Rejoignez-nous

Sport

Super League: fin du suspense, les Young Boys sacrés

Publié

,

le

Les Bernois exultent après le but de Camara (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Les Young Boys ont décroché leur 17e titre de champion de Suisse. Lors de la 37e journée de Super League, les Bernois ont mis fin au semblant de suspense en battant Servette 1-0 à Genève.

Une réussite de la tête du défenseur Camara à la 73e sur un corner botté par Lakomy a donné la victoire aux visiteurs, et condamné Servette à la troisième place du classement. L'intérimaire Joël Magnin et ses hommes ont ainsi assuré l'essentiel au terme d'une saison quand même assez loin des standards habituels de YB. Le titre a été acquis, mais il ne restera pas dans les annales comme un millésime de grande qualité.

Servette inoffensif

Novak Djokovic, présent au stade, n'a pas vécu le match de football le plus inoubliable de sa vie. Le no 1 mondial du tennis, dont la cousine va épouser le Servettien Timothée Cognat, n'a guère eu l'occasion de vibrer lors de cette partie bien pauvre en émotions. Sérieux, YB a livré le minimum syndical, sans prendre de risques alors qu'un Servette inoffensif n'a pas cadré le moindre tir...

Même en cas de défaite au Stade de Genève, YB aurait quand même été sacré. En effet, Lugano s'est incliné 2-1 au Letzigrund contre le FC Zurich, qui s'est ainsi assuré une place en qualifications de Conference League la saison prochaine. Le FCZ a largement dominé des Tessinois pas dans le coup. La victoire a été obtenue grâce à des réussites de Kamberi (12e) et Okita (55e), alors que Cimigiani a sauvé l'honneur à la 88e.

Pas d'Europe pour Winterthour

Enfin, Saint-Gall est allé s'imposer 3-1 à Winterthour avec des buts d'Akolo et de Zanotti en première mi-temps. Patrick Rahmen, le futur entraîneur de YB, ne réussira ainsi pas à offrir une place européenne à son employeur actuel, "Winti" ne pouvant plus finir mieux que sixième malgré la réduction du score de Burkart (84e). Witzig a peu après assuré le succès des Brodeurs, qui eux joueront aussi les qualifications de Conference League

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

L'équipe UAE continue de dominer le Tour de Suisse

Publié

le

Adam Yates et Joao Almeida sont au-dessus du lot sur ce Tour de Suisse (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

L'équipe UAE continue d'écraser le Tour de Suisse. Le maillot jaune Adam Yates a en effet remporté la 7e étape à Villars-sur-Ollon devant son coéquipier João Almeida.

Le Britannique et le Portugais sont arrivés ensemble dans la station vaudoise au terme des 118 km de cette étape montagneuse avec 3000 m de dénivelé positif, qui proposait deux ascensions du col de la Croix et deux fois la montée vers Villars-sur-Ollon. Yates et Almeida ne se sont pas disputé la victoire d'étape, le maillot jaune franchissant la ligne juste devant son collègue.

Avant le contre-la-montre final entre Aigle et Villars-sur-Ollon (15,7 km), Adam Yates possède 31 secondes d'avance sur Almeida et 1'51 sur le Colombien Egan Bernal. Mais le Britannique doute qu'il puisse s'imposer dimanche: "João est super-fort en contre-la-montre. J'estime qu'il peut me reprendre jusqu'à une minute."

Egon Bernal n'a quant à lui pas pu profiter du gros travail de ses coéquipiers d'Ineos Grenadiers et a lâché trente secondes supplémentaires samedi. Le Grison Matteo Badilatti, 16e de l'étape, est pour sa part toujours le meilleur Suisse. Il a gagné quatre places samedi et figure désormais au 15e rang, à 8'15.

Dernier rescapé de l'échappée du jour, le Norvégien Johannes Staune-Mittet a été rejoint à un peu plus de 4 km de l'arrivée. L'Autrichien Felix Gall a alors attaqué, mais il n'a pas réussi à créer une grosse différence. A 3 km du but, Joao Almeida a lancé la chasse et Gall a été repris peu après. Le maillot jaune a alors accéléré et seul Almeida a pu prendre sa roue. L'Américain Matthew Riccitello a pris la troisième place de l'étape à 14 secondes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Les Helvètes ont répondu présents en battant la Hongrie 3-1

Publié

le

Fabian Schaer, en rouge et grenat, ont remporté 3 points precieux face à la Hongrie de Dominik Szoboszlai, en blanc (© KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT).

L'Equipe de Suisse a battu la Hongrie (3-1) samedi après-midi lors de son entrée en lice. Les joueurs de Murat Yakin se sont imposés grâce à des buts de Duah et Aebischer en première mi-temps. Embolo a inscrit le but de la sécurité en toute fin de match.

Cologne n'est plus une terre maudite pour l'équipe de Suisse ! Victorieuse 3-1 de la Hongrie pour son entame de l'Euro 2024, elle a exorcisé les fantômes du passé.

Cette victoire qui ouvre en grand les portes des huitièmes de finale gomme le souvenir de la mortifiante élimination face à l'Ukraine lors de la Coupe du monde 2006 (0-0 après prolongation, 0-3 aux penalties) sur cette même pelouse du Müngersdorfer Stadion.

Ce succès, les Helvètes le doivent au flair de Murat Yakin. Buteurs aux 12e et 45e minutes, Kwadwo Duah et Michel Aebischer faisaient figure, en effet, d'invités-surprises du onze de départ... Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, le "revenant" Breel Embolo devait sceller le score à la 93e.

Le génie de Murat Yakin

Murat Yakin, génie absolu ou flambeur invétéré ? Au coup d'envoi, la question s'est posée avec les titularisations inattendues d'Aebischer et de Duah qui entraînaient le positionnement sur la droite de l'attaque de Dan Ndoye alors qu'il avait évolué comme piston gauche lors des quatre matches amicaux disputés en 2024...

A la pause, la réponse donnée à cette interrogation était limpide. Le drôle de coup de poker tenté par Murat Yakin a réussi au-delà de toutes espérances. Il faut bien sûr louer l'efficacité des deux buteurs lors de cette première mi-temps de tous les bonheurs.

Mais il convient aussi de saluer les performances de Fabian Schär, de Manuel Akanji, de Ricardo Rodriguez et de Granit Xhaka. Les cadres de l'équipe ont répondu présent le jour où il le fallait. Leur maîtrise technique et tactique a fait merveille face à des Hongrois qui n'ont pas porté une seule fois le danger devant la cage de Yann Sommer lors des 45 premières minutes.

Une fin de match crispante

A la reprise, l'introduction du désormais ex-Servettien Bendegúz Bolla a permis à la sélection hongroise de réagir. Mais jusqu'à l'heure de jeu, la maîtrise des Suisses demeurait pleine et entière. La Hongrie donnait enfin un signe de vie avec une tête de Barnabás Varga à la 63e. Trois minutes plus tard, ce même Varga a surgi dans le dos d'Aebischer pour battre Sommer...

Même si elle ne devait concéder aucune autre occasion, la formation rouge à croix blanche a vécu une fin de match bien crispante jusqu'au but libérateur d'Embolo. Longtemps blessé ce printemps, l'attaquant de l'AS Monaco était entré en jeu peu auparavant à l'instar de Leonidas Stergiou, Zeki Amdouni, Vincent Sierro et Fabian Rieder. Pendant que Xherdan Shaqiri est resté nonante minutes sur le banc. Quoi qu'il en soit, le onze helvétique a fait preuve d'une combativité remarquable face à la Hongrie qui est passée à côté de son match.

Continuer la lecture

Sport

Joli numéro d'Elise Chabbey, 3e à Villars-sur-Ollon

Publié

le

Elise Chabbey a terminé 3e de la 1re étape du TdS féminin (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Longtemps seule en tête, Elise Chabbey a dû se contenter de la 3e place dans la 1re étape du Tour de Suisse féminin.

La Genevoise a été reprise à 1,3 km de l'arrivée à Villars-sur-Ollon, où la victoire est revenue à Demi Vollering.

Principal atout helvétique en l'absence de la gagnante sortante Marlen Reusser (malade), Elise Chabbey a livré un superbe numéro sur les 58,6 km d'un parcours montagneux. Partie seule dans la première difficulté du jour, le Col de la Croix, elle a compté plus de 2'30'' d'avance sur les favorites de l'épreuve.

Mais la Genevoise n'a rien pu faire dans la longue ascension finale (8 km) lorsque la grande dame du peloton, Demi Vollering, a décidé de prendre les choses en main. Elle a d'ailleurs été lâchée juste après la jonction, Gaia Realini connaissant le même sort quelques mètres plus loin.

Grande favorite de ce Tour, Demi Vollering s'est imposée au final avec 22'' d'avance sur Gaia Realini (2e), 46'' sur Elise Chabbey et 58'' sur l'outsider Elisa Longo Borghini. Déjà victorieuse du Tour d'Espagne, du Tour du Pays basque et du Tour de Burgos cette année, la Néeerlandaise est donc bien partie pour signer un nouveau succès dans une course par étapes.

Coéquipière de Marlen Reusser chez la SD-Worx, Vollering aura l'occasion de creuser l'écart dimanche lors du contre-la-montre prévu sur 15,7 km entre Aigle et Villars-sur-Ollon. Les deux dernières étapes, Vevey-Champagne (125,6 km) et Champagne-Champagne (127,5 km) devraient à nouveau permettre à Elise Chabbey, 5e l'an dernier et 2e en 2021, de partir à l'attaque.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le sport et le dessin de presse à l'honneur à Morges

Publié

le

La Maison du dessin de presse de Morges, ici lors de la rétrospective 2023, consacre sa nouvelle exposition au sport (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L'été sera sportif à la Maison du dessin de presse à Morges. Du 22 juin au 16 septembre, elle expose près de 140 dessins d'une trentaine d'artistes de Suisse, de France et d'Allemagne.

Cette nouvelle exposition fait écho aux grandes manifestations de l'été (Euro en Allemagne, JO de Paris). Des rendez-vous qui sont régulièrement croqués par les dessinateurs de presse, tout comme les polémiques liées au sport et les stars du domaine.

Pour cette exposition, intitulée "Il va y avoir du sport!", plus de 700 dessins ont été envoyés, mais les responsables n'en ont retenu qu'une partie, écartant notamment les sports hivernaux (pas de saison) ou le tennis (une exposition a déjà été montée dans le passé autour de Roger Federer).

Soulcié à l'honneur

Les dessins ont été répartis en thématique: le football (avec ses stars, sa FIFA, ses supporters, ses travers), les JO de Paris, le cyclisme, le climat, les sports aquatiques ou encore les femmes dans le sport. Un espace spécifique a été réservé à l'invité d'honneur de cette exposition, Soulcié, dessinateur de presse à L'Equipe.

"Avec son ton enlevé propre à son univers, son style graphique souvent disproportionné, Soulcié séduit par un humour inspiré qui vise juste. Adepte de l'absurde, il reste très au fait de l'actualité et ne manque jamais sa cible", écrivent les responsables du musée morgien.

Auteur de BD à ses débuts, Soulcié s'est ensuite tourné vers le dessin de presse, suivant les traces de ses idoles Cabu, Pétillon, Willem et Gary Larson. Il a collaboré à de nombreuses publications telles que La Revue Dessinée, Télérama, Fluide Glacial ou Fakir. Il officie aussi à 28 minutes sur Arte. Il est entré en 2014 à L'Equipe où, deux fois par semaine, il croque l'actualité sportive.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Yuliya Efimova autorisée sous statut neutre

Publié

le

Yulia Efimova (ici en 2016 à Rio) est autorisée à participer aux JO de Paris (© KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER)

Yuliya Efimova est devenue la première nageuse russe à bénéficier du statut d'athlète individuel neutre (AIN) pour les JO de Paris. L'intéressée estime néanmoins qu'elle aura du mal à se qualifier.

La brasseuse, sextuple champion du monde et triple médaillée olympique à Londres 2012 (200 m, bronze) et Rio 2016 (100 et 200 m, argent), a reçu le statut de nageuse neutre pour Paris vendredi de la part de l'instance dirigeante de la natation, World Aquatics.

Le CIO autorise à titre individuel les sportifs russes et bélarusses à participer sous bannière neutre aux Jeux, aux conditions de ne pas avoir ouvertement soutenu l'offensive lancée en Ukraine par la Russie en février 2022 et de ne pas être membre d'un club lié aux forces de sécurité.

Efimova, 32 ans, a toutefois déclaré à la chaîne russe Match TV.Ru qu'elle aurait du mal à respecter la date limite de qualification pour les Jeux olympiques, fixée au 23 juin. N'ayant pas de visa pour l'Europe, elle ne peut pas participer à des épreuves où elle aurait pu se qualifier.

"Ils m'ont donné (le statut neutre) aujourd'hui mais c'est un gros problème de ne pas avoir assez de temps pour les qualifications internationales. Les compétitions se terminent toutes le 23 juin - soit elles ont eu lieu, soit elles auront lieu la semaine prochaine", a-t-elle souligné.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture