Rejoignez-nous

Actualité

Melbourne: Roger Federer sur ses gardes

Publié

,

le

Roger Federer devant la presse samedi à Melbourne. (©KEYSTONE/AP/MDB)

Roger Federer aborde son 21e Open d'Australie un brin contrarié. Après avoir été pris à témoin dans la problématique du réchauffement climatique, il estime que le tirage au sort ne l'a pas gâté.

"Je débarque à Melbourne sans un seul match dans les jambes. L'idéal dans cette situation est de ne pas affronter au premier tour un adversaire parfaitement "lancé", dit-il. Ce n'est malheureusement pas mon cas avec Steve Johnson !" Victorieux samedi du Challenger de Bendigo à 150 km au nord de Melbourne, l'Américain foulera la Rod Laver Arena avec l'idée que l'exploit est possible.

"Je le connais très bien pour l'avoir affronté deux fois et, surtout, pour m'être entraîné longtemps avec lui lors d'un Masters 1000 à Cincinnati, explique-t-il. Je sais qu'il a réussi l'une des plus belles carrières universitaires de l'histoire avant de passer professionnel. Il prend la balle très tôt en coup droit, il slice son revers, sa première balle est bonne et sa seconde solide."

Déjà confronté par le passé à ce manque de repères au moment de frapper les trois coups à Melbourne, le Bâlois affirme avoir fait ce qu'il fallait pour se donner toutes les chances de bien négocier ce premier tour. "Je me suis bien entraîné. J'ai tout donné sur le court pour évoluer avec l'intensité voulue, dit-il. Mais un entraînement n'est pas un match."

"Je ne lâcherai rien"

Il n'y a aucun danger pour que Roger Federer sous-estime Steve Johnson. Au cours de sa carrière, il n'a jamais péché par suffisance. Cette vertu est l'une des raisons qui expliquent sa formidable longévité. 2020 qui sera l'année de ses 39 ans ne sera pas, à l'entendre, l'année de trop. "La nouvelle génération était déjà prête à prendre la relève en 2019. Elle le sera encore davantage en 2020. Mais le "problème", c'est que Nadal est en bonne santé, que Djokovic est en forme et que je suis toujours là. Et pour gagner un titre du Grand Chelem, il faudra peut-être nous battre tous les trois, c'est-à-dire trouver la solution face à trois jeux bien différents". Avec les propos qu'il tient, Roger Federer donne pratiquement raison à Stan Wawrinka qui parie que les titres du Grand Chelem seront toujours cette année la chasse gardée du "Big Three". "Je ne sais pas. Peut-être. Le poids des ans commence à compter. Nous devenons les trois de plus en plus âgés, poursuit Roger Federer. Mais pour ma part, je ne lâcherai rien.

Roger Federer a relevé par ailleurs que les organisateurs avaient clarifié leur position quant à la possibilité de retarder des matches si l'air de Melbourne est trop pollué comme ce fut le cas mardi pour le premier tour des qualifications. On ne jouera pas si l'indice de la qualité de l'air (IQA) s'élève à 200. "Par comparaison, la norme pour les Jeux de Tokyo sera de 300, précise Roger Federer. Tout est clair désormais. Je n'ai pas le sentiment que je vais jouer avec ma santé cette prochaine quinzaine dans la mesure où les prévisions météorologiques sont favorables pour les prochains jours" Le Bâlois remarque toutefois que Tennis Australia a trop tardé pour apporter les éclaircissements demandés. "Bien communiquer est la clé de la réussite", souligne-t-il pour conclure.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Enfant poignardé à Bâle: l'internement est confirmé

Publié

le

La mort de l'enfant avait soulevé une vive émotion en Suisse (archives). (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le Tribunal fédéral confirme l'internement de la septuagénaire qui avait poignardé un enfant à Bâle en mars 2019. La justice bâloise avait estimé que les conditions d'une condamnation pour assassinat étaient remplies, mais que l'auteure était irresponsable.

La recourante avait tué un garçon âgé de sept ans de plusieurs coups de couteau à la gorge le 19 mars 2019 à Bâle. Elle demandait l'abandon des poursuites pénales et une indemnisation pour sa détention.

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral rejette son recours. Il estime que l'instance cantonale pouvait se fonder sur l'expertise psychiatrique, qui mettait en évidence un trouble chronique délirant, et conclure à son irresponsabilité.

Dans la mesure où ce trouble existait depuis des décennies, un traitement stationnaire était sans espoir et ne pouvait pas réduire les risques de récidive, rappellent les juges de Mon Repos. Les conditions de l'internement étaient donc réalisées.

Expertise "biaisée"

Dans son recours, la femme a contesté une nouvelle fois tout trouble psychique. Elle estime que l'expertise est "biaisée" afin d'imposer une mesure. Elle a exigé aussi un "examen officiel" de ses motifs. En effet, elle prétend avoir été la victime d'intrigues des autorités et avoir agi en état de nécessité.

En mars 2022, la Cour d'appel du canton de Bâle-Ville a déjà écarté sans ambiguïté ces explications. Elle a jugé aberrant de décrire l'assassinat d'un enfant choisi au hasard comme un acte désespéré visant à préserver sa propre existence et dignité.

Le Tribunal fédéral a aussi confirmé les montants de 124'000 francs et 12'000 francs alloués aux parents de la victime à titre de réparation morale et réparation du préjudice. La septuagénaire rejette la mise à sa charge de ces sommes "qui seraient dues par le canton en raison de la violation de ses obligations". (arrêt 6B_1123/2022 du 26 janvier 2023)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Plus de la moitié des espèces de poissons en Suisse sont menacées

Publié

le

La majorité des espèces de poissons sont menacées en Suisse. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Plus de la moitié des poissons et cyclostomes (lamproies, sans mâchoires mobiles) en Suisse figurent sur la liste des espèces menacées ou vulnérables. La situation globale s'est dégradée entre 2007, année de la précédente évaluation, et 2022, révèle une étude.

En évaluant le degré de menace de 66 espèces de poissons et cyclostomes autochtones, les experts en ont placé 43 - dont neuf sont éteintes - sur liste rouge pour 2022, indique mercredi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

S'y ajoutent 9 espèces "potentiellement menacées". Seules 14 espèces sont considérées comme non menacées. L'évaluation se base sur 70'000 occurrences (observations) dans les différents cours d'eau et plans d'eau du pays.

Sur les 43 espèces (taxons) de la liste rouge, 15 se retrouvent "en danger critique d'extinction", 8 sont "en danger" et 11 sont qualifiées de "vulnérables"; neuf ont disparu.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

À Genève, une épicerie vrac en ligne zéro déchets

Publié

le

Laetitia Morrone, fondatrice de VcomVrac présente des produits locaux issus du producteur le plus proche. © VcomVrac

Dès le mois de mars, VcomVrac offrira de faire ses courses sur Internet de se les faire livrer à la maison au lieu de se rendre en magasin. L'épicerie mettra en vente des produits locaux, issus du producteur le plus proche afin de favoriser le circuit court. 

Du vrac autrement! C'est le pari tenté par VcomVrac, une épicerie en ligne zéro déchet à Genève. Cette épicerie d'un genre nouveau disponible dès le mois de mars propose de faire ses courses sur Internet au lieu de se rendre en magasin. Les produits seront locaux, issus du producteur le plus proche afin de favoriser le circuit court. Le bio ne sera privilégié que lorsque cela a du sens. On y trouvera tous les produits courant d’épicerie sucrée et salée, sauf de la viande. Des boissons avec et sans alcool seront également disponibles ainsi que des produits d'hygiène, de cosmétiques et des produits ménagers. Avec comme objectif de simplifier l'accès au vrac. Laetitia Morrone, fondatrice de Vcomvrac.

Laetitia MorroneFondatrice de VcomVrac

Laetita Morrone souhaite également essayer de convertir la population au vrac.

Laetitia MorroneFondatrice de VcomVrac

Les produits seront livrés dans des contenants consignés tels que des bocaux, des bouteilles et des sacs en tissus.

Eviter le gaspillage

L'objectif est de simplifier l'accès au vrac au plus grand nombre, mais pas seulement. Le projet a aussi pour vocation d'éviter le gaspillage comme l'explique Laetitia Morrone.

Laetitia MorroneFondatrice de VcomVrac

Un financement participatif a été lancé au début du mois via la plateforme SIG impact. Objectif: récolter 20'000 francs. Le crowfunding prendra fin le 26 février prochain.

Continuer la lecture

Economie

L'économie helvétique entame l'année sur un regain de confiance

Publié

le

L'hôtellerie-restauration fait partie des secteurs où un regain de confiance a été enregistré (archives). (© KEYSTONE/MELANIE DUCHENE)

Les entrepreneurs suisses ont débuté 2023 sur une note résolument optimiste, après la détérioration du climat des affaires observée l'automne dernier.

Le sondage effectué par le centre de recherches conjoncturelles de l'EPF de Zurich (KOF) indique une tendance clairement positive en janvier, mais aussi pour les prochains mois.

L'embellie par rapport au dernier pointage est particulièrement marquée dans les secteurs du commerce de gros, de l'hôtellerie-restauration, de l'industrie manufacturière, des services financiers et des assurances, indiquent les économistes zurichois lundi dans un communiqué. Le seul à se montrer plus circonspect à l'heure de brosser des perspectives est celui de la construction.

Les velléités de relèvement des prix sont toujours très présentes, mais les hausses prévues se révèlent moins drastiques qu'en automne. Les experts du KOF signalent une détente des expectatives des entreprises en matière d'inflation.

Le taux attendu pour les douze prochains mois est ainsi passé à 2,9%, alors qu'il était encore de 3,7% lors du dernier sondage, et sur un horizon de cinq ans, le renchérissement anticipé est de 2,6%, à comparer à 3,0% en automne.

Les entreprises interrogées ont signalé une évolution plus favorable qu'auparavant de la marche des affaires au cours des trois derniers mois, une tendance observée dans quasiment tous les secteurs d'activité, en particulier dans l'hôtellerie-restauration.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

La Banque Migros réduit les heures d'ouverture des bancomats

Publié

le

En 2022, une quarantaine de bancomats ont été ciblés par des voleurs et détruits dans toute la Suisse. Sur la photo, une attaque fin 2021 à la gare de Lucerne. (© KEYSTONE/LUZERNER POLIZEI)

La Banque Migros réduit les heures d'ouverture de ses bancomats la nuit. Elle a pris cette mesure en raison de la multiplication des attaques contre les distributeurs de billets dans toute la Suisse.

Interrogé mercredi par Keystone-ATS, un porte-parole a confirmé l'information parue dans la Handelszeitung. Depuis décembre 2022, la Banque Migros a commencé à introduire des heures d'ouverture nocturnes limitées aux endroits accessibles 24 heures sur 24 pour des raisons de sécurité.

Selon l'institut, ces mesures seront probablement appliquées dans toute la Suisse d'ici fin février 2023 dans toutes les zones 24 heures de la Banque Migros. Selon l'emplacement, les bancomats seront fermés de 23h00 ou minuit jusqu'à 05h00.

La banque a procédé à une pesée des intérêts: satisfaire le besoin des clients de pouvoir retirer à tout moment de l'argent liquide ou protéger les emplacements des bancomats contre les fréquentes attaques.

Fin janvier, des inconnus ont fait exploser un distributeur automatique de billets à Neuendorf (SO). L'année dernière, une quarantaine de bancomats ont été ciblés par des voleurs et détruits dans toute la Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture