael Nadal triomphe pour la quatrième fois sans perdre le moindre set à Roland-Garros. Avec 100 victoires, il y a obtenu plus de 10% de ses... 999 succès décrochés sur le circuit!

Le Majorquin a d'ailleurs refusé d'évoquer le fait qu'il avait égalé Roger Federer au nombre de titres majeurs. "Gagner ici veut tout dire à mes yeux. J'ai vécu les moments les plus importants de ma carrière ici. Aujourd'hui, je ne veux penser qu'à Roland-Garros, et pas à ces 20 titres du Grand Chelem", a-t-il lâché sur le court.

A 10 longueurs début 2010

Battu deux fois Porte d'Auteuil (8e de finale 2009 face à Robin Söderling, quart de finale 2015 face à Novak Djokovic) où il a en outre déclaré forfait avant son 3e tour en 2016, Rafael Nadal a néanmoins bien fini par rattraper Roger Federer. Il a conquis quatre titres majeurs depuis le 20e fêté par le Bâlois en 2018 à Melbourne.

Le gaucher majorquin, qui avait débloqué son compteur à Paris en 2005 soit près de deux ans après son éternel rival (Wimbledon 2003), s'est irrémédiablement rapproché depuis maintenant dix ans. Roger Federer comptait en effet 10 longueurs d'avance (16-6) lorsqu'il s'était imposé à l'Open d'Australie en 2010.

Mais Rafael Nadal n'avait alors que 23 ans. Il n'avait pas encore donné sa pleine mesure à New York - ses quatre titres y ont été conquis entre 2010 et 2019 - et n'avait gagné "que" quatre fois à Paris où Roger Federer était tenant du trophée. Novak Djokovic n'avait lui que 22 ans, et ne tourmentait pas encore le Bâlois...

Rafael Nadal est désormais l'égal du plus grand joueur de tous les temps. Capable de gagner à Roland-Garros tant qu'il y prendra part, il pourrait bien y poursuivre sa moisson au printemps prochain. Roger Federer aura tout intérêt à être au sommet de sa forme en janvier à Mebourne, sa fenêtre de tir étant de plus en plus étroite.

Le Bâlois (38 ans) avait égalé l'ancien record de Pete Sampras (14) en décrochant son unique succès à Roland-Garros. Il en était devenu le seul détenteur moins d'un mois plus tard, le 5 juillet 2009, en battant Andy Roddick 16-14 au cinquième set en finale à Wimbledon. Il doit désormais apprendre à partager. Mais pour combien de temps?

Djokovic comme Federer en 2008

Double tenant du titre à l'Open d'Australie, Novak Djokovic (33 ans) rêve lui aussi plus que jamais de ce record. Revanchard après sa disqualification en 8e de finale d'un US Open qui lui était promis, le Serbe a pris un coup sur la tête dimanche. Comme Roger Federer en 2008, il a encaissé un 6-0 en finale à Paris face à Rafael Nadal.

Mais si le Bâlois avait subi cet affront dans le troisième set d'une finale à sens unique (6-1 6-3 6-0 en 1h48'), le Serbe a pris cette "gifle" d'entrée. En trois quarts d'heure de jeu certes, mais sans avoir grand-chose à se reprocher: Rafael Nadal n'a commis que 2 fautes directes dans le premier set, pour 10 coups gagnants!

Et l'Espagnol a longtemps maintenu ce même rythme insolent, livrant pendant les deux premiers sets un véritable récital sans laisser le moindre répit à son adversaire. Novak Djokovic a refait quelque peu surface dans la troisième manche, signant son seul break de l'après-midi pour recoller à 3-3 en se montrant plus conquérant.

Mais Rafael Nadal ne lui a pas laissé le temps de croire en un improbable retour. Il a su resserrer sa garde, profitant d'une double faute du Serbe pour signer son septième break du match à 5-5. Et l'Ibère a conclu sur un jeu blanc, armant un ace sur sa première balle de match pour rejoindre Roger Federer au Panthéon.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Melbourne: défaite honorable pour le baptême du feu de Lulu Sun

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/AP/Andy Wong
Lulu Sun (WTA 193) devra encore patienter avant de gagner un premier match dans le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem. Son baptême du feu à Melbourne s’est soldé par une défaite.

Issue des qualifications, la gauchère s’est inclinée 6-1 7-5 devant Elisabetta Cocciaretto (WTA 66), la gagnante l’été dernier du Ladies Open de Lausanne. A deux points du gain du second set à 5-4 30-30 sur le service de l’Italienne, Lulu Sun peut regretter son 0 sur 4 sur les balles de break. Avec une plus grande efficience sur les points importants, elle aurait pu renverser les pronostics.

Lulu Sun devrait très vite digérer cette défaite. Le chèque de 120'000 dollars australiens – 68'000 francs – qui a récompensé ses trois victoires dans les qualifications devrait bien sûr l’aider à faire le deuil de cette élimination. Mais comme à Auckland il y a deux semaines où elle avait atteint les huitièmes de finale après être déjà sortie des qualifications, la Genevoise a démontré à Melbourne qu’elle pouvait nourrir la légitime ambition d’accéder dans le top 100 de la WTA cette année. Avec sa patte de gauchère et sa puissance, elle a le jeu pour y parvenir.

Continuer la lecture

Tennis

Viktorija Golubic élimine la tête de série no 15 avec la manière

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/EPA/MAST IRHAM
Viktorija Golubic (WTA 90) a déjoué les pronostics lors du premier tour de l’Open d’Australie. La Zurichoise a éliminé avec la manière Veronika Kudermetova, tête de série no 15 du tableau.

Ce succès aussi indiscutable que probant brise un signe indien. La gauchère n’avait, en effet, encore jamais passé le cap du premier tour à Melbourne. La huitième tentative aura été la bonne. Après avoir conquis de haute lutte le premier set, elle a très vite laissé filer la deuxième manche sans oublier toutefois de gagner le jeu qui devait lui permettre de servir la première dans la troisième.

Lors de ce troisième set, elle est vraiment entrée dans la tête de la Russe pour administrer une magistrale leçon de tennis. La science de son slice a désarçonné une adversaire qui avait enlevé en octobre dernier le WTA 500 de Tokyo grâce notamment à des succès sur Iga Swiatek et Jessica Pegula. Elle a eu l’élégance de conclure sur une merveille de coup droit après 2h22’ de match.

Au deuxième tour, Viktorija Golubic sera opposée à Katerina Siniakova (WTA 49) contre laquelle elle compte deux victoires en deux matches. Mais les deux joueuses ne se sont plus croisées depuis la finale du double des Jeux de Tokyo que la Tchèque avait enlevée aux côtés de Barbora Krejcikova face à Belinda Bencic et à Viktorija Golubic...

 

Continuer la lecture

Tennis

Melbourne: Stan Wawrinka sorti en cinq sets par Adrian Mannarino

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/EPA/MAST IRHAM
Stan Wawrinka (ATP 56) n’a pas tenu la distance à Melbourne. A court de préparation, le Vaudois a été éliminé au premier tour de l’Open d’Australie par Adrian Mannarino (no 20).

Unique représentant suisse dans le tableau du simple messieurs, le vainqueur de l’édition 2014 du tournoi s’est incliné 6-4 3-6 5-7 6-3 6-0 face au gaucher français. Avant de lâcher sur le plan physique une fois la quatrième heure de jeu entamée, Stan Wawrinka a eu sa chance. Il a, en effet, mené deux sets à un et 2-1 service à suivre dans le quatrième set. A l’instant même où il a pu commencer à entrevoir la ligne d’arrivée, tout s’est brouillé pour le Vaudois.

Les jambes de plus en plus lourdes et le souffle de plus en plus court, Stan Wawrinka ne devait gagner qu’un seul des douze derniers jeux de la partie. Le grand regret vient peut-être de ces deux balles de break non converties alors que Mannarino servait pour revenir à deux manches partout. Ce neuvième et dernier jeu du quatrième set fut le dernier tournant de la rencontre.

Pendant près de trois heures, Stan Wawrinka a vraiment offert la réplique espérée. Mais en raison de son manque de préparation après sa fracture de la malléole contractée en octobre dernier, il ne pouvait pas vraiment espérer s’imposer sur la durée face à Adrian Mannarino. Titré à trois reprises en 2023, le Français s’affirme à 35 ans comme un joueur capable désormais de jouer dans la cour des grands.

Continuer la lecture

Genève

Une Genevoise en forme en Nouvelle-Zélande

Publié

le

KEYSTONE - PETER KLAUNZER

Lulu Sun a remporté une victoire importante la nuit dernière en Nouvelle-Zélande.

Lulu Sun a remporté le duel des qualifiées face à l’Américaine McCartney Kessler au 1er tour du WTA 250 d’Auckland.

La gauchère de 22 ans s’est imposée 6-4 6-3. Cette victoire lui assure de figurer à nouveau lundi dans le top-200 de la WTA. Sa prochaine adversaire sera la Française d’origine russe Varvara Gracheva.

Continuer la lecture

Tennis

La Suisse doit battre la Grande-Bretagne pour garder espoir

Publié

le

Wawrinka et la Suisse doivent se reprendre (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

Battue 3-0 par la France mardi, l'équipe de Suisse de Coupe Davis n'a plus que de minces espoirs de se qualifier pour la phase finale prévue en novembre à Malaga.

Stan Wawrinka et ses coéquipiers doivent battre la Grande-Bretagne, favorite du groupe B, vendredi après-midi à Manchester. Ils peuvent s'attendre à une tout autre ambiance que face à la France, le Vaudois n'ayant pas caché sa colère d'évoluer devant un si maigre public (600 spectateurs) dans une compétition qui lui tient tellement à coeur. Les Britanniques pourront compter sur le soutien de plus de 10'000 spectateurs.

Le pays-hôte s'est imposé 2-1 face à l'Australie mercredi pour son entrée en lice, forçant la décision dès les matches de simple. Le capitaine Leon Smith s'était pourtant privé de son no 1 Cameron Norrie et de l'ex-no 1 mondial Andy Murray, titularisant Jack Draper et Daniel Evans. Un choix payant.

Capitaine helvétique, Severin Lüthi pourrait également tenter un coup de poker en relançant Marc-Andrea Hüsler en simple. Mais le Zurichois n'a pas franchement convaincu mardi en double, perdant trois fois son service. Stan Wawrinka et Dominic Stricker seront par ailleurs revanchards après leur défaite de mardi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture