Rejoignez-nous

Football

Ligue des champions: Borussia Dortmund gagne à Istanbul

Publié

,

le

Bellingham jubile après son but (© KEYSTONE/AP)

Le Borussia Dortmund a réussi son départ dans le groupe C de la Ligue des champions. Les Allemands sont allés gagner 2-1 à Istanbul contre Besiktas.

Le jeune Anglais Jude Bellingham a été l'élément décisif du BVB. Il a ouvert le score à la 20e avant d'offrir sur un plateau le deuxième but à Haaland (45e). Le Norvégien a ainsi inscrit son 21e but en 17 matches de C1. Les Turcs ont réduit l'écart à la 94e par Montero.

Gregor Kobel et Manuel Akanji étaient titulaires pour Dortmund. Le gardien s'est mis en évidence avec un bel arrêt à la 6e sur une reprise de Batshuayi.

Surprise en Moldavie

Une surprise s'est produite dans le groupe D en Moldavie. Le Sheriff Tiraspol a en effet battu Shakhtar Donetsk 2-0 grâce à des buts d'Adama Traoré (16e) et Momo Yansane (62e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Liga: le Real Madrid leader

Publié

le

Benzema célèbre un nouveau but (© KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Grâce à un triplé de Marco Asensio et à un Karim Benzema encore stratosphérique, le Real Madrid a balayé le promu Majorque 6-1 au Santiago-Bernabeu. Le Real prend ainsi la tête du classement.

Les piliers du Real tiennent toujours debout ! Asensio, né à Majorque et formé au club jusqu'en 2015, a passé trois buts à son ancienne équipe pour sa première titularisation de la saison. Karim Benzema a marqué deux buts et a livré deux passes décisives pour surfer sur la vague de son début de saison canon.

Benzema impressionne

Benzema totalise déjà 8 buts et 7 passes décisives sur les six premiers matches de la saison en Liga, des chiffres supérieurs au Lionel Messi de la saison 2011-2012 (8 buts et 5 passes) et au Cristiano Ronaldo de la saison 2014-2015 (13 buts et 1 passe).

L'efficacité redoutable de "KB9" et la précision d'Asensio, qui n'a célébré aucun de ses buts par respect pour son ancienne formation, ont quelque peu éclipsé la première titularisation d'Eduardo Camavinga. Le prodige français est sorti sous les applaudissements à la 60e, après avoir pris le temps de régaler le public d'un crochet spectaculaire (10e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

YB une classe au-dessus du LS

Publié

le

La mine basse des joueurs vaudois après la correction reçue de la part d'YB à la Tuilière (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Young Boys a infligé une correction au Lausanne-Sport lors du premier match de la 7e journée de Super League. Le champion s'est imposé 6-1 à la Tuilière.

Que se passe-t-il quand un club champion en titre, tombeur de Manchester United en Ligue des champions, rencontre une formation qui n'a pas gagné un match cette saison et qui a péniblement éliminé Bulle en 16es de finale de la Coupe de Suisse? Eh bien le fort donne une leçon au faible.

Les Bernois ont passé un début de soirée extrêmement plaisant en montrant aux Vaudois tout ce qui leur manquait pour être une vraie force dans ce championnat.

Bons sur le terrain, bons au pressing, bons dans leurs passes, à l'aise techniquement, les joueurs de David Wagner ont fait la loi dans la capitale olympique. Et comme en face les hommes de Borenovic doutent, la sanction s'est matérialisée tout d'abord par deux buts en première mi-temps (27e et 31e). Trop naïfs, les Lausannois n'ont jamais osé regarder YB dans les yeux.

De retour des vestiaires, Fassnacht a enfoncé le clou, puis Siebatcheu a enfilé le 4e à la 62e. Totalement désorganisés, les Vaudois ont encore encaissé deux buts (85e et 88e).

Du côté bleu et blanc, il a fallu attendre la 80e (!) minute pour voir Lausanne tester les réflexes de von Ballmoos. C'est Ouattara qui a expédié une belle frappe du gauche. Rebelote quelques instants plus tard, mais le portier d'YB a encore pu dévier l'envoi. La seule minuscule lueur est finalement venue sur corner et le but de l'honneur signé Amdouni, mais cela reste pauvre pour une formation qui reste collée au fond de la classe avec trois petits points.

Dans l'autre match de la soirée, Bâle est allé chercher un précieux succès 2-0 à St-Gall. L'homme du match fut une fois encore Cabral. Le Brésilien a signé les deux réussites des Rhénans. Il compte dix buts en sept matches de championnat sur les 19 inscrits par les Rotblau...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Samuel Eto'o candidat à la présidence de la fédération

Publié

le

Samuel Eto'o est prêt à postuler à la présidence de la fédération camerounaise. (© KEYSTONE/AP/DMITRY LOVETSKY)

L'ex-international camerounais Samuel Eto'o, 40ans, a annoncé sa candidature à la présidence de la fédération camerounaise de football (Fecafoot).

"J'ai le plaisir et l'honneur de vous annoncer ma candidature à la présidence de la Fédération camerounaise de football", a écrit sur son compte Twitter l'ex-attaquant star de Barcelone passé aussi par l'Inter Milan, Chelsea et le Real Madrid entre autres.

"Après mûre réflexion, j'ai pris cette liberté par amour du Cameroun et par passion pour notre football", a expliqué Eto'o, ajoutant: "il est temps de lancer le chantier de la reconstruction de notre football".

L'annonce de la candidature du jeune retraité du football intervient alors que la Fecafoot est en crise depuis plusieurs mois.

L'actuel président, Seidou Mbombo Njoya, avait été élu en 2018, mais son élection, contestée par plusieurs acteurs de football camerounais, avait été annulée à la mi-janvier par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Malgré tout, il est resté en poste avec pour mission de travailler à l'organisation de nouvelles élections.

Ce maintien en poste a été mal accueilli par une frange d'acteurs sportifs qui avaient alors décidé de nommer un autre président à la tête de la Fecafoot. Celui-ci n'a pas cependant bénéficié du soutien des autorités, de la Confédération africaine de football (CAF) et de la FIFA.

En 2018, Samuel Eto'o avait soutenu la candidature de M. Mbombo Njoya mais il exprime aujourd'hui sa "déception". Les promesses faites il y a trois ans par l'actuel président "me paraissaient digne d'intérêt pour l'avenir de notre pays", s'est-il justifié. "A l'heure du bilan, je n'ai pas de regrets même si les fruits n'ont pas tenu la promesse des fleurs", a-t-il constaté.

L'élection du nouveau président est prévue en décembre.

Le Cameroun accueillera du 9 janvier au 7 février 2022 la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

L'Inter Milan renverse une belle Fiorentina

Publié

le

L'intériste Denzel Dumfries se débarrasse élégamment de Cristiano Biraghi. (© KEYSTONE/AP/Alfredo Falcone)

L'Inter Milan, champion longtemps asphyxié par une belle Fiorentina, a renversé en seconde période une situation compromise pour s'imposer (3-1) à Florence et reprendre provisoirement la tête.

Bousculés et logiquement menés à la pause, sur un but de Riccardo Sottil (23e), les Nerazzurri ont fait basculer le match en trois minutes en début de seconde période grâce à Matteo Darmian (52e) et Edin Dzeko (55e).

Face à une Viola fatiguée et réduite à dix après l'exclusion, pour protestation, de Nico Gonzalez (78e), le champion en titre a assis avec autorité son succès grâce à Ivan Perisic (87e).

L'Inter (13 pts), avec ce quatrième succès en cinq matches, reprend provisoirement la tête du classement à Naples (12 points, un match en moins).

Dans l'autre rencontre de la soirée, l'Atalanta Bergame sans Freuler, remplaçant, s'est imposée à domicile devant Sassuolo (2-1).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Zurich et Servette partagent l'enjeu

Publié

le

La joie d'Imeri, auteur du 2-2 pour le SFC (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Zurich reste provisoirement en tête du classement de Super League.

Les hommes du coach André Breitenreiter ont partagé l'enjeu avec Servette (2-2) mardi dans un choc de la 7e journée qui a tenu toutes ses promesses.

Le FCZ, qui reste sur trois matches sans victoire (deux nuls, une défaite) après avoir gagné ses quatre premières rencontres de la saison, pourrait toutefois céder le fauteuil de leader mercredi soir. Il ne compte en effet que deux longueurs d'avance sur Bâle, qui se déplacera à St-Gall.

Le sceptre de leader aurait d'ailleurs également pu revenir à Servette, qui n'a plus figuré au 1er rang de la Super League depuis... l'été 2003. Le SFC s'est même retrouvé virtuellement en tête du classement après que Théo Valls a transformé un penalty sifflé à la suite d'une faute de main de Becir Omeragic (45e).

Deux coups-francs somptueux

La troupe de l'entraîneur Alain Geiger, lequel a dû composer sans son maître à jouer Miroslav Stevanovic (touché aux ischio-jambiers), n'a toutefois pas conservé bien longtemps cet avantage. Adrian Guerrero a en effet inscrit le 1-1 juste après le retour des vestiaires, profitant d'un service d'Assan Ceesay.

Zurich a même pris l'avantage à la 69e sur un somptueux coup-franc de sa nouvelle recrue Ante Coric, quatre minutes après qu'un but de Ceesay avait été annulé pour un coup de coude. Mais Servette n'a rien lâché, Kastriot Imeri trouvant lui aussi la faille sur un superbe coup-franc (87e) pour offrir un point mérité à son équipe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture