Rejoignez-nous

Tennis

Alexander Zverev revient de nulle part

Publié

,

le

Alexander Zverev: une victoire presque improbable. (© KEYSTONE/AP/Darron Cummings)

La finale du Masters 1000 de Cincinnati opposera ce dimanche Alexander Zverev à Andrey Rublev. L'Allemand et le Russes se sont qualifiés à l'issue de rencontres renversantes.

Menés 4-1 40-30 sur le service de Stefanos Tsitsipas au troisième set, Alexander Zverev a réussi l'un des plus improbables retours de l'année. Victorieux finalement 6-4 3-6 7-6 (7/4) après 2h41' de match, l'Allemand a fustigé le comportement du Grec qu'il accuse de coaching illégal: à l'issue du premier set, on a pu voir Tsitsipas se rendre aux vestiaires avec son sac pendant que son père et entraîneur tapotait sur son téléphone dans les gradins.

Plus tôt dans la journée, Andrey Rublev avait battu 2-6 6-3 6-3 Daniil Medvedev contre lequel il n'avait pas gagné le moindre set lors de leurs quatre rencontres précédentes. Ce derby russe a été marqué par un incident au début du second set dont Daniil Medvedev fut la malheureuse victime. Le no 2 mondial a percuté une caméra située en fond de court, qu'il a gratifié d'un coup de pied, passablement agacé. Visiblement touché à la main gauche et au bras droit lors du choc, le lauréat de l'édition 2019 a sollicité un kiné lors du changement de côté, puis dans la troisième manche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

La Coupe Davis doit se réinventer

Publié

le

La magie de la Coupe Davis opère toujours, à l'ITF d'en profiter (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Vice-président et trésorier de la Fédération Internationale (ITF), René Stammbach a été l'un des hommes qui a milité pour le changement de format de la Coupe Davis.

Malgré la rupture de contrat entre l'IITF et le groupe Kosmos, celui qui est également le président de Swiss Tennis ne regrette rien.

"Nous avons organisé 36 rencontres de Coupe Davis le week-end dernier. Je n'ai eu que des retours positifs, se félicite René Stammbach. Sur le plan financier, 6 millions de dollars étaient redistribués aux fédérations et le prize money pour les joueurs s'élevait à 6,8 millions de dollars avant la réforme de 2018. Aujourd'hui, nous versons 10 millions aux fédérations et 16 millions aux joueurs."

Selon René Stammbach, ces montants seront toujours de mise pour 2023 malgré le retrait de Kosmos. "Des assurances ont été finalisées pour couvrir le prize money de 2023, précise-t-il. Quant à celui de 2022, il sera réglé ces prochaines semaines. Les joueurs qui n'ont pas encore touché leur argent vont être indemnisés."

Se "réinventer" en 2024

René Stammbach est toutefois pleinement conscient que la Coupe Davis devra se "réinventer" dès l'année prochaine pour faire face au retrait du groupe Kosmos de Gerard Piqué qui s'était engagé pour un contrat de... 25 ans chiffré à 3 milliards de dollars. "L'ITF se penchera sur cette question au mois de mars. Nous devons chercher des solutions", lâche-t-il.

Le président de Swiss Tennis n'ignore pas que les tournois du Grand Chelem souhaitent redonner à la Coupe Davis son lustre d'antan. "J'ai pris connaissance des critiques émises par Gilles Moretton, le président de la Fédération française. Mais quelles sont les propositions avancées par les tournois du Grand Chelem ? Je ne vois rien venir !"

L'engouement suscité par les "qualifiers" du week-end dernier - on a notamment joué à guichets fermés à Trèves pour la rencontre Allemagne-Suisse - a rappelé combien le public pouvait apprécier ces rencontres à domicile qui ont toujours fait beaucoup pour la promotion du tennis.

"L'idéal serait de jouer les huitièmes et les quarts de finale sur un match +sec+ comme on le faisait jusqu'en 2018 et d'organiser ensuite un Final 4", plaide pour sa part Marc Rosset. Finaliste de la Coupe Davis en 1992 lors d'une campagne mémorable, le Genevois veut croire que l'épreuve qu'il chérit a encore un avenir.

Victime du Big Three

"La Coupe Davis a été en quelque sorte la victime des fabuleux succès du Big Three. Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic l'ont jouée au début de leur carrière avant de courir derrière le record des titres du Grand Chelem", note Marc Rosset.

"On peut comprendre que la Coupe Davis, qu'ils ont tous les trois gagnée, n'était plus un objectif premier pour eux. Mais aujourd'hui, nous n'avons plus de joueurs capables de remporter 20 titres du Grand Chelem. Pour un Stefanos Tstsipas, un Carlos Alcaraz, un Alexander Zverev, un Roger Auger-Aliassime, un Jannik Sinner, la Coupe Davis est un must. J'en suis persuadé", glisse-t-il.

A Trèves en sa qualité de consultant pour la RTS, le Genevois a pu constater que la magie de la Coupe Davis opère toujours pour l'équipe de Suisse. A 37 ans bien passés, Stan Wawrinka s'est battu comme un lion pour lui donner le point de la victoire. Transcendé par l'événement, Marc-Andrea Hüsler a sorti le match de sa vie pour battre Alexander Zverev. Quant à Dominic Stricker, il avait des étoiles plein les yeux après son double avec Stan Wawrinka malgré l'amertume de la défaite.

"Croyez-moi, jouer une rencontre de Coupe Davis dans un stade à guichets fermés au côté d'un triple vainqueur en Grand Chelem fut une expérience extraordinaire. J'en redemande", lançait le Bernois. René Stammbach a sans doute reçu le message de celui qui est aujourd'hui le plus grand espoir de sa fédération. Il n'a franchement pas le droit de le décevoir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Casper Ruud pour la passe de trois au Geneva Open

Publié

le

Casper Ruud remettra son titre en jeu au Geneva Open. (© KEYSTONE/EPA/JAMES ROSS)

Double tenant du titre, Casper Ruud sera de retour au Geneva Open. Le no 3 mondial a confirmé sa présence pour le tournoi ATP 250 qui se déroulera au Parc des Eaux-Vives du 20 au 27 mai prochain.

Finaliste l'an dernier des Internationaux de France, de l'US Open et du Masters de Turin, Casper Ruud visera un triplé inédit à Genève où il est invaincu en huit rencontres. Le Norvégien veut croire que son succès sur le fil l'an dernier en finale face à Joao Sousa, lequel avait servi pour le gain de la rencontre, avait agi comme un véritable déclic avant sa belle campagne à Roland-Garros.

Par ailleurs, les organisateurs du Geneva Open annoncent que le sponsor titre du tournoi, la Banque Gonet, a prolongé son partenariat jusqu'en 2025. Ce nouveau bail comprend une option pour les éditions 2026 et 2027.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Stan Wawrinka jouera bien à Trèves contre l'Allemagne

Publié

le

Stan Wawrinka de retour en Coupe Davis. (© KEYSTONE/EPA/JONO SEARLE)

Stan Wawrinka fera bien son grand retour en Coupe Davis la semaine prochaine ! Swiss Tennis annonce la présence du Vaudois pour la rencontre contre l'Allemagne à Trèves.

A la fois espéré et attendu, ce retour a été entériné le week-end dernier. Stan Wawrinka avait livré son dernier match de Coupe Davis en septembre 2015 à Genève lors d'un barrage contre les Pays-Bas. On rappellera qu'il l'a gagnée en 2014 à Lille face à la France aux côtés de Roger Federer, de Marco Chiudinelli et de Michael Lammer.

A Trèves les 3 et 4 février prochain, la Suisse tentera de se qualifier pour la phase finale à seize de l'automne prochain. Avec l'apport de Stan Wawrinka aux côtés de Marc-Andrea Hüsler, de Dominic Stricker et de Leandro Rieidi, l'équipe de Suisse peut désormais nourrir l'ambition de s'imposer face à une équipe emmenée en principe par le Champion olympique Alexander Zverev.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Swiss Tennis souhaite organiser la Billie Jean King Cup à Zoug

Publié

le

La Suisse défendra-t-elle la Billie Jean King Cup à domicile ? (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

La Suisse souhaite organiser cette année la phase finale de la Billie Jean King Cup dont elle détient le titre. Si cette candidature aboutit, elle se déroulera à la Bossart Arena de Zoug en novembre.

Président de Swiss Tennis, René Stammbach explique que cette candidature, qui n'est pas encore officialisée, est étudiée depuis deux mois. Swiss Tennis a ainsi obtenu l'assurance de bénéficier d'un soutien financier des pouvoirs publics à la hauteur d'un million de francs.

Swiss Tennis pourra s'appuyer sur les concours des organisateurs du Challenger ATP et du président du EV Zoug Hans-Peter Strebel qui a accepté l'idée de laisser sa patinoire à disposition pour cet événement pendant deux semaines. A Zoug, cette candidature fait l'unanimité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Open d'Australie : une défaite qui fait mal pour Stan Wawrinka

Publié

le

(© KEYSTONE/AP/PETER DEJONG)
Le retour à Melbourne, là-même où il avait cueilli le premier de ses trois titres du Grand Chelem, a tourné court pour Stan Wawrinka (ATP 139). Le Vaudois a été sorti d'entrée de jeu.

Dans une rencontre qui a épousé le profil de montagnes russes, le vainqueur de l'édition 2014 de l'Open d'Australie s'est incliné 6-7 (3/7) 6-3 1-6 7-6 (7/2) 6-4 devant le Slovaque Alex Molcan (ATP 53) après un long combat de 4h22'. Stan Wawrinka a servi pour le gain de la rencontre à 5-4 au quatrième set avant d'accuser un passage à vide fatal. En quelques minutes, la partie devait basculer. Molcan pouvait égaliser à deux manches partout avant de signer deux breaks dans la cinquième manche pour mener 5-2.

Stan Wawrinka a livré un dernier baroud avec une balle de match écartée à 5-2. Mais à 5-4 sur le jeu de service du gaucher slovaque, il commettait une faute non-provoquée sur la seconde. La messe était dite. Coupable de 89 erreurs directes contre 67 coups gagnants, Stan Wawrinka a accusé trop de déchets dans son tennis. Le doyen du simple messieurs avec ses 37 ans et 9 mois a, surtout, manqué de poigne au moment de conclure lors de ce fatidique dixième jeu du quatrième set.

On ne sait pas si cette élimination, sa quatrième de rang dans un premier tour du Grand Chelem, va peser sur sa décision de disputer la rencontre de Coupe Davis que la Suisse doit disputera au début février en Allemagne. A Trèves, l'occasion sera toutefois belle pour "lancer" vraiment son année.

Continuer la lecture