Rejoignez-nous

Football

Match nul équitable entre Servette et le FC Lugano

Publié

,

le

Engagement total entre l'attaquant suédois du FC Lugano Alexander Gerndt, à gauche, et le défenseur servettien Steve Rouiller, à terre (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Après cinq semaines sans jouer, les joueurs d’Alain Geiger ont livré une excellente prestation face à un coriace FC  Lugano : les deux équipes ont eu tour à tour la possibilité de faire la décision en leur faveur sans succès (1-1).

Après l’ouverture du score signée Grejohn Kyei (37e), les visiteurs ont égalisé peu après l’heure de jeu par Numa Lavanchy (63e). Steve Rouiller, Koro Kone et Gaël Ondoua ont eu le but de la victoire au bout de la tête, pour le défenseur valaisan, ou du soulier pour ses deux coéquipiers. Mais auparavant, les joueurs de Maurizio Jacobacci ont également eu la possibilité de faire la différence en leur faveur.

 

Alain Geiger : « ces petits matches nuls nous font avancer »

Après cinq semaines sans compétition, un arrêt dû aussi aux cas de coronavirus détecté au FC Sion, qu’à la quarantaine qui a fini par imposée à tout le contingent grenat, le Servette FC partait dans l’inconnu. Plus que le point obtenu, c’est surtout la performance de ses joueurs qui a satisfait l’entraîneur Alain Geiger : il l’a dit lundi matin sur les ondes de Radio Lac.

Radio Lac 7h
Journal de Béatrice Rul
Radio Lac 7hJournal de Béatrice Rul

 

Steve Rouiller : « être plus efficace que cet été »

C’est donc un retour aux affaires plutôt réussi pour Servette. Certes, le résultat nul obtenu face au FC Lugano ne satisfait qu’à moitié les Servettiens qui sont passés tout près de la victoire en fin de match, mais le volume de jeu proposé et les nombreuses occasions de but qu’ils se sont créés face à une équipe tessinoise invaincue depuis quinze matches sont encourageants.
Cependant, le plus dur reste à venir pour les joueurs d’Alain Geiger: ils devront jouer un match tous les trois jours jusqu’à Noël.
Reste à savoir ce qu’ils devront faire, pour obtenir de meilleurs résultats que cet été, lors de la reprise post-covid.

Steve Rouiller
Défenseur central du Servette FC
Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

 

Premier de ces neuf matches: mercredi, 18h15 en Valais face au FC Sion !

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Equipe de Suisse

France: beaucoup de qualités, mais aussi des questions

Publié

le

Opposés à Ruben Dias (à gauche) et Renato Sanches, N'Golo Kante (en blanc) et la France n'ont pas toujours donné l'impression de maitriser leur sujet à Budapest, que ce soit contre le Portugal mercredi ou contre la Hongrie le samedi précédent (© KEYSTONE/EPA/Zsolt Szigetvary HUNGARY OUT)

Adversaire de l'Equipe de Suisse en huitièmes de finale de l'Euro lundi à Bucarest, la France a terminé en tête du groupe F, le plus relevé de la compétition. Mais malgré cela, tout n'est pas encore être au point chez les Bleus.

Après les trois matches - un succès contre l'Allemagne (1-0), deux nuls face à la Hongrie (1-1) et le Portugal (2-2) -, il subsiste plus de questions que de réponses, a écrit L'Equipe dans son compte-rendu de la rencontre face aux champions d'Europe 2016. Didier Deschamps a procédé à quelques changements à chaque match, parfois par sa propre volonté et d'autres par obligation.

Il a aussi modifié légèrement son système. Antoine Griezmann a parfois joué derrière les deux attaquants, et par moments sur une ligne avec Kylian Mbappé et Karim Benzema. La France est un champion du monde qui recherche encore la formule idéale. Quelle est la tactique privilégiée par le sélectionneur, les contres rapides ou une construction soignée du jeu?

Au final, même sans avoir pleinement convaincu, la France a atteint son objectif: finir première de son groupe. Cela montre bien la qualité de l'effectif à disposition, dont la valeur est supérieure au million de francs.

Le gardien

Hugo Lloris (34 ans) est incontesté en France. Le portier de Tottenham a fêté sa 128e sélection mercredi. Mais il peut s'estimer heureux d'être allé au bout de la rencontre. Il aurait pu, ou même dû, écoper d'un carton rouge pour sa sortie non maîtrisée sur Danilo. Au sein de l'équipe de France, Lloris est considéré comme l'homme des arrêts importants. Dans cet Euro, il n'a pas encore pu confirmer ce statut.

La défense

Top dans la charnière, flop sur les côtés. Le résumé est sans doute un peu trop extrême, mais il y a quand même une part de vérité. Au centre, la paire composée de Raphaël Varane et Presnel Kimpembe a convaincu par sa complémentarité, le premier étant en couverture et le second allant le plus souvent dans les duels. Tous deux sont excellents dans le jeu aérien.

Par contre, les côtés constituent un chantier pour Deschamps. A droite, Benjamin Pavard a été laissé au repos contre le Portugal après avoir été touché à la tête lors des deux rencontres précédentes. Son remplaçant Jules Koundé (FC Séville), défenseur central de métier, a connu des difficultés à s'adapter à ce nouveau poste.

A gauche, le titulaire Lucas Hernandez (Bayern Munich) est gêné par un genou depuis des semaines. Il ne peut pas amener autant que d'habitude sur le plan offensif. Sorti par précaution à la pause mercredi, il a vu son remplaçant Lucas Digne tenir sept minutes avant de devoir jeter l'éponge. C'est le milieu Adrien Rabiot qui a fini la rencontre comme latéral gauche.

Le milieu

Paul Pogba est l'homme des ouvertures décisives. Il trouve souvent ses attaquants grâce à des passes brillantes. Le joueur semble bien plus à l'aise avec les Bleus que dans son club de Manchester United. Il dirige, il motive et s'affirme comme le leader de l'équipe.

Néanmoins, son duo avec N'Golo Kanté a encore un certain potentiel d'amélioration. Le joueur de Chelsea, exceptionnel en fin de saison avec le club londonien qui a gagné la Ligue des champions, n'a pas retrouvé toute l'intensité qui le caractérise.

Le troisième homme dans ce secteur est soit Rabiot soit Corentin Tolisso. L'avantage va à Rabiot, qui a été bon contre l'Allemagne alors que Tolisso a déçu face aux Portugais.

L'attaque

La France a sur le papier une attaque royale, qui a déjà démontré son potentiel même si elle n'a pas encore vraiment explosé. Mbappé a montré sa vitesse et ses qualités techniques, mais il attend encore son premier but dans la compétition.

Le revenant Benzema a marqué les deux buts contre le Portugal alors que Griezmann avait égalisé face aux Hongrois. Mais les deux hommes ont un peu de peine à se trouver sur le terrain. Les automatismes manquent, ce qui est logique après la longue absence du Madrilène en sélection. Mais les Suisses sont avertis: la carburation risque de s'améliorer au fil des jours, et cela pourrait faire mal.

Continuer la lecture

Football

Super League: Sion – Servette dès la première journée

Publié

le

Les joueurs de Sion préparent déjà la reprise du championnat (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Servette et le FC Sion s'affronteront dès la reprise du championnat

Il y aura un derby romand dès la première journée de Super League. Sion recevra en effet Servette dimanche 25 juillet. La veille, les Young Boys entameront la défense de leur titre à Lucerne.

Ce déplacement du champion sur la pelouse du vainqueur de la Coupe sonnera les trois coups de la saison. Plus tard ce samedi 24 juillet, Lausanne-Sport accueillera Saint-Gall.

Les autres prochains affrontements entre formations romandes sont prévus lors de la 6e journée entre Lausanne-Sport et Sion (dimanche 12 septembre), puis le samedi 25 septembre (8e journée) pour le derby lémanique entre Servette et le LS. La première phase du championnat s'achèvera le week-end des 18-19 décembre, la reprise étant fixée au week-end des 29-30 janvier prochains.

Le calendrier de la première journée

Samedi 24 juillet

18.00: Lucerne - Young Boys.
20.30: Lausanne-Sport - Saint-Gall.

Dimanche 25 juillet
14.15: Lugano - Zurich.
16.30: Sion - Servette, Grasshoppers - Bâle.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

L’Autriche, le Danemark et la Belgique qualifient les Helvètes

Publié

le

Les Autrichiens, ici Christoph Baumgartner, à gauche, et David Alaba, à droite, ont contribué à la qualification helvétique pour les huitièmes de finale grâce à leur victoire sur l'Ukraine sur le gazon de l'Arena Națională de Bucarest (© Daniel Mihailescu/Pool Photo via AP).

Assurée de faire partie des quatre meilleurs troisièmes, l'Equipe de Suisse jouera bien les huitièmes de finale de l'Euro grâce aux victoires belge, danoise et autrichienne.

Cette fois, ça y est ! Les "Rouges" de Vladimir Petkovic sont certains de poursuivre leur route à l'Euro, après la victoire de la Belgique sur la Finlande (2-0) à Saint-Pétersbourg et la défaite subie par la Russie face au Danemark (1-4) lundi soir dans la groupe B, ainsi que le succès de l'Autriche sur l'Ukraine (1-0) à Bucarest dans le groupe C.

 

La Belgique de Romelu Lukaku, n°9, et de son coach Roberto Martinez, de dos, a réussi un sans-faute lors de la phase de groupe : vainqueur de la Finlande (2-0) à Saint-Pétersbourg, lundi soir, les "Diables Rouges" ont aussi contribué à la présence de l'Equipe de Suisse en huitièmes de finale (© Anatoly Maltsev/Pool Photo via AP).

 

Quatre points pour se qualifier

Les résultats de lundi font également les affaires de la Suède (groupe E), de la République tchèque et de l'Angleterre (groupe D) ainsi que de la France (groupe F). Ces quatre sélections sont assurées de finir au minimum parmi les quatre meilleurs troisièmes de groupe. Elles peuvent toutes encore espérer remporter leur groupe. Ainsi, onze des seize qualifiés pour les huitièmes de finale sont d'ores et déjà connus : Italie, Pays de Galles, Suisse (groupe A), Belgique, Danemark (groupe B), Pays-Bas, Autriche (groupe C), Angleterre, République tchèque (groupe D), Suède (groupe E), France (groupe F).

 

Trois heures de retard

Pour la délégation suisse, retardée par un problème technique de son avion au départ de Bakou, c'est une excellente nouvelle. De ce fait, l'équipe de Suisse de Bakou a décollé avec trois heures de retard et n'a atterri qu'à 22h15 à Rome. C'est à ce moment-là que joueurs, entraîneurs et dirigeants ont pu respirer: les résultats de la journée leur ont tous été favorables.

Huitièmes de finale (programme)

Juin
Samedi 26 18h Pays de Galles - Danemark Amsterdam
Samedi 26 21h Italie - Autriche Londres
Dimanche 27 18h Pays-Bas - Rep. tchèque Budapest
Dimanche 27 21h Belgique - Portugal Séville
Lundi 28 18h Croatie - Espagne Copenhague
Lundi 28 21h France - Suisse Bucarest
Mardi 29 18h Angleterre - Allemagne Londres
Mardi 29 21h Suède - Ukraine  Glasgow

 

Continuer la lecture

Actualité

Mario Draghi opposé à la tenue de la finale à Londres

Publié

le

Les apparences sont trompeuses: Mario Draghi n'avance pas masqué, bien au contraire, le président du Conseil s'est fermement declaré opposé à une finale dans le Stade de Wembley (© EPA/GIUSEPPE LAMI).

Le chef du gouvernement italien Mario Draghi s'est dit opposé lundi à Berlin à la tenue de la finale de l'Euro dans l'enceinte londonienne de Wembley. La poussée de cas liée au variant Delta explique sa position.

Mario Draghi veut "s'employer à ce que la finale du championnat européen ne se déroule pas dans un pays où les contagions sont en train de croître rapidement", a déclaré le président du Conseil italien, interrogé sur ce sujet lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière Angela Merkel.

La menace du variant Delta

La Grande-Bretagne est confrontée ces dernières semaines à une hausse des cas de Covid-19, en raison de la propagation du variant Delta identifié en Inde. Le gouvernement de Boris Johnson a dû faire face à cette hausse des cas, et malgré une large couverture vaccinale, repousser de quatre semaines, jusqu'au 19 juillet, la levée des dernières restrictions instaurées en Angleterre.

Des matches déplacés à Budapest?

Le Premier ministre britannique avait indiqué vendredi que sa priorité était "la santé publique", davantage que le maintien des demi-finales et de la finale de l'Euro à Wembley. Des sources ont confirmé à l'AFP que l'UEFA envisageait de déplacer ces matches à Budapest, la seule capitale à n'avoir imposé aucune jauge dans son stade pour cet Euro. Le gouvernement britannique prévoit pour l'instant une jauge à 50% pour les demi-finales et la finale.

Mme Merkel et le président français Emmanuel Macron avaient appelé vendredi à Berlin à la vigilance dans l'organisation des matches face à la poussée du très contagieux variant Delta.

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

L’esprit de Bakou a ressuscité les « Rouges »

Publié

le

Auteur de l'ouverture Haris Seferović, au centre, Ricardo Rodriguez, à droite, et Steven Zuber auteur des trois assists, à gauche, ont réduit les critiques au silence après leur victoire sur la Turquie (© Naomi Baker/Pool via AP).

Après le net revers (0-3) en Italie, le succès convaincant sur la Turquie (3-1) a remis l'Equipe de Suisse sur les rails. Les Helvètes sont désormais prêts à défier un grand d'Europe en huitièmes de finale...

Plus tard, la légende persistera ainsi: le soir avant le match de poule décisif de l'Euro contre la Turquie, les piliers de l'équipe se sont assis ensemble et ont prêté serment en vue de la partie. Ils se souvenaient que le succès n'était possible que si l'unité était retrouvée. L'"Esprit de Bakou" est né! Et sur la lancée, les Helvètes ont battu la Turquie avec une prestation pleine de passion.

Mystérieux conseil des joueurs

Mais attention, cette victoire est face aux joueurs Şenol Güneş pour l'instant la seule de la sélection helvétique dans ce tournoi. Mais quelque chose s'est effectivement passé avec cette équipe dans les heures précédant le match de dimanche soir. Quels furent les objets de la discussion ? Rien n'a transpiré. On ne sait pas exactement ce qui a donné naissance à l'"Esprit de Bakou". Dans la salle de réunion ? Dans la salle à manger ? A la piscine ou à la plage ? Et personne ne sait vraiment qui forment ce conseil des joueurs, dont la composition change régulièrement.

Groupe réuni autour de Xhaka

Ainsi quelques déductions sont possibles. Notamment, à travers les déclarations de certains joueurs et pas des moindres. Lorsque Granit Xhaka dit immédiatement après la partie: "Il y a des gens qui pensent qu'ils devraient tout commenter, s'il vous plaît ! Mais nous sommes forts sur le plan mental. Cette équipe ne se laisse pas démolir." Ce sont des indices qui pourraient laisser penser ce groupe s'articule autour du capitaine Xhaka, de l'attaquant Haris Seferovic, du meneur de jeu Xherdan Shaqiri et du patron de la défense Manuel Akanji ainsi que du gardien Yann Sommer. Un quintett de défense de la patrie footballistique en quelque sorte.

Un but pour se libérer

Lundi à Bakou, alors que l'équipe bénéficiait d'une journée de libre en attendant le vol retour vers Rome en fin d'après-midi. Haris Seferovic s'est exprimé devant les médias au cours d'une vidéo-conférence. A l'entendre, l'ambiance "bonne" au sein de la sélection. Il avoue tout de même avoir "un poids en moins." L'ouverture du score dont il a été l'auteur après cinq minutes de jeu a eté une libération comme le montre sa course en direction de la caméra TV.

Seferović: court et concis

Au lendemain de ce succès, l'attaquant de Benfica s'est exprimé avec la même facilité que balle au pied devant le but adverse dans un bon jour. Court et concis. Le premier but dans un tour final depuis sept ans et douze matches ? Pas très important. "Un but est un but. C'est égal qu'il soit marqué à l'Euro, en Coupe du Monde ou en qualification."

Tournés vers les huitièmes de finale

Désormais son regard et celui de ses équipiers est tourné avec un grand espoir vers les huitièmes de finale. La Suisse va se retrouver face à un gros morceau, bien plus gros que la Turquie. La Belgique, la France ou l'Allemagne sont possible, voire l'Espagne. Les Suisses devront évoluer à un autre niveau. Malgré la défaite contre l'Italie dans la phase préliminaire, Seferovic est persuadé que la Suisse peut régater dans un tel duel. "Nous avons toujours fait notre boulot contre les grands. Contre les favoris, nous nous sommes toujours présentés comme une équipe."

Un souhait: retrouver la Belgique

Le numéro neuf helvétique ne dirait pas non à un affrontement contre la Belgique, synonyme de duel face à son coéquipier de Benfica Jan Vertonghen. Sans oublier que les "Diables Rouges" lui rappelle d'excellents souvenirs. C'est aisément compréhensible dans la mesure où personne n'a oublié le 18 novembre 2018. Menée par deux buts après dix minutes de jeu, une Equipe de Suisse déchaînée a renversé la vapeur (5-2),  privant ainsi la Belgique, demi-finaliste lors de la Coupe du Monde en Russie quelques mois plus tôt, du final four de la Ligue des nations! Ce jour-là, Seferovic, auteur trois buts dans ce qui demeure jusqu'ici son meilleur match international, et ses coéquipiers ont marqué les esprits.

 

Helvètes en huitièmes de finale si...

L'Equipe de Suisse sera qualifiée pour les huitièmes de finale de l'Euro si (et seulement si) au moins deux de ces cinq conditions suivantes sont réunies:

Groupe B: la Belgique bat la Finlande ou le Danemark bat la Russie.

Groupe C: il y a un vainqueur lors du match Autriche - Ukraine.

Groupe D: il y a match nul lors du match Ecosse - Croatie ou éventuellement un très courte victoire écossaise (1-0, 2-1)

Groupe E: la Pologne ne bat pas la Suéde.

Groupe F: la France bat le Portugal.

 

Continuer la lecture