Rejoignez-nous

Basketball

Jeremy Jaunin : "la mayonnaise a vite pris!"

Publié

,

le

Jeremy Jaunin - à droite - et les Lions de Genève ont trouvé la cohésion nécessaire pour être à la hauteur de leurs ambitions (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Malgré le coronavirus, les Lions de Genève se présentent en position de force avant le choc au sommet qui les oppose à Massagno samedi au Grand-Saconnex.

Actuellement en tête du championnat, les Lions de Genève affrontent l’un de leurs poursuivants Massagno samedi à la Salle du Pommier.
Avec dix victoires contre une seule défaite, les basketteurs du Grand-Saconnex ont le vent en poupe.
Alors qu’on approche de la fin du deuxième tour, le premier bilan intermédiaire est très positif et riche d’enseignements.

Jeremy JauninMeneur des Lions de Genève

 

Même le coronavirus qui les a obligés à se mettre en quarantaine durant la période des Fêtes de fin d’année n’a pas brisé leur élan. Malgré une dizaine de jours sans entraînements, les Lions ont réussi à poursuivre leur série de victoires.

Jeremy JauninMeneur des Lions de Genève

 

Les Lions ont l’occasion de franchir un pas supplémentaire en distançant leurs adversaires directs au classement.
Et contrairement aux années précédentes, les Tessinois jouent les premiers rôles cette saison grâce notamment à deux anciens joueurs des Lions.
Le meneur genevois nous parle des atouts de cette équipe de Massagno.

Jeremy JauninMeneur des Lions de Genève

 

Les Lions comptent deux points d’avance sur Massagno avant le choc au sommet qui opposera les deux équipes samedi (17h30) à la Salle du Pommier. Un match à huis-clos, mais qu’on peut suivre en direct sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basketball

Dragan Andrejevic, nouveau coach des Lions de Genève

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Les Lions de Genève tiennent leur nouvel entraineur: c'est Dragan Andrejevic qui vient d'être nommé jusqu'à la fin de la saison en cours. 

Quatre jours après le licenciement de son coach Alain Attallah, le club de basket genevois a officialisé ce mercredi matin son remplaçant.

Le technicien Serbe de 48 ans était précédemment coach en Allemagne et dans le championnat suisse, à la tête de Vevey Riviera Basket de 2017 à 2018 et aux Starwings Basel pendant 3 saisons.

Dragan Andrejevic a notamment été couronné du titre "Coach of the year"  lors des Swiss SBL Awards 2021.

Les dirigeants des Lions n'ont eu quelques jours pour trouver le successeurs du coach gréco-égyptien, mais ils sont néanmoins satisfaits de leur choix tant en raison des qualités de tacticien d'Andrejevic que du fait qu'il part d'une "feuille blanche".

Robert MargotDirecteur sportif des Lions de Genève

Continuer la lecture

Basketball

Défaite des Lions face au BBC Nyon: Alain Attalah limogé

Publié

le

L'entraineur Alain Attallah a dirigé les Lions pour la dernière fois samedi à la Salle du Pommier (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Battus Nyon (70-76), les Lions de Genève semblent être dans une impasse. Ce 3e revers de suite a entraîné une décision immédiate des dirigeants du club: ils ont limogé l'entraîneur Alain Attalah peu de temps après le match. 

C'est la défaite de trop, celle qui fait vraiment mal. La troisième en une semaine. Après celle à Lugano (81-92), celle face à Boncourt (84-93) et enfin la désillusion face au BBC Nyon (70-76). Et surtout, les Lions de Genève perdu tour à tour contre le huitième, le neuvième et le dixième.

Autographes et selfies

Pourtant, rien ou presque ne transparaît à première vue, les mille cent spectateurs présents ne semblent pas leur en vouloir; les joueurs, à commencer par le capitaine Bryan Colon font des selfies et signent des autographes à tour de bras. Mais en coulisse, c'est la grogne.

Séance de crise

Les dirigeants convoquent une séance de crise. L'entraîneur Alain Attalah quitte les lieux rapidement sans se retourner. Peu de temps après, la nouvelle tombe: le coach égyptien est demis de ses fonctions avec effet immédiat. C'est le président Ognjen Kapetanovic l'annonce dépité: c'est la première dans l'Histoire des Lions de Genève nés voilà treize ans bientôt de la fusion des Geneva Devils (hébergés par Champel) et d'MGS/Grand-Saconnex qu'ils concèdent trois défaites de suite. A l'entendre, c'est ce qui a rendu le limogeage inévitable. En coulisse, on murmure que c'est plus facile de se séparer d'un entraîneur que d'une bonne dizaine de joueurs.

Lions dominés au rebond

Mais revenons au match. Sur le parquet, les Lions ont été dominés en première mi-temps avant de refaire progressivement surface en seconde. Ils ont repris l'avantage à la marque au début du quatrième quart. Mais ils n'ont jamais réussi à prendre plus d'un point d'avance. Des mauvais choix, tirs à trois points tentés trop facilement notamment, puis la difficulté de s'imposer au rebond (24-41). A titre d'exemple, le pivot américain du Pommier Keith Clanton n'en a capté que six contre dix à Jeremy Jaunin (170 cm), meneur de jeu genevois de l'équipe de La Côte.

Le capitaine Bryan Colon, évidemment désabusé, a pris le temps de réfléchir avant de s'exprimer (les dirigeants n'avaient pas encore communiqué leur décision à ce moment-là).

Bryan ColonCapitaine des Lions de Genève

Jeremy Jaunin, en bleu, meneur de jeu genevois du BBC Nyon déborde celui des Lions de Genève Bryan Colon, en blanc; les visiteurs l'emportent à la Salle du Pommier et plongent leurs adversaires dans la crise (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

 

Attendre d'être menés de 15 points pour jouer collectif, ça ne va pas. Bryan Colon

Fait surprenant, malgré la présence d'une douzaine de joueurs sur le bande et un effectif qualitativement supérieur à la moyenne, les Lions ne sont pas en mesure de prendre le dessus sur leurs adversaires. Une explication à cela: l'individualisme. Vouloir multiplier les exploits n'aboutit à rien: "si on attend d'être mené de quinze points pour commencer à miser sur le jeu collectif, ça ne fonctionne pas dans ce championnat où tout le monde peut battre tout le monde."

Bryan ColonCapitaine des Lions de Genève

 

Pas question de baisser les bras

A titre personnel, le Lausannois ressent de la frustration, mais il n'entend pas baisser les bras.

Bryan ColonCapitaine des Lions de Genève

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions encore battus par Fribourg Olympic

Publié

le

BASKETBALL, SAISON 22-23, LIONS DE GENEVE, FRIBOURG OLYMPIC,
Dominés au rebond, Jeremiah Paige et les Lions, qui évoluaient exceptionnellement en vert, n'ont pas pu faire mieux que de conceder une defaite honorable face au Fribourg Olympic de Jordan - n°2 - et Solca, n° 21 (© KEYSTONE/Martial Trezzini)

Olympic est - une nouvelle fois - allé s'imposer (82-74) au Pommier face aux Lions de Genève samedi dans le traditionnel choc de la SBL. Les Fribourgeois laissent ainsi leurs adversaires du jour à 8 points au classement.

Les joueurs de Petar Aleksic ont fait la course en tête pendant quasiment tout le match. Le 6-0 signé à l'entame du dernier quart temps leur a permis de se détacher (66-53), et ils ont assuré leur succès en prenant dix-sept points d'avance (74-57) à quelques cinq minutes de la fin après un panier primé de Natan Jurkovitz.

Keith Clanton: 11 rebonds

Olympic a largement dominé les débats dans la raquette. Le meilleur rebondeur du match est certes Genevois (Keith Clanton, avec onze prises), mais les Lions n'ont capté que 29 rebonds contre 45 pour Olympic. Les remplaçants fribourgeois ont en outre marqué 39 points, contre seulement 11 pour les joueurs sortis du banc genevois.

Le leader Massagno a repris quatre longueurs d'avance sur son dauphin Olympic dimanche en battant Monthey-Chablais 80-75. Menés 38-49 à la 25e, les vainqueurs de la SBL Cup ont renversé la vapeur en signant un partiel de 21-3 pour conclure le troisième quart temps. Ils ont ensuite géré leur acquis.

Victoire du BBC Nyon

Nyon a par ailleurs renoué avec la victoire samedi. Battus lors de leurs trois précédentes parties en championnat, les hommes du coach Stefan Ivanovic ont dominé Lugano 81-70 grâce notamment aux 20 points et 17 rebonds de l'intérieur Devante Brooks. Union Neuchâtel a pour sa part dominé Boncourt 72-63 dimanche.

 

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions de Genève veulent rebondir contre Fribourg Olympic

Publié

le

Trois semaines après leur élimination en quarts de finale de la Coupe de Suisse, Jeremiah Paige, en blanc, et les Lions retrouvent Arnaud Cotture, en bleu, et Fribourg Olympic (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Battus à Monthey mercredi soir (71-77), les Lions de Genève veulent retrouver des couleurs samedi (18h) face à Fribourg Olympic. 

La défaite des Lions de Genève sur le parquet du Reposieux face au BBC Monthey Chablais (71-77) est de celle qui fait mal, ce d'autant plus qu'elle intervient quatre jours après celle subie face à Massagno lors du final four le samedi précédent à la Salle du Pierrier. Cette issue d'autant plus rageante pour les basketteurs du Grand Saconnex qu'ils menaient d'un point à la mi-temps (38-37) et surtout de dix points à la fin du premier quart temps (23-13).

1'41'' pour égaliser

Mais les Montheysans n'ont eu besoin que d'une minute et quarante-et-une secondes pour égaliser lors du deuxième quart perdu (15-24), comme le troisième (15-22). Une immense déception pour Clayton Le Sann. Ludovic Turin de Radio Chablais a rencontré l'ancien joueur des Sangliers bas-valaisans (mais qui a fait ses classes à Bernex et à Meyrin, avant de jouer quelques matches avec les Lions) juste après la partie...

Clayton Le SannMeneur de jeu des Lions de Genève

 

Chassé-croisé dans le dernier quart

A l'heure de l'analyse, on se rend compte que le dernier quart temps a été des plus disputé avec un véritable chassé-croisé. En retard de six points, les Lions sont progressivement revenus dans la partie pour reprendre l'avantage (67-66) à cinq minutes et vingt-cinq secondes de la fin grâce notamment à leur Américain Erik Thomas qui a inscrit cinq points en l'espace de trente-sept secondes, mais les visiteurs ont une nouvelle fois cédé sur la fin.

Les Lions n'ont pas démérité

A noter la performance XL de John Chandler, auteur de vingt-six points pour la formation chablaisienne. Du côté genevois, Jeremiah Paige (auteur dix-sept points), Bryan Colon (16) et Erik Thomas (15) se maintiennent à un niveau de performance des plus respectables. Au vu de ces statistiques, l'équipe d'Alain Attalah n'a pas démérité.

 

Clayton le Sann, n° 11, et Denzel Tchougang, n° 9 au centre, opposé ici à l'ex-Lion Marc Seylan, en bleu, font la grimace après leur défaite à Monthey mercredi soir; mais ils comptent bien rebondir rapidement (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/archives).

 

Tout pour le championnat

Samedi (18h), les Lions retrouveront Fribourg Olympic sur leur route trois semaines après la nette défaite (53-77) en quarts de finale de la Coupe de Suisse. Après la défaite face à Massagno (66-76) en demi-finale de la Coupe de la Ligue, ils n'ont atteint/n'atteindront aucune finale dans les deux compétitions par élimination directe. Le championnat reste donc leur unique chance de bien terminer la saison...

 

 

Continuer la lecture

Basketball

Sefolosha: "Il faut savoir s'écouter"

Publié

le

Thabo Sefolosha forcément du déroulé de cette finale de la Coupe de la Ligue (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Vevey n'est pas parvenu à remporter la finale de la Coupe de la Ligue à Clarens. Les Vaudois, battus 73-69 par Massagno, ont en plus dû composer avec la blessure à la cuisse de Thabo Sefolosha.

"On a manqué d'expérience." Le capitaine veveysan Jonathan Dubas n'a pas besoin d'épiloguer. En quelques mots, il a mais les mots sur les maux de son équipe en finale. Face aux frères Mladjan, Isaiah Williams et Juwann James, les Vaudois ont notamment manqué de roublardise.

Et l'absence de Thabo Sefolosha, touché à la cuisse droite durant le deuxième quart, n'a rien arrangé sur ce plan. Monstre d'expérience, le premier joueur suisse en NBA aurait certainement pu calmer ses coéquipiers sur le terrain, mais on ne refait pas l'histoire. "J'en saurai plus lundi, a expliqué Sefolosha en conférence de presse. Je ne voulais pas tricher et aller sur le parquet en étant trop loin d'un niveau satisfaisant. Ca fait quelques jours que j'ai ce petit souci. Est-ce que ça aurait changé quelque chose si j'avais moins joué samedi (réd: plus de 33 minutes)? Je ne pense pas. On avait envie de tout donner pour nos supporters, mais il faut savoir s'écouter."

La frustration de Thabo Sefolosha

Très critique envers ses performances, Sefolosha a reconnu que même au cours de ses 13'35 sur le terrain, il n'était guère satisfait: "Je n'ai pas beaucoup aidé l'équipe, je manquais de coffre." Mais l'ancien joueur des Chicago Bulls espère bien que la demi-finale de Coupe de Suisse qui s'annonce aux Galeries du Rivage sera le théâtre d'une belle revanche. Même état d'esprit chez Jonathan Dubas, très affecté par cette défaite dans une salle presque entièrement acquise aux Vaudois.

Ce que tous les acteurs ont relevé c'est l'atmosphère bouillante dans cette salle du Pierrier qui a vibré et redonné ses lettres de noblesse au basket helvétique. Il est évident que la présence de Vevey et de Sefolosha a donné un sérieux coup de boost à la compétition. "Ca manquait à la Suisse, a noté le coach veveysan, Niksa Bavcevic. On doit profiter de ça et faire grandir l'intérêt de ce sport. (il sort une médaille de sa poche) Et celle-là je la garde pour le président Nathan Zana. Il faut plus de gens comme lui dans le basket suisse."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture