Rejoignez-nous

natation

Desplanches: "Comme un enfant devant un aquarium"

Publié

,

le

Jérémy Desplanches a enfin pu reprendre l'entraînement en piscine (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'attente fut longue. Privé de piscine depuis la mi-mars, Jérémy Desplanches a enfin retrouvé son élément le mercredi 20 mai.

A l'heure d'apercevoir à nouveau le bassin de l'Olympic Nice Natation, "j'étais comme un enfant devant un aquarium", lâche-t-il. "Je suis simplement resté le visage et les mains collés à la baie vitrée" située entre les vestiaires et le bassin de 50 mètres de la piscine Camille Muffat.

"Je regardais la piscine en me disant que c'était trop beau. J'avais tellement envie d'y plonger", détaille le vice-champion du monde du 200 m 4 nages. "Cela m'avait manqué. L'odeur de chlore, l'ambiance, le moment où l'on met son maillot, quand on ouvre le bassin, quand on prépare sa ligne d'eau et son filet. J'adore tout cela", glisse le Genevois de 25 ans, qui doit évidemment respecter des règles d'hygiène encore plus strictes que d'ordinaire.

Un nageur par ligne d'eau

"Il y a un seul nageur par ligne. Comme on est neuf, on occupe tout le bassin", alors que le coach Fabrice Pellerin a pour habitude de regrouper ses protégés sur une moitié de bassin. "Il y a du désinfectant partout, et la piscine est désinfectée chaque soir", explique Jérémy Desplanches, joint au téléphone par Keystone-ATS.

"C'est tout à fait normal de prendre de telles précautions. Mais ça fait bizarre, car normalement on se parle beaucoup dans l'eau, on s'amuse", souligne le champion d'Europe 2018, pour qui la décision de fermer les piscines était tout à fait légitime: "Il y avait vraiment bien plus important que la natation", rappelle-t-il.

"On peut toujours faire mieux", explique-t-il à propos des mesures prises par le gouvernement français. "Mais ça aurait pu être pire pour nous. Dans certains pays, les nageurs n'ont pas encore pu retrouver les bassins. Je peux donc m'estimer heureux de pouvoir reprendre mon sport, et ma vie du coup", souffle-t-il.

Le flou total

Une vie de sportif qui manquera néanmoins cruellement de piquant cette année. "On ne sait vraiment pas si on aura des compétitions", concède-t-il. "On ne sait pas si on aura une deuxième vague. C'est le flou total. En théorie, tout ce qu'on a de prévu pour l'instant, ce sont les championnats de France à la fin décembre."

Jérémy Desplanches ne craint pas pour autant une saison sans véritable compétition. "J'ai plutôt peur de m'ennuyer, de tomber dans une certaine routine, de m'entraîner, m'entraîner, m'entraîner, mais sans avoir de pic de forme à viser. Il va falloir faire en sorte de trouver quelque chose qui nous fasse +kiffer+ à l'entraînement", explique-t-il.

Le grand (1m92) blond va pourtant devoir se faire à une certaine routine. Son prochain grand rendez-vous, ce sont bien les JO de Tokyo, reprogrammés du 23 juillet au 8 août 2021. Les championnats d'Europe, qui n'ont pas encore trouvé de dates pour 2021, ne seront certainement qu'un examen de passage.

De toute manière, il (re)part de loin. "On a tout mis en pause. Techniquement, j'essaie de reprendre les éléments que je travaillais avant", explique Jérémy Desplanches, qui va continuer à beaucoup oeuvrer hors de l'eau. "Pendant les deux prochains mois, on va avant tout travailler nos points faibles. Moi, je sais que je vais faire de la musculation pour gagner en puissance et en force."

"Le chrono, on s'en fout"

Pas question donc de trainer en chemin. Même si "on a énormément de temps devant nous avant la prochaine vraie compétition, que ce soit les Jeux olympiques ou les Championnats d'Europe", rappelle-t-il. Pas question non plus de faire du chronomètre une valeur de référence absolue en l'absence de toute joute officielle. "Le chrono, on s'en fout", lance-t-il.

"Ca peut rassurer à l'entraînement, mais c'est accessoire", lâche le Genevois, qui avait réussi son record de Suisse du 200 m 4 nages (1'56''56) en finale des Mondiaux de Gwangju l'été dernier. "A Tokyo, peu importe de battre mon record de trois secondes si je finis 8e. Le but, ce sera d'être à la bagarre pour le podium", conclut un Jérémy Desplanches toujours aussi lucide et motivé.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Succès total pour "Swim For Hope"

Publié

le

Plusieurs dizaines de personnes ont nagé le dernier kilomètre entre la Perle du Lac et les Bains des Pâquis (DR).

Succès sur toute la ligne pour "Swim 4 Hope", manifestation tant sportive que caritative, qui a récolté plus de 50'000 francs pour venir en aide aux enfants cancéreux et à leurs familles par le biais d'une traversée du Lac Léman à la nage en relai.

Destinée à récolter des fonds pour les enfants atteints de cancer et leurs proches, "Swim For Hope" a connu une fin de week-end en apothéose. Plus de cinquante mille francs de dons récoltés: l'objectif annoncé a été atteint et même dépassé. L'engouement a été au rendez-vous puisque plus cent trente personnes se sont relayées dans les eaux lémaniques durant trois jours pour nager les cent kilomètres (ou presque) qui séparent le ponton du Château de Chillon de la jetée des Bains des Pâquis.

Fortes bise et hautes vagues

Pour couronner le tout, plusieurs dizaines de personnes (peut-être une centaine) se sont massées à l’arrivée pour acclamer les courageux/ses participant-e-s qui se sont lancé-e-s à l’eau pour parcourir ensemble le dernier kilomètre du parcours depuis la Perle du Lac. Unique bémol, la météo. Une forte bise a contraint un certain nombre de nageurs à se mettre à l'abri.

Matthieu Caplain
Organisateur
Matthieu CaplainOrganisateur

 

Ex-membres de l'Equipe de Suisse de natation, Swann Oberson, à gauche, et Dano Halsall ont activement soutenu l'action entreprise par Swim4Hope pour recolter des fonds destinés à aider les enfants atteints du cancer et leurs proches (DR).

 

 

Marraine de "Swim For Hope", l'ancienne nageuse genevoise Swann Oberson (deux Olympiades à son actif, entre autres, Pékin, puis Londres avec une sixième et une dix-huitième place sur dix kilomètres en eaux-vives) qui a nagé cinq kilomètres au cours du week-end, a particulièrement apprécié la communion entre participant-e-s au cours du dernier kilomètre.

Swann Oberson
Ancienne nageuse
Swann ObersonAncienne nageuse

 

Malgré les conditions difficiles, le système de sécurité mis sur pied par les organisateurs a bien fonctionné. Parrain de "Swim For Hope", l'ancien nageur genevois (trois Olympiades et un record du Monde sur 50 mètres nage libre à l'actif de sa brillante carrière de sprinter) Dano Halsall s'est plu à relever le bon déroulement des opérations.

Dano Halsall
Ancien nageur
Dano HalsallAncien nageur

 

Pour mémoire, les fonds récoltés seront reversés à la Fondation CanSearch pilotée par les H.U.G. qui œuvre dans le domaine de le recherche contre le cancer des enfants, et deux associations: Intervalle qui fournit des logements aux parents des enfants malades et LemanHope qui organise des activités pour les enfants en rémission.

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Genève

100 km à la nage pour lutter contre le cancer des enfants

Publié

le

Plus de 130 personnes se relaieront pour nager les 100 km qui séparent le ponton du château de Chillon du Bain des Pâquis à Genève de vendredi à dimanche.

Cent kilomètres à la nage du château de Chillon aux Bains des Pâquis à Genève pour soutenir la lutte contre le cancer des enfants, voilà le défi lancé par l'association "Swim For Hope".

Relier les cent kilomètres séparant le Château de Chillon du Bains des Pâquis à Genève à la nage pour soutenir les enfants souffrant de cancer et leurs proches. Tel est le défi lancé par l’association «Swim For Hope». Plus de cent-trente personnes ont accepté de le relever de vendredi à dimanche après-midi.

 

Des fonds pour CanSearch, Intervalle et LemanHope

Cette initiative est destinée à récolter des fonds pour trois œuvres caritatives: la Fondation Can Search des H.U.G. qui offre une plateforme dans le domaine de la recherche à des projets scientifiques afin d'adapter les thérapies aux caractéristiques génétiques des enfants, ainsi que deux associations, Intervalle qui fournit des logements aux parents des enfants malades à proximité immédiate du CHUV à Lausanne et LemanHope qui organise des activités pour les patients mineurs en rémission pour leur permettre de se reconstruire grâce à la voile.

 

Défi relevé par plus de 130 personnes

Les quelques cent trente personnes qui ont accepté de relever le défi lancé par l’association «Swim For Hope» partiront vendredi matin de Chillon. Les plus courageux d’entre eux nageront de cinq à dix kilomètres, les autres se lanceront à l’eau pour parcourir ensemble le dernier kilomètre dimanche à Genève. Ce déplacement sera effectué en trois étapes d'une trentaine de kilomètres par jour environ (Chillon  - Lutry vendredi, Lutry - Rolle samedi, puis Rolle - Genève dimanche).
Fondateur de l’association Swim For Hope, Mathieu Capelain nous décrit le déroulement des opérations de ce week-end.

Mathieu Caplain
Fondateur de Swim For Hope
Mathieu CaplainFondateur de Swim For Hope

 

Le soutien de Swann Oberson et Dano Halsall

Pour soutenir la cause, les organisateurs se sont adjoints la participation d'anciens athlètes de pointe dans le domaine des sports aquatiques. L'ancienne nageuse Swann Oberson qui a pris part aux Jeux Olympiques de Pékin, de Londres sur dix kilomètres en eaux-vives est marraine de la manifestation. La présidente de l'association SportiGenève, s'est engagé à nager cinq kilomètres dans le but de soutenir cette cause qui lui tient à cœur.

Swann Oberson
Ancienne nageuse
Swann ObersonAncienne nageuse

 

Egalement parrain de l’association «Swim For Hope», Dano Halsall s'est qualifié pour la finale des Jeux d'été en 1984 à Los Angeles sur 100 m nage libre, en 1988 à Seoul et à 1992 à Barcelone sur 50 m nage libre, il a également battu le record du monde de la discipline à Bellinzone (21.07.85). Parrain par le passé de l'ARFEC, une association qui soutient les familles des enfants atteints du cancer pendant et après leur traitement en Suisse romande - l'ancien nageur genevois a vécu de très près les affres de cette maladie qui a terrassé son père.

Dano Halsall
Ancien nageur
Dano HalsallAncien nageur

 

Les personnes parcourant le dernier kilomètre sont attendues dans la rade dimanche en fin d'après-midi. Par ailleurs, le site internet "Héros Locaux" offre la possibilité de soutenir CanSearch, Intervalle et LemanHope grâce à une page de financement participatif.

 

 

Liens: 

https://swim4hope.org/fr/

https://www.lokalhelden.ch/fr/swim4hope?tblink=statuslog

 

 

 

Continuer la lecture

natation

Adam Peaty vedette d'une émission de danse

Publié

le

Adam Peaty va faire le show. (© KEYSTONE/AP/Jae C. Hong)

Adam Peaty, médaillé d'or en natation aux JO de Tokyo, va participer à la fameuse émission de danse de la BBC Strictly Come Dancing, a annoncé vendredi la chaîne.

"Je pense que cela va surprendre beaucoup de gens, mais je suis très heureux d'annoncer que je vais participer à 'Strictly' cette année", déclare le nageur de 26 ans dans un communiqué de la BBC.

"J'ai vraiment hâte de faire quelque chose de complètement différent et de me lancer des défis loin des bassins. J'espère que mon esprit de compétiteur va compenser mes talents de danseur!", poursuit-il.

Peaty, spécialiste de la brasse où il détient le record du monde sur 50 m et 100 m, a conservé son titre de champion olympique en 100 m brasse à Tokyo. En équipe, il a également décroché l'or au relais 4x100 m 4 nages mixte et l'argent au relais 4x100 m 4 nages messieurs.

Dans la foulée des Jeux, il a annoncé prendre une pause dans sa carrière de nageur, pour prendre soin de sa santé mentale.

L'émission Strictly Come Dancing, adaptée en France sous le nom "Danse avec les stars", associe des spécialistes de la danse avec des personnalités totalement étrangères à cette discipline pour les faire progresser et concourir sous les yeux de juges et des téléspectateurs.

D'autres champions olympiques ont déjà participé à l'émission britannique, comme l'heptathlète Denise Lewis ou la boxeuse Nicola Adams.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

JO 2021

Jeremy Desplanches: "A Paris je vivrai un rêve un peu différent"

Publié

le

Jeremy Desplanches pose avec sa médaille de bronze et le drapeau suisse le vendredi 30 juillet [Keystone/EPA/Patrick B. Kraemer]

Rentré lundi soir de Tokyo, le nageur genevois de Tokyo Jeremy Desplanches était de passage dans nos studios pour aborder les Jeux olympiques 2021 mais aussi la suite de son aventure qui doit l'amener à Paris pour les Jeux de 2024. Un entretien d'une quinzaine de minutes à retrouver ci-dessous en 3 parties (ou en une seule partie en bas de page)

1. Les Jeux Olympiques 2020

Ceux qui étaient debout à 4h16 le vendredi 30 juillet s'en souviendront, ceux qui l'ont vu en replay aussi, la finale du 200 mètres 4 nages nous a offert une fin haletante avec la médaille conquise sur les derniers mètres du bassin par Jeremy Desplanches. Mais les JO ne se sont pas résumés qu'à cette course. Il a d'abord disputé les séries du 100 mètres brasse mais a surtout vécu une expérience unique.

Jeremy Desplanches
Médaillé de bronze du 200 mètres 4 nages
Jeremy DesplanchesMédaillé de bronze du 200 mètres 4 nages

 

2. L'engouement suscité

Le nageur genevois de bientôt 27 ans (il les aura le 7 août) a créé un fort engouement pour ses performances ainsi que pour la natation. Il a remporté la 2e médaille de l'histoire de la natation helvétique après celle d'Etienne Dagon en 1984 à Los Angeles.

Depuis Tokyo, Jeremy Desplanches ne s'est pas forcément rendu compte de l'ampleur de l'engouement.

Jeremy Desplanches
Médaillé de bronze du 200 mètres 4 nages
Jeremy DesplanchesMédaillé de bronze du 200 mètres 4 nages

 

3. Jusqu'à Paris 2024. 

Jeremy Desplanches a rapidement posé les bases après sa 3e place. Il a clairement sous-entendu ne pas vouloir s'arrêter sur cette médaille de bronze et viser plus. Mais s'est-il posé la question sur un éventuel arrêt après cette médaille ou a-t-il toujours eu Paris 2024 en ligne de mire ?

Jeremy Desplanches
Médaillé de bronze du 200 mètres 4 nages
Jeremy DesplanchesMédaillé de bronze du 200 mètres 4 nages

 

L'entretien en entier:

Jeremy Desplanches
Médaillé de bronze du 200 mètres 4 nages
Jeremy DesplanchesMédaillé de bronze du 200 mètres 4 nages

Continuer la lecture

JO 2021

RS et demi-finale pour Maria Ugolkova

Publié

le

Maria Ugolkova a "explosé" son RS du 200 m 4 nages lundi (© KEYSTONE/EPA/LAURENT GILLIERON)

Maria Ugolkova a "explosé" son record de Suisse du 200 m 4 nages lors des séries des JO de Tokyo. Son chrono de 2'10''04 lui a permis de se qualifier pour les demi-finales de mardi en 5e position.

Médaillée de bronze dans la discipline lors des Européens 2018 à Glasgow, Maria Ugolkova a amélioré de 0''68 une marque qu'elle avait établie lors des championnats du monde 2019. Elle avait terminé au 9e rang à Gwangju, échouant en demi-finales.

La nageuse d'origine russe devra vraisemblablement battre une nouvelle fois son record mardi matin pour atteindre cette fois-ci la finale. Le meilleur temps des séries a été réalisé par l'Américaine Kate Douglass (2'09''16), devant la "dame de fer" Katinka Hosszu (2'09''70).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture