Rejoignez-nous

Football

La FIFA ouvre une nouvelle guerre du foot

Publié

,

le

Le Stade Al Janoub qui accueillera des matches de la Coupe du monde 2022. (© KEYSTONE/AP/HASSAN AMMAR)

En voulant doubler la fréquence de ses Coupes du monde, de quatre à deux ans, la FIFA jette le football dans une nouvelle bataille, au risque du divorce avec les clubs et ligues européennes.

Déjà émise en vain dans les années 1990, l'idée d'un Mondial biennal a été ressuscitée début mars par Arsène Wenger, le directeur du développement au sein de la FIFA, en première ligne cette semaine pour défendre cette proposition.

Mais personne ne croit à l'initiative isolée: fin mai, l'instance mondiale a engagé une "étude de faisabilité" suggérée par la fédération saoudienne, proche du président de la FIFA Gianni Infantino. Et le dirigeant italo-suisse s'est dit ouvert à "tout" pour réformer le calendrier, en se posant en unique rempart face aux inégalités dans le football.

Une phase finale chaque été

Politiquement, c'est le principal argument de la FIFA: un Mondial tous les deux ans, c'est plus de revenus redistribués en particulier aux fédérations africaines, asiatiques ou sud-américaines, plus dépendantes de cette manne que le prospère football européen.

Selon Arsène Wenger, l'idée serait d'avoir une phase finale chaque été à partir de 2025-2026, alternant Coupes du monde et tournois continentaux comme l'Euro et la Copa America, tout en regroupant les qualifications sur le seul mois d'octobre, ou en octobre et mars.

Il balaie le risque d'épuiser un peu plus les internationaux, puisqu'ils subiraient moins de longs déplacements et bénéficieraient de "vingt-cinq jours au minimum" de repos après leurs compétitions estivales en sélection.

Hostilité en Europe

Si le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a condamné cette proposition dès la mi-juin, la jugeant irréalisable dans une interview à l'AFP, le débat s'est surtout engagé cette semaine, augurant de mois agités avant une "décision" promise d'ici "la fin d'année" par Gianni Infantino.

Lundi, A. Ceferin a assuré qu'un Mondial tous les deux ans "diluerait" ce "joyau" du football, dont l'attrait sans égal repose sur son rythme quadriennal immuable depuis 1930 chez les hommes et 1991 chez les femmes.

L'Association européenne des clubs (ECA) a estimé de son côté qu'il n'y avait "pas la place" dans le calendrier actuel pour une phase finale chaque année, précisant n'avoir pas reçu "la moindre proposition" concrète de la FIFA pour en discuter.

Enfin, le Forum mondial des Ligues (WLF) a promis mercredi de "s'opposer" à un tel projet, qui sert les "intérêts à court terme" de la FIFA au détriment de "l'économie du football et de la santé des joueurs".

Majorité silencieuse ?

Mal partie dans la bataille de l'opinion, la FIFA a riposté en conviant jeudi à Doha une brochette d'anciens joueurs et entraîneurs, ambassadeurs de l'instance, venus vanter ce Mondial biennal.

"On était tous d'accord", a affirmé à la presse le Danois Peter Schmeichel, pendant que le Brésilien Ronaldo assurait que "si quelqu'un demande" leur avis à Messi et Cristiano Ronaldo, "ils diront oui".

Surtout, quelles que soient les réactions, la FIFA détient la clé de la décision finale: elle reviendra soit à son exécutif soit à son Congrès, selon les changements de statuts nécessaires à la faire adopter, et les adversaires déclarés du projet y sont pour l'heure en minorité.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Lucerne engage le meilleur buteur de la Challenge League

Publié

le

Joaquin Ardaiz: un renfort de choix pour le FC Lucerne. (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Lucerne a réussi un joli coup sur le marché des transferts. Il annonce l'engagement du meilleur buteur de la Challenge League, l'Uruguayen Joaquin Ardaiz.

Agé de vingt-trois ans, Joaquín Matías Ardaiz De Los Santos a signé un contrat de trois ans avec Lucerne. Il retrouve ainsi la Super League après une première expérience mitigée avec le FC Lugano. L'attaquant uruguayen a inscrit vingt buts lors de l'exercice 21-22 pour permettre à Schaffhouse de disputer le barrage de promotion/relégation contre...  Lucerne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un 3ème renfort estival pour Servette-Chênois

Publié

le

Photo Servette FCCF

Ágata Filipa rejoint l’équipe servettienne en provenance de Glasgow City.

La latérale de 27 ans vient renforcer l'équipe féminine genevoise après une saison en Ecosse et quatre années passées dans les rangs du SC Braga avec qui elle a notamment remporté le championnat lors de la saison 18-19 et la Coupe du Portugal lors de la saison suivante.

Richard Feuz, le directeur Sportif et vice-Président du club se dit "ravi d'accueillir une talentueuse latérale qui nous avait énormément plu lors de notre rencontre contre Glasgow City à l'automne dernier en Champions League et qui nous a convaincu par sa patte gauche et son dynamisme lors de sa belle saison en Ecosse."

Ágata Filipa a signé un contrat jusqu’en 2024. Elle portera le numéro 13.

 

Continuer la lecture

Football

Deana prolonge à Servette

Publié

le

Photo Servette FC

Steven Deana restera une saison de plus à Servette.

Le gardien de 32 ans, formé à Grasshopper, est présent dans les rangs genevois depuis la saison dernière.

Il n'a disputé aucun match officiel à la place de Jérémy Frick au cours du dernier Championnat.

Continuer la lecture

Actualité

Egalité des primes pour les femmes

Publié

le

Tatjana Haenni, responsable du football féminin à l'ASF, a annoncé mardi la bonne nouvelle pour les joueuses. (© KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Les joueuses de la sélection nationale recevront les mêmes primes que leurs collègues de l'équipe de Suisse masculine, a annoncé l'ASF. L'heure est à l'égalité, comme dans d'autres pays.

Cette mise à niveau sera effectuée d'ici 2024 et concerne toutes les primes de performances découlant du sponsoring. Cela porte par exemple sur les bonus en cas de qualifications pour les compétitions majeures (Euro, Mondial) ou de victoires lors de celles-ci, a précisé mardi l'ASF devant les médias à Zurich.

L'augmentation des primes a été rendue possible par l'engagement du sponsor principal de l'ASF, Credit Suisse. En outre, le numéro 2 bancaire helvétique devient avec effet immédiat partenaire principal de la condidature suisse pour l'organisation de l'Euro féminin 2025.

Ajustement dans le droit à l'image

"Des primes identiques pour les équipes féminines et masculines expriment le fait que les performances exceptionnelles doivent être récompensées indépendamment du genre", a déclaré le CEO de Credit Suisse (Suisse), André Helfenstein.

Les joueuses bénéficieront aussi dès à présent d'un ajustement des indemnités pour les droits commerciaux, qui comprennent leurs engagements pour des spots publicitaires et les droits d'image, ainsi que l'a décidé le comité central de l'organisation faîtière du football suisse.

L'ASF procédera en outre à une adaptation des sommes qu'elle verse aux joueuses au titre de participation aux recettes octroyées par l'UEFA et la FIFA en cas de succès. Une allocation de compensation sera versée.

De surcroît, une participation financière provenant du fonds consacré aux joueurs sera versée dans le football junior et le football "de base" pour les femmes et les hommes ainsi que dans les centres de performance.

"Une nouvelle dimension"

L'ASF et Credit Suisse ont souligné leur ambition commune de renforcer la croissance du football féminin suisse. L'Euro 2025, pour autant que la candidature suisse aboutisse, doit y contribuer.

Dominique Blanc a parlé d'un "signal fort" en faveur du football féminin. "L'intérêt suscité par l'Euro féminin le mois prochain en Angleterre - auquel participeront les Suissesses - est impressionnant et nous conforte dans l'idée que nous pouvons également imaginer un tel coup de pouce pour le football féminin dans notre pays. Avec l'Euro 2025 dans notre pays, le football féminin suisse pourrait entrer dans de nouvelles dimensions", a-t-il relevé.

Plusieurs autres pays avaient déjà pris des mesures pour l'égalité des primes entre joueuses et joueurs. La fédération des Etats-Unis en particulier a dévoilé le mois dernier les détails d'une mise à niveau ambitieuse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Effervescence à la Praille pour les nouveaux maillots du Servette FC

Publié

le

Leo apprécie tout particulièrement le fait que les nouveaux maillots rappellent ceux des époques passées (© Stéphane Chollet/GVA-photos).

Plusieurs centaines de supporters ont accouru lundi au stade de la Praille pour la vente des nouveaux maillots du Servette FC fraîchement dévoilés.

Plusieurs centaines de supporters ont accouru au Stade de la Praille lundi en fin d’après-midi pour acheter les nouveaux maillots mis en vente par le club grenat. Certains d’entre eux ont même fait la queue pendant plus d’une heure.

Plus de trois-cents chandails ont trouvé preneur. Reste à savoir quelle tunique a eu la préférence des fans: le grenat ou le blanc? Ecoutez leurs réponses:

Fantin - Thomas - Leo - Alice - Gabriel - JonathanSupporters enthousiastes

 

Les deux maillots, domicile et extérieur, étaient disponibles à la boutique du Stade. On devra attendre pour y trouver cuissettes, chaussettes et autres survêtements (© Stéphane Chollet/GVA-photos)

 

L'essayage: passage obligé avant de se décider à acquérir le chandail désiré (© Stéphane Chollet/GVA-photos).

 

Le changement d’équipementier a été couronné de succès. Reste à savoir ce qui a motivé le choix des teintes.

Sebastien FrachetResponsable marketing et merchandising du Servette FC

 

 

Forte émotion pour Jonathan qui a acheté son premier maillot depuis dix ans qu'il est supporter (© Stéphane Chollet/GVA-photos).

 

JonathanSupporter servettien depuis 10 ans

 

Photos : © Stéphane Chollet (@gvaphotos).

 

Co-fondateur du compte twitter "Hop Suisse", également supporter servettien de longue date, Jonathan Tunik apprécie tout particulièrement ce modèle (bb).

 

 

 

 

 

Continuer la lecture