Rejoignez-nous

Football

L’Equipe de Suisse peut encore espérer rester en Ligue A

Publié

,

le

Remo Freuler, tout à droite, ouvre le score au terme d'une remarquable action collective le gardien Unai Simon, tout à gauche, est impuissant (© KEYSTONE/Georgios Kefalas).

Les « Rouges » de Vladimir Petković ont obtenu le point de l’espoir face à l’Espagne (1-1) samedi soir au terme d’un match épique. Le gardien Yann Sommer a retenu deux penalties de l’emblématique défenseur central ibérique Sérgio Ramos.

L’Equipe de Suisse conserve l’espoir de se maintenir en Ligue A après avoir sans doute livré son meilleur match depuis celui gagné face à la Belgique (5-2). Samedi soir, dans un Parc Saint-Jacques vide, les Helvètes ont fait bien mieux de se défendre face à l’un des meilleurs onze du ballon rond mondial. Ayant retenu les leçons du match perdu à Louvain face aux « Diables Rouges », le coach national et son assistant Antonio Manicone avaient cette fois parfaitement leurs joueurs sur le plan tactique.

Un dispositif tactique bien huilé

Un système de jeu très au point leur a permis de donner la pleine mesure de leur talent et mener au score durant une bonne heure grâce au but d’anthologie marqué par Remo Freuler sur l’ouverture. Ancien attaquant (jusqu’en espoir), l’actuel milieu de terrain de l’Atalanta a conclu avec classe et sang-froid un mouvement collectif des plus remarquables. Et tout ça n’est pas le fruit du hasard. Dans la façon d’obliger la sélection espagnole à jouer sur les côtés – tout en défendant plus bas que d’habitude – il y avait déjà un plan précis et subtil qui a permis aux Helvètes de sortir le ballon efficacement, de créer des espaces en coordonnant parfaitement leurs actions mouvements à mi-terrain. Un dispositif idéal pour porter le danger devant les buts adverses. Dans ces conditions, les failles ont été très peu nombreuses en nonante minutes. Ce qui tend à démontrer une fois de plus que les erreurs individuelles résulte souvent en grande partie d’une organisation collective défaillante. Or, rien de tel samedi soir.

Trois points indispensables mardi face à l’Ukraine

Reste maintenant à travailler le travail mardi soir en remportant les trois points face à l’Ukraine. Une victoire impérative pour assurer le maintien dans l’élite continentale de la Ligue des Nations. Pour y parvenir: une seule solution jouer à nouveau au même niveau à Lucerne qu’à Saint-Jacques.

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Servette se qualifie pour la Coupe d’Europe

Publié

le

A l'image du match, Milan Gajic, en rouge, se heurte à Boris Cespedes sous les yeux de Miroslav Stevanovic; pour la seconde fois fois cette saison, les Servettiens repartent victorieux de Vaduz (© KEYSTONE/Gian Ehrenzeller).

Nettement battus par le Lausanne-Sport (1-4) mercredi, les Servettiens ont relevé la tête pour s’imposer face à Vaduz (3-1) samedi soir dans la Principauté. Un succès qui leur permet de se qualifier pour la deuxième fois de suite pour une compétition européenne.

Si les joueurs d’Alain Geiger peuvent savourer cette future présence continentale, avec nonante minutes d’avance, c’est parce que les Young Boys ont nettement battu Lucerne (5-2) qui menait pourtant à la mi-temps (2-1) et que le Lausanne-Sport a coulé à pic sous la pluie en Suisse orientale. Jamais dans le match, les Lausannois ont été essorés (0-5) par un Saint-Gall joueur et offensif. Après deux buts d’Adamu (21e et 25e), c’est Mory Diaw qui a précipité la chute des siens en cherchant à faire le malin devant Youan juste avant la mi-temps. L’ancien Nantais a contré le portier lausannois avant de glisser le ballon dans le but vide.

Le SFC sauve le FCS

Si le président Christian Constantin peut encore croire au maintien, c’est grâce à la victoire de Servette à Vaduz. A Lugano, les Valaisans se sont inclinés (1-3), mais peuvent dire merci à Servette qui a a gagné dans la Principauté sur ce même score.

Toujours dixième et dernier, Sion sera au mieux barragiste. Cela signifie que les Valaisans ne sont pas encore relégués, mais qu’ils devront prolonger un peu leur saison s’ils terminent devant Vaduz vendredi prochain.

Si les Sédunois en sont là, c’est parce qu’ils n’ont pas réussi à ramener un résultat positif du Cornaredo. Le sursaut d’orgueil entraperçu mercredi contre Lucerne n’a pas été suivi d’une partie maîtrisée au Tessin. Les Valaisans ont eu quelques occasions mais aucune emprise sur le jeu. On a vu Hoarau tester les réflexes de Baumann à la 9e et à la 23e, mais cela n’a pas suffi.

Autogoal de Lacroix

Ziegler a ouvert la marque en deux temps sur penalty après une faute de main de Zock qui a nécessité un petit passage par la VAR pour l’arbitre Adrien Jaccottet (19e). Et comme Sion n’était pas dans une période très chanceuse, Lacroix a dévié dans son but un ballon luganais à la 44e (2-0). La réaction sédunoise grâce à la réduction du score de Tosetti dans les arrêts de jeu aurait dû donner des ailes aux joueurs de Marco Walker, mais ce sont les Tessinois qui ont inscrit le bu de la sécurité par Gerndt (69e).

Et dire que les joueurs de Maurizio Jacobacci restaient sur quatre revers consécutifs sans avoir réussi à marquer le moindre but…

Dans le dernier match de la soirée, Bâle a nettement pris le dessus face au Zurich (4-0).

La 36e et dernière journée de Super League aura lieu le vendredi précédant le week-end prolongé de Pentecôte, à savoir le 21 mai. Le FC Sion recevra Bâle, alors que Vaduz se déplacera à Zurich.

 

texte: ats/bb

 

Continuer la lecture

Football

Bonne opération pour GC et Xamax, Thoune cale

Publié

le

Les supporters zurichois sont venus en nombre à Neuchâtel (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La 35e journée de Challenge League n’a livré aucun verdict. Neuchâtel Xamax et GC se sont neutralisés à la Maladière (1-1), mais réalisent tout de même une opération, alors que Thoune a perdu devant Aarau (1-3).

Pas de vainqueur entre les Rouge et Noir et les Sauterelles avec cette impression d’avoir disputé une journée pour beurre, ou presque.

Grâce à ce point remporté à Neuchâtel, les Zurichois ont malgré tout repris un point de bonus sur Thoune qui a été surpris 3-1 à domicile par Aarau. Ils auront leur destin en mains jeudi prochain pour la dernière journée puisqu’ils recevront une équipe de Kriens définitivement sauvée.

Xamax devra pour sa part aller à Chiasso pour jouer son maintien. Les Tessinois ont fait match nul à Schaffhouse (1-1) et accusent toujours trois points de retard sur les joueurs d’Andrea Binotto. Et à moins d’un succès par trois buts ou plus du FCC, les Neuchâtelois – au bénéfice d’une meilleure différence de buts – se maintiendront.

Dans les deux autres matches, Stade Lausanne a battu Wil 3-0 et Kriens en a fait de même contre Winterthour sur le même score.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Anthony Sauthier: « il faut montrer plus de caractère! »

Publié

le

L'image est trompeuse: le défenseur grenat Steve Rouiller fait échec à l'offensive de l'attaquant du LS, Evann Guessand, en blanc, mais les visiteurs finiront par remporter leur plus large victoire de la saison face aux Servettiens (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Nettement battu (1-4) mercredi à la Praille, Servette a subi sa troisième défaite en quatre matches cette saison face au Lausanne-Sport. Les approximations défensives ont coûté cher au SFC. Ensuite les expulsions de Sasso, puis de Kone dans le dernier quart du match ont mis fin à leurs espoirs…

Un point, un seul, c’est tout ce que Servette a obtenu face au Lausanne-Sport cette saison en trois-cents soixante minutes. Sur le terrain de la Praille, les « grenats » se sont nettement inclinés (1-4) face aux joueurs de Giorgio Contini. Ceux-ci ont fait valoir toute leur facilité technique pour prendre en défaut la vigilance de la défense servettienne.
A la mi-temps, les visiteurs menaient déjà par deux buts d’écart: pour leur coach, ravi que le maintien soit assuré, c’est en début de match que son équipe a forgé son succès… Quant à savoir si c’est la meilleure performance de la saison jusqu’à la, il laisse la question ouverte, avant de se réjouir que le LS a encore la possibilité de se mêler à leur lutte pour l’Europe.

Giorgio Contini
Entraîneur du Lausanne-Sport
Giorgio ContiniEntraîneur du Lausanne-Sport

 

Repositionnement tactique

En seconde période, le coach grenat a modifié ses batteries passant du 4-4-2 initial à un 3-5-2, le demi défensif russo-camerounais Gaël Ondoua cédant sa place au défenseur central Vincent Sasso pour permettre aux latéraux de jouer plus haut.
Mais l’expérience a tourné court, notamment, pas seulement en raison des deux expulsions qui ont sanctionné d’abord Sasso pour deux avertissements à une vingtaine de minutes de la fin, puis Koro Kone pour avoir imprimé la marque de ses crampons sur un mollet de Tsounggi. Deux expulsions sur lesquelles le capitaine servettien s’interroge. Y a-t-il vraiment des lignes directrices claires du côté des instances arbitrales dans l’élite du ballon rond helvétique: une allusion à peine voilée sur le tacle dangereux, pour ne pas dire méchant lors de Saint-Gall – Sion dimanche.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Pour le capitaine grenat Anthony Sauthier, opposé ici à l’attaquant du LS Jonathan Bolingi, en blanc, comme pour son entraîneur, les Servettiens doivent montrer une autre attitude lors des deux derniers matches de la saison  (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

 

Une spirale négative, mais pas que…

En fin de compte, Servette concède sa troisième défaite (et la seconde par trois buts d’écart) en une semaine à peine. De quoi susciter une sérieuse remise en question. Car si le capitaine genevois Anthony Sauthier admet que son équipe se trouve dans une spirale négative et que la réussite n’est pas au rendez-vous, ses coéquipiers doivent surtout changer d’attitude.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Le gardien servettien Jeremy Frick a été cherché le ballon au fond de ses filets à quatre reprises mercredi à la Praille, lors du match face au Lausanne-Sport (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

 

Une démobilisation? Quelle démobilisation?

Concernant le risque de démobilisation complète pour les deux derniers matches à Vaduz, dans la Principauté, puis à domicile face à Saint-Gall, l’arrière latéral droit grenat n’y croit pas : à l’entendre, la perspective d’une qualification pour une compétition européenne est une grande motivation pour les joueurs.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Un troisième rang à défendre

Le mentor valaisan de la Praille estime que ses joueurs ont tout intérêt à défendre becs et ongles leur troisième rang: malgré les affres d’une saison éprouvante, un strapontin européen reste accessible.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Une fois de plus, seuls 100 spectateurs ont pu assister au match SFC – LS en raison des mesures préventives contre le coronavirus (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

 

Pour le reste, le fait de jouer un match tous les trois (ou quatre) jours ne constitue pas une excuse à ses yeux. Encore que une certaine fatigue – peut-être plus psychique que physique – pourrait nuire aux performances de ses joueurs.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Pourquoi le SFC réussit si bien au LS?

Reste la question cruciale que les supporters se posent: comment expliquer le fait que Servette convienne si bien au Lausanne-Sport cette saison ?

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Aligner plus de jeunes?

Afin de mettre toutes les chances de son côté, le coach grenat ne ferait pas mieux que d’aligner des jeunes de l’Académie – qui aspire à davantage de temps de jeu – plutôt que les anciens à Vaduz samedi et face à Saint-Galle vendredi 21.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette et Saint-Gall battus par leurs adversaires directs

Publié

le

L'attaquant français Grejohn Kyei, en blanc, et Servette sont restés muets face à l'espoir lucernois Marco Burch, en bleu, et ses coéquipiers (© KEYSTONE/Urs Flüeler).

Adversaires en demi-finales de la Coupe de Suisse mercredi, tant Servette que Saint-Gall se sont nettement inclinés sur le même score (0-3). Une contre-performance qui fait le bonheur de Lucerne qui revient à deux points des Servettiens, toujours troisièmes, et du FC Sion qui reste en course pour le maintien.

Lucerne est en pleine bourre actuellement. Qualifiés pour la finale de la Coupe de Suisse, les Lucernois ont pris le meilleur sur le Servette FC (3-0) dimanche en Suisse centrale. Les joueurs de Fabio Celestini surfent sur la vague avec quatre succès de rang en championnat. Comme le FC Sion, ils ont fait la différence en seconde période grâce à Ugrinic (59e), Sorgic (78e) et Ndiaye (85e).

Le LS refait son retard

Dans le troisième match, Lausanne a dû remonter la pente pour arracher un point contre Zurich (2-2). Menés rapidement 2-0, les Vaudois ont refait leur retard par Kukuruzovic (52e) et Guessand (75e). Il s'agit du troisième nul de suite pour les Lausannois, toujours cinquièmes avec 43 points.

Hoarau décisif

Trois buts de l'attaquant français a offert trois points extrêmement importants au FC Sion, victorieux à Saint-Gall (3-0) dans l'optique du maintien en Super League. Merci Guillaume. En inscrivant trois buts capitaux, l'attaquant tricolore du FC Sion a donné à son club des raisons d'y croire encore. En dominant St-Gall, Sion est revenu à deux points du barragiste Vaduz et à trois longueurs du finaliste de la Coupe. Ce match, les Valaisans l'ont naturellement gagné en deuxième mi-temps après avoir eté attentistes au cours des quarante-cinq premières minutes.

"Panne de cerveau"

A la 52, les Brodeurs ont eu une "panne de cerveau". Sur un dégagement de Fickentscher, Khasa a pu disposer d'un boulevard sur la droite. Un centre parfait pour Hoarau plus tard et voilà Sion qui a pris les devants. La tâche des joueurs de Marco Walker a été facilitée à la 55e lorsque Fazliji a irrégulièrement stoppé Karlen qui filait au but. Carton rouge pour le défenseur et des espaces ouverts pour les Sédunois. Ces espaces, les pensionnaires de Tourbillon vont les exploiter à la 62e sur un nouveau but d'Hoarau. L'ancien buteur d'YB a cette fois profité d'un très bon centre de Grgic. Une fois encore de la droite. Dans un fauteuil, les Valaisans ont choisi de gérer la fin de rencontre en laissant le jeu à leur adversaire. Ils ont fini le travail à la 89e grâce à leur buteur providentiel.

SFC - LS mercredi

La prochaine journée s'annonce épique mercredi: le Servette attend la venue du Lausanne-Sport (18h15) le FC Sion reçoit Lucerne et Vaduz a le redoutable honneur d'accueillir aux Young Boys, champions de Suisse pour la quatrième fois consécutive.

 

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats ; corrigé ultérieurement. Texte: ats/bb

 

Continuer la lecture

Football

Vaduz se donne de l’air et complique la tâche de Sion

Publié

le

Tunahan Cicek heureux d'avoir ouvert le score (© KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Vaduz s'accroche. Les joueurs de la Principauté sont allés chercher un précieux succès à Lugano (2-0) et mettent la pression sur le FC Sion dans la lutte pour le maintien.

Une lourde frappe du gauche de Cicek (16e) et un but de raccroc de Schmied en fin de match (80e) ont apporté ces trois points vitaux pour Vaduz. Cette victoire obtenue au Tessin leur offre un bon bol d'air en leur redonnant provisoirement cinq points d'avance sur les Valaisans et une seule unité de retard sur St-Gall, huitième.

Autant dire que le Saint-Gall-Sion de dimanche (16h) revêt un caractère encore plus important. En cas de succès, les Brodeurs pourraient prendre leurs distances par rapport à cette neuvième place synonyme de match de barrage avec le deuxième de Challenge League.

Quant au FC Sion, tout autre résultat qu'une victoire signifierait probablement la fin des espoirs de maintien en Super League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture