Rejoignez-nous

Sport

Genève envahie par une vague bleue

Publié

,

le

"De la joie" en bleu, des Marseillaises et des lancers de supporters. La marée des fans français a déferlé dimanche à Plainpalais à Genève sur des Croates qui auront bu la tasse malgré des casques de water-polo chez certains.

"On est les champions, on est les champions". Au coup de sifflet final, les traditionnels chants du succès ont retenti dans les travées remplies quasi exclusivement de supporters français. Beaucoup s'enlacent et sautent. Un homme lance un enfant de trois ans dans les airs.

Ce titre "va peut-être réunir un peu tout le monde" en France, dit Yves, 47 ans, venu avec sa femme et ses trois enfants. A la mi-temps, son fils Lou avait annoncé une réussite de Kylian Mbappé, le plus acclamé côté français.

Mais l'optimisme aura mis du temps avant d'habiller les visages. Tant les Croates auront bien démarré. Il faudra l'une des quelques Marseillaises entendues pendant la rencontre pour sonner la charge après plus de dix minutes.

Dizaines de Croates

Côté Croates, même la première réussite française n‘a pas entamé l'enthousiasme de participer à cette finale de Coupe du monde. "On a l'habitude d'être menés“, glisse Danjiel, 35 ans. Son voisin Marin, d'une dizaine d‘années plus jeune, a revêtu le casque de water-polo de la Croatie, un sport dans lequel les Croates sont champions du monde en titre.

Un moyen d'encouragement difficile à trouver, dit-il au milieu de quelques dizaines de camarades noyés dans la masse. A côté de lui, une crécelle répond aux instruments français.

Les fans des Bleus ont également sorti bérets ou casquettes en forme de gallinacés. Après les premières tensions, ils ont progressivement repris leurs cris. Un homme a même grimpé sur la structure qui accueillait le grand écran pour agiter un drapeau.

Au total, 15'000 spectateurs ont convergé, selon le coordinateur général de l'organisation Anthony Diesner. Davantage que la capacité annoncée habituellement de 12'000 personnes. Un dispositif extensible en renforçant le personnel de sécurité.

Fans abasourdis

Autant de spectateurs qui ont parfois dû attendre largement plus d'une heure avant d'accéder à la zone. Et d'absorber des files de centaines de mètres.

Seuls les braves arrivés trois heures avant le match ont échappé à cette contrainte. Mais la rencontre a rapidement éloigné celle-ci des deux côtés.

Et le succès a fait chavirer les Français avant le ballet des klaxons. Les Croates restent longtemps dans la zone, abasourdis. Mais Danjiel en tire un enseignement. "Même les plus petits peuvent arriver" au sommet, dit-il. Et "dans une situation politique difficile" en Croatie, cette équipe a permis d'"oublier les problèmes".

Bilan "très positif"

"J'ai 35 ans, je ne crois pas que je verrai à nouveau cela", avait encore insisté ce supporter pendant le match. Il explique désormais que son pays pourra être premier à l'avenir.

Pour les responsables de l'organisation à Plainpalais, le bilan est "très, très positif", au terme de la manifestation d'un mois. Seules quelques bagarres, quelques engins pyrotechniques et quelques cas sanitaires ont été à déplorer, relève Anthony Diesner.

Les blessés ont surtout subi des brûlures liées au revêtement de Plainpalais. Côté financement, les prestataires sont "ravis". Et l'équilibre sera au moins atteint pour les organisateurs.

Source ATS - ©KEYSTONE/EPA KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

Goran Bezina raccroche ses patins à l'âge de 42 ans

Publié

le

Goran Bezina aura porté le maillot du GSHC de 2004 à 2019, devant un joueur emblématique du club genevois [Keystone]

Goran Bezina, ex-capitaine et défenseur emblématique du GSHC, a décidé de prendre sa retraite à 42 ans. Le Valaisan, sera impliqué comme consultant dans la construction de la nouvelle patinoire.

"A 42 ans, c'était le moment d'arrêter!" A Sierre depuis 2019, l'ancien pilier de Genève-Servette a donc choisi de raccrocher ses patins, s'est confié au Matin.

Repéré à Fribourg, le Montheysan aux origines croates avait fait trois saisons en AHL avec les Springfield Falcons entre 2001 et 2004. Il avait aussi eu droit à 3 matches de NHL. De retour en Suisse, il avait signé avec Genève-Servette, portant durant 10 saisons le C de capitaine et prenant part aux deux premières finales du club grenat. Parmi ses nombreux faits d'arme, son but inscrit en prolongations dans l'acte 5 de la finale des playoffs 2010 face à Berne figure en haut de liste.

Défenseur capable d'avaler de grosses minutes de glace, Bezina a disputé onze championnats du monde et les JO de Turin en 2006. Depuis son départ de Genève, il avait rejoint Sierre en deuxième division pour entourer les jeunes joueurs. Avec 877 matches de National League au compteur et plus de 1000 si l'on ajoute les rencontres en Swiss League, Goran Bezina a connu une carrière bien remplie. Sur le banc sierrois, le Valaisan s'occupera aussi des défenseurs du club valaisan.

Continuer la lecture

Football

Le football, outil d'intégration sociale en Suisse

Publié

le

Les clubs de foot permettent aux joueurs de nouer de multiples relations sociales et d'améliorer leurs connaissances linguistiques (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP/THANASSIS STAVRAKIS)

Le football apporte une contribution importante à l'intégration sociale des migrants en Suisse, selon une étude. Il offre un accès à des activités sociales et à des réseaux qui dépassent le cadre du club. La situation est toutefois plus difficile pour les femmes.

L'étude menée par l'Institut des sciences du sport de l'Université de Berne révèle une grande diversité au sein des clubs de football, souligne l'Association suisse de football (ASF) mercredi dans un communiqué: pas moins de 179 nationalités sont représentées dans les quelque 1400 clubs de l'ASF.

Dans l'ensemble, l'étude constate une forte intégration sociale de tous les membres des clubs, et ce indépendamment de la génération de migration. Les footballeurs connaissent les normes et les habitudes centrales dans les clubs et s'identifient à leurs couleurs.

Femmes immigrées loin des terrains

L'enquête souligne que l'intégration sociale des femmes issues de l'immigration est réussie, comme pour l'ensemble des membres des clubs. Cependant, les femmes qui ont elles-mêmes immigré en Suisse trouvent plus rarement le chemin des terrains de foot.

Selon les chercheurs bernois, "les capacités linguistiques, la biographie individuelle du club et la convivialité au sein des clubs revêtent une grande importance pour l'intégration sociale". C'est précisément dans les équipes que se nouent de multiples relations sociales, qui dépassent souvent le cadre du club en tant que réseau social.

De nombreuses personnes interrogées ont indiqué participer à des événements conviviaux. Des événements d'équipe, des réunions régulières après les entraînements ou une ambiance d'équipe détendue, sont liés à une meilleure intégration sociale de tous les membres.

Moins de fonctions honorifiques

L'appartenance à un club permet à de nombreuses personnes d'améliorer leurs connaissances linguistiques. La barrière de la langue n'est pas considérée comme un obstacle à la participation aux entraînements. En revanche, elle empêche parfois de participer aux événements conviviaux.

Les joueurs issus de l'immigration restent par ailleurs moins longtemps membres d'un club et sont plus rarement impliqués dans des fonctions honorifiques. Ils sont en outre plus souvent victimes de discrimination. Un membre immigré sur dix en a fait état dans le cadre de l'étude, selon l'ASF. Ces expériences sont liées à une moins bonne intégration.

Formation des entraîneurs

"Cette étude est la preuve que le football est une clé pour la société et pour une intégration réussie", se félicite le président de l'ASF Dominique Blanc, cité dans le communiqué. Soulignant le rôle central des entraîneurs, l'association entend promouvoir les compétences sociales et interculturelles dans la formation de base des coachs.

L'étude se base sur des données qualitatives et quantitatives, précise l'ASF. Elle tient compte des déclarations des principaux fonctionnaires et des membres des clubs issus ou non de la migration. L'étude quantitative se base sur des enquêtes menées auprès de 42 clubs de football en Suisse alémanique et en Suisse romande, de 145 équipes et de 1839 membres de clubs.

L'étude partielle qualitative se base, elle, sur onze interviews de groupes de discussion avec 22 personnes issues de la migration sur l'intégration sociale dans le club et dans la société. Les chercheurs ont aussi mené 18 études de cas avec 44 interviews d'experts sur l'émergence et la mise en oeuvre d'efforts intégratifs dans les clubs

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

natation

Championnats d'Europe: Desplanches et Mityukov en finale

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/EPA/PATRICK B. KRAEMER)
Jérémy Desplanches (200 m 4 nages) et Roman Mityukov (100 m dos) ont décroché un ticket de finaliste.
Jérémy Desplanches sera bien présent au rendez-vous de la finale du 200 m 4 nages mercredi (18h37). Mais le Genevois de 28 ans a joué à se faire peur en demi-finales. En tête de la première demi-finale après 150 mètres, le double médaillé européen (or en 2018, argent en 2021) a en effet relâché son effort en crawl.

Beaucoup trop d'ailleurs, puisqu'il a terminé 4e en 1'59''53, à 0''01 de la 2e place occupée conjointement par l'Israélien Ron Polonsky et l'Italien Alberto Razzetti. "Le but était de m'économiser. Mais c'était un plan foireux. Si j'étais passé à la trappe pour un centième, j'aurais eu les boules", a-t-il lâché.

"Les demi-finales, c'est un truc que je déteste. Je me suis fait peur, mais heureusement ça passe", a encore souligné au micro de la RTS le médaillé de bronze olympique, qui devra probablement réussir un chrono proche de 1'57'' pour cueillir une cinquième médaille sur la scène internationale mercredi.

Nouveau RS pour Mityukov

Roman Mityukov a lui aussi signé le 5e temps des demi-finales, sur 100 m dos. Mais le Genevois de 22 ans a sorti le grand jeu mardi soir, améliorant de 0''12 son record national pour le porter à 53''75. Il devra certainement "exploser" cette marque mercredi en finale (18h10) pour s'approcher du podium.

Continuer la lecture

Football

Kastriot Imeri quitte Servette pour Young Boys

Publié

le

Archives KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Les Young Boys continuent de se renforcer. Le club bernois a engagé le milieu de terrain Kastriot Imeri (22 ans), qui évoluait à Servette. Le contrat est de quatre ans.

Il était clair que le joueur, très courtisé, allait quitter les Grenat, pour qui il n'a pas été aligné cette saison en Super League. Des contacts ont été pris avec notamment le FC Bruges et Eintracht Francfort. Sa valeur marchande est estimée à 8 millions de francs, selon "transfermarkt.ch", ce qui en fait le numéro 4 dans la hiérarchie du championnat de Suisse.

La saison dernière, Imeri, qui avait débuté à 16 ans en Challenge League avec Servette, s'est installé comme titulaire incontesté. Il a inscrit 11 buts et a effectué ses débuts en équipe nationale.

YB possède désormais toute une série de jeunes éléments suisses à l'avenir prometteur. On peut notamment citer Fabian Rieder, Alexander Jankewitz, Felix Mambimbi, Filip Ugrinic et Cedric Itten.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Les Grenat préparent leur saison: suivez GSHC - Vitkovice en direct

Publié

le

Les Grenat préparent leur saison qui débutera le 16 septembre, à la maison, face à Davos. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Le Genève-Servette Hockey Club a lancé sa préparation. Huit matchs amicaux sont au programme jusqu'au 9 septembre prochain.

Des matchs à suivre en direct sur Twitch et disponible ci-dessous, commentés par Sébastien Telley de Radio Lac et Geff Scarantino, chef de presse du GSHC. N'hésitez pas à poser vos questions durant la rencontre, les commentateurs vous répondront durant la partie.

En ce 16 août, les Grenat retrouvent les Hockeyades de la Vallée de Joux. Les hommes de Jan Cadieux affronte le HC Vitkovice, 8e du dernier championnat tchèque d'Extraliga.



Quant à la saison régulière, elle débutera le 16 septembre prochain avec la réception du HC Davos aux Vernets. Une saison régulière qui sera à suivre en direct sur Radio Lac, comme c'est le cas depuis 4 saisons.

 

Programme de la préparation:

Ve 12.08.2022, Fleurier (NE): HC La Chaux-de-Fonds - GSHC 1-4 (0-2 ; 1-1; 0-1)

Ma. 16.08.2022 - 19h00, Le Sentier (VD): HC Vitkovice Steel - GSHC

Ve. 19.08.2022 - 19h00, Le Sentier (VD): Brûleurs de Loups de Grenoble - GSHC

Sa. 20.08.2022 - 16h00, Les Vernets (GE): GSHC - HC Ajoie

Ve. 26.08.2022 - 19h00, Zoug (ZG): EV Zug - GSHC

Ve. 02.09.2022 - 19h00, Les Vernets (GE): GSHC - SC Langnau Tigers

Sa. 03.09.2022 - 16h00, Kloten (ZH): EHC Kloten - GSHC

Ve. 09.09.2022 - 19h00, Les Vernets (GE): GSHC - CP Berne

 

 

Continuer la lecture