Rejoignez-nous

Football

Pajtim Kasami: "L'histoire n'est pas terminée"

Publié

,

le

Le Sédunois Pajtim Kasami donne sa version des dernières semaines. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

C'est dans la peau d'un homme désormais apaisé que Pajtim Kasami respecte le confinement imposé par la pandémie du coronavirus.

Depuis Montreux, loin de sa famille qui vit à Zurich, le Champion du monde M17 s'est livré sans retenue à Keystone-ATS. De la problématique du chômage partiel à son avenir en passant par la situation actuelle du FC Sion, le joueur n'a éludé aucune question.

"Le refus dans un premier temps du chômage partiel a déclenché une véritable tempête médiatique. Des journalistes de l'Europe entière n'ont cessé de m'appeler, lâche-t-il. Maintenant que la question est réglée avec l'accord finalisé avec le FC Sion vendredi dernier, je dois reconnaître que je me sens beaucoup mieux." Le Zurichois précise que c'est le club qui a fait le premier pas dans ce conflit regrettable.

"Si je lisais toutes les critiques, j'aurais arrêté le foot depuis longtemps"

Sa présence dans le groupe des neuf joueurs qui a refusé dans un premier temps de recourir au chômage partiel a sans doute donné encore plus de relief à la critique qui affirme que Pajtim Kasami, le joueur le mieux payé de l'effectif, n'est qu'un "mercenaire" parmi d'autres dans le contigent du FC Sion. "Si je lisais toutes les critiques, j'aurais arrêté le foot depuis longtemps. Mais le foot, c'est toute ma vie. Je mange 100 % foot, je dors 100 % foot, lâche-t-il. Et croyez-moi, le FC Sion est depuis trois ans "mon" club. Ainsi, je ne suis pas contre de prolonger l'aventure en Valais. Mais c'est le club qui a les cartes en main."

Avant de rejoindre le FC Sion à l'été 2017, Pajtim Kasami avait déjà connu bien des expériences dans une carrière qui l'a conduit notamment à Palerme, à Fulham, à l'Olympiakos et à Nottingham Forest. "J'ai vu beaucoup de choses dans le foot, avoue-t-il. Comme ces supporters de l'AEK qui m'ont suivi, m’ont guetté, pendant trois jours après un derby contre l'Olympiakos..." Mais à Sion, il a découvert un aspect auquel il n'avait encore jamais été confronté. "La communication autour du FC Sion est un peu spéciale dans la mesure où presque rien ne reste à l'interne, poursuit-il. Tout se retrouve très vite dans les journaux."

Une autre caractéristique du club sédunois réside dans la fascination qu'il éprouver devant le... changement. "En 2017, je débute la saison sous les ordres de Paolo Traverzani. En 2018 avec Murat Yakin et en 2019 avec Stéphane Henchoz, remarque-t-il. Je peux vous assurer que rien n'est simple alors dans la tête d'un joueur. Je dois reconnaître que certains doivent trouver tout cela bien confus. Il y aussi l'effectif qui est sans cesse bouleversé. Nous ne sommes plus que cinq qui étaient présents à l'été 2017: Ermir Lenjani, Kevin Fickentscher, Jan Bamert, Birama Ndoye et moi."

"Jamais tiré un trait sur l'équipe nationale"

Même s'il sera libre d'aller où il veut le 1er juillet et même si les espoirs qu'il a pu nourrir en Valais depuis 2017 ne se sont pas vraiment concrétisés, Pajtim Kasami veut croire que l'histoire n'est pas terminée. "Les chances de reprendre la compétition à la fin mai ou au début juin existent, affirme-t-il. J'ai demandé à la FIFA ce qui pouvait se passer pour un joueur en fin de contrat si la saison devait se conclure en juillet ou en août. Rien ne s'y oppose à condition bien sûr qu'il trouve un accord avec le club. Je veux donc assurer le maintien en Super League avec le FC Sion et l'aider à gagner la Coupe de Suisse !"

Après, il sera temps pour lui de songer à son avenir, de "trouver le projet qui me donnera le plus de chances de revenir en équipe de Suisse". Malgré deux véritable blessures - sa non-convocation pour la Coupe du monde 2014 et pour l'Euro 2016 -, le Zurichois n'a "jamais tiré un trait sur l'équipe nationale". "Je n'ai que 27 ans, rappelle-t-il. Tout serait plus aisé si le FC Sion tenait les premiers rôles en championnat. Je suis toujours dans la liste des 30 présélectionnés. Je sais que je n'étais pas loin d'être appelé en octobre dernier pour les rencontres contre l'Irlande et Gibraltar. Maintenant, je dois briller avec mon club, qu'il s'agisse du FC Sion ou d'un autre, pour convaincre le sélectionneur." Son profil de joueur box-to-box peut, doit même, le servir dans cette noble ambition.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Lausanne-Sport: Puertas part en Belgique

Publié

le

Cameron Puertas quitte Lausanne pour tenter sa chance en Belgique (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Lausanne-Sport fait face au départ de Cameron Puertas (23 ans). Le milieu offensif espagnol rejoint l'Union Saint-Gilloise, leader du championnat de Belgique, ont confirmé les deux clubs samedi.

Natif de Lausanne, Cameron Puertas était encore sous contrat avec le LS jusqu'au 30 juin 2023. Il a réussi 11 buts et 14 passes décisives en 111 rencontres jouées sous le maillot de Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Louis Mafouta prête à Metz

Publié

le

Louis Mafouta: son départ à Metz sera une grande perte pour Neuchâtel Xamax. (© KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY)

Neuchâtel Xamax perd son buteur. Louis Mafouta a été prêté jusqu'au terme de la saison à Metz, qui se bat pour son maintien en Ligue 1. Ce prêt comporte une option d'achat.

Sous contrat désormais avec Neuchâtel Xamax jusqu'au 30 juin 2023, l'international centreafricain de 27 ans revient en France après dix-huit mois fructueux en Suisse. Arrivé à Neuchâtel en 2020, il a inscrit 26 buts en 55 rencontres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Les "Rouges" iront défier l'Angleterre le 26 mars

Publié

le

La Suisse de Murat Yakin ira se frotter à l'Angleterre le 26 mars (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'équipe de Suisse disputera son premier match de l'année à Wembley.

La sélection de Murat Yakin se frottera à l'Angleterre le 26 mars dans le mythique stade londonien, avec un coup d'envoi à 18h30 heure suisse. Elle accueillera trois jours plus tard le Kosovo au Letzigrund, à un horaire qui reste déterminer.

Les Helvètes prépareront leurs deux premiers matches de l'année à l'occasion d'un camp dans le Sud de l'Espagne, à Marbella plus précisément, pour autant que la situation sanitaire le permette. Elle connaîtra ses adversaires du Mondial au Qatar dans la foulée de ce rassemblement, le tirage des groupes étant prévu le 1er avril.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Anthony Sauthier: "j'espérais terminer ma carrière à Servette!"

Publié

le

Emblématique capitaine servettien durant de nombreuses années, Anthony Sauthier a toujours mouillé le maillot pour son club (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Emblématique et exemplaire capitaine grenat jusqu'au mercredi 11 janvier, Anthony Sauthier quitte les Servettiens le cœur lourd, mais se réjouit de relever un nouveau défi avec Yverdon-Sports.

Le contrat d'Anthony Sauthier, emblématique capitaine servettien, arrivait à échéance en juin prochain. Après un bail de près de neuf sans interruption (13-22), les dirigeants du SFC ont décidé de ne pas le renouveler. Face à cette issue, l'arrière latéral droit a décidé de changer de cap avec effet immédiat pour profiter de l'offre faite par le club nord-vaudois qui se veut ambitieux en Challenge League...

On a pu le joindre par téléphone alors qu'il se trouve en camp d'entraînement avec les "Verts et Blancs" en Turquie.

Anthony SauthierEx-capitaine du Servette FC

 

"Une rupture qui fait très mal"

Reste à savoir connaître les raisons de cette rupture. Selon Anthony Sauthier, aucun motif précis n'a été invoqué pour justifier cette décision qui fait le désole profondément.

Anthony SauthierEx-capitaine du Servette FC

 

L'arrière latéral droit genevois mettra désormais sa rage de vaincre au service d'Yverdon-Sports (© KEYSTONE/Christian Merz/archives).

 

Des adieux émouvants

"Nini", tel que le surnomment ses amis, a fait ses adieux à ses anciens coéquipiers lors du match amical perdu (2-4) mercredi au Wankdorf contre les Young Boys. Des adieux émouvants comme le souligne son ex-entraîneur Alain Geiger : joint par téléphone jeudi, le mentor valaisan de la Praille a tenu à lui rendre hommage.

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

"Je veux monter en Super League avec Yverdon"

On peut se demander ce qui l'a poussé à rejoindre le club nord-vaudois. Les ambitions des "Verts et Blancs" et la désir ardent du coach Ueli Forte, comme du directeur sportif Marco De Gennaro de pouvoir compter sur ses services l'ont convaincu de relever ce nouveau défi. A tel point qu'il espère même accéder à la Super League avec YS!

Anthony SauthierEx-capitaine du Servette FC

 

De plus, d'anciens Servettiens, comme Koro Kone, William Le Pogam, Miguel Rodrigues ou encore Hugo Fargues, ont egalement quitté la Praille pour les bords du Lac de Neuchâtel.

Anthony SauthierEx-capitaine du Servette FC

 

Continuer la lecture

Football

Anthony Sauthier rejoint Yverdon-Sport

Publié

le

Anthony Sauthier, ici aux côtés Miroslav Stevanovic, était à la reprise du Servette FC le 4 janvier. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Petit coup de théâtre dans le monde du football romand. Le capitaine du Servette FC, Anthony Sauthier (31 ans le 5 février) rejoint Yverdon-Sport en Challenge League jusqu'à la fin de la saison.

Longtemps titulaire indéboulonnable sur le flanc droit servettien, Sauthier a perdu de son aura depuis le début de la saison. Alain Geiger semblait lui préférer de plus en plus Moussa Diallo au poste de latéral droit. Le Valaisan de Genève arrivait en fin de contrat au mois de juin cette année et le club ne semblait pas disposé à lui offrir une prolongation.

Sauthier avait fait ses débuts en Super League sous les couleurs du FC Sion en 2009-2010. Il avait ensuite rejoint Servette alors en Challenge League pour la saison 2013-2014. Il a disputé 251 matches avec les Grenats jusqu'à son départ. Le club a d'ailleurs confirmé dans un tweet qu'il ne serait pas prolongé.

A Yverdon, sous les ordres de Uli Forte, il retrouvera son ancien coéquipier Koro Koné. Le club vaudois occupe la 7e place de Challenge League.

"Logique sportive"

Dans le clan des supporters du Servette FC, c'est plus l'absence de reconnaissance pour l'homme que l'aspect sportif qui dérange. Anthony Sauthier a disputé sa dernière rencontre avec le SFC le 7 novembre dernier et n'aura pas le droit à un adieu de la part du stade de Genève. Sportivement toutefois, la décision se comprend. C'est en tout cas l'avis de Jonathan Tunik, suiveur du club et commentateur pour la webradio GE-Sports qui retransmet les matchs du Servette FC

Jonathan TunikCommentateur GE-Sports

Sébastien Telley avec ats

Continuer la lecture