Rejoignez-nous

Sport

Le Crossfit en mode compétition ce week-end à Genève

Publié

,

le

Une compétition de CrossFit a lieu ce samedi à Genève.

Son nom : le Madness Throwdown qui va réunir 140  athlètes du monde entier sur le site du Jetivia à Vernier. L’occasion pour ceux qui ne connaissent pas encore ce sport de le découvrir. Car depuis 5 ans maintenant, le CrossFit est devenu un véritable phénomène de mode, le nombre de clubs proposant cette discipline a explosé, même en Suisse romande, il est passé de 4 à 85 en quelques années.

Marion Argi est le coach sportif et créatrice du blog One Step More. Elle nous explique quel est le principe d’une compétition de CrossFit:

 

Marion ArgiCoach sportif et créatrice du blog One Step More

 

Et pour ceux qui auraient envie de se mettre au CrossFit, prudence, il faut y aller progressivement, car cette discipline encourage le sportif à repousser ses limites. Marion Argi :

 

 

Marion ArgiCoach sportif et créatrice du blog One Step More

 

Toutes les infos sur le Madness Throwdown sont à retrouver sur la page Facebook du même nom. Sachez aussi que l’évènement est solidaire et les fonds récoltés iront à "L'Epicerie solidaire".

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

La limite olympique reste un objectif pour Mumenthaler

Publié

le

Timothé Mumenthaler a Paris 2024 en tête (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Tout frais champion d'Europe du 200 m, Timothé Mumenthaler a déjà son prochain objectif en tête.

Quasiment assuré de décrocher un ticket pour les JO par le biais du classement mondial, il espère valider sa qualification en réussissant la limite, fixée à 20''16.

"Ce chrono reste un objectif. Il semblait lointain, mais il me paraît atteignable après mes 20''28 des Européens". Pour y parvenir, "je devrai réussir une très bonne course, dans de très bonnes conditions", a-t-il expliqué vendredi lors d'une conférence de presse organisée par Athletissima.

Mais "j'ai fait mes calculs. Je suis 32e dans la Road to Paris", alors que 48 athlètes participeront aux JO 2024. "Je ne veux pas vendre peau de l'ours avant de l'avoir tué. Mais statistiquement, ma place aux Jeux est garantie", a lâché Timothé Mumenthaler, qui accompagnera le Grison Williams Reais sur cette distance.

Le Genevois de 21 ans espère néanmoins pouvoir profiter des championnats de Suisse de Winterthour (28/29 juin), où il bénéficiera aussi de la concurrence de William Reais (3e aux Européens) et de Felix Svensson, pour réussir cette limite. "Mais je ne courrai pas le 200 m à AtleticaGenève" le 22 juin.

Objectif 4x100 m

Timothé Mumenthaler aura un autre objectif dans le Stade du Bout-du-Monde: la qualification olympique en relais, que la Suisse doit aller chercher en faisant mieux que 38''30. Soit le chrono réalisé cette saison par Trinité & Tobago, qui détient pour l'heure le 16e et dernier ticket disponible sur 4x100 m.

"On fera une tentative à Genève. Mais, et tout le monde en est conscient, on doit remanier l'équipe" par rapport à la finale des Européens, que le quatuor Mancini/Reais/Lestrade/Mumenthaler avait conclue au 5e rang en 38''68.

"De mon point de vue, on a assez de jeunes talents en Suisse. William (Reais) et Felix (Svensson) sont en forme, Bradley (Lestrade) a réussi un bon virage à Rome. On a quatre coureurs en forme, avec une composition idéale pour Genève", précise Timothé Mumenthaler.

"On n'a pas forcément de meilleur partant que Pascal (Mancini)", concède-t-il. "On perdrait sur les 30 premiers mètres, mais on serait plus rapide sur la suite", assure le Genevois qui, à 21 ans, n'a pas sa langue dans sa poche.

Des examens à repousser

Timothé Mumenthaler a par ailleurs un autre objectif en tête: convaincre la direction de l'EPFL de repousser ses examens. "J'ai eu beaucoup de stress, et n'ai pas pu suivre les cours comme j'aurais dû. Ca me libérerait d'un poids mental si je n'avais pas à préparer mes examens maintenant", a-t-il glissé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Euro 2024: Le portrait de la Nati

Publié

le

La Nati de l'Euro 2024: Ricardo Rodriguez, Edimilson Fernandes, Zeki Amdouni, Remo Freuler, Ruben Vargas, Denis Zakaria, Granit Xhaka, Cedric Zesiger, Noah Okafor, Yann Sommer et Manuel Akanji le 15 novembre 2023 (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

A quelques jours du coup d'envoi de l'Euro, le duel entre la Suisse et son grand voisin allemand prévu le 23 juin fait saliver. D'ici la, c'est une Nati à la recherche de l'étincelle que Radio Lac vous propose de découvrir en détails.

Avec la plus faible récolte de points de toutes les équipes qui se sont qualifiées pour l'Euro sans passer par les barrages, la Suisse a obtenu son billet pour la phase finale en Allemagne sans briller. Les performances modestes de la deuxième moitié de la campagne de qualification ont suscité des discussions au sein et autour de la Nati. Le sélectionneur Murat Yakin a notamment été remis en question, même en interne.

Entre-temps, les protagonistes semblent s'être ressaisis. Pour la "génération dorée" composée de Yann Sommer, Fabian Schär, Ricardo Rodriguez, Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri, il s'agit peut-être de la dernière chance de réaliser un coup lors d'un grand tournoi. Lors du dernier Euro, les Suisses ont prouvé, avec l'exploit contre la France et le combat héroïque en quart de finale contre l'Espagne, que beaucoup de choses deviennent possibles une fois l'étincelle allumée.

La Suisse en chiffres. Classement FIFA: 19e. Participation à la phase finale de l'Euro (5): 1996, 2004, 2008, 2016, 2021. Meilleur résultat: quart de finale (2021). Meilleur buteur lors des qualifications: Zeki Amdouni (6 buts).

Par Michael Lehmann

Continuer la lecture

Voile

Une 85e édition du Bol d'Or Mirabaud qui devrait aller plus vite

Publié

le

Cette année, 407 bateaux devraient garnir la ligne de départ. (KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Tradition de la mi-juin à Genève, le Bol d'Or Mirabaud est de retour pour une 85e édition. Le but est simple, faire l'aller-retour Genève - Le Bouveret - Genève le plus rapidement possible. Tour d'horizon à un peu plus de 24 heures du départ. 

S'élancer (ou suivre) le Bol d'Or Mirabaud c'est se demander à quelle heure les tout premiers franchiront la ligne d'arrivée. En 2021, tout s'était joué aux environs de 22h50 (après douze heures de course, 4 bateaux avaient terminé dans la même minute). En 2022, Christian Wahl et son équipage avaient franchi la ligne vers 22h30. L'an passé, il était passé 3h du matin lorsque ce même Christian Wahl s'imposait. Mais bonne nouvelle, cette année, tout devrait aller un peu plus vite.

Lionel FontannazMétéorologue chez MétéoSuisse

 

En attendant, les dernières éditions un peu plus lentes et la météo peu estivale de cette fin de printemps 2024 n'a pas fait exploser les inscriptions. A la clôture des inscriptions, 407 bateaux étaient partant.

Yann PetremandPrésident du comité d'organisation du BOM

 

Pour ce 85e Bol d'Or, de nouveaux trophées seront remis. En plus du bol d'or qui récompense le tout premier bateau à franchir la ligne et le bol de vermeil qui récompense le premier monocoque depuis 1994.

Yann PetremandPrésident du comité d'organisation du BOM

 

Des trophées qui ont été créés après des discussions avec tous les acteurs du monde la voile et qui fait du Bol d'Or une compétition pionnière dans le monde.

Yann PetremandPrésident du comité d'organisation du BOM

 

Le départ du Bol d'Or Mirabaud, c'est samedi 15 juin à 10h. A suivre en direct sur Radio Lac.

Continuer la lecture

Sport

JO: sans passeport, Lobalu ne peut pas représenter la Suisse

Publié

le

Dominic Lobalu a pu courir pour la Suisse aux championnats d'Europe (© KEYSTONE/EPA/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Tout frais champion d'Europe du 10'000 m, Dominic Lobalu s'est vu interdire par le CIO de représenter la Suisse aux JO de Paris. La décision est motivée parce qu'il n'a pas de passeport suisse.

Lobalu (25 ans) pourrait néanmoins s'aligner cet été à Paris, mais au sein de l'équipe des réfugiés. Arrivé en Suisse avec ce statut en 2019, le coureur va devoir encore patienter avant de recevoir un passeport lui ouvrant les portes de toutes les compétitions internationales.

Le conseil exécutif du CIO, réuni en session à Lausanne, a constaté que Dominic Lobalu n'était pas un citoyen suisse. Dès lors, selon la charte olympique, il n'est pas éligible pour représenter la Suisse aux JO.

Invitation

Comme il a réussi les limites et résultats demandés, Lobalu a été invité à participer aux JO sous la bannière des réfugiés. Mais on ne sait pas encore s'il acceptera cette invitation.

Le coureur avait quitté l'Athlete Refugee Team après une course à Genève en 2019 et requis l'asile en Suisse. Après des années de procédure, le natif du Soudan du sud a pu participer aux récents championnats d'Europe à Rome sous les couleurs suisses et a gagné l'or du 10'000 et le bronze du 5000 m.

Stupéfaction et incompréhension

En fin de soirée, Swiss Athletics a indiqué dans un communiqué avoir pris connaissance de la décision du CIO avec stupéfaction et incompréhension. Selon la Fédération, le conseil exécutif du CIO aurait eu la possibilité réglementaire de permettre à Dominic Lobalu de courir pour la Suisse.

Swiss Athletics attend de plus amples informations du CIO avant d'évoquer la suite de l'affaire avec l'athlète et son entourage. L'objectif de Swiss Athletics est de permettre à Dominic Lobalu une participation aux JO couronnée de succès.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

la journée finit bien

5 invités pour découvrir le Bol d'or Mirabaud 2024

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Chaque année, les eaux scintillantes du Lac Léman deviennent le théâtre d'une compétition nautique d'exception: le Bol d'Or Mirabaud. Cette régate, qui attire des marins du monde entier, est un véritable événement qui combine tradition, passion et technologie de pointe. Un événement à vivre en direct sur Radio Lac, notamment grâce à 5 invités qui font le Bol d'Or Mirabaud, à commencer par Yann Petremand, président du comité d'organisation.

Créé en 1939, le Bol d'Or Mirabaud est une régate ouverte à tous les types de voiliers, des monocoques aux multicoques. Le parcours, d'environ 123 kilomètres, s'étend de Genève à la pointe du Bouveret et retour. Véritable laboratoire de technologie depuis sa création, le Bol d'Or Mirabaud est la plus importante régate du monde en bassin fermé. Un poids historique qui repose entre autres sur les épaules de Vincent Boiron de la Société Nautique de Genève.

Le Bol d'Or Mirabaud est réputé pour ses conditions de navigation variées et parfois imprévisibles. Les équipages doivent être prêts à adapter constamment leurs voiles et leur cap pour tirer le meilleur parti des conditions météorologiques changeantes. La régate attire une diversité impressionnante de participants, des amateurs passionnés aux professionnels aguerris. Les catégories de bateaux sont variées, incluant les monocoques, les multicoques, et même des voiliers de la classe Décision 35 et des catamarans de classe TF35. Cette diversité permet à chacun de trouver sa place dans la compétition et d'y participer selon ses compétences et ses ambitions. Plus de 500 bateaux et 3500 équipiers prennent part à cette grande fête du Lac, y compris Marie Barbey-Chappuis, Conseillère administrative en charge du Département de la sécurité et des sports.

Pour l'édition 2024, qui se tiendra les 14, 15 et 16 juin, le Bol d'Or Mirabaud a décidé de se rapprocher encore plus de son public en créant un espace de fête à l'extérieur de la Société Nautique de Genève. Le village d'animations sera déplacé sur les quais de la ville, à l’esplanade du Port-Noir, offrant une expérience immersive aux spectateurs des vendredi matin, 10h. Un beau programme est prévu, détaillé par Olivier Peulvast, directeur d'Egg Sport.

Chaque année, cet événement emblématique continue de captiver et d'inspirer, rappelant à tous les participants et spectateurs le défi unique de la navigation à voile. Que vous soyez un marin chevronné ou un amateur de belles aventures, le Bol d'Or Mirabaud est une expérience à ne pas manquer, ce que la banque du même nom ne manquera pas de faire.

 

Plus qu'une régate; c'est une célébration de la passion pour la voile, de l'esprit de compétition et de la beauté du Lac Léman. A vivre au port noir ou chez vous sur Carac.

Continuer la lecture