Rejoignez-nous

Mobilité

Lausanne: l'humain plus rapide que le m2 entre Ouchy et Croisettes

Publié

,

le

L'ancienne athlète Lea Sprunger effectue le dernier relais lors du "m2 Challenge" dans la gare du M2 à l'arrêt Croisettes en passant la ligne avant l'arrivée du métro. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Lors du "m2 Challenge" organisé jeudi soir à Lausanne, l'humain a été plus rapide que la machine, soit le métro lausannois. Les trois équipes de relais engagées ont en effet relié les deux extrémités de la ligne du m2 plus vite que la rame spéciale.

Ce défi insolite et inédit avait été imaginé par le Service des sports de la Ville, en collaboration des transports publics lausannois (tl), dans le cadre des 30 ans du statut Lausanne Capitale Olympique. Le but était d'aller plus vite que le métro entre la station "Ouchy-Olympique" au bord du lac et l'arrêt terminus "Croisettes" sur les hauts de la capitale vaudoise.

En termes de performance sportive, il s'agissait de parcourir en un peu moins de 19 minutes - le temps que met généralement une rame de m2 entre les deux stations - les quelque 5,6 kilomètres et 300 mètres de dénivelé positif du tronçon. Le parcours a essentiellement longé des tronçons piétonniers et des trottoirs.

Des sprints de 60 à 100 mètres

Trois équipes de relais étaient au départ: une équipe populaire "Adulte et Jeunesse" (14-17 ans) menée par l'humoriste vaudois Yoann Provenzano, une autre composée du personnel des tl, du CIO, des fédérations sportives et de la Ville de Lausanne, menée par l'influenceur Mathias Thalmann, et une troisième formée par des sportifs des académies et clubs sportifs lausannois, accompagnée par l'athlète Lea Sprunger.

C'est l'équipe de cette dernière qui a remporté le défi contre la machine, en courant en exactement 15 minutes et 35 secondes, soit 2,5 minutes plus vite que le m2. Les deux autres équipes ont aussi battu le métro (16 minutes et 24 secondes pour tl/CIO/Ville) et 16 minutes et 30 secondes pour la populaire). Le m2 «spécial» a mis, lui, 18 minutes et 6 secondes.

Chaque coureur devait courir en mode sprint entre 60 et 100 mètres du parcours avant de passer le témoin à l'athlète suivant. Le départ a été donné à 20h09 précises par Emilie Moeschler, municipale lausannoise en charge des sports et de la cohésion sociale, et Patricia Solioz Mathys, directrice des tl.

Course filmée en direct

Les tl ont affrété une rame du m2 spécialement pour la course, glissée entre deux rames du service commercial qui circulent à cette heure toutes les 3 minutes environ. La rame "m2 Challenge" s'est arrêtée à chacune des quatorze stations de la ligne pour respecter le temps usuel de près de 19 minutes.

La course a été filmée et diffusée en direct sur l'écran géant de la Fan Zone Euro 2024 à la place de la Navigation à Ouchy.

L'organisation a pu compter sur 120 bénévoles tout au long du parcours et en particulier à chaque point de relais et à chaque traversée de route pour gérer la circulation. Une dizaine d'agents de la police municipale étaient à leurs côtés pour assurer la sécurité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mobilité

Vol d'hélicoptères par mauvais temps: première mondiale en Suisse

Publié

le

Le nouveau système d'approche aux instruments des hélicoptères de la Rega en cas de mauvaise visibilité est utilisé à l'hôpital d'Interlaken (BE). (© Schweizerische Rettungsflugwacht)

La Rega est désormais autorisée à utiliser un nouveau système de vol aux instruments pour l'approche d'un hôpital. Elle est la première entreprise au monde à en disposer, selon elle qui l'a développé en étroite collaboration avec l'Office fédéral de l'aviation civile.

Outre la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega) et l'OFAC, le contrôleur aérien Skyguide et le constructeur d'hélicoptères Leonardo ont participé à la conception du système qui a duré cinq ans. Celui-ci a été introduit jeudi à l'hôpital d'Interlaken (BE), ont indiqué dans des communiqués séparés l'OFAC et la Rega.

Avec cette nouvelle procédure de vol à Interlaken, l'objectif est d'accumuler de l'expérience, selon l'OFAC. L'office fédéral collabore à cet effet avec l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) qui fixe les normes des nouvelles procédures pour hélicoptères qui doit permettre à ces appareils de décoller et d’atterrir de nuit et par temps de brouillard en toute sécurité sur des terrains difficiles.

En obtenant pour la première fois au monde l'autorisation d'utiliser le nouveau système, la Suisse peut contribuer de manière déterminante à l'élaboration de ces normes, a écrit l'OFAC.

La Rega, qui poursuit depuis des années sa vision de "sauver par tous les temps", travaille avec l'OFAC et les Forces aériennes sur un réseau suisse de routes de vol aux instruments à basse altitude. Dans ce réseau, ses hélicoptères suivent un itinéraire enregistré dans l'ordinateur de bord.

Le réseau relie les aéroports, les aérodromes, les bases de la Rega et surtout les hôpitaux, dont une dizaine y sont déjà intégrés. En Suisse romande, seul l'hôpital de La Chaux-de-Fonds en fait déjà partie. Pour les hôpitaux universitaires de Lausanne (CHUV) et Genève (HUG), ainsi que pour les établissements hospitaliers de Rennaz (VD), Porrentruy et Delémont, les procédures de vol aux instruments sont prêtes pour l'homologation depuis plusieurs mois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Des travaux d'entretien des CFF vont impacter l'Arc lémanique

Publié

le

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF (archives). (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Des travaux d'entretien des CFF dans l'Arc lémanique vont impliquer des modifications pour les voyageurs ces prochaines semaines. Les CFF recommandent de consulter les horaires en ligne avant le départ.

"Jusqu’au 19 août 2024, une liaison sur les six disponibles par heure et par sens (trains IR90 non-stop) est supprimée entre Genève-Aéroport et Lausanne pour permettre l’entretien de la voie sur environ sept kilomètres", ont fait savoir les CFF jeudi dans un communiqué.

Des travaux de renouvellement de voies entre Montreux et Villeneuve impliqueront également la suppression de certains trains grandes lignes entre le 21 juillet et le 14 août.

Par ailleurs, en raison du renouvellement de certaines lignes de contact, des trains seront remplacés par des bus entre Yverdon-les-Bains et Lausanne ou Morges les week-ends du 27-28 juillet et du 7-8 septembre. "Il faut prévoir un temps de parcours plus long sur ces itinéraires", préviennent les CFF.

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF, alors que 2500 trains y circulent chaque jour, rappelle l'ex-régie fédérale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

Un concert de klaxon pour les 100 ans du "Tu-Ta-Tut" de carpostal

Publié

le

L'emblématique klaxon des cars postaux fête ses 100 ans. Son son si reconnaissable peut atteindre 120 décibels (Photo d'illustration) (© KEYSTONE/PHOTOPRESS-ARCHIV/STR)

Près de 700 cars postaux vont klaxonner à l'unisson ce mardi vers 10h00 dans toute la Suisse. Ce concert géant sera donné pour marquer les 100 ans du fameux avertisseur sonore à trois tons, qui est avec leur couleur jaune le signe le plus distinctif des cars postaux.

 

Introduits en 1924 pour réduire les accidents sur les routes des cols, à l'époque de plus en plus utilisées par les cars de la poste alpine mais aussi par des voitures privées, ces klaxons actionnés par un compresseur électrique peuvent atteindre les 120 décibels, rappelle CarPostal dans un communiqué.

Réglementée légalement, l'utilisation de cet avertisseur à trois tons est limitée aux routes postales de montagnes, reconnaissables grâce au panneau représentant un cor jaune sur fond bleu qui les borde. Ainsi, seuls 700 des 2300 cars postaux sont équipés de ce klaxon spécial, aussi appelé "cor postal."

Chaque corne est fabriquée à la main par l'entreprise Moser-Baer à Sumiswald (BE), à partir de laiton et d'aluminium. Elle est ensuite recouverte d'une fine couche de nickel pour la protéger des intempéries. Une fois assemblé, l'instrument est installé sous le plancher à l'avant du véhicule.

do dièse mi la

Les trois notes qu'il joue - do dièse, mi et la - sont tirées de l'ouverture de l'opéra "Guillaume Tell" de Gioachino Rossini.

C’est le canton des Grisons qui possède le réseau le plus dense de cors postaux, suivi par le Valais et le Tessin. Durant 30 secondes entre 09h55 et 10h00, le cor postal pourra retentir exceptionnellement sur d’autres tronçons de ces lignes, par exemple dans des villages ou dans des gares routières.

Les passantes et les passants ainsi que les voyageuses et les voyageurs sont cordialement invités à immortaliser ce moment avec leur téléphone portable et à poster leurs contributions sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Tu-Ta-Tut.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

L'aéroport de Genève introduira des taxes de retard dès 2025

Publié

le

Le montant des taxes va de 5000 à 40'000 francs (image prétexte). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'aéroport de Genève va taxer les compagnies aériennes qui décollent après 22h00 dès 2025, indique son directeur André Schneider. Cette mesure, testée depuis 2023, vise à lutter contre les nuisances sonores.

La taxe se situe entre 5000 et 20'000 francs pour les vols européens, et entre 10'000 et 40'000 francs pour les vols intercontinentaux, déclare M. Schneider dans les titres du groupe alémanique CH Media.

L'aéroport de Genève teste cette mesure depuis l'année dernière, sans frais effectifs. Le nombre de décollages retardés a déjà fortement diminué.

"Il n'y aura donc pratiquement pas de taxes à payer dès le lancement officiel en 2025", assure le directeur de l'aéroport. "Parfois, il faut brandir la menace du fouet plutôt que celle de la carotte", poursuit-il.

Recours au TAF

Une modification du règlement d'exploitation a rendu possible la mise en place d'un tel système de quotas. Le Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a approuvé le nouveau règlement en novembre 2022. Il fixe notamment une limite de bruit admissible.

Un comité d'opposition a fait recours au Tribunal administratif fédéral (TAF) contre ce nouveau règlement en 2023. Il estime, entre autres, que le règlement expose environ 30'000 personnes vivant dans le territoire à des nuisances sonores trop élevées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Moins de 25 ans? Les transports publics seront gratuits des 2025

Publié

le

La prise en charge par l'Etat de Genève du prix des abonnements UNIRESO pour les personnes de moins de 25 ans sera effective dès le 1er janvier prochain (image d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, la prise en charge par l'Etat de l'intégralité du prix des abonnements des transports publics (UNIRESO) pour les jeunes de moins de 25 ans sera effective dès le 1er janvier 2025. Cette mesure avait été votée par le Grand Conseil le 30 mai dernier.

 

Pour les abonnements achetés avant le 1er janvier prochain, le remboursement se fera sur la base du "prorata temporis", indique lundi le département de la santé et des mobilités (DSM) dans un communiqué. Le même système s'appliquera aux personnes à l'AVS, dont l'abonnement UNIRESO sera pris en charge à 50% par l'Etat.

Le DSM rappelle que toute personne qui voyage dans les transports en commun doit posséder un titre de transport valable, même si celle-ci bénéficie d'une prise en charge totale ou partielle du montant de l'abonnement. La personne qui voyage sans titre de transport s'expose à une amende.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture