Rejoignez-nous

Sport

Football: le bateau helvétique face à l'iceberg islandais

Publié

,

le

L’Equipe de Suisse affronte l’Islande lors de son premier match en Ligue des nations samedi (18h). L’enjeu est important pour les « Rouges » de Vladimir Petković (et leurs dirigeants!) malmenés médiatiquement cet été. Attention à la peau de banane!

Le moment est venu d’entamer un nouveau cycle pour l’Equipe de Suisse.
Au terme d’un été très agité en coulisses, les Helvètes sont appelés à faire leurs premiers pas dans la nouvelle Ligue des Nations. Il s’agit de rapidement tourner la page de la Coupe du Monde car ils ont fort à faire pour leur entrée en lice. Ils se mesurent à l’Islande, une équipe redoutable sur le plan défensif. Et ça n'est pas tout! Ce premier match de la Ligue des nations contre les Vikings samedi à Saint-Gall se joue une pelouse en piteux état. Vendredi matin, dans Allô Radio Lac, Pierre-Yves Bovigny était l'invité de Sophie Gaillard, enseignant à la Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève et membre de la commission des terrains auprès de l’ASF.
Pierre-Yves Bovigny ne le cache pas : le revêtement du Kybunpark est aussi atteint que celui de la Praille voilà un an à peine !

Pierre-Yves Bovigny
Membre de la commission des terrains auprès de l’ASF
Pierre-Yves BovignyMembre de la commission des terrains auprès de l’ASF

 

Une préparation sur fond de polémique

L’Equipe de Suisse est réunie à Feusisberg (SZ) depuis une semaine pour préparer cette ligue des nations. Une semaine qui a aussi été marquée par les premières déclarations de Xhaka et Shaqiri à propos de leur geste contre la Serbie (les deux joueurs ont présenté leurs excuses). Alors dans quelle atmosphère générale s’est déroulée la semaine de préparation avant le match de demain ? Les précisions du coach national Vladimir Petkovic interrogé par Julien Trachsel de Radio Chablais

Vladimir Petković
Coach National de l'Equipe de Suisse
Vladimir PetkovićCoach National de l'Equipe de Suisse

 

Les joueurs helvétiques entendent aussi profiter de ce rendez-vous pour remettre le football au centre des débats. Pour ce faire, ils ont mis en avant tout au long de la semaine l’unité qui règne au sein du groupe et l’importance de la Ligue des Nations.

Fabian Schär
Défenseur central de l'Equipe de Suisse
Fabian SchärDéfenseur central de l'Equipe de Suisse

 

Une noix dure à croquer

Quant aux adversaires islandais, ils ont atteint les quarts de finale du dernier Euro joué voilà deux ans en France. Tout ça en éliminant l'Angleterre (2-1)! Pas besoin de faire un dessin, les Helvètes doivent être sur leurs gardes et Vladimir Petković sait à quoi s'en tenir.

Vladimir Petković
Coach National de l’Equipe de Suisse
Vladimir Petković Coach National de l’Equipe de Suisse

 

Les « Rouges » ne devraient pas être surpris ils ont déjà affronté l'Islande lors du tour préliminaire de la Coupe du Monde au Brésil et ils ont dû se contenter d'un résultat nul alors qu'ils semblaient avoir partie gagnée. Un match que Fabian Schär, le défenseur saint-gallois revient également sur les progrès de Birkir Bjarnason (ex-joueur du FC Bâle) et de ses coéquipiers.

Fabian Schär
Défenseur central de l’Equipe de Suisse
Fabian SchärDéfenseur central de l’Equipe de Suisse

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Serie A: Naples seul en tête avec le maximum de points

Publié

le

La joie pour les joueurs de Naples (© KEYSTONE/EPA/GABRIELE MENIS)

Naples occupe seul le fauteuil de leader de Serie A au terme de la 4e journée. L'équipe de Luciano Spalletti a enchaîné avec un quatrième succès consécutif lundi sur la pelouse d'Udinese (4-0).

Les Napolitains ont livré la marchandise dans le Frioul, faisant preuve de solidité et de réalisme. Ils ont marqué par Osimhen (25e), Rrahmani (35e), Koulibaly (52e) et Lozano (84e). Avec le maximum de douze points, Naples compte deux points d'avance sur l'Inter Milan et l'AC Milan.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Vaccin anti-Covid: Tsitsipas a changé d'avis

Publié

le

Stefanos Tsitsipas: le Grec a changé d'avis (© KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE)

Le Grec Stefanos Tsitsipas (ATP 3) a changé d'avis sur la vaccination contre le Covid-19. Il va prochainement recevoir ses deux doses.

Un mois après s'être attiré les critiques du gouvernement grec pour des propos sur la vaccination, Tsitsipas va se faire vacciner contre le Covid-19, a-t-il annoncé lundi. "Je vais le faire cette année (me faire vacciner) pour pouvoir aller dans les magasins ou les restaurants", a affirmé le Grec sur la chaîne Antenna.

"Je n'ai personnellement pas fait la promotion de la vaccination. Je n'étais pas contre la vaccination. Je soutiens tous ceux qui veulent se faire vacciner. Je ne suis pas médecin, je suis joueur de tennis et mon opinion n'est pas la meilleure en termes de médecine, a admis le joueur de 23 ans.

Réticent

Mi-août, Tsitsipas s'était montré réticent à l'idée de se faire vacciner, pointant notamment de possibles effets secondaires. "Personne n'a fait du vaccin une obligation. A un certain stade, je devrai (le faire), j'en suis à peu près sûr, mais jusqu'ici ça n'a pas été obligatoire pour jouer, donc je ne l'ai pas fait, non".

"Je suis jeune, dans la catégorie des moins de 25 ans, pour moi le vaccin n'a pas été assez testé, c'est nouveau. Et il y a des effets secondaires. Je connais personnellement des gens qui en ont eu. Je ne suis pas contre, je ne vois juste pas de raison pour quelqu'un de ma catégorie d'âge d'être vacciné", avait ajouté le Grec.

Confinement mal vécu

Ses propos lui avaient valu des remontrances du gouvernement grec. "Il n'a ni la connaissance, ni le bagage, ni le travail de recherche qui lui permettraient de se former une opinion là-dessus", avait ainsi rétorqué le porte-parole du gouvernement, Giannis Economou.

Tsitsipas, qui était le visage de la campagne grecque "Restez chez vous" l'année dernière au plus fort de la pandémie, a admis qu'il avait eu du mal lors du premier confinement en 2020. "J'avais l'impression que ma vie n'avait aucun sens", a-t-il déclaré à Antenna lundi. "J'avais tellement d'objectifs à accomplir cette saison, pour montrer un nouveau Stefanos, et je savais que l'année était passée. Je n'ai pas pu réaliser ce que je m'étais fixé."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Mondiaux: Marlen Reusser 2e du contre-la-montre

Publié

le

Ellen van Dijk a été la plus forte (© KEYSTONE/EPA/OLIVIER HOSLET)

Marlen Reusser a obtenu une médaille d'argent frustrante dans le contre-la-montre des Mondiaux en Belgique. Elle n'est pas parvenue à se parer d'or le jour de son 30e anniversaire.

Quelques jours après son titre européen, la Suissesse, qui était passée en tête aux deux temps intermédiaires, a un peu faibli sur la fin des 30,3 km du parcours. Le titre est revenu à la Néerlandaise Ellen van Dijk (34 ans), qui a précédé Marlen Reusser de dix secondes. Le bronze est revenu à une autre Néerlandaise, Annemiek van Vleuten (38 ans), à 24 secondes.

Abonnée à la 2e place

La Bernoise avait déjà fini deuxième dans la même épreuve l'an passé en Italie, ainsi qu'aux Jeux olympiques cet été. Elle a longtemps pu croire à la victoire puisqu'elle a fait la course en tête sur les deux tiers de ce tracé tout plat fait de longues lignes droites. Mais Ellen van Dijk, déjà championne du monde du chrono en 2013, a terminé en trombe pour monter sur la plus haute marche du podium.

Karin Thürig reste donc la seule Suisssesse de l'histoire à avoir été championne du monde du contre-la-montre. Elle avait été titrée en 2004 et 2005.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Chênois éliminé, Etoile Carouge face au FC Bâle!

Publié

le

Ce dimanche après-midi ne s'est pas passé comme une symphonie pour Chênois: F. Schubert, en vert, qui ouvre le score ici, a marqué quatre buts en première mi-temps pour les "Brodeurs" scellant le sort d'Arnaud Kanda, en rouge, et de ses coéquipiers (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Tombeur de Wintertour (3-1) samedi, Etoile Carouge défiera le FC Bâle en huitièmes de finale de la Coupe de Suisse; très nettement battu par Saint-Gall (2-7) dimanche, le Club Sportif Chênois entend remonter la pente en championnat.

Le deuxième tour principal de la Coupe de Suisse (édition 21-22) est à peine terminé que l'on parle déjà des huitièmes de finale qui se joueront entre le 26 et le 28 octobre. Deux équipes genevoises y prendront part et le tirage au sort leur a réservé des adversaires difficiles. Vainqueur de Concordia à Bâle (4-1), le Servette FC se rendra à Thoune, l'un des ténors de Challenge League. De son côté, Etoile Carouge défiera le FC Bâle. Et ce, pour la plus grande joie des joueurs, entraîneurs et dirigeants stelliens, l'image de leur président Olivier Doglia...

Olivier Doglia
Président d'Etoile Carouge
Olivier DogliaPrésident d'Etoile Carouge

 

Etoile Carouge a eu l'occasion de défier les Young Boys voilà deux ans (16.08.19). Cette fois, c'est au tour du FC Bâle de se rendre visite aux Stelliens (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/Archives).

 

Cependant, affronter le club suisse le plus titré de ces vingt dernières années est non seulement un défi sportif, mais aussi sur le plan de l’organisation, notamment en raison du grand nombre de supporters que draine le club rhénan...

Olivier Doglia
Président d'Etoile Carouge
Olivier DogliaPrésident d'Etoile Carouge

 

Chênois: une déception à oublier

En revanche, le parcours du Club Sportif Chênois, le troisième club genevois encore en lice lors de ces seizièmes de finale, s’arrête là. Corrigé par Saint-Gall (2-7) au stade des Trois-Chênes, les pensionnaires de première ligue se montrés courageux, mais n'ont pas pu croire bien longtemps en leur bonne étoile. Les joueurs de David Joye ont joué de façon très offensive pour tenter de mettre en difficulté les "Brodeurs", mais ceux-ci ont rapidement assuré leur qualification grâce à leur avant-centre autrichien Fabian Schubert, auteur des quatre premiers buts de son équipe en première mi-temps. La messe était dite, même si les banlieusards genevois allaient relever la tête en seconde période. Malgré une déception évidente, l’entraîneur tenait à relever les mérites de ses joueurs.

David Joye
Entraîneur du CS Chênois
David JoyeEntraîneur du CS Chênois

 

Logan Clément: à Chêne pour se relancer

Au milieu de la seconde période, Chênois a connu un moment d'état de grâce avec deux buts marqués en l'espace de trois minutes avec une grosse occasion d'en inscrire un troisième. Le premier a été l'œuvre de Hajdar Munishi et le second de Logan Clément. Arrivé très récemment (31.08.21) aux Trois-Chênes, ce dernier a vécu trois ans et demi dans les catégories juniors du championnat d'Italie - principalement à la SPAL et mais aussi à Monteverchi. D'abord, en moins de 17 ans, puis en moins de 19 ans, il a également évolué en série D et E. Il revient en Suisse par la suite pour évoluer en Challenge League avec le FC Chiasso. Blessé, il y fait quelques apparitions, avant de revenir à Genève. Sous les couleurs du CSC, il ambitionne de rebondir pour gravir les échelons qui mène à l'élite.

Logan Clement
Attaquant du CS Chênois
Logan ClementAttaquant du CS Chênois

 

Ancien junior du FC City, Logan Clément a joué plusieurs années dans les catégories juniors de plusieurs clubs italiens, en particulier la SPAL, avant de revenir en Suisse.

 

De son côté, le coach des Trois-Chênes compte sur l'apport de l'ancien junior du FC City pour remonter la pente dans ce nouveau championnat de première ligue qui a plutôt mal débuté pour son équipe: trois défaites, pour une seule victoire.

David Joye
Entraîneur du CS Chênois
David JoyeEntraîneur du CS Chênois

Continuer la lecture

Football

Mattia Croci-Torti promu entraîneur de Lugano

Publié

le

Mattia Croci-Torti parti pour durer avec Lugano. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Mattia Croci-Torti est désormais l'entraîneur en chef de Lugano. Âgé de 39 ans, celui qui occupait jusqu'à présent le poste par intérim et celui de coach assistant a été promu entraîneur en chef.

Croci-Torti succède au Brésilien Abel Braga, relevé de ses fonctions au début du mois. Le binational Helvético-Italien a signé un contrat jusqu'à la fin de la saison 2022-23, annonce lundi le club tessinois.

Le nouveau coach, qui officiait alors encore à titre intérimaire, a obtenu il y a huit jours un nul prometteur à la tête de l'équipe, contre Bâle (1-1), en Championnat. Il suit toujours sa formation pour obtenir sa licence UEFA-Pro. Croci-Torti figure depuis quatre saisons, hormis une brève interruption, dans le staff technique des bianconeri.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture