Rejoignez-nous

Tennis

Nadal bat facilement Djokovic en finale de Roland Garros

Publié

,

le

Nadal a égalé Federer en glanant son 20e titre du Grand Chelem (©KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

Rafael Nadal peut regarder Roger Federer droit dans les yeux. Le no 2 mondial a égalé le record du Bâlois en s'adjugeant avec la manière son 20e titre du Grand Chelem dimanche à Roland-Garros, où il a triomphé pour la 13e fois.

Le gaucher majorquin s'est imposé 6-0 6-2 7-5 en 2h41' en finale devant le no 1 mondial Novak Djokovic, qui en reste donc à 17 trophées majeurs. Il a en outre atteint dimanche la barre des 100 matches gagnés sur la terre battue parisienne, où il a triomphé de 2005 à 2008, de 2010 à 2014 puis de 2017 à 2020.

Impérial durant une quinzaine où l'on pensait que son lift ferait moins de dégâts en raison du froid et de l'humidité, Rafael Nadal triomphe pour la quatrième fois sans perdre le moindre set à Roland-Garros. Avec 100 victoires, il y a obtenu plus de 10% de ses... 999 succès décrochés sur le circuit!

Le Majorquin a d'ailleurs refusé d'évoquer le fait qu'il avait égalé Roger Federer au nombre de titres majeurs. "Gagner ici veut tout dire à mes yeux. J'ai vécu les moments les plus importants de ma carrière ici. Aujourd'hui, je ne veux penser qu'à Roland-Garros, et pas à ces 20 titres du Grand Chelem", a-t-il lâché sur le court.

A 10 longueurs début 2010

Battu deux fois Porte d'Auteuil (8e de finale 2009 face à Robin Söderling, quart de finale 2015 face à Novak Djokovic) où il a en outre déclaré forfait avant son 3e tour en 2016, Rafael Nadal a néanmoins bien fini par rattraper Roger Federer. Il a conquis quatre titres majeurs depuis le 20e fêté par le Bâlois en 2018 à Melbourne.

Le gaucher majorquin, qui avait débloqué son compteur à Paris en 2005 soit près de deux ans après son éternel rival (Wimbledon 2003), s'est irrémédiablement rapproché depuis maintenant dix ans. Roger Federer comptait en effet 10 longueurs d'avance (16-6) lorsqu'il s'était imposé à l'Open d'Australie en 2010.

Mais Rafael Nadal n'avait alors que 23 ans. Il n'avait pas encore donné sa pleine mesure à New York - ses quatre titres y ont été conquis entre 2010 et 2019 - et n'avait gagné "que" quatre fois à Paris où Roger Federer était tenant du trophée. Novak Djokovic n'avait lui que 22 ans, et ne tourmentait pas encore le Bâlois...

Rafael Nadal est désormais l'égal du plus grand joueur de tous les temps. Capable de gagner à Roland-Garros tant qu'il y prendra part, il pourrait bien y poursuivre sa moisson au printemps prochain. Roger Federer aura tout intérêt à être au sommet de sa forme en janvier à Mebourne, sa fenêtre de tir étant de plus en plus étroite.

Le Bâlois (38 ans) avait égalé l'ancien record de Pete Sampras (14) en décrochant son unique succès à Roland-Garros. Il en était devenu le seul détenteur moins d'un mois plus tard, le 5 juillet 2009, en battant Andy Roddick 16-14 au cinquième set en finale à Wimbledon. Il doit désormais apprendre à partager. Mais pour combien de temps?

Djokovic comme Federer en 2008

Double tenant du titre à l'Open d'Australie, Novak Djokovic (33 ans) rêve lui aussi plus que jamais de ce record. Revanchard après sa disqualification en 8e de finale d'un US Open qui lui était promis, le Serbe a pris un coup sur la tête dimanche. Comme Roger Federer en 2008, il a encaissé un 6-0 en finale à Paris face à Rafael Nadal.

Mais si le Bâlois avait subi cet affront dans le troisième set d'une finale à sens unique (6-1 6-3 6-0 en 1h48'), le Serbe a pris cette "gifle" d'entrée. En trois quarts d'heure de jeu certes, mais sans avoir grand-chose à se reprocher: Rafael Nadal n'a commis que 2 fautes directes dans le premier set, pour 10 coups gagnants!

Et l'Espagnol a longtemps maintenu ce même rythme insolent, livrant pendant les deux premiers sets un véritable récital sans laisser le moindre répit à son adversaire. Novak Djokovic a refait quelque peu surface dans la troisième manche, signant son seul break de l'après-midi pour recoller à 3-3 en se montrant plus conquérant.

Mais Rafael Nadal ne lui a pas laissé le temps de croire en un improbable retour. Il a su resserrer sa garde, profitant d'une double faute du Serbe pour signer son septième break du match à 5-5. Et l'Ibère a conclu sur un jeu blanc, armant un ace sur sa première balle de match pour rejoindre Roger Federer au Panthéon.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Un coup à jouer pour les Suisses à Gstaad

Publié

le

Stan Wawrinka: le bon air de Gsaad l'inspirera-t-il à nouveau ? (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le Swiss Open de Gstaad 2024 sera bien le tournoi des Suisses ! Quatre d’entre eux sont admis directement dans le tableau principal du tournoi ATP 250 de l’Oberland qui débutera lundi.

Stan Wawrinka (ATP 95), Leandro Riedi (ATP 137). Dominic Stricker (ATP 149) et Marc-Andrea Hüsler (ATP 229) auront vraiment une carte à jouer dans un tableau dont les deux premières têtes de série sont Stefanos Tsitsipas (ATP 11) et Ugo Humbert (ATP 16). Le Grec et le Français seront les hommes à battre dans un tournoi qui a dû déplorer les forfaits de dernière minute de Hubert Hurkacz (ATP 7), Alex de Minaur (ATP 9), Tommy Paul (ATP 13) et Nicolas Jarry (ATP 20).

Tête de série no 8 d’un tournoi dont il fut le finaliste il y a... dix-neuf ans, Stan Wawrinka affrontera le Slovaque Lukas Klein (ATP 128). Leandro Riedi sera opposé au Français Grégoire Barrère (ATP 130), Dominic Stricker au Néerlandais Botic van de Zandschulp (ATP 97) et Marc-Andreas Hüsler au Serbe Hamad Medjedovic (ATP 126).

Comme les têtes de série no3 Félix Auger-Aliassime (ATP 17) et no 4 Tomas Etcheverry (ATP 31), Stefanos Tsitsipas et Ugo Humbert sont exemptés du premier tour. Tsitsipas pourrait entamer son tournoi face à Hüsler si ce dernier s’impose contre Medjedovic. A noter enfin que le tenant du titre Pedro Cachin (ATP 117) affrontera au premier tour Matteo Berrettini (ATP 59) , vainqueur du tournoi en 2018.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

A Wimbledon, Taylor Fritz renverse Alexander Zverev

Publié

le

Taylor Fritz célèbre sa victoire sur Zverev (© KEYSTONE/AP/Kirsty Wigglesworth)

Taylor Fritz (ATP 12) a remonté un déficit de deux sets pour battre lundi l'Allemand Alexander Zverev (4e) 4-6 6-7 (4/7) 6-4 7-6 (7/3) 6-3. Il se qualifie pour les quarts de finale de Wimbledon.

"C'est un rêve! Revenir de deux sets de retard, sur le Centre Court... Le truc, c'est que même mené deux sets à zéro, je pensais que je jouais vraiment bien. Alors je me disais: "Ça craint de jouer aussi bien et de perdre en trois sets secs." Je me suis concentré pour gagner le troisième set et j'ai pris les manches les unes après les autres, en y croyant. Mais ça ne s'est joué que sur quelques points ici ou là", a commenté Fritz.

L'Américain de 26 ans, qui avait déjà joué les quarts de finale à Wimbledon en 2022, affrontera l'Italien Lorenzo Musetti (25e) pour tenter d'entrer dans le dernier carré.

Zverev, qui n'avait pas perdu le moindre set du tournoi jusque-là, portait la même genouillère souple que Novak Djokovic, mais du côté gauche alors que le Serbe la porte du côté droit après son opération du ménisque il y a quatre semaines.

L'Allemand s'était fait mal durant son match du troisième tour contre Cameron Norrie mais, bien que limité dans ses déplacements, il avait continué à jouer et n'avait pas semblé inquiet outre mesure à l'issue de la partie malgré la douleur persistante.

Zverev a réussi le break dans la première manche pour mener 5-4 et servir pour le gain du set. Dans le deuxième, à 4-4 Fritz a cette fois conservé sa mise en jeu et Zverev, a servi dos au mur pour ne pas laisser l'Américain égaliser à une manche partout. Rebelote à 5-6. Et les deux joueurs ont dû se départager au tie-break.

Les joueurs sont restés au contact dans le troisième set jusqu'à ce que, à 4-4, Fritz bénéficie de deux balles de break et que l'Allemand le lui offre sur une double faute. L'Américain n'a pas manqué l'occasion de revenir à deux sets à un.

Les joueurs sont ensuite arrivés au tie-break du quatrième set sans avoir eu la moindre balle de break et cette fois, c'est Fritz qui a pris le dessus. Il a ensuite réussi le break décisif pour mener 3-1 dans la dernière manche et n'a plus été menacé.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Sport

Wimbledon c'est fini pour Stan Wawrinka

Publié

le

KEYSTONE/AP/Kirsty Wigglesworth
Il n’y a pas eu de miracle pour Stan Wawrinka (ATP 90) à Wimbledon. Le Vaudois n’a pas signé une improbable remontée lors de son deuxième tour contre Gaël Monfils. (ATP 33).

Mené 7-6 6-4 5-5 au moment de l’interruption mercredi soir, Stan Wawrinka est resté moins de 12 minutes sur le court, le temps de gagner "blanc" son service pour mener 6-5, le temps aussi de livrer un tie-break sans consistance perdu 7/3.

Avec la défaite du triple vainqueur en Grand Chelem, le tennis suisse n’a déjà plus de représentants dans les simples à Wimbledon. Le signe qu'il se trouve au creux de la vague. Aucun joueur suisse ne figurera d’ailleurs parmi les cent premiers du prochain classement ATP. Une première depuis la nuit des temps.

Seizième de finaliste l’an passé, Stan Wawrinka perdra, en effet, sa place dans le top 100 après ce revers contre le Français. Cette chute est prévisible dans la mesure où le Vaudois n’a plus signé deux victoires de rang depuis l’US Open en septembre dernier. Son manque de constance en match ne lui permet pas d’enchaîner. Face à Gaël Monfils, il a ainsi réussi des points somptueux. Mais à l’arrivée, à l’image de ce tie-break du troisième set, il reste fort loin du compte.

Arrivé à Wimbledon sans avoir disputé un seul match de préparation sur gazon, Stan Wawrinka va retrouver la terre battue avec le Swiss Open de Gstaad et les Jeux de Paris. Deux rendez-vous qui lui tiennent à cœur. Deux rendez-vous où il espère que le déclic tant espéré se produira enfin.

Source: ATS

Continuer la lecture

Tennis

A Wimbledon Stan Wawrinka passe tranquillement le 1er tour

Publié

le

KEYSTONE Byline ALESSANDRO DELLA VALLE
Stan Wawrinka (ATP 95) a aisément franchi le 1er tour à Wimbledon. Solide et appliqué, le Vaudois de 39 ans a dominé l'invité britannique Charles Broom (ATP 248) 6-3 7-5 6-4 après 1h49' de jeu lundi sur le court no 2 de Church Road.

Présent pour la 18e fois dans le tableau principal sur le gazon londonien, Stan Wawrinka a fait parler son expérience face à un joueur qui disputait à 26 ans son deuxième match sur le circuit principal. Charles Broom fut en effet incapable de trouver le relâchement nécessaire pour empocher le deuxième set.

Stan Wawrinka est revenu de très loin dans la deuxième manche, où il avait concédé le break dès le deuxième jeu. Il a ainsi écarté trois balles de set à 2-5 sur son engagement puis une quatrième à 3-5 à la relance, profitant de la fébrilité de son adversaire pour relancer quasi miraculeusement ses actions.

Le quart de finaliste des éditions 2014 et 2015 du tournoi londonien a même remporté huit jeux d'affilée pour prendre définitivement l'ascendant. Un bref relâchement lui a coûté un break alors qu'il menait 3-0 service à suivre dans la troisième manche, mais il a su serrer sa garde pour s'éviter toute mauvaise surprise.

Stan Wawrinka, qui avait atteint le 3e tour l'an dernier sur l'herbe londonienne, jouait sa place dans le top 100 du classement mondial lundi. Il tentera de la consolider en se hissant une nouvelle fois en 16e de finale. Il devra pour cela battre le Français Gaël Monfils (ATP 33), demi-finaliste à Majorque la semaine passée.

Source ATS

Continuer la lecture

Tennis

La météo capricieuse met à rude épreuve les courts du Geneva Open

Publié

le

La pluie a perturbé plusieurs matchs du Geneva Open cette année. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

En tennis, le Gonet Geneva Open continue au Parc des Eaux-Vives malgré une météo capricieuse. Un temps qui met à l'épreuve les joueurs mais aussi les terrains du Tennis Club de Genève.

Des courts supervisés par Donato Ciriolo depuis 43 ans maintenant. Alors que l'an passé la chaleur et le soleil avait été de mise toute la semaine, c'est une météo bien différente qui anime le Parc des Eaux-Vives. Pas de quoi perturber Donato qui l'assure: les terrains vont bien!

 

La terre battue du TC Genève demande beaucoup d'entretien et donc beaucoup d'heures de travail. Couché à minuit et levé à 5h, Donato ne cache pas une petite fatigue. Mais sa routine est bien rodée dès son réveil, surtout en cette période d'utilisation intensive par les stars du circuit.

 

En 2022, Donato devait arroser les terrains. En 2024, la nature s'en charge. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Donato Ciriolo, technical manager of Tennis Club Geneve, sprinkles the principal court, during the ATP 250 Geneva Open tournament in Geneva, Switzerland, Monday, May 16, 2022. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Continuer la lecture