Rejoignez-nous

Football

Equipe de Suisse : deux ans de plus pour Petkovic

Publié

,

le

Le coach national Vladimir Petkovic - au centre - signe le maillot de l'Equipe de Suisse (à son nom) que tiennent Pierluigi Tami, directeur des équipes nationales - à gauche - et Dominique Blanc, président de l'ASF - droite - (© KEYSTONE/Alessandro della Valle).

Le mariage entre Vladimir Petkovic et l'équipe de Suisse s'inscrit dans la durée. En poste depuis août 2014, le Tessinois a prolongé son contrat avec l'Association Suisse de Football (ASF) jusqu'au 31 décembre 2022.

Vladimir Petkovic s'apprête ainsi à battre un record. Il sera en effet le premier coach national depuis la création de l'Euro en 1960 à avoir dirigé l'Equipe de Suisse durant quatre campagnes. Les mandats de ses prédécesseurs Köbi Kuhn et Ottmar Hitzfeld avaient été respectivement de sept et six ans.

Ce nouveau contrat couvre la campagne qualificative pour la Coupe du monde au Qatar. Il sera dénoncé au 31.12.21 si la sélection helvétique est éliminée lors du tour préliminaire ou au 31 mars 2022 si elle devait échouer dans les match de barrages. Mais il convient de rappeler que Vladimir Petkovic, qui fêtera ses 57 ans le 15 août prochain, n'a encore jamais échoué dans une phase de qualification. Il a conduit l'équipe de Suisse à l'Euro'16 en France à la Coupe du monde '18 en Russie, à la phase finale de la Ligue des Nations '19 au Portugal et, enfin, à l'Euro'20.

Petkovic ne "connait pas la peur¨!"

"Je n'aurais jamais imaginé occuper ce poste aussi longtemps, avoue le Mister. Après l'Euro'16, je me disais que cela serait bien d'aller jusqu'à la Coupe du monde 2018 en Russie. Et là, on se projette déjà sur le Qatar..." Le coach national confesse toutefois qu'il a nourri après la Coupe du monde en Russie certaines interrogations quant à son avenir. "Pendant une année, on s'est tous un peu renfermé sur nous-mêmes. Moi le premier, glisse-t-il. Nous avons fait des mauvais choix. Mais l'intronisation de Pierluigi Tami à la direction des équipes nationales a changé la donne. Dans le bon sens."

Malgré ces doutes et des critiques adressées par la presse qu'il a jugées quelques fois "injustes", Vladimir Petkovic a finalement décidé de repartir pour un tour. "Les résultats m'ont permis de 'survivre', dit-il. Je suis un homme qui ne connaît pas la peur, mais je suis conscient qu'un entraîneur doit prendre des risques et peut traverser des tempêtes. Et, en fin de compte, c'est à l'aune des résultats qu'il est reconnu." Or, un échec lors de la phase de qualification pour l'Euro aurait mis un terme à son mandat.

"Notre ambition doit être sans limite"

Vladimir Petkovic estime que le travail accompli ces dernières années a été favorablement accueilli par le public. "Il nous accorde sa confiance. A nous de la lui rendre. Le rajeunissement des cadres opéré après la Coupe du monde en Russie a rencontré un soutien unanime de la part de l'ASF. J'en retire une très grande fierté. Il n'y avait vraiment aucune raison pour ne pas poursuivre l'aventure."

Dont le prochain chapitre s'écrira cet été à Bakou et à Rome lors du premier tour de la phase finale de l'Euro'20. "Le but est de se donner, je parle des joueurs et du staff, à 120% chaque jour, poursuit Vladimir Petkovic. Je veux que l'équipe gagne en stabilité. Je veux aussi que les joueurs ne soient jamais rassasiés. Ils doivent toujours avoir faim. C'est pourquoi notre ambition doit être sans limite. Nous devons toujours conserver une seule vision: celle d'être Champion du monde."

Dominique Blanc: "La meilleure solution pour le football suisse"

"C'est un nouveau départ!" Président de l'Association Suisse de Football, Dominique Blanc est, bien sûr, ravi de la reconduction du contrat de Vladimir Petkovic.

"J'ai envie de dire que tout commence. Bien sûr, le passé plaide en faveur de Vladimir Petkovic. Mais nous avons vu chez lui son énergie, sa volonté et son ambition pour aller encore de l'avant, explique le dirigeant vaudois. Nous étions convaincus que cette solution était la meilleure pour le football suisse." Dominique Blanc souligne que l'ASF avait songé à un plan B. "Il faut toujours en avoir un", sourit-il.

Dominique Blanc est parfaitement conscient qu'un Euro réussi ne fera que légitimer ce choix. Mais qu'un échec au premier tour mettra à nouveau le sélectionneur dans la ligne de mire des critiques. "Je pars confiant pour cet Euro, lâche-t-il. Le premier match contre le Pays de Galles sera décisif avec cette formule qui qualifiera pour les huitièmes de finale seize des vingt-quatre équipes du premier tour. L'ordonnance de nos matches me plaît bien. Oui, la Suisse a vraiment toutes ses chances dans un tournoi que, je crois, tout le monde peut gagner."

Dominique Blanc
Président de l'ASF
Dominique BlancPrésident de l'ASF
source: keystone/ats/ld/bb

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Serie A: Naples seul en tête avec le maximum de points

Publié

le

La joie pour les joueurs de Naples (© KEYSTONE/EPA/GABRIELE MENIS)

Naples occupe seul le fauteuil de leader de Serie A au terme de la 4e journée. L'équipe de Luciano Spalletti a enchaîné avec un quatrième succès consécutif lundi sur la pelouse d'Udinese (4-0).

Les Napolitains ont livré la marchandise dans le Frioul, faisant preuve de solidité et de réalisme. Ils ont marqué par Osimhen (25e), Rrahmani (35e), Koulibaly (52e) et Lozano (84e). Avec le maximum de douze points, Naples compte deux points d'avance sur l'Inter Milan et l'AC Milan.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Chênois éliminé, Etoile Carouge face au FC Bâle!

Publié

le

Ce dimanche après-midi ne s'est pas passé comme une symphonie pour Chênois: F. Schubert, en vert, qui ouvre le score ici, a marqué quatre buts en première mi-temps pour les "Brodeurs" scellant le sort d'Arnaud Kanda, en rouge, et de ses coéquipiers (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Tombeur de Wintertour (3-1) samedi, Etoile Carouge défiera le FC Bâle en huitièmes de finale de la Coupe de Suisse; très nettement battu par Saint-Gall (2-7) dimanche, le Club Sportif Chênois entend remonter la pente en championnat.

Le deuxième tour principal de la Coupe de Suisse (édition 21-22) est à peine terminé que l'on parle déjà des huitièmes de finale qui se joueront entre le 26 et le 28 octobre. Deux équipes genevoises y prendront part et le tirage au sort leur a réservé des adversaires difficiles. Vainqueur de Concordia à Bâle (4-1), le Servette FC se rendra à Thoune, l'un des ténors de Challenge League. De son côté, Etoile Carouge défiera le FC Bâle. Et ce, pour la plus grande joie des joueurs, entraîneurs et dirigeants stelliens, l'image de leur président Olivier Doglia...

Olivier Doglia
Président d'Etoile Carouge
Olivier DogliaPrésident d'Etoile Carouge

 

Etoile Carouge a eu l'occasion de défier les Young Boys voilà deux ans (16.08.19). Cette fois, c'est au tour du FC Bâle de se rendre visite aux Stelliens (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/Archives).

 

Cependant, affronter le club suisse le plus titré de ces vingt dernières années est non seulement un défi sportif, mais aussi sur le plan de l’organisation, notamment en raison du grand nombre de supporters que draine le club rhénan...

Olivier Doglia
Président d'Etoile Carouge
Olivier DogliaPrésident d'Etoile Carouge

 

Chênois: une déception à oublier

En revanche, le parcours du Club Sportif Chênois, le troisième club genevois encore en lice lors de ces seizièmes de finale, s’arrête là. Corrigé par Saint-Gall (2-7) au stade des Trois-Chênes, les pensionnaires de première ligue se montrés courageux, mais n'ont pas pu croire bien longtemps en leur bonne étoile. Les joueurs de David Joye ont joué de façon très offensive pour tenter de mettre en difficulté les "Brodeurs", mais ceux-ci ont rapidement assuré leur qualification grâce à leur avant-centre autrichien Fabian Schubert, auteur des quatre premiers buts de son équipe en première mi-temps. La messe était dite, même si les banlieusards genevois allaient relever la tête en seconde période. Malgré une déception évidente, l’entraîneur tenait à relever les mérites de ses joueurs.

David Joye
Entraîneur du CS Chênois
David JoyeEntraîneur du CS Chênois

 

Logan Clément: à Chêne pour se relancer

Au milieu de la seconde période, Chênois a connu un moment d'état de grâce avec deux buts marqués en l'espace de trois minutes avec une grosse occasion d'en inscrire un troisième. Le premier a été l'œuvre de Hajdar Munishi et le second de Logan Clément. Arrivé très récemment (31.08.21) aux Trois-Chênes, ce dernier a vécu trois ans et demi dans les catégories juniors du championnat d'Italie - principalement à la SPAL et mais aussi à Monteverchi. D'abord, en moins de 17 ans, puis en moins de 19 ans, il a également évolué en série D et E. Il revient en Suisse par la suite pour évoluer en Challenge League avec le FC Chiasso. Blessé, il y fait quelques apparitions, avant de revenir à Genève. Sous les couleurs du CSC, il ambitionne de rebondir pour gravir les échelons qui mène à l'élite.

Logan Clement
Attaquant du CS Chênois
Logan ClementAttaquant du CS Chênois

 

Ancien junior du FC City, Logan Clément a joué plusieurs années dans les catégories juniors de plusieurs clubs italiens, en particulier la SPAL, avant de revenir en Suisse.

 

De son côté, le coach des Trois-Chênes compte sur l'apport de l'ancien junior du FC City pour remonter la pente dans ce nouveau championnat de première ligue qui a plutôt mal débuté pour son équipe: trois défaites, pour une seule victoire.

David Joye
Entraîneur du CS Chênois
David JoyeEntraîneur du CS Chênois

Continuer la lecture

Football

Mattia Croci-Torti promu entraîneur de Lugano

Publié

le

Mattia Croci-Torti parti pour durer avec Lugano. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Mattia Croci-Torti est désormais l'entraîneur en chef de Lugano. Âgé de 39 ans, celui qui occupait jusqu'à présent le poste par intérim et celui de coach assistant a été promu entraîneur en chef.

Croci-Torti succède au Brésilien Abel Braga, relevé de ses fonctions au début du mois. Le binational Helvético-Italien a signé un contrat jusqu'à la fin de la saison 2022-23, annonce lundi le club tessinois.

Le nouveau coach, qui officiait alors encore à titre intérimaire, a obtenu il y a huit jours un nul prometteur à la tête de l'équipe, contre Bâle (1-1), en Championnat. Il suit toujours sa formation pour obtenir sa licence UEFA-Pro. Croci-Torti figure depuis quatre saisons, hormis une brève interruption, dans le staff technique des bianconeri.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

La FIFA veut consulter les fédérations le 30 septembre

Publié

le

Arsène Wenger en campagne pour une Coupe du monde tous les deux ans. (© KEYSTONE/AP/MATT DUNHAM)

La FIFA compte organiser un "sommet en ligne" le 30 septembre pour consulter ses fédérations membres sur son projet controversé de Coupe du monde organisée tous les deux ans.

"À la suite des invitations adressées début septembre aux parties prenantes, y compris à l'ensemble des confédérations, des discussions seront organisées dans les semaines à venir", écrit lundi la FIFA dans un communiqué. L'ambition étant de remplacer le rythme quadriennal des Coupes du monde actuellement par une compétition tous les deux ans.

"La FIFA a également convié ses associations membres à un premier sommet en ligne le 30 septembre 2021. Ce sera l'une des nombreuses occasions d'établir un débat ouvert et constructif au niveau mondial et régional au cours des prochains mois", fait-elle valoir.

Le débat autour d'une Coupe du monde tous les deux ans a été relancé ces derniers jours dans le quotidien français L'Equipe par l'ex-entraîneur Arsène Wenger, directeur du développement de la FIFA. Celui-ci préconise une compétition de sélections chaque année, en alternant Mondial et compétitions continentales, comme l'Euro ou la Copa America.

L'UEFA, la puissante confédération européenne de football, s'y est opposée, assurant que cela "diluerait" le "joyau" du football mondial, selon son président Aleksander Ceferin. La Conmebol sud-américaine a également fait part de son refus, affirmant que ce projet n'avait "aucune justification sportive".

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a promis que des décisions seraient prises d'ici la fin de l'année sur la proposition de refonte de la Coupe du monde.

Dans cette campagne d'opinion, la FIFA a d'ailleurs diffusé jeudi un sondage en ligne faisant état d'une légère majorité d'amateurs de football soutenant l'idée d'un Mondial "plus fréquent". Cette étude contraste avec la nette opposition manifestée par plusieurs dizaines d'associations nationales de supporters.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Pelé affirme qu'il va "chaque jour un peu mieux"

Publié

le

Pelé (ici avec Vladimir Poiutine en 2018) a donné des nouvelles sur Instagram. (© KEYSTONE/AP Sputnik, Kremlin Pool/ALEKSEY NIKOLSKYI)

Pelé "donne des coups de poing dans les airs", a-t-il indiqué dimanche. Il célèbre ainsi le fait qu'il se sent "un peu mieux chaque jour" après un bref retour en soins intensifs vendredi.

"La bonne humeur, c'est le meilleur remède et j'en ai beaucoup. Ça ne pourrait pas être différent", a ajouté Pelé, 80 ans, sur son compte Instagram.

Sur la photo qui accompagne ce message, Pelé est assis dans un fauteuil, les poings levés, à l'hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo. Son état est "stable", a précisé l'établissement.

L'ancien footballeur, triple vainqueur de la Coupe du monde avec le Brésil (1958, 1962, 1970), avait été opéré le 4 septembre d'une tumeur "suspecte" au côlon découverte lors d'examens de routine.

Il était resté en soins intensifs jusqu'au 14 septembre, avant d'être transféré dans une chambre normale, mais avait fait un bref retour dans une unité de soins intensifs vendredi "à titre préventif" à cause d'une petite "instabilité respiratoire".

"J'ai reçu tellement de gentillesse que j'ai le coeur plein de gratitude", a ajouté l'attaquant de légende pour rassurer ses nombreux fans.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture