Rejoignez-nous

Sport

Exploit historique des volleyeuses suisses !

Publié

,

le

Qualifiées après une rencontre épique, malgré une courte défaite face à l'Autriche ! Photos: @Damien Sengstag (archives).

Pour la première fois de son Histoire, l'Equipe de Suisse féminine de volleyball se qualifie pour les championnats d'Europe sur le parquet.

Il leur fallait un point et elles l'ont obtenue!
Emmenée par l'attaquante Laura Künzler et la passeuse Méline Pierret, la très jeune (21 ans de moyenne d'âge) et très talentueuse sélection helvétique a réussi à obtenir ce point, indispensable pour accéder à la phase finale de l'Euro qui se jouera du 23 août du 8 septembre prochains simultanément dans quatre pays en remportant les deux premières manches de la rencontre qualificative - d'un excellent niveau! -  finalement perdue (2-3) mercredi face à l'Autriche. Deux sets victorieux qui lui ayant permis d'engranger un point synonyme de qualification.

Jusqu'ici, la seule - et unique - participation de l’Equipe de Suisse féminine remontait à cinq ans, mais elle avait été qualifiée d'office, en tant que nation co-organisatrice (conjointement à l'Allemagne).

Mais qu'est-ce que cette formation a de plus que ses devancières?

Aurèle MüllerPrésident de Swiss Volley Région Genève

 

Malgré son inconstance qui lui a finalement coûté la victoire, cette formation rouge à croix regorge de talent. A l'image de l'attaquante Laura Künzler ou de la passeuse Méline Pierret et ce ne sont pas les seules!

Aurèle MüllerPrésident de Swiss Volley Région Genève

 

Quant au coach national, Timo Lippuner, il a grandement contribué à faire évoluer cette équipe.

Aurèle MüllerPrésident de Swiss Volley Région Genève

 

Les Suissesses vont participer à une phase finale organisée conjointement par quatre pays différents (Pologne, Slovaquie, Hongrie, Turquie). Pour des raisons bien précises!

Aurèle MüllerPrésident de Swiss Volley Région Genève

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Steve Bruce n'est plus l'entraîneur de Newcastle

Publié

le

Steve Bruce quitte le poste d'entraîneur de Newcastle. (© KEYSTONE/EPA/PETER POWELL)

Steve Bruce a quitté son poste d'entraîneur du Newcastle de Fabian Schär par "consentement mutuel", a annoncé le club anglais mercredi, 13 jours après son rachat par un fonds saoudien.

"Newcastle United confirme que Steve Bruce a quitté son poste d'entraîneur principal par consentement mutuel", a déclaré le club dans un communiqué. "Il quitte les Magpies après plus de deux ans, ayant mené le club aux 13e et 12e places de Premier League."

Bruce, 60 ans, s'est dit reconnaissant d'avoir eu l'opportunité de diriger ce club "unique".

Le club du nord-est de l'Angleterre a été racheté par un fonds saoudien il y a deux semaines au terme de longues négociations, malgré l'opposition d'associations de défense des droits humains.

Son adjoint Graeme Jones dirigera l'équipe pour le déplacement de Newcastle à Crystal Palace samedi. Les Magpies n'ont toujours pas remporté la moindre victoire cette saison et occupent l'avant-dernière place du championnat anglais.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Clint Capela: “J’ai prolongé à Atlanta parce que je veux gagner”

Publié

le

Clint Capela va entamer sa 8e saison de NBA. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A l’aube de sa 8e saison en NBA, le Genevois est prêt à repartir au combat. Entre guérison, prolongation de contrat avec les Hawks, All-Star Game et Shaqiri, “CC15” s’est confié à Keystone-ATS.

Après avoir terminé meilleur rebondeur de la ligue et vécu une finale de Conférence face au futur champion Milwaukee, Clint Capela s’est accordé du repos. Et un passage par la case injection début août. Pas contre le covid, puisque le Genevois est double vacciné depuis longtemps, mais pour soigner une inflammation au tendon d’Achille qui le perturbe depuis le mois de décembre dernier.

La rééducation a commencé en même temps que les rencontres de présaison fin septembre et c’est pour cette raison que le centre des Hawks n’a disputé qu’un quart-temps. “Ca va mieux, je sens que ça guérit”, souligne le Meyrinois.

Une prolongation à 46 millions

Quand on lui demande de raconter cette douleur, le Genevois se fait précis: “Depuis le mois de décembre, on va dire que je me suis habitué à cette douleur. Et une fois que je suis chaud, c’est OK. Mais quand je me lève, impossible de marcher normalement. Sur une échelle de 10, je pense qu’on est à 6. Avant c’était parfois 8. J’ai dû jouer avec la saison passée, mais je ne peux pas le faire sur deux ans. Ca arrive aux gens qui courent beaucoup, c’est une usure des tendons en fait et il faut faire avec. Je vais commencer ma 8e année en NBA et je sais que je dois prendre soin de moi. En anglais ils ont une maxime qui dit “health is wealth” (réd: la santé c'est précieux).”

Déterminant sous les panneaux en Géorgie, Clint Capela est vite devenu un rouage essentiel à son équipe. Et la direction ne s’est pas trompée en lui offrant une prolongation de contrat de deux ans évaluée à 46 millions de dollars. Encore au bénéfice de deux ans sur son précédent bail signé avec Houston, voilà donc le Genevois lié à Atlanta jusqu’en 2025. “Cela fera normalement jusqu’à mes 31 ans, compte “CC15”. Je n’ai pas hésité longtemps. J’ai vite vu qu’ils avaient resigné tous les bons joueurs. C’est un excellent environnement et je veux continuer à gagner.”

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

2,7 à 3,2 millards de pertes pour les fédérations européennes

Publié

le

Le projet du président de la FIFA Gianni Infantino avec une Coupe du monde biennale ne serait pas une réussite financière pour les associations européennes. (© KEYSTONE/EPA/Miguel Gutierrez)

Un rapport commandé par l'UEFA évalue entre 2,7 et 3,2 milliards de francs sur quatre ans le manque à gagner des fédérations européennes si le projet controversé du Mondial biennal est adopté.

L'UEFA a présenté mardi les conclusions de cette étude aux dirigeants de ses 55 fédérations membres. Ce rapport ne tient pas compte du possible manque à gagner additionnel pour les championnats nationaux, précisent Le Monde et L'Equipe, qui ont dévoilé le contenu du document.

La confédération européenne est vent debout contre la réforme du calendrier international défendu par la FIFA, qui envisage l'organisation de la Coupe du monde tous les deux ans à partir de 2028, au lieu de l'habituel rythme quadriennal.

A cette fronde se sont joints représentants des championnats nationaux du monde entier, des joueurs et des supporters.

Pour le président de la FIFA Gianni Infantino, qui poursuit les consultations avec les acteurs du monde du football, son projet entraînerait de meilleurs bénéfices pour les fédérations.

En plus du Mondial biennal, le projet prévoit de rassembler les matches de qualification en une seule fenêtre, en octobre, voire en mars et octobre, alors que les fenêtres internationales actuelles s'étalent tout au long de l'année.

Selon Le Monde, la Ligue des nations, compétition nouvellement créée par l'UEFA dont la France est tenante du titre, disparaîtrait également. L'Euro serait organisé tous les deux ans, au lieu de quatre aujourd'hui.

Pour l'UEFA, un tel scénario risque de provoquer des pertes liées à la billetterie, aux diffuseurs et aux sponsors, détaillent Le Monde et L'Equipe.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Les Bucks envoient du bois d'entrée de saison

Publié

le

Les Bucks ont reçu la bague de champion avant leur match face aux Nets (© KEYSTONE/AP/Morry Gash)

Milwaukee a parfaitement étrenné son titre de champion NBA mardi en ouverture de saison.

Portés par Giannis Antetokounmpo, les Bucks ont battu Brooklyn 127-104 lors d'une soirée qui a vu Golden State doucher d'entrée les Lakers à Los Angeles (121-114).

Quatre mois après l'épique demi-finale de Conférence Est des derniers play-off (4-3), le remake a de nouveau acté la supériorité des Bucks sur des Nets privés de Kyrie Irving. Ce dernier est en effet écarté de l'équipe car il refuse de se faire vacciner contre le Covid-19.

Avec lui, les Nets n'auraient pas forcément gagné non plus. Les Bucks se sont en effet imposés de façon autoritaire juste après avoir reçu leur bague de champion, ornée de plusieurs centaines de petits diamants et avec "Fear the Deer" (craignez le cerf) inscrit dessus.

C'est surtout Antetokounmpo qu'il fallait craindre en l'occurrence pour Brooklyn, qui n'a pas pu faire grand-chose pour le stopper. Le "Greek Freak" s'est fendu de 32 points, 14 rebonds, 7 passes, 2 contres et 1 interception en 31' passées sur le parquet.

Prometteurs Warriors

L'autre affiche de la soirée a vu les Lakers de LeBron James, pourtant à la hauteur (34 points, 11 rebonds, 5 passes) tout comme son coéquipier Anthony Davis (33 points, 11 rebonds), s'incliner face à Golden State. Ce revers est le septième de rang en incluant les six consécutifs en amicaux de pré-saison.

Les Warriors, menés durant trois quart-temps, ont fini en trombe en infligeant aux Lakers un 38-29 dans les douze dernières minutes. Le tout sans que Stephen Curry n'explose les compteurs (20 points à 5/20 au tir). Mais le meneur de Warriors a aussi réalisé 10 rebonds et 10 assists, signant son premier triple double depuis 2016.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Hockey

Meier et les Sharks coulent Montréal

Publié

le

Meier (28, à gauche) et les Sharks ont humilié le Canadien à Montréal (© KEYSTONE/AP/Ryan Remiorz)

Timo Meier et les Sharks se sont régalés mardi en NHL sur la glace de Montréal.

San Jose s'est imposé 5-0, grâce notamment aux 3 points de l'attaquant appenzellois, pour infliger au Canadien sa quatrième défaite en quatre matches disputés cette saison.

Désigné deuxième étoile derrière son coéquipier Jonathan Dahlen (2 buts), Timo Meier a été crédité d'un assist sur les deux réussites du "rookie" suédois, inscrites après seulement 1'22'' et 3'36'' de jeu dans cette partie. Il a marqué lui-même le 3-0, en "power play" à la 24e, sur un tir précis du poignet.

Finaliste malheureux des play-off 2021 en juillet, Montréal vit le plus mauvais début de saison de son histoire depuis 1995/96 (5 défaites pour commencer). L'absence de son gardien Carey Price, qui a intégré le programme d'aide de la NHL pour préserver sa santé mentale, n'explique pas tout.

Trois autres Suisses se sont illustrés sur le plan comptable mardi. Nico Hischier a réussi son premier point de la saison - un assist - avec les Devils, qui ont battu le Kraken 4-2. Roman Josi a lui aussi signé un assist dans un match remporté 2-1 par les Predators face à Los Angeles, tout comme Kevin Fiala dans une partie gagnée 6-5 par le Wild face à Winnipeg.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture