Rejoignez-nous

Sport

Meeting de Lucerne: Wanders rapide

Publié

,

le

Julien Wanders à l'aise sur 3000 m à Lucerne (©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Julien Wanders tient une forme épatante. Le Genevois a "sauvé" la Suisse à Lucerne lors du 3000 m qu'il a fini à la troisième place en 7'43''62.

Très heureux de son 5000 m à Athletissima vendredi dernier, Julien Wanders se présentait à Lucerne sur une distance moins favorable à ses qualités de fondeur. Mais le Genevois sait ce qu'il fait et il avait envie de tester sa vitesse et d'améliorer son record (7'50''35). Résultat, le Genevois a explosé son meilleur temps de près de sept secondes. Il n'est plus très loin du record de Suisse de Markus Ryffel (7'41''05).

Programme chargé pour Mujinga Kambundji avec le 100 m et le 200 m. Sur la ligne droite, la Bernoise avait dans l'idée de faire un peu mieux que ses 11''27 de Lausanne. Eh bien la sprinteuse a déchanté en demi-finale. Seulement 6e de sa série en 11''53, la femme la plus rapide de Suisse n'a pas eu l'occasion de se mesurer aux meilleures en finale.

Heureusement, pour son premier 200 m de la saison, la Bernoise aux racines congolaises a semblé mieux dans sa course pour réussir une 3e place en 22''90 et décrocher la limite pour les Mondiaux de Doha.

Déception en revanche pour Alex Wilson. Le sprinter bâlois voulait frapper un grand coup et pourquoi pas améliorer son record de Suisse (19''98), il a terminé dernier en coupant son effort avant la ligne d'arrivée (20''98). Victoire pour le Jamaïcain Bloomfield en 20''53.

Soirée maussade également du côté de Selina Büchel et Kariem Hussein. Sur 800 m, la St-Galloise n'a pas su faire mieux que 5e (2'02''54) dans une course très peu relevée et gagnée en 2'00''84 par la Britannique Sarah McDonald. Sur 400 m haies, le champion d'Europe 2014 a fini 5e en 50''66.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Wimbledon: Stan Wawrinka sorti au 1er tour

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/EPA/TOLGA AKMEN

Stan Wawrinka n'a pas démérité mais est tombé sur plus fort que lui à Wimbledon. Il s'est incliné au 1er tour (7-5 4-6 6-3 6-2) contre l'Italien Jannik Sinner, tête de série no 10.

Wawrinka a bien mieux joué que ne l'indiquerait son matricule à l'ATP (267e). Mais il lui a manqué un "petit plus" dans toutes les filières du jeu, au service, en termes de puissance, de régularité, en revers, et même avec la chance parfois.

Ainsi, au premier set, alors que les deux hommes faisaient jeu égal, Wawrinka a trébuché sur un coup en fond de court pour perdre son service et se retrouver mené 5-3. Il a pu recoller au score, mais Sinner a su passer l'épaule pour l'emporter 7-5.

En deuxième manche, Wawrinka a gagné 4 points sur 5 derrière son 1er service. De quoi remporter le set 6-4, malgré un "déchet" encore trop important dans sa mise en jeu.

Par moments, le triple vainqueur en Grand Chelem a démontré qu'il restait capable de très jolis coups et qu'il gardait une bonne mobilité, malgré sa double opération au pied. Il manque encore "juste" le liant, l'enchaînement.

Sinner était trop talentueux et appliqué pour laisser passer l'occasion. L'Italien s'est détaché à 3-1 dans la troisième manche après deux doubles fautes du Vaudois dans ce jeu, pour ensuite s'envoler vers la victoire après 2h42' d'une partie au final bien plaisante.

Continuer la lecture

Sport

Ouverture du nouveau siège du TAS à Lausanne

Publié

le

Directeur du TAS, Matthieu Reeb présente le nouveau siège de l'institution au Palais de Beaulieu à Lausanne. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a officiellement inauguré lundi son nouveau siège au Palais de Beaulieu à Lausanne. Les travaux, entamés en 2019, ont coûté environ 37 millions de francs.

Créé en 1984, le TAS a d'abord été installé à proximité du Musée olympique puis, dès 2005, au Château de Béthusy, où il s'est toutefois rapidement trouvé à l'étroit.

"Avec l'essor de l'arbitrage sportif et le développement du TAS, il nous fallait des locaux plus grands. Nous avons alors cherché, dès 2012, à trouver un nouveau site, afin également de pérenniser notre présence dans la capitale olympique", a rappelé Matthieu Reeb, directeur du TAS, interrogé par Keystone-ATS.

Toujours locataire jusqu'ici, le TAS est désormais propriétaire de ses locaux, situés dans l'aile sud du Palais de Beaulieu. Par rapport au bâtiment d'origine, la façade a été simplement rafraîchie. L'intérieur a, lui, été complètement détruit puis reconstruit. Un quatrième niveau a notamment été ajouté.

Les travaux ont permis de construire trois salles d'audience, une salle de médiation et plusieurs salles de réunion. S'y ajoutent des bureaux, une cafétéria et un auditoire de 92 places, imaginé pour accueillir des séminaires et des ateliers de formation.

De quoi permettre au TAS "d'organiser simultanément plusieurs audiences dans un environnement à la pointe de la technologie, incorporant des installations de vidéo-conférence et de traduction simultanée", a-t-il souligné dans son communiqué. Des audiences publiques pourront aussi être organisées plus fréquemment à l'avenir.

Renouveau de Beaulieu

Le TAS enregistre environ 900 procédures d'arbitrage et organise quelque 250 audiences par année. Il emploie actuellement 45 personnes et vient de lancer une campagne de recrutement pour engager du personnel supplémentaire.

L'arrivée du TAS contribue aussi au renouveau du site de Beaulieu, qui a traversé des années tourmentées. La Haute Ecole de santé de La Source s'y est aussi installée, tandis que le Théâtre de Beaulieu, qui a été entièrement rénové, rouvrira ses portes en septembre prochain.

L'inauguration a réuni lundi le président du CIO Thomas Bach et plusieurs dirigeants de Fédérations sportives internationales. Le ministre vaudois du sport Philippe Leuba et le syndic de Lausanne Grégoire Junod ont aussi pris la parole, au nom du Conseil d'Etat et de la Ville de Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Lucerne engage le meilleur buteur de la Challenge League

Publié

le

Joaquin Ardaiz: un renfort de choix pour le FC Lucerne. (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Lucerne a réussi un joli coup sur le marché des transferts. Il annonce l'engagement du meilleur buteur de la Challenge League, l'Uruguayen Joaquin Ardaiz.

Agé de vingt-trois ans, Joaquín Matías Ardaiz De Los Santos a signé un contrat de trois ans avec Lucerne. Il retrouve ainsi la Super League après une première expérience mitigée avec le FC Lugano. L'attaquant uruguayen a inscrit vingt buts lors de l'exercice 21-22 pour permettre à Schaffhouse de disputer le barrage de promotion/relégation contre...  Lucerne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Fin de la semaine de rêve pour Antoine Bellier

Publié

le

EPA/CATI CLADERA

Antoine Bellier (ATP 303) n'a pas réussi à se qualifier pour la finale du tournoi de Majorque. Il s'est incliné face à Roberto Bautista Agut (ATP 20) 7-6 (7/5) 6-2.

Le parcours du Genevois s'est donc arrêté au stade des demi-finales. Mais Antoine Bellier n'a rien à se reprocher puisqu'il s'est incliné face au 20e joueur mondial, demi-finaliste à Wimbledon en 2019!

Le droitier de 34 ans n'a jamais tremblé. Il n'a ainsi concédé aucune balle de break au gaucher de Jussy. Si Bellier voulait avoir sa chance, il aurait dû la saisir lors du premier set qui s'est joué au tie-break. Mais alors qu'il menait 4-3 dans ce jeu décisif, le Genevois s'est heurté à un Espagnol très à son affaire qui a su remporter quatre des cinq derniers points.

La deuxième manche a parfaitement commencé pour le grand gaucher qui a rapidement pris les devants en breakant blanc son adversaire pour mener 2-0. Puis la lumière s'est éteinte avec six jeux consécutifs gagnés par un Bautista Agut bien plus précis que le Genevois. L'Espagnol a conclu sur sa première balle de match à la suite d'une erreur de Bellier sur un revers slicé.

Mais l'essentiel est ailleurs pour le tennisman du bout du Léman. Après cette belle semaine aux Baléares, Bellier sera classé à la 215e place mondiale.

Continuer la lecture

Sport

Un 200 m masculin déjà très relevé

Publié

le

Armand Duplantis sera de retour à Lausanne pour un concours à la perche sous chapiteau à Ouchy (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Athletissima a présenté les principaux contours de son édition à venir le 26 août. Pour l'heure, le 200 m masculin et la perche à Ouchy s'annoncent très prometteurs.

Il va de soi qu'avec les Mondiaux de Eugene en juillet et les Championnats d'Europe de Munich en août, le plateau de la 47e édition sera finalisé au plus près de l'événement. Mais la réunion de la Pontaise promet déjà beaucoup.

Sur le demi-tour de piste masculin, le champion olympique bahaméen du 400 m Steven Gardiner se mesurera à l’Américain Noah Lyles, champion du monde en titre et médaillé de bronze olympique sur la distance. Les deux hommes devraient aussi affronter le vice-champion olympique Kenny Bednarek (USA). C’est à Lausanne que Noah Lyles avait signé en 2019 le chrono canon de 19''50 qui fait de lui le 5e meilleur performer de l’histoire.

Star des stars, le champion olympique et recordman du monde Armand Duplantis emmènera un plateau de haut vol au concours de la perche qui aura lieu la veille du meeting, le jeudi 25 août, dans le décor idyllique d’Ouchy au bord du Léman. Nouveauté, l’épreuve se déroulera sous un chapiteau, de quoi permettre de grandes performances peu importe la météo.

En attendant de voir si les meilleures Jamaïcaines seront là, le 100 m féminin pourra compter sur la présence des deux flèches Ajla del Ponte et Mujinga Kambundji. On peut encore citer la présence de Femke Bol sur 400 m haies, de Pedro Pichardo au triple saut, de Ryan Crouser au lancer du poids et de Loïc Gasch au saut en hauteur pour un concours qui sera disputé avec les deux champions olympiques Barshim et Tamberi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture