Rejoignez-nous

Sport

Super League: Triste fin pour Lausanne

Publié

,

le

Il n'y a pas eu de miracle pour le Lausanne-Sport !

Trois jours après la mère des défaites à Lugano (2-0), les Vaudois n'ont pas gagné à la Pontaise face à Thoune le match qu'ils devaient gagner pour avoir une chance de "survivre". Battu 2-0 par le FC Thoune dans une rencontre marquée malheureusement par le comportement imbécile des fans vaudois dont les débordements ont provoqué l'interruption du match avant son terme, le Lausanne-Sport ne peut plus échapper à la relégation avant l'ultime journée.

Promus il y a deux ans, les Vaudois quittent l'élite l'année où l'arrivée d'un nouveau propriétaire devait leur permettre de franchir enfin un palier, de redevenir ce club qui, il y a bientôt 20 ans, luttait pour le titre. Mais elle est bien là la magie du football qui nous apprend que rien ne peut être écrit d'avance. Qu'un coup de baguette magique ne peut pas effacer toutes les fêlures qu'une drôle de saison aura laissé éclater. La dernière, ce divorce avec les supporters qui ont provoqué des scènes presque inimaginables dimanche, sera peut-être la plus difficile à guérir.

Le pourquoi d'une relégation

Cinquième à la trêve à trois points seulement de la troisième place, Lausanne aura vécu un printemps "horribilis". Avec une seule victoire à leur compteur, le 2 avril à la Pontaise contre Lugano (2-1), le bilan des Vaudois en 2018 est proche du néant. Il s'explique à la fois par la fracture entre le vestiaire et Fabio Celestini, qui a entraîné le renvoi de l'entraîneur au soir du 28 avril, et par une campagne de transferts qui n'a pas ciblé la priorité absolue: l'engagement d'un défenseur central de valeur.

Grâce au soutien de son nouveau propriétaire Ineos, Lausanne est un club qui n'accuse aujourd'hui plus aucun souci d'argent. Les Vaudois feront donc tout pour reprendre leur place en Super League avant l'inauguration de leur nouveau stade de la Tuilière prévue pour la saison 2019/2010. Ils s'avancent donc comme les grandissimes favoris du prochain championnat de Challenge League. Mais ils devront toutefois rester sur leurs gardes. Le Servette FC, qui bénéficie lui aussi de la générosité d'une grande multinationale, ne sera peut-être pas toujours dirigé par un entraîneur étranger qui ne maîtrise pas le français, qui ignore tout de la réalité du football suisse et qui est, enfin, épaulé par un directeur sportif issu du rugby...

L'opération remontada menée à bien

Si les Lausannois basculent en enfer, les Sédunois sont, quant à eux, au septième ciel. Victorieux 3-2 du FC Saint-Gall, ils ont mené à terme cette opération remontada qu'ils considèrent encore plus belle qu'une victoire en Coupe de Suisse. Que les esprits chagrins jugeaient impossible au soir de la défaite du 10 février à Lugano qui laissait le FC Sion à sept points à la barre.

Ce match à Lugano était le premier dirigé par Maurizio Jacobacci. Promu depuis l'équipe des M21, le successeur de Paolo Tramezzani et de Gabri est, bien sûr, le grand artisan de ce maintien. Il a eu l'intelligence de modifier un système de jeu pour chercher davantage de verticalité dans le jeu de possession et de sortir de la "cave" dans laquelle avaient été enfermés de manière inexplicable Carlitos, Lenjani et Neitzke. Il reste à espérer que Christian Constantin maintiendra sa confiance à Maurizio Jacobacci et qu'il misera toujours sur la jeunesse de son effectif. Bouleverser son équipe comme il l'a fait l'été dernier serait la dernière chose à faire. Christian Constantin est trop avisé pour jouer à nouveau avec le feu au terme d'une saison qui aurait pu être celle de toutes les désillusions.

Fessés jeudi par le FC Bâle (5-1), les Young Boys ont eu le mérite de bien rebondir devant leur public face à Lugano pour que la remise de la coupe du Champion soit une belle fête. Les Bernois se sont imposés 3-1 après avoir pourtant concédé l'ouverture du score. La récréation est désormais terminée pour l'admirable Steve von Bergen et ses coéquipiers. Ils ont deux semaines pour se remettre en mode "guerriers" avant la finale de la Coupe de Suisse contre le FC Zurich de Ludovic Magnin qui, pour sa part, a battu.. 4-1 le FC Bâle au Letzigrund.

(Source ATS - Photo ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Anthony Braizat succède à Meho Kodro

Publié

le

Anthony Braizat reprend les rênes de Stade Lausanne Ouchy. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le Français Anthony Braizat succède à Meho Kodro comme entraîneur du Stade Lausanne Ouchy. L'ex-joueur et Ligue 1 et ancien joueur et entraîneur de Servette arrive en provenance du Stade Nyonnais.

Braizat (44 ans) s'est notamment fait connaître comme coach en menant Yverdon en Promotion League en 2017 puis le Stade Nyonnais au tour final de Promotion League, avec un jeu attrayant à la clé, lors de la saison écoulée, relève mercredi le Stade Lausanne Ouchy, qui évolue en Challenge League.

Comme son prédécesseur Meho Kodro, dont le contrat n'a pas été reconduit, il sera assisté au SLO de Dalibor Stevanovic et Zoran Lemajic. "Sa mission sera de continuer à faire progresser l'équipe en proposant un jeu attractif", relève la direction du club lausannois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Basketball

Alain Attallah à la barre des Lions de Genève

Publié

le

Nouveau défi pour Alain Attallah avec les Lions de Genève. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Nouvelle ère pour les Lions de Genève. Après le nouveau président et le nouveau directeur sportif, le club de basket a aussi un nouveau coach: c'est Alain Attallah qui a été nommé. 

Déjà beaucoup de changement en coulisses pour les Lions de Genève. Après le départ du Président Imad Fattal, l’arrivée du nouveau directeur sportif Robert Margot, c’est le coach croate Andrej Stimac qui quitte le banc des Lions.

Les contrats de Stimac et de son assistant Ivan Stanisak, arrivés à leur terme, n'ont pas été reconduits, après deux ans. Sous leur conduite, les Lions ont gagné une Coupe de Suisse et une Coupe de la Ligue. Cette saison, en Championnat, ils ont été éliminés en demi-finale des play-off par Fribourg Olympic.

Pour le remplacer, le club genevois a officialisé ce matin l’engagement d’Alain Attallah. Il a notamment été joueur de la sélection nationale égyptienne dans les années 1980, il a aussi été l'artisan de la remontée du BBC Nyon en SBL lors de la saison 2018-2019 avec un titre de LNB.

Le technicien égyptien de 57 ans a visiblement séduit par ses qualités humaines.

Robert MargotDirecteur sportif des Lions de Genève

Alain Attallah s'est engagé pour une saison, avec un contrat reconductible pour une année supplémentaire (1+1) en cas d’atteinte des objectifs ambitieux du club en fin de première saison. Avec des objectifs ambitieux à remplir...

Robert MargotDirecteur sportif des Lions de Genève

Pour l’assister ainsi que pour assurer le lien avec la relève, des contacts ont déjà été pris pour trouver un assistant.

Avec ATS Keystone.

Continuer la lecture

Football

Pascal Besnard va quitter la Présidence du Servette Football Club

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Pascal Besnard quitte la présidence de Servette, après deux ans et demi à ce poste. Le responsable de la Fondation 1890 Didier Fischer reprendra ses fonctions par intérim à partir du 1er juillet.

C'était une annonce pour le moins inattendue. Dans un communiqué Pascal Besnard a indiqué quitter la présidence de Servette. "Je ne souhaite pas poursuivre mon activité à la tête du club et ne briguerai donc pas un nouveau mandat au-delà du 30 juin 2022", annonce-t-il dans un communiqué publié mardi par le club. Une annonce qui a été une véritable surprise pour Thomas Zinguinian, président de Ge-sport.

Thomas ZinguinianPrésident de Ge-sport

L'ancien joueur professionnel ne donne pas les raisons de son départ mais relève que "le Servette FC 1890 SA est aujourd'hui dans une situation qui lui permet de poursuivre ses activités en toute sérénité et avec ambition". Et de poursuivre: "Avec un des plus petits budgets de la ligue, le club a réussi (...) à dépasser les objectifs fixés." Ce départ est-il inquiétant pour le futur du club à court terme? la réponse de Thomas Zinguinian.

Thomas ZinguinianPrésident de Ge-sport

L'équipe a terminé le Championnat de Super League au 6e rang. Dix jeunes de moins de 21 ans ont pu jouer au plus haut niveau ces deux dernières saisons.

Le vice-président Felipe Ortiz-Patino s'en va également. Didier Fischer, patron de la Fondation 1890 qui chapeaute le football, le hockey sur glace et le rugby sous la même bannière, est nommé administrateur du club et reprendra la présidence par intérim. Il était déjà président avant l'arrivée de M. Besnard.

Avec Keystone-ATS

 

Continuer la lecture

Football

La Suisse avec Bottani et Amdouni

Publié

le

Murat Yakin: 4 matches avec l'équipe de Suisse au mois de juin. (© KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Mattia Bottani est le seul néophyte appelé par Murat Yakin pour les rencontres de la Ligue des Nations que la Suisse disputera le mois prochain. Ce choix était attendu.

"Il suit la ligne que nous tenons. Les performances du moment demeurent notre premier critère", souligne le sélectionneur. Victorieux de la Coupe de Suisse ce printemps, le demi luganais est appelé le jour de ses 31 ans. "Je l'ai vu forcer la décision dans les matches. Il est rapide. Il possède une très grande intelligence de jeu, poursuit Murat Yakin. Le momentum parle pour lui."

Un second néophyte devrait enrichir cette sélection qui comprend 26 joueurs. Murat Yakin a, en effet, annoncé la venue pour les deux derniers matches de Zeki Amdouni. L'attaquant du Lausanne-Sport a décidé de jouer pour la Suisse. "Il avait la possibilité d'évoluer avec la Tunisie, la Turquie et la Suisse. Son choix s'est porté pour la Suisse, se félicite Murat Yakin. Il va livrer deux matches avec l'équipe des M21 contre la Bulgarie et en Moldavie avant de nous rejoindre pour les deux rencontres à Genève."

A la Praille, la Suisse affrontera l'Espagne le 9 juin et le Portugal le 12 juin. Auparavant, elle sera opposée à la République tchèque le 2 juin à Prague et une première fois au Portugal le 5 juin à Lisbonne. Ces quatre rencontres de la Ligue des Nations commandent une obligation des résultats.

"Le premier but est de conserver notre place en 1ère division, annonce Murat Yakin. Mais à mes yeux, il n'y a pas de débat à avoir. Nous irons à Prague pour cueillir les trois points de la victoire. Disputer quatre matches en dix jours face à de tels adversaires représente un beau défi à relever. Il conviendra de bien gérer les temps de jeu des joueurs."

A commencer par celui de Haris Seferovic. Le Lucernois fait son grand retour en sélection après une saison bien compliquée à Benfica en raison d'une succession de blessures et d'une concurrence accrue. Yvon Mvogo, à nouveau titulaire au PSV Eindhoven, a également été rappelé. Le Fribourgeois est l'un des quatre gardiens retenus avec Yann Sommer, Jonas Omlin et Gregor Kobel. Enfin à noter que Denis Zakaria, blessé, et que Christian Fassnacht, jugé encore trop "juste" malgré son retour sur les terrains, ne figurent pas dans la liste de Murat Yakin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Débordements en marge du match Sion-Servette

Publié

le

(©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON))

Quelques véhicules endommagés et des vitrines brisées: des débordements ont eu lieu dimanche après le match Sion-Servette. La police valaisanne, qui avait prévu un dispositif important, parle d'"un cas particulier". Aucun blessé n'est à déplorer.

Quelque 11'000 spectateurs ont assisté à la rencontre entre le FC Sion et le FC Servette au stade de Tourbillon dans la capitale valaisanne. Le match nul (3-3) décroché au bout du suspense a permis aux Valaisans de se maintenir en Super League. Il n'y avait aucun enjeu pour le Servette FC.

Pas contents de l'issue du match, des "supporters" genevois se sont néanmoins vengés sur le chemin du retour qui mène du stade à la gare. "Quelques véhicules stationnés ont été endommagés et des vitrines brisées", indique lundi à Keystone-ATS la police cantonale valaisanne, revenant sur une information diffusée sur les ondes de Rhône FM.

"Eviter les blessés"

"Le match était classé à très haut risque. Nous avions engagé beaucoup de moyens pour déployer un gros dispositif sur place", souligne Stève Léger, porte-parole des forces de l'ordre. "Fait rare", les agents ont dû user de balles en caoutchouc et de manoeuvres pour que le cortège prenne la direction voulue. Les fans étaient très excités et l'ambiance électrique, raconte-t-il.

La police cantonale était épaulée par les polices régionale et des transports. "Notre mission est de faire en sorte que les fans ne se croisent pas afin de garantir la sécurité publique et éviter les blessés". Stève Léger note aussi que les commerçants et les personnes qui stationnent sur cette rue sont prévenus à l'avance que les supporters passent par là.

Les forces de l'ordre ont tout mis en oeuvre pour identifier les casseurs. "Ces éléments serviront à boucler les enquêtes, une fois que les personnes lésées auront porté plainte pour dommages à la propriété privée", explique Stève Léger. Elles ont aussi interpellé plusieurs autres personnes qui détenaient des objets pyrotechniques.

Les matchs ne se terminent pas toujours ainsi, souligne-t-il. Cette fois, la rencontre était particulière: il s'agissait du dernier match et le derby du Rhône est toujours "très électrique".

Continuer la lecture