Rejoignez-nous

Sport

Genève envahie par une vague bleue

Publié

,

le

"De la joie" en bleu, des Marseillaises et des lancers de supporters. La marée des fans français a déferlé dimanche à Plainpalais à Genève sur des Croates qui auront bu la tasse malgré des casques de water-polo chez certains.

"On est les champions, on est les champions". Au coup de sifflet final, les traditionnels chants du succès ont retenti dans les travées remplies quasi exclusivement de supporters français. Beaucoup s'enlacent et sautent. Un homme lance un enfant de trois ans dans les airs.

Ce titre "va peut-être réunir un peu tout le monde" en France, dit Yves, 47 ans, venu avec sa femme et ses trois enfants. A la mi-temps, son fils Lou avait annoncé une réussite de Kylian Mbappé, le plus acclamé côté français.

Mais l'optimisme aura mis du temps avant d'habiller les visages. Tant les Croates auront bien démarré. Il faudra l'une des quelques Marseillaises entendues pendant la rencontre pour sonner la charge après plus de dix minutes.

Dizaines de Croates

Côté Croates, même la première réussite française n‘a pas entamé l'enthousiasme de participer à cette finale de Coupe du monde. "On a l'habitude d'être menés“, glisse Danjiel, 35 ans. Son voisin Marin, d'une dizaine d‘années plus jeune, a revêtu le casque de water-polo de la Croatie, un sport dans lequel les Croates sont champions du monde en titre.

Un moyen d'encouragement difficile à trouver, dit-il au milieu de quelques dizaines de camarades noyés dans la masse. A côté de lui, une crécelle répond aux instruments français.

Les fans des Bleus ont également sorti bérets ou casquettes en forme de gallinacés. Après les premières tensions, ils ont progressivement repris leurs cris. Un homme a même grimpé sur la structure qui accueillait le grand écran pour agiter un drapeau.

Au total, 15'000 spectateurs ont convergé, selon le coordinateur général de l'organisation Anthony Diesner. Davantage que la capacité annoncée habituellement de 12'000 personnes. Un dispositif extensible en renforçant le personnel de sécurité.

Fans abasourdis

Autant de spectateurs qui ont parfois dû attendre largement plus d'une heure avant d'accéder à la zone. Et d'absorber des files de centaines de mètres.

Seuls les braves arrivés trois heures avant le match ont échappé à cette contrainte. Mais la rencontre a rapidement éloigné celle-ci des deux côtés.

Et le succès a fait chavirer les Français avant le ballet des klaxons. Les Croates restent longtemps dans la zone, abasourdis. Mais Danjiel en tire un enseignement. "Même les plus petits peuvent arriver" au sommet, dit-il. Et "dans une situation politique difficile" en Croatie, cette équipe a permis d'"oublier les problèmes".

Bilan "très positif"

"J'ai 35 ans, je ne crois pas que je verrai à nouveau cela", avait encore insisté ce supporter pendant le match. Il explique désormais que son pays pourra être premier à l'avenir.

Pour les responsables de l'organisation à Plainpalais, le bilan est "très, très positif", au terme de la manifestation d'un mois. Seules quelques bagarres, quelques engins pyrotechniques et quelques cas sanitaires ont été à déplorer, relève Anthony Diesner.

Les blessés ont surtout subi des brûlures liées au revêtement de Plainpalais. Côté financement, les prestataires sont "ravis". Et l'équilibre sera au moins atteint pour les organisateurs.

Source ATS - ©KEYSTONE/EPA KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Lausanne prend l'eau à Zurich

Publié

le

Le défenseur zurichois Patrick Geering tente de freiner le Lausannois Ken Jäger. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Lausanne a pris une leçon d'efficacité au Hallenstadion (1-5) face aux Zurich Lions. Les Vaudois ont buté sur un gardien Ludovic Waeber impérial. Fribourg-Gottéron s'est imposé 4-1 face à Ajoie.

Pour Lausanne, les déplacements au Hallenstadion ne sont guère réjouissants. On se souvient du premier voyage perdu 0-1 et le vilain coup de Mark Barberio sur Garrett Roe, qui avait mis fin à la carrière helvétique du défenseur lausannois. Cette fois, les joueurs de John Fust ont pris une leçon de réalisme dès la première période. Quand Sven Andrighetto et Denis Malgin "tournent", cela fait mal à l'adversaire. Un Tobias Stephan un peu moins efficace que d'habitude et le LHC s'est retrouvé mené 3-0 après vingt minutes. De l'autre côté, Ludovic Waeber s'est montré intransigeant comme il l'a montré dans ses duels gagnés contre Damien Riat (10e) et Michael Frolik (32e). Stephan a laissé sa place à Luca Böltshauser après le 4-0. Tout de même le comportement désinvolte des Lausannois est étonnant après leur bonne série (5 victoires au cours des 6 derniers matches).

Un invraisemblable autogoal qui lobe le gardien Tim Wolf, un bon vieux slap de Julien Sprunger, les Fribourgeois se sont rapidement mis à l'abri face aux Jurassiens, volontaires mais inefficaces. Un démarrage de Bykov et le 16e but de la saison de Marchon ont mis fin aux derniers espoirs ajoulots, entretenus par le but du Canadien Devos. Les Fribourgeois ont assuré un troisième succès de rang tandis qu'Ajoie poursuit son chemin de croix avec une dix-septième défaite de suite.

Berne est parvenu à enchaîner un deuxième succès de suite. Les joueurs de la capitale ont épinglé Zoug (4-1) pour la première fois de la saison en quatre matches.

Un triplé pour Luca Hischier

Face à des Langnau Tigers diminués par les ravages du Covid-19, Bienne n'a pas laissé passer sa chance (7-3). Après trois revers sur le score de 2-3, les Seelandais se sont refait une petite santé. Luca Hischier a inscrit le premier triplé de sa carrière en National League. Avec douze revers de rang, les Emmentalois de l'entraîneur Yves Sarault se retrouvent dans une situation précaire.

Un doublé du Canadien Troy Josephs dont le premier but en infériorité numérique a permis à Lugano de battre 4-1 Ambri-Piotta et de fêter un cinquième succès en six matches face aux Léventins. La partie s'est terminée avec une bagarre quasi générale.

Après une série de quatre défaites, Davos s'est remis en selle avec un succès 3-0 sur la glace des Rapperswil-Jona Lakers. Simon Knak et le revenant de suspension Andres Ambühl ont marqué les deux premiers buts, qui ont placé les Grisons sur le chemin de la victoire.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 2,10/39/82 (129-92). 2. Zoug 2,00/40/80 (134-94). 3. Rapperswil-Jona Lakers 1,91/43/82 (139-107). 4. Zurich Lions 1,88/42/79 (141-107). 5. Bienne 1,83/41/75 (128-104). 6. Davos 1,66/41/68 (117-101). 7. Lausanne 1,51/39/59 (108-115). 8. Genève-Servette 1,49/41/61 (110-112). 9. Lugano 1,46/41/60 (121-120). 10. Berne 1,29/41/53 (114-117). 11. Ambri-Piotta 1,17/42/49 (103-117). 12. Langnau Tigers 0,76/42/32 (112-163). 13. Ajoie 0,45/40/18 (76-183).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Del Ponte blessée, Kambundji testée positive

Publié

le

Ajla Del Ponte est légèrement blessée. (© KEYSTONE/ULF SCHILLER)

Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji reportent toutes deux leur première apparition de la saison indoor. La Tessinoise est légèrement blessée, alors que la Bernoise a été testée positive au Covid-19.

Victime d’une petite déchirure au fessier, Ajla Del Ponte explique sur Twitter être gênée depuis une dizaine de jours à l’entraînement. La championne d’Europe 2021 du 60 m en salle, qui devait entamer sa saison ce week-end à Macolin, espère pouvoir s’aligner le 3 février à Ostrava.

Positive en début de semaine, Mujinga Kambundji doit, quant à elle, retarder de deux jours seulement son début de saison. La médaillée de bronze du 200 m des Mondiaux 2019 en plein air, qui était supposée courir vendredi soir à Karlsruhe, sera finalement en lice dimanche à Macolin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Sandy Maendly élue meilleure joueuse de Super League féminine

Publié

le

Sandy Maendly a participé avec Servette Chênois à la Ligue des Championnes l'automne dernier, notamment la rencontre face à Chelsea qui a attiré plus de 12'000 personnes à la Praille (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/archives).

Plaque tournante de Servette Chênois, la joueuse de milieu de Sandy Maendly a été élue footballeuse de l'année à l'occasion de la nuit du football suisse.

Joueuse de milieu de terrain à vocation plutôt offensive, Sandy Maendly (33 ans) a reçu jeudi soir la distinction de "AWSL Player" pour l'année dernière. Une année qui a vu les Servettiennes remporter leur premier titre de championnes de Suisse de leur Histoire, quatre ans seulement après la fusion entre le CS Chênois féminin (club de Ligue Nationale B à l'avenir quelque peu incertain) et la section féminine naissante du SFC. Une couronne nationale, assortie d'une qualification pour la toute première phase de groupes de la Ligue des Championnes. Un évènement historique à bien des égards. Forte de ses 81 sélections, l'internationale suisse, passée egalement par Grand-Lancy, Signal Bernex, les Young Boys, Torres (Italie), Vérone, Neunkirch et le Madrid CFF, a, de plus, fêté une qualification pour la phase finale de l'Euro qui se jouera l'été prochain (06.-31.07.22) en Angleterre, aux dépens de la République tchèque à l'issue d'une séance de tirs au but mémorable. Autant d'exploits sur la scène helvétique et continentale ont conduit - sans surprise - à cette distinction. Unique déception, bien vite oubliée, l'élimination en quarts de finale de la Coupe de Suisse à domicile face au FC Zurich (0-1).

 

 

Lien externe:

Pour découvrir la vidéo consacrée à Sandy Maendly (en compagnie de Philippe Senderos tout à la fin):

https://live.event.swissfootballnight.ch/alw15tt9c40/#slf_in

Continuer la lecture

Football

Un grand ancien du FC La Chaux-de-Fonds s'est éteint

Publié

le

Marcel Mauron (2e à partir de la gauche) aux côtés de Willy Kernen, de Heinz Schneiter et d'Ely Tacchella lors d'une réunion d'anciens internationaux à Berne en mai 2000. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le FC La Chaux-de-Fonds pleure l'un de ses plus grands anciens. Marcel Mauron s'est éteint à l'âge de 92 ans, révèle Arcinfo.

Né à Genève, Marcel Mauron a rejoint La Chaux-de-Fonds en 1951 pour remporter deux titres de Champion de Suisse et trois Coupes de Suisse. Cet attaquant gaucher fut le meilleur buteur de la LNA lors de la saison 1954/1955 avec 36 réussites. Il fut sélectionné à 13 reprises en équipe de Suisse. Il fut ainsi l'un des 22 sélectionnés lors de la Coupe du monde 1954. Il ne devait toutefois pas entrer en jeu lors du tournoi.

Directeur sportif du FC La Chaux-de-Fonds après sa carrière de joueur, il a eu la fierté de voir son neveu Yves marcher sur ses traces. Egalement international, Yves Mauron a aussi porté les couleurs du FC La Chaux-de-Fonds au cours de sa carrière.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

La consommation sera à nouveau autorisée à la patinoire des Vernets

Publié

le

Les spectateurs de la patinoire des Vernets auront à nouveau le droit de consommer à leur place dès le match du 26 février [KEYSTONE]

Depuis le 7 janvier, premier match de l'année 2022 à Genève, la consommation à l'intérieur de la patinoire des Vernets était strictement interdite lors des matchs du GSHC. Le canton envisage de lever la mesure dès le 1er février, selon une information que nous a confirmée le Département cantonal de la santé.

Comme dans les 12 autres patinoires de National League, la consommation devrait se faire assis à sa place. La consommation debout restant interdite.

Le GSHC en a été informé ce mercredi, cette mesure ne s'appliquerait donc pas pour la venue des ZSC Lions le vendredi 28 janvier.

Le premier match aux Vernets avec l'autorisation de consommer assis aurait ainsi lieu le 26 février avec la venue de Berne. En vigueur uniquement à Genève, la fermeture des buvettes à l'intérieur de la patinoire a entrainé une perte située entre 32'000 et 35'000 francs par match pour le GSHC.

La décision appartient au Service du médecin cantonal qui souhaite une semaine de recul supplémentaire pour confirmer la tendance et vérifier la charge sur les capacités hospitalières. La décision finale sera donc prise le 1er février.

Continuer la lecture