Rejoignez-nous

Sport

Open d'Australie: Belinda Bencic confiante

Publié

,

le

Belinda Bencic prête pour sa septième campagne à Melbourne. (©KEYSTONE/AP/ALEXANDER ZEMLIANICHENKO)

C'est une Belinda Bencic résolument optimiste qui entamera ce mardi sa septième campagne déjà à Melbourne. "Ma préparation fut bonne. Je serai prête pour mon premier tour", assure-t-elle.

Elle sera opposée à la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (ATP 202) qui revient de blessure et contre laquelle elle reste sur une défaite l'an dernier à Hobart. "Je la connais très bien. Nous nous entraînons parfois ensemble. C'est une joueuse très bonne en défense", souligne la Saint-Galloise qui devra bien rebondir après sa défaite sans appel 6-3 6-1 concédée jeudi devant l'Américaine Danielle Collins et qui l'a privée d'un beau défi face à la no 1 mondiale Ashleigh Barty. "J'aurai bien voulu gagner ce match bien sûr, glisse-t-elle. Mais cette défaite n'a rien de tragique. J'ai toujours besoin de quelques matches en début d'année pour monter en puissance."

Arrivée vendredi à Melbourne, elle n'a pas vécu ce "mardi noir" avec cette pollution de l'air qui a contrarié le déroulement du premier tour des qualifications. "A mon avis, on n'aurait pas dû faire débuter ces rencontres, lâche-t-elle. Le risque était grand non seulement pour les joueuses mais aussi pour les ramasseurs de balles." Si cette situation devait se reproduire durant la quinzaine, Belinda Bencic préférera ne pas jouer. "Si on me laisse le choix toutefois..." Là est bien toute la question.

"Gagner en constance et être plus calme"

Belinda Bencic ne se fixe pas d'objectifs clairement définis pour 2020. "Je regarde match après match. J'ai toujours fonctionné de cette manière, glisse-t-il. J'espère à la fois gagner en constance et être plus calme sur le court. Au final, je veux bien sûr conserver ma place dans le top-ten." Et pourquoi pas briller aussi en Fed Cup. Elle a confirmé sa présence au barrage de Bienne au lendemain de l'Open d'Australie qui opposera la Suisse au Canada. Si elle s'impose, la formation de Heinz Günthardt disputera la phase finale au printemps à Budapest.

Demi-finaliste de l'US Open et du Masters en 2019, Belinda Bencic affirme que le regard que les autres joueuses portent sur elle n'a pas changé depuis qu'elle joue dans la cour des grandes. "Je ne vois pas vraiment de différences, dit-elle. Et le fait d'être tête de série no 6 ne modifie non plus pas la donne. Il vous reste toujours sept matches à gagner pour remporter le titre."

On le sait, Belinda Bencic participe à sa manière à l'aide apportée aux victimes des incendies qui ravagent l'Australie. Elle a décidé de verser 200 dollars pour chaque double faute commise. En trois matches à Brisbane, elle a contribué à l'effort consenti par toute la famille du tennis à hauteur de 2000 dollars. "J'ai le sentiment d'être dans les clous, s'amuse-t-elle. Mais je vais peut-être intégrer les aces pour augmenter la somme." Cela ferait 2400 dollars de plus.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Premier accroc pour Naples, freiné par la Roma

Publié

le

Le Napolitain Victor Osimhen, à gauche, plie sous la menace du Romain Roger Ibanez. (© KEYSTONE/AP/Andrew Medichini)

Naples a égaré ses premiers points de la saison en Serie A lors de la 9e journée, en faisant 0-0 sur la pelouse de l'AS Rome.

Les Napolitains restent leaders grâce à une meilleure différence de buts que celle de l'AC Milan.

Mis sous pression par les Milanais, qui avaient pris les rênes du en s'imposant 4-2 à Bologne samedi, les Napolitains sont restés muets au Stadio Olimpico.

Terne dans le jeu, ce match a cependant été tendu sur les bancs : José Mourinho a été exclu à dix minutes du terme et s'est fendu d'un pouce moqueur adressé à l'arbitre, imité sitôt le match fini par Luciano Spalletti pour avoir applaudi ironiquement l'arbitre de la rencontre.

L'Inter et la Juventus ont partagé l'enjeu (1-1). Edin Dzeko a ouvert la marque pour les Milanais à la 17e. Les Turinois ont égalisé à la faveur d'un penalty transformé par Paulo Dybala à la 89e minute. Une décision qui avait provoqué l'expulsion de Simone Inzaghi, l'entraîneur des Interistes, pour protestations répétées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

GP des Etats-Unis: Verstappen l'emporte de peu devant Hamilton

Publié

le

Verstappen et Hamilton tout proches au départ (© KEYSTONE/EPA/SHAWN THEW)

Max Verstappen (Red Bull-Honda) a remporté le Grand Prix des Etats-Unis à Austin. Le Néerlandais a ainsi renforcé sa place de leader du championnat à cinq courses de la fin d'une saison très disputée.

Au terme d'une course très tactique, Verstappen s'est imposé avec 1''333 d'avance devant Lewis Hamilton (Mercedes), qui lui a mis une grosse pression dans les derniers tours. Le septuple champion du monde britannique avait pris la tête au départ, mais son rival l'avait dépassé en anticipant son premier arrêt.

Tout près

Le Néerlandais s'est également arrêté avant l'Anglais pour son deuxième changement de pneus. Quand Hamilton a effectué son second passage aux stands au 38e des 56 tours, il est ressorti avec 9'' de retard sur Verstappen. Il a pu revenir tout près dans les trois dernières boucles, mais n'a pas été en mesure de porter une attaque.

Au championnat, l'avance de Verstappen sur Hamilton - qui a obtenu le point récompensant l'auteur du meilleur tour - se monte désormais à 12 points. La balance semble légèrement pencher du côté du pilote de la voiture no 33.

Perez sur le podium

Loin derrière les deux dominateurs de la saison, à plus de 40 secondes, Sergio Perez (Red Bull-Honda) a complété le podium. Le Mexicain a cependant apporté des points précieux à son équipe.

Charles Leclerc (Ferrari) a terminé au 4e rang devant Daniel Ricciardo (McLaren-Mercedes) et Valtteri Bottas (Mercedes). les Alfa Romeo-Ferrari ne sont pas entrées dans les points: Antonio Giovinazzi n'est pas passé loin en finissant 11e alors que Kimi Raikkonen s'est classé 13e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Marseille et Paris partagent l'enjeu dans un match décevant

Publié

le

Le Parisien Neymar s'éloigne du Marseillais Valentin Rongier. (© KEYSTONE/AP/Daniel Cole)

Le classico du Championnat de France a fait pschitt. Marseille et PSG se sont quittés sur un triste 0-0. Les Parisiens restent de solides leaders avec sept points d'avance sur Lens.

Annoncé comme l'un des plus palpitants Classico de ces dernières années, ce OM-PSG fut une grande déception. Entre des Marseillais sans imagination et très lents pour développer leurs actions dans le camps adverse et des Parisiens, dominateurs, mais peu dangereux, la partie fut souvent monotone. L'expulsion du Parisien Achraf Hakimi pour une faute de dernier recours (57e) a bien sûr fortement freiné les ambitions des joueurs de Mauricio Pochettino.

Neymar sur un tir dévié et Milik avaient cru chacun avoir marqué en première mi-temps, mais la VAR a finalement annulés les deux buts pour des hors-jeux.

Lyon craque

De son côté, Xherdan Shaqiri a suivi du banc la déroute de Lyon dimanche. L'OL s'est incliné 3-2 à Nice après avoir mené 2-0 jusqu'à la 80e.

L'Olympique Lyonnais a craqué après l'expulsion de son attaquant Tino Kadewere à la 85e, alors qu'il menait encore 2-1. Andy Delort a inscrit le 2-2 sur penalty à la 89e, l'ancien de Lausanne-Sport Evann Guessand offrant la victoire à l'OGC Nice à la 92e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Alain Geiger : "on s'est compliqué la vie"

Publié

le

Le capitaine grenat Anthony Sauthier, n°2, et Kastriot Imëri n'ont pas trouvé la solution dimanche face au FC Sion d'Anto Grgic (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI).

"Beaucoup d'erreurs, peu d'efficacité": ainsi Alain Geiger, le coach servettien, résumait-il la prestation de son équipe, après la défaite face au FC Sion (1-2).

Avec seulement deux points lors de ses cinq derniers matches, Servette s'enfonce mais pas question, a répondu Geiger, de parler de crise. "Nous traversons une période difficile, avec des erreurs défensives récurrentes. Aujourd'hui, on s'est compliqué la vie nous-mêmes. Sion était plus serein. Nous étions excités, je ne sais pas trop pourquoi. L'équipe est généreuse, domine, mais manque de précision. Ils nous faut plus de stabilité", a ajouté le coach.

Le gardien et capitaine servettien Jeremy Frick n'avait pas la langue dans sa poche: "Nous n'avons quasiment pas pu nous entraîner sur cette pelouse depuis le match de Coupe d'Europe contre Molde, à fin juillet. Quand l'Equipe de Suisse vient à Genève, c'est Wembley, tout est fait pour elle. Mais quand c'est nous, c'est Cherpines", a dit le portier, en référence au centre sportif de Plan-les-Ouates.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Premier League: Liverpool et Salah se régalent contre Man U

Publié

le

Mohamed Salah: trois buts de rêve contre Manchester United (© KEYSTONE/AP/Rui Vieira)

Incroyable scénario à Old Trafford dans le choc de la 9e journée de Premier League. Liverpool a donné une correction à Manchester United, battu 5-0 avec notamment un triplé de Salah.

L'Egyptien s'est illustré dès la 5e en servant un caviar à Keita pour l'ouverture du score. Jota a doublé la mise à la 13e avant que Salah n'ajoute trois autres superbes réussites (38e/45e/50e) face à une défense mancunienne aux abois.

Pogba expulsé

Les Red Devils ont fini à dix après l'expulsion de Pogba pour un tacle violent sur Keita, qui a dû sortir sur une civière (61e). Ronaldo était aussi passé tout près du carton rouge juste avant la pause pour un vilain geste sur Jones.

Liverpool a ainsi remporté le plus large succès de son histoire sur la pelouse de son grand rival du nord de l'Angleterre. Et Salah a établi un nouveau record en marquant pour un dixième match consécutif avec les Reds. Il est aussi le premier joueur de l'histoire de son équipe à marquer lors de trois rencontres consécutives à Old Trafford.

Solskjaer en danger

Cette déroute risque bien de fragiliser encore la position du manager Ole Gunnar Solskjaer. Beaucoup de fans de Man U ont quitté le stade bien avant la fin du match, et les autres n'ont pas caché leur colère face à la prestation de leurs favoris.

Au classement, Chelsea est leader avec un point d'avance sur Liverpool et deux sur Manchester City. Manchester United se retrouve déjà à huit longueurs.I

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture