Rejoignez-nous

Sport

Roland-Garros: Thiem en finale

Publié

,

le

Dominic Thiem disputera dimanche sa première finale en Grand Chelem à Roland-Garros. L’Autrichien a mis fin au parcours de l’invité surprise de cette édition, Marco Cecchinato, 7-5 7-6 (12/10) 6-1.

Demi-finaliste ces deux dernières années sur la terre battue parisienne, Dominic Thiem a franchi un palier vendredi. Le no 8 mondial y est parvenu en endiguant la fougue de son adversaire italien (ATP 72), auteur d’un « massacre » parmi les têtes de série durant la quinzaine avec ses succès sur Pablo Carreno Bustta, David Goffin et Novak Djokovic.

Rien n’a pourtant été simple pour Dominic Thiem face au Sicilien de 25 ans. Déjà bousculé dans la manche initiale, l’Autrichien a eu très chaud dans le deuxième set, conclu à l’issue d’un tie-break irrespirable, durant lequel il a dû écarter deux balles de set. Il s’en est toutefois sorti, avant de profiter de la très nette baisse de régime de son adversaire dans l’ultime manche.

Vainqueur après 2h17 de jeu, Dominic Thiem n’est que le deuxième Autrichien à se qualifier pour la finale d’un Grand Chelem après Thomas Muster, sacré à Roland-Garros en 1995. A 24 ans, il est aussi devenu le plus jeune joueur à atteindre la finale à Paris depuis un certain Rafael Nadal.

Un Espagnol qu’il pourrait d’ailleurs retrouver dimanche, pour autant que le no 1 mondial se débarrasse de Juan Martin Del Potro dans la seconde demi-finale. Dominic Thiem est mené 6-3 dans ses duels avec Rafael Nadal, mais il peut s’enorgueillir d’être le seul à avoir battu le Majorquin sur terre battue ces deux dernières années, à Rome en 2017 et à Madrid il y a un mois. L’Autrichien n’a, en revanche, jamais dominé Juan Martin Del Potro en quatre confrontations.

Source : ATS

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Gaël Clichy: la famille avant tout

Publié

le

Gaël Clichy, à terre n° 22, entre le gardien Hugo Lloris, et l'attaquant sud-africain Katlego Mphela, en jaune, a joué participé aussi bien à la Coupe du Monde en Afrique du Sud qu'à l'Euro en Pologne et en Ukraine. (© Keystone/AP Photo/Hassan Ammar/archives).

Le nouvel arrière latéral gauche du Servette FC s’exprime sur ses motivations qui l’ont amené à s’installer à Genève et à porter le maillot grenat.

Après avoir signé un contrat de dix-huit mois mercredi, l’ancien international s’exprime sur les motivations qu’ils ont amené à s’établir à Genève aussi bien qu’à endosser le maillot «grenat».
Après 3 ans en Turquie sous les couleurs de Başakşehir, club avec lequel il venait de décrocher le titre national, l’ancien joueur d’Arsenal et de Manchester City – il a d’ailleurs remporté le championnat dans chacun de ses trois clubs – aurait pu prolonger son aventure à Istanbul et vivre une nouvelle expérience en Ligue des Champions. Mais à trente-cinq ans, sa vie de famille et la qualité de l’établissement scolaire fréquenté par ses enfants sont aussi voire plus importantes que sa carrière de joueur.

Gaël Clichy Défenseur du Servette FC

 

Pourtant, aux yeux de beaucoup, il aurait pu rester à Istanbul un an, pendant que sa famille s’installait à Genève, une solution que le principal intéressé a refusée.

Gaël Clichy Défenseur du Servette FC

 

 

Quant à Servette, son prochain match est prévu samedi à Bâle dès 20h30. N’étant pas encore qualifié, Gaël Clichy ne sera pas aligné par Alain Geiger…

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette arrache la victoire face au FC Zurich

Publié

le

Miroslav Stevanovic, au premier plan, et les Servettiens ont dû s'employer à fond pour contenir le FCZ de l'ex-grenat Ousmane Doumbia, en blanc (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les Servettiens ont trouvé le chemin des filets par Kyei sur un centre de Fofana (1-0) au milieu de la seconde mi-temps, les visiteurs sont parvenus à égaliser par Domgjoni cinq minutes plus tard (1-1). Mais après deux énormes occasions zurichoises dans les dernières minutes, Valls a marqué le but de la victoire au cours des arrêts de jeu (2-1).

Les joueurs d’Alain Geiger ont puisé dans leurs réserves pour remporter leur deuxième victoire de la saison et abandonnent la lanterne rouge à Vaduz battu (0-3) par le Lausanne-Sport dans la capitale vaudoise. Après deux défaites consécutives, ils ont renoué avec la victoire grâce à une volonté et un engagement de tous les instants. Ainsi, l’engagement dont ils ont fait preuve étaient sans commune mesure avec le match contre Lucerne (1-3). Par ailleurs, la réussite qui les avaient fui une semaine plus tôt à Sion (0-2) les a cette fois accompagnés.

Alain Geiger : « une métamorphose »

Le coach grenat était évidemment des plus satisfaits après ce match. Il revient sur la remise en question qui a suivi la prestation particulièrement décevante contre Lucerne et sur les raisons de cette contre-performance.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Theo Valls: « un match éprouvant »

Le but décisif est tombée contre le cours du jeu, car non seules visiteurs se sont globalement créés plus d’occasions de buts et notamment deux très nettes durant les minutes qui ont précédé. Mais pour le demi relayeur français, remporter ces trois points est aussi un juste retour des choses, après les frustrations des matches précédents.

Theo Valls Demi du Servette FC

 

Cespedes en sentinelle

Mais ce succès doit aussi beaucoup aux ajustements tactiques apportés par le mentor valaisan de la Praille qui a placé un joueur devant sa défense pour assurer un meilleur filtrage à mi-terrain.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Continuer la lecture

Football

Servette engage Clichy

Publié

le

Quart de finaliste à l'Euro voilà huit ans avec la France, Gaël Clichy, ici entre Gerard Bonneau et Philippe Senderos, portera le n°3 sous les couleurs grenats (© ALEXANDRE CHAC/DR).

L’ancien international français Gaël Clichy a signé un contrat de dix-huit mois avec le club grenat

Formé à l’AS Cannes avant de s’envoler pour l’Angleterre où il porta les couleurs d’Arsenal (03-11), puis de Manchester City (11-17). Il poursuivit à Istanbul avec Başakşehir durant trois ans (17-20). Il y a remporté un titre de champion de Turquie la saison dernière. L’arrière latéral gauche français compte également vingt sélections avec la France. Il prit part à l’Euro’12 en Pologne et en Ukraine avec la sélection tricolore sous la direction de Laurent Blanc. Il s’entraîne depuis plusieurs semaines déjà avec Servette. Alain Geiger avait déjà indiqué sur les ondes de Radio Lac le 20 octobre examiner la possibilité d’un transfert en vue de renforcer le côté gauche de la défense, affaibli par le départ à l’intersaison de Dennis Iapichino pour le FC Sion.

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Les Suissesses à nonante minutes de l’Euro

Publié

le

Victorieuses face aux "Diablesses Rouges" (2-1) le 22 septembre à Thoune, Geraldine Reuteler, tout à gauche, Luana Bühler, au centre, qui fait sa rentrée en défense centrale, et leurs coéquipières sont confiantes avant la rencontre à Louvain mardi soir, même si certaines d'entre elles sont absentes comme Noelle Maritz, n° 5, Sandy Maendly ou encore Gaëlle Thalmann (© KEYSTONE/Peter Schneider/archives).

Privées de Sandy Mandly et Gaëlle Thalmann, l’Equipe de Suisse a besoin d’un seul point mardi (20h30) à Louvain face à la Belgique pour se qualifier pour la phase finale de l’Euro’22 en Angleterre. Eliminées lors du tour préliminaire de la Coupe du monde en France, les joueuses helvétiques entendent bien obtenir leur qualification cette fois-ci.

Avec six victoires et un match nul, les Suissesses ont réalisé pour l’instant une très belle campagne dans ce tour préliminaire qui comprend neuf groupes. Elles se doivent de la conclure en beauté ce mardi pour ne pas être à la merci d’un éventuel barrage en avril. Les joueuses de Nils Nielsen a toutefois la possibilité de se qualifier directement même en cas de défaite si l’on sait que les trois meilleurs deuxièmes iront en Angleterre.

Mais pour le coach national de l’Equipe de Suisse, l’heure n’est pas aux calculs d’apothicaires. « Nous allons à Louvain pour gagner. C’est notre mot d’ordre, souligne le Danois. Mais si le score est toujours nul à cinq minutes de la fin, nous songerons alors, je dois l’avouer, à conserver le résultat. » Malgré la victoire  lors du match aller (2-1), Nils Nilsen estime que la Belgique aborde cette rencontre avec les faveurs du pronostic. « Cette équipe ne cesse de progresser, assure-t-il. Et ses meilleures joueuses sont vraiment redoutables. »

Sans les Servettiennes Sandy Maendly et Gaëlle Thalmann

Pour cette rencontre capitale, Nils Nilsen devra se passer de sa gardienne Gaël Thalmann, positive au Covid-19. Valentin Danzi de Radio Fribourg a pu s’entretenir avec l’attaquante Geraldine Reuteler.

Geraldine Reuteler Attaquante de l'Equipe de Suisse

 

Le Danois hésite encore entre Seraina Friedli (Fiorentina) et Elvira Herzog (SC Fribourg) pour remplacer la Bulloise qui n’est pas la seule absente de marque pour cette rencontre décisive. Touchée au genou, Noëlle Maritz (Arsenal) ne pourra pas tenir sa place en défense. Blessée également, Sandy Maendly est absente, de même que Francesca Calò, arrière centrale.

Absentes le mois dernier lors de la victoire en Roumanie (2-0), plusieurs joueuses-clé – Luana Buehler notamment – font cependant leur retour en défense. Par ailleurs, la sélection de Nils Nilsson aura un avantage psychologique après sa victoire sur les Belges au mois septembre.

Geraldine Reuteler Attaquante de l'Equipe de Suisse

 

Cependant, la moyenne d’âge est très basse. Géraldine Reuteler, par exemple, n’a que 21 ans. Mais pour l’attaquante de l’Eintracht Francfort, la jeunesse n’est pas un handicap.

Geraldine Reuteler Attaquante de l'Equipe de Suisse

 

 

Les Suissesses n’ont participé à ce jour la phase finale l’Euro qu’une seule fois, voilà trois ans aux Pays-Bas où elles ont été éliminées lors de la phase de groupes.

Continuer la lecture

Football

Servette dernier de Super League

Publié

le

L'ancien Servettien Varol Tasar, à droite, qui tente de contrer le tir de Boubacar Fofana, à gauche, et les Lucernois remportent une victoire capital sur le terrain de leurs adversaires directs: ils abandonnent à leurs adversaires du jour la lanterne rouge (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les Servettiens qui semblent avoir perdu tout ce qui faisait leur force il y a moins d’un an, se sont inclinés le plus logiquement du monde face à Lucerne (1-3) qui leur cède la lanterne rouge.

Servette a sans doute livré sa plus mauvaise prestation de la saison samedi soir. Une prestation qui s’explique par le fait d’avoir joué à Sion mercredi, alors que les Lucernois ont bénéficié d’une semaine entière pour préparer ce duel. Mais ça n’est sans doute pas la seule explication. Dominés plus souvent qu’à leur tour, les grenat n’ont pas seulement fait preuve d’inefficacité, ils ont clairement évolué un ton en dessous de leurs adversaires, dont l’allant offensif est à souligner. Inconsistants au cours de la première demi-heure, ils ont certes refait surface lors du dernier quart d’heure précédent la pause. A la mi-temps, on s’attendait à une réaction de leur part et des modifications dans le onze de départ.

Steve Rouiller – au sol – Timothé Cognat, au second plan, Gaël Ondoua et les Servettiens n’ont plus le même rendement que l’an dernier à pareille époque (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Celles-ci ont tardé à venir. Au contraire, les pensionnaires de la Praille n’ont réussi à rester dans le match en seconde période que grâce aux arrêts déterminants, parfois miraculeux même de leur dernier rempart (et quel rempart!) Jeremy Frick. Malgré un léger mieux suite aux nombreux changements effectuées pour les vingt dernières minutes (entrée en jeu de Sauthier, Schalk, M. Stevanovic notamment), les Servettiens ne sont pas parvenus à inverser la tendance, la réduction du score de Rouiller ayant été immédiatement suivi par le troisième but de NDiaye. Ayant subi leur deuxième défaite consécutive (contre deux adversaires directs qui plus est), ils héritent donc de la lanterne rouge. Il s’agit désormais pour eux de surmonter l’adversité et de remonter la pente.

 

Jeremy Frick: « aimer les erreurs les uns des autres »

Et d’ailleurs, les principaux intéressés ne paniquent pas. Le coach Alain Geiger et le gardien Jeremy Frick ont analysé la partie de fa4on très instructive lors de la conférence de presse d’après-match. En substance, le classement n’est pas un détail, mais presque, à ce stade de la saison avec les perturbations dues au coronavirus: il faut beaucoup relativiser le résultat négatif de samedi soir et regarder au-delà. Le portier genevois – qui n’a pas sa langue dans sa poche – a été clair. Les visiteurs ont entièrement mérité leur victoire. Il serait toutefois vain, selon lui, chercher une explication à la défaite dans les erreurs individuelles de certains joueurs, notamment Moussa Diallo qui a fait une mauvaise passe, oui, mais à mi-terrain, sur l’action qui a précédé l’ouverture du score.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

Alain Geiger : « on va s’en f… de cette 10e place »

L’entraîneur servettien a, de son côté, mis l’accent sur les joueurs à intégrer et la nécessité de retrouver un jeu collectif en intégrant tous les joueurs arrivés à l’intersaison. Dans ces conditions, pourquoi s’arrêter sur un classement susceptible de changer chaque semaine? Il avoue cependant une certaine déception après une défaite concédée face à une formation lucernoise à la portée de la sienne…

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

Continuer la lecture