Rejoignez-nous

Sport

JOJ: joie et déception pour l'Equipe de Suisse en ski

Publié

,

le

Malik Fatnassi, à gauche, tente de consoler Caroline Ulrich, à droite, après la course du sprint féminin en ski alpinisme. (© KEYSTONE/Gabriel Monnet).

Médailles et larmes pour les Helvètes lundi. En ski alpin, Sandro Zurbruegg et Luc Roduit sont montés sur le podium du slalom géant masculin.

Les skieurs suisses ont remporté deux nouvelles médailles lors des Jeux olympiques de la Jeunesse. Aux Diablerets, le Bernois Sandro Zurbruegg (17 ans) et le Valaisan Luc Roduit (17 ans) ont terminé deuxième à 2’’54 et troisième à 2’’58 du géant masculin. La victoire est revenue à l'Autrichien Philipp Hofmann. Ces deux nouvelles médailles portent à dix le total de la délégation helvétique depuis le début des JOJ (4 or/3 argent/3 bronze).

Caroline Ulrich et les frères Bussard en larmes

Déception en revanche en ski alpinisme. Les Suisses sont restés loin du podium en sprint. Côté féminin, Caroline Ulrich a terminé sixième, Tibe Deseyn huitième alors que Robin et Thomas Bussard ont été éliminés en demi-finales. Caroline Ulrich et les frères Bussard ont terminé la course en larmes et ils n’ont pas souhaités répondre aux questions. Leur coach Malik Fatnassi a lui dû endosser la casquette de psychologue. Hugo Da Custiodia l'a rencontré à l'issue des épreuves du jour.

Malik FatnassiEntraîneur de l'Equipe de Suisse de ski-alpinisme

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Bête défaite de Fribourg, Bienne blanchit Lugano

Publié

le

Victoire pour Langnau face à Fribourg (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Fribourg peut s'en vouloir lors de la soirée de National League. Revenu de 3-0 à 3-3, Gottéron s'est finalement incliné 4-3 à Langnau.

Jamais cette saison Fribourg n'a commencé aussi mal une rencontre. En 184 secondes, les Dragons ont encaissé trois buts. Trois réussites inscrites par trois importés (Pesonen, Michaelis et Saarela) entre la 7e et la 10e. La premère a été marqué en infériorité numérique, alors que la deuxième a poussé Christian Dubé à remplacer Connor Hughes. Un Connor Hughes que Blick annonce d'ailleurs être dans les petits papiers de Lausanne pour la saison prochaine.

Avec une entame de match aussi ratée, difficile de remonter la pente, même face à Langnau. Et pourtant. Les Fribourgeois sont venus dans le slot pour tenter de mettre le portier Charlin dans une position inconfortable. Ils ont réussi à tromper sa vigilance à la 48e après une jolie action personnelle de Christoph Bertschy. Puis en 79 secondes et avec l'aide d'un jeu de puissance efficace, ils ont pu égaliser grâce à Desharnais.

Seulement un bête coup de crosse à la 58e a offert une opportunité à Langnau et les Emmentalois en ont profité pour marquer le 4-3 décisif par Nolan Diem. Fribourg a bien des raisons de pester.

Harri le blanchisseur

Pas ce genre de soucis à Bienne où Harri Säteri vit actuellement sur sa planète. Le champion olympique a signé son quatrième blanchissage de la saison et son troisième lors de ses quatre derniers départs. Grâce à ses prouesses devant le filet, Bienne a dominé Lugano 3-0.

Les Biennois ont montré jeudi à Lausanne qu'ils avaient un power-play bien en place. Aucune raison que deux jours après, ce constat diffère à domicile. A la 33e, c'est Damien Brunner qui a pu ouvrir la marque avec un homme de plus sur la glace. Et à la 35e, les Seelandais ont pu doubler la mise grâce à Viktor Lööv. Le power-play a refait parler de lui à la 44e lorsque Haas a pu habilement dévier un lancer tout en intelligence de Yannick Rathgeb

Alors qu'il restait plus de six minutes à jouer, Luca Gianinazzi a choisi de rappeler son portier lors d'un 4 contre 4 pour bénéficier d'une supériorité numérique. Gaëtan Haas a raté une cage vide, mais cela n'a finalement pas eu de conséquence et voilà Bienne qui recolle à trois points du leader Genève qui joue dimanche soir contre Ajoie.

Dans les derniers matches de la soirée, Davos a facilement disposé de Kloten 5-1. Berne est allé s'imposer 3-2 ap à Zurich et Ambri a pris le meilleur sur Rapperswil 4-2.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Retour à la normale pour les costumés de la Marmite

Publié

le

L'épreuve de la Marmite a retrouvé ses droits pour la 44e Course de l'Escalde, pour les bonheur des petits et des grands. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Après une édition annulée en 2020 et une autre chamboulée par le Covid, les coureurs de la Marmite, épreuve déguisée de la Course de l'Escalade à Genève, ont à nouveau s'ébrouer dans des conditions normales samedi. De quoi susciter une belle participation.

Malgré le froid hivernal, ils étaient 3089 à prendre le départ de l'épreuve dans le parc des Bastions pour cette partie conviviale de la 44e Course de l'escalade. Un chiffre qui se rapproche des plus de 3200 inscrits de l'édition de 2019, la dernière avant la pandémie de Covid.

"On note toutefois que sur l'ensemble des coureurs au départ, une petite centaine n'a pas terminé la course", a confié à Keystone-ATS le responsable média de la manifestation Michael Kleiner.

Des déguisements à volonté

Principale caractéristique de la Marmite, les déguisements des coureurs étaient particulièrement variés et fantaisistes cette année. Coupe du monde de football oblige, plusieurs participants avaient revêtu des tenues aux couleurs de leur équipe fétiche. Ils ont partagé le bitume entre autres avec des karatékas ou encore des judokas.

Certains avaient endossé des tenues d'animaux ou celle de leur personnage de jeux vidéos ou de séries préférées. Plusieurs coureurs ont également rendu hommage à la reine Elisabeth II, décédée en septembre dernier. Deux tiers des participants étaient des adultes et un tiers des enfants.

Un groupe de militants de la Grève du Climat a profité de l'événement pour faire passer un message politique contre les énergies fossiles.

Sur les deux jours de la plus grande course de Suisse, samedi et dimanche, les organisateurs ont enregistré 45'615 inscrits. "D'expérience, nous savons que 10 à 12% des inscrits ne se présentent pas. Néanmoins, nous espérons passer la barre des 40'000 coureurs sur le week-end", explique Michael Kleiner.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Qualification historique au terme d'un incroyable chassé-croisé

Publié

le

Xherdan Shaqiri, en "blanc", ouvre le score pour l'Equipe de Suisse ; la suite est moins glorieuse pour les Helvètes qui ont encaissé deux buts coup sur coup (KEYSTONE/EPA/Ronald Wittek).

Vainqueurs de la Serbie (3-2), les Helvètes accèdent aux 8e de finale de la 22e Coupe du Monde grâce à des buts de Shaqiri et Embolo en première mi-temps; Freuler a trouvé le chemin des filets en tout début de seconde période. Prochaine étape en 8e de finale face au Portugal mardi (20h).

Après l'ouverture du score par Xherdan Shaqiri sur une passe habile de Djibril Sow, les Helvètes ont fait deux cadeaux, synonyme d'autant de buts encaissés; le comportement défensif d'ensemble de l'Equipe de Suisse est en cause et les individualités aussi avec un Manuel Akanji trop passif sur l'ouverture du score. L'arrière-garde suisse a été totalement piégé sur le second but serbe.

Embolo égalise avant la mi-temps

Quant au gardien Gregor Kobel, il était totalement impuissant tant le premier que sur le second but. Fort heureusement, ils ont recollé au score avant même la pause grâce à un débordement de Silvan Widmer - décalé par Sow encore lui - qui a trouvé Breel Embolo idéalement placé pour propulser le ballon au fond des filets.

 

Breel Embolo, n°7, égalise pour l'Equipe de Suisse juste avant la mi-temps, suite à un centre venu de la droite de Silvan Widmer sous les yeux de Vargas, n°17, Živkovic, en rouge, est impuissant, alors que le gardien Milinkovic-Savic est irrémédiablement battu (© KEYSTONE/AP Photo/Luca Bruno).

 

Un but d'anthologie pour le 3-2

Après le thé, ils ont immédiatement repris l'avantage sur une action d'école initiée par Embolo qui a transmis à Shaqiri dont la passe en profondeur a trouvé Vargas, la remise de ce dernier a offert un ballon en or à Freuler, auteur du troisième but suisse un but à même d'offrir la qualification à l'Equipe de Suissse...

Entrée en jeu de Zakaria et Edimilson

Ce chassé-croisé a duré un peu plus d'heure, avant les débats ne se calment quelque peu... Le coach national en a profité pour faire entrer Denis Zakaria et Edmilson Fernandes qui ont relayé Sow, excellent dans son rôle de passeur, et Shaqiri, une nouvelle fois fâché de sortir à une bonne vingtaine de minutes de la fin. De la période flamboyante, on est passé à une période de gestion. On a alors privilégié la récupération et la maîtrise du jeu. La pression serbe n'a guère débouché sur des occasions dangereuses pour l'arrière-garde helvétique: les leçons des quarante-cinq  premières minutes avaient été retenues. Pour avoir su frapper au meilleur, la formation "rouge à croix blanche" a incontestablement mérité de remporter la victoire et les trois points.

5e qualification de suite pour les 8e de finale

L'Equipe de Suisse obtient ainsi sa cinquième qualification consécutive pour une grande compétition (Coupe du Monde au Brésil, Euro '16, Coupe du Monde en Russie, Euro '21, Coupe du Monde '22). Avec un autre défi qui se profile à l'horizon, un match en huitième de finale face au Portugal mardi (20h). Ce sera le troisième match de l'année contre les Lusitaniens avec une nette défaite (0-4) et une courte victoire (1-0) - au Stade de la Praille - à la clé. Et dire qu'en marquant un but de plus, les Helvètes auraient pu s'emparer de la tête du groupe G grâce à la defaite du Bresil (0-1) face au Cameroun. Ils auraient affronté la Corée du Sud qualifié-surprise de ce vendredi après sa victoire sur le Portugal (2-1).

Shaqiri: 9 buts en 5 grands tournois

Quoi qu'il en soit, cette victoire et cette qualification restera historique pour Xherdan Shaqiri, auteur de son neuvième but en cinq grandes compétitions. Il faut y ajouter quatre passes décisives. Chapeau!

 

Continuer la lecture

Football

🔴 Liveblog: Suivez Suisse-Serbie en direct sur Radio Lac

Publié

le

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Qatar 22: Yann Sommer et Nico Elvedi déclarent forfait

Publié

le

Gregor Kobel, à gauche, remplace Yann Sommer dans les buts helvétiques face à la Serbie (© KEYSTONE/Laurent Gilliéron).

Coup dur pour la sélection helvétique qui doit se passer de deux joueurs-clés: Yann Sommer et Nico Elvedi tous deux malades. Ils ne sont pas aptes à jouer face à la Serbie vendredi soir (20h), c'est le site internet blick.ch qui a révélé l'information.

L’heure de vérité a sonné pour l’Equipe de Suisse qui joue sa qualification ce (vendredi) soir face à la Serbie et l'avant-match ne se passe pas au mieux. Deux titulaires et pas des moindres ont déclaré forfait pour ce match, selon une information du site internet blick.ch. Le gardien Yann Sommer et le défenseur central Nico Elvedi sont toujours malades.

Tests effectués vendredi matin

Après la conférence de presse de l'Equipe de Suisse jeudi, les nouvelles étaient plutôt rassurantes. Mais vendredi matin, l'incertitude était encore de mise. Sur les ondes de Radio Fréquence Jura,  Pierluigi Tami, directeur des équipes nationales a déclaré que des tests restaient à effectuer le matin même avec les quatre joueurs incertains (Shaqiri et Okafor aussi). Ils n'auront pas été concluants. Contacté par la rédaction de Radio Lac, le service de l'ASF a refusé de donner des informations supplémentaires avant l'annonce de la composition des équipes à 18h40.

Kobel et Schär titulaires

Pour ce choc décisif, Gregor Kobel, désigné numéro deux juste avant le début du tournoi, devrait jouer aux buts, alors que Fabian Schär devrait être aligné dans l’axe de la défense.

Continuer la lecture