Rejoignez-nous

Tennis

Berrettini prendra une décision mardi

Publié

,

le

Berrettini décidera mardi s'il continue ou non le Masters (© KEYSTONE/AP/Luca Bruno)

Matteo Berrettini, contraint d'abandonner sur blessure dimanche lors de son premier match dans le Masters ATP à Turin, a passé lundi des examens.

L'Italien décidera mardi, en fonction des résultats, de poursuivre ou non ce tournoi. Son deuxième match, contre le Polonais Hubert Hurkacz, a été programmé à 21h.

"Mon équipe technique et médicale est en train d'évaluer les examens d'aujourd'hui et la situation en général. Je vous ferai savoir dès qu'une décision sera prise", a écrit dans un message sur Instagram le no 7 mondial qui, en cas de forfait, sera remplacé par son compatriote Jannik Sinner.

Matteo Berrettini a dû abandonner au début du second set contre le champion olympique Alexander Zverev, victime d'une blessure aux abdominaux. "Je dois regarder avec le médecin, et si ce n'est pas trop grave je pourrai peut-être rejouer", avait expliqué le finaliste de Wimbledon dimanche soir.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Roger Federer s'en va sur une défaite

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/AP/Kin Cheung
La carrière de Roger Federer a officiellement pris fin samedi à 0h25 heure de Londres, sur une défaite.

Le Bâlois et son partenaire Rafael Nadal se sont inclinés 4-6 7-6 (7/2) 11/9 devant Jack Sock/Frances Tiafoe, qui ont permis à la Team World d'égaliser à 2-2 face à la Team Europe au terme de la 1re journée de la Laver Cup.

Ce 1750e match - simple et double confondus -, le premier depuis le 7 juillet 2021 et cette défaite subie en quart de finale de Wimbledon face à Hubert Hurkacz, fut évidemment l'un des plus riches en émotions pour lui. Roger Federer l'a disputé le sourire aux lèvres, comme les trois autres protagonistes.

L'histoire aurait été trop belle

Mais le duo "Fedal" a, comme la paire américaine, abordé cette partie avec le plus grand sérieux. Même si le résultat semblait a priori secondaire, seule la victoire comptait. Le Bâlois et le Majorquin ont tout fait pour aller la chercher, malgré la perte du deuxième set.

Roger Federer - dont les limites actuelles sur le plan physique sont apparues évidentes - et Rafael Nadal ont même bénéficié d'une balle de match à 9/8 dans le "match tie-break". Sur le service du Bâlois qui plus est. Mais l'histoire aurait peut-être été trop belle pour le Maître, qui a donc perdu les trois derniers points de sa carrière avant d'être rattrapé par ses émotions.

"Ce fut une journée merveilleuse. Je suis heureux, je ne suis pas triste", a notamment lâché l'homme aux 20 titres du Grand Chelem, en larmes au moment de s'exprimer après avoir regardé une vidéo-hommage et reçu une longue standing ovation d'un public. "J'avais envie de vivre exactement ce genre d'émotions", a-t-il glissé.

Roger Federer

 

La boucle est bouclée

Huit jours après avoir annoncé sa retraite, Roger Federer aura donc bouclé la boucle à Londres, dans "sa" Laver Cup, sous les yeux de ses parents, de ses coaches Severin Lüthi et Ivan Ljubicic, de la prêtresse de la mode Anna Wintour, de son "pote" Marco Chiudinelli et, surtout, de ses milliers de supporters.

Il aura vécu des moments inoubliables dans cette ville avec huit titres à Wimbledon, deux Masters ATP remportés dans cette même O2 Arena, une médaille d'argent olympique glanée en 2012, et maintenant ses adieux. Mais, comme il l'a lui-même souligné, il continuera à s'impliquer dans le tennis, sous une forme qui reste à définir.

Continuer la lecture

Suisse

La presse romande pleure la retraite de l'icône RF

Publié

le

La presse écrite suisse n'a d'yeux que pour Federer vendredi (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La presse écrite suisse, romande en particulier, consacre forcément ses Unes à la retraite de l'icône Roger Federer vendredi matin. "Irremplaçable", résume parfaitement La Liberté.

"Très grand Chelem", écrit le Temps. "Le Maître tire sa révérence", lâche Arcinfo, qui consacre ses six premières pages au Bâlois de 41 ans. "Tschüss", souffle le Journal du Jura. "Merci Maître", écrit pour sa part Le Nouvelliste, moins familier en la circonstance que la Basler Zeitung avec son "Danke, Roger!".

Le Nouvelliste est d'ailleurs particulièrement prolifique, avec pas moins de sept pages consacrées à la fin de carrière du plus grand sportif suisse - voire du monde - de tous les temps. La question de savoir s'il est bien le GOAT ("greatest of all time", plus grand de tous les temps), est d'ailleurs largement évoquée. "Der Grösste geht" (le plus grand s'en va), répond sobrement le Tagesanzeiger.

Le GOAT?

Laurent Kleisl plaide aussi en sa faveur dans le Journal du Jura, où l'on évoque forcément les années passées par Roger Federer au Centre national de Swiss Tennis à Bienne: "Aucun professionnel de la sueur n'a à ce point transformé sa discipline et influencé les autres. Pensée cauchemardesque, si Roger Federer n'avait pas existé, jamais Rafael Nadal et Novak Djokovic n'auraient atteint un tel degré de qualité."

Le palmarès est une chose, l'aura en est une autre. "Les titres majeurs sont une chose (...) mais l'héritage du maestro suisse ne se mesure ni en trophées ni en dollars", écrit ainsi Pierre Salinas dans La Liberté. "Là où ses contemporains ont hissé le tennis à un sommet athlétique insoupçonné, Roger Federer, par l'élégance de ses gestes et la délicatesse de son toucher, l'a rendu facile - ce qui n'est pas le plus mince de ses exploits", souligne-t-il.

Un héritage

"Au départ à la retraite de Roger Federer, il subsiste l'½uvre du Maître. C'est le privilège de quelques sportifs rares, Jordan, Ali ou Zidane, d'avoir dépassé leurs bas instincts de compétiteur pour donner à leur carrière une dimension artistique, iconique (magique)", explique Christian Despont sur le site Watson.

Pour lui, subsistera "cet héritage inscrit au patrimoine affectif de l'humanité, tout ce que le Maître représente pour les générations futures. Pas un simple joueur. Pas un athlète. Pas même un champion. +Rodgeur+ est the artist."

Laurent Favre, dans Le Temps, rappelle que "Roger Federer a changé son sport comme, sans doute, seul Björn Borg avant lui. Mais là où le Suédois proposait une vision ascétique de la performance, dure (...) Federer a donné une idée belle, simple et gracieuse de la compétition. Tout chez lui semblait facile, inné, évident."

"Un proche"

Cette grâce, conjuguée à une humilité très helvétique, a aussi fait de lui l'icône de tout un pays, qui n'avait d'yeux que pour lui. "En investissant durant deux décennies nos dimanches de finale, nos espoirs, nos dîners de famille et tant d'autres recoins de notre vie, RF était devenu un être proche", souligne dans la Tribune de Genève et 24 Heures Mathieu Aeschmann.

"Si bien que parmi la pluie d'hommages globalisés, chacun, dans notre coin de pays, se sentait hier (réd: jeudi) en droit de lui rendre le sien; d'évoquer son +instant Federer+", poursuit le Genevois, qui a la particularité d'avoir côtoyé - et affronté - le Maître chez les juniors.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Roger Federer annonce la fin de sa carrière à 41 ans

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

Roger Federer met un terme à sa carrière à 41 ans. Sur son compte Instagram, le Bâlois précise qu'il va encore disputer la Laver Cup à Londres la semaine prochaine avant de prendre congé de son sport.

Un départ officialisé sur les réseaux sociaux avec 2 lettres d'adieu dactylographiées et signées de sa main. Et une courte vidéo pour livrer quelques explications.

"J'ai travaillé dur pour revenir à mon meilleur niveau et être compétitif. Mais je connais aussi les limites de mon corps et mes capacités. Et les derniers rappels de mon corps ont été clairs." Roger Federer.

L'homme aux 20 titres du Grand Chelem, aux 1500 matches et 24 ans passés sur le circuit, explique que les 3 dernières années ont été éprouvantes physiquement avec plusieurs blessures et des opérations.

Le monde du tennis s’est arrêté ce jeudi après-midi.  Christiane Jolissaint, vice présidente de Swiss Tennis ne cache pas son émotion.

Christiane JolissaintVice-présidente de Swiss Tennis

De son côté, Marc Rosset s'était déjà fait à l'idée d'une possible retraite.

Marc RossetEx-Champion Olympique/directeur sportif du Geneva Open

Si cette décision était prévisible pour certains, elle peut paraître surprenante pour le plus grand nombre. Car c’est précisément au moment où il s’apprêtait à faire son retour qu’il a décidé de ranger sa raquette. Mais pour Marc Rosset, le moment choisi ou la façon de procéder est secondaire.

Marc RossetEx-Champion Olympique/directeur sportif du Geneva Open

Il n'y aura donc pas d'adieux déchirants chez lui à Bâle, au grand regret de Christiane Jolissaint, vice-présidente de Swiss Tennis.

Christiane JolissaintVice-présidente de Swiss Tennis

Une fois le rideau tiré, reste à évoquer ce que Roger Federer va laisser au monde de la petite balle jaune et pour le Genevois, son impact a été "énorme".

Marc RossetEx-Champion Olympique/directeur sportif du Geneva Open

Au delà de son palmarès, son héritage pour le tennis dépasse le cadre purement sportif. 

Christiane JolissaintVice-présidente de Swiss Tennis

Avec Blaise Bugyil.

Continuer la lecture

Tennis

Entrée en lice réussie pour Kilian Feldbausch à l’US Open juniors

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le genevois de 17 ans s’est facilement imposé face au Bolivien Juan Carlos Prado Angelo.

Victoire en 2 sets: 6-1, 6-4 en un peu plus d’une heure de jeu.

Au prochain tour, en 16ème de finales, Kilian Feldbausch sera opposé à l’américain Ozan Colak. 

Continuer la lecture

Sport

US Open: Kilian Feldbausch entre doutes et espoirs

Publié

le

Victime de problèmes musculaires liés aux changements de surface lors de son arrivée en Amérique du Nord, Kilian Feldbausch, qu'on voit ici durant les interclubs début aout à Neuchâtel, s'estime suffisamment en forme pour réaliser un bon tournoi à New York (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

Tête de série n°3 s'est bloqué la hanche droite fin août à Flushing Meadows, il estime cependant être remis avant d'entamer son quatrième et dernier tournoi du Grand Chelem juniors de l'année.

Kilian Feldbausch qui fêtera ses dix-sept ans le 7 septembre entame déjà son quatrième tournoi du Grand Chelem de l'année dimanche soir face au Bolivien Juan Carlos Prado Angelo sur le court numéro neuf. S'il se réjouit tout particulièrement de jouer d'entrer en scène à Flushing Meadows, des doutes ont cependant surgi dans l'esprit du prometteur jeune joueur du TC Genève. Lors du tournoi de Repentigny (Canada), un blocage de l'articulation de la hanche et des tensions sur tout le côté droit ont nécessité l'intervention de la physiothérapeute du tournoi et d'un ostéopathe.

Kilian FeldbauschTête de série n°3 US Open juniors

 

Plus généralement, ce sont les changements de surface répétés qui ont mené à ce type de surcharge, selon la mère de Kilian que n'est autre que l'ancienne joueuse Cathy Caverzasio qui a connu le plus haut niveau mondial dans les années 1980 et 1990.

Cathy Feldbausch-CaverzasioEx-joueuse professionnelle et coach

 

Au classement mondial, le Genevois est septième, alors que son adversaire est trente-quatrième. Mais attention le Sud-Américain a gagné dix places récemment, et surtout, le classement mondial junior n'est pas nécessairement le fidèle reflet du niveau d'un joueur.

Kilian FeldbauschTête de série n°3 US Open juniors

 

Cathy Caverzasio pose un regard lucide sur le tableau principal du tournoi juniors de l'US Open.

Cathy Feldbausch-CaverzasioEx-joueuse professionnelle et coach

 

Quoi qu'il en soit, Kilian Feldbausch a beaucoup d'atouts pour lui, lui qui a réussi d'excellentes performances lors des trois premiers tournois du Grand Chelem surtout en Australie et à Wimbledon. Handicapé par une blessure, il a été moins à son avantage sur la terre battue de Roland Garros, surface qu'il connaît pourtant fort bien.

Cathy Feldbausch-CaverzasioEx-joueuse professionnelle et coach

Continuer la lecture