Rejoignez-nous

Cyclisme

Tour de Romandie intégralement reporté

Publié

,

le

Richard Chassot, ci-dessus, et Gregory Devaud ont dû se resoudre à reporter la 74e edition du Tour de Romandie (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT/archives).)

Le coronavirus a fait une victime de plus dans le monde du sport suisse et cette fois, c’est le cyclisme. le tour de Romandie devait se dérouler du 28 avril au 3 mai est annulé. Ou plutôt… reporté. Une décision qui n’est guère surprenante.

Les organisateurs ont tiré les conséquences des décisions du Conseil Fédéral et de la suspension par l’Union Cycliste Internationale (UCI) de toutes les épreuves dans les territoires à risque dont la Suisse (comme l’Italie) fait partie. Il n’y avait dès lors plus d’autre issue que de renoncer à organiser le Tour de Romandie cette année… La décision est donc tombée comme un fruit mûr lundi consécutivement à une ultime concertation entre le directeur Richard Chassot et le président de la Fondation Gregory Devaud. Dans la mesure du possible, la configuration de la septante-quatrième édition sera reprise l’an prochain. Des contacts seront pris avec les villes-étapes ces prochains, c’est en tous cas ce que promettent les organisateurs. D’ailleurs, Richard Chassot s’était préparé à une telle éventualité puisque son entreprise Chassot Concept a licencié tous ses employés deux semaines plutôt…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Tour de Romandie: Une étape « mondiale »

Publié

le

L'édition 2020 du Tour de Romandie aura droit à une étape "mondiale" (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L’édition 2020 du Tour de Romandie a trouvé un formidable accélérateur. Sa 1re étape empruntera le circuit final des Championnats du monde de septembre prochain entre Aigle et Martigny.

Le peloton ne devrait pas manquer de ténors pour succéder à Primoz Roglic, le double vainqueur sortant de la boucle romande. L’édition 2020, qui s’élancera d’Oron avec un prologue, se poursuivra avec l’étape « mondiale ». Les coureurs escaladeront à quatre reprises le col de la Petite Forclaz, le plat de résistance des Mondiaux où les coureurs devront l’affronter à sept reprises.

« La saison 2020 est spéciale avec un rendez-vous supplémentaire lors des Jeux olympiques à Tokyo, réservé plutôt à un grimpeur et un Championnat du monde qui couronnera un coureur à l’aise dans la montagne. Certains coureurs vont peut-être moins se focaliser sur le Tour de France pour préparer ces deux rendez-vous spécifiques », relève Richard Chassot, le directeur du Tour de Romandie.

Le Fribourgeois peut espérer réunir un plateau de luxe fin avril pour la 74e édition d’une épreuve dont le propriétaire, la Fondation du Tour de Romandie, sera présidée dorénavant par Gregory Devaud qui succède à Yves Christen. La Fondation a signé un nouveau contrat avec la société Richard Concept pour les éditions 2020 à 2024.

Dix-neuf équipes du World seront au départ, ainsi que sans doute aussi la formation française Total Direct Energie et l’équipe de Swiss Cycling. Le budget hors production de la télévision se monte à 4,5 millions de francs. L’exercice 2019 s’est bouclé avec un bénéfice de 25’000 francs.

Cette 74e édition forcera le peloton à de nombreux transferts. Après un prologue à Oron le 28 avril, les coureurs se rendront à Aigle pour l’étape des Championnats du monde. Le lendemain, ils rejoindront La Neuveville pour une étape dans le Jura qui se terminera en territoire bernois à St-Imier.

Place ensuite à une étape en circuit le 1er mai à Estavayer-le-Lac, avant l’étape-reine entre Sion et Thyon 2000. « C’est la première fois que nous arriverons à 2000 m dans le Tour de Romandie moderne. C’est clair que c’est un pari pour nous qui n’avons pas souvent été épargnés par les conditions climatiques. Nous avons de toute façon prévu un plan B en cas de mauvais temps », précise Richard Chassot.

La course se terminera par un contre-la-montre à Fribourg le dimanche 3 mai. Les coureurs s’élanceront de la Basse-Ville et remonteront par la côte de la Lorette (17% !) avec une arrivée place Georges-Python.

Tour de Romandie 2020. Le plan des étapes. Mardi 28 avril : prologue à Oron. Mercredi 29 avril, 1re étape : Aigle – Martigny. Jeudi 30 avril, 2e étape : La Neuveville – St-Imier. Vendredi 1er mai, 3e étape : Estavayer – Estavayer. Samedi 2 mai, 4e étape : Sion – Thyon 2000. Dimanche 3 mai, 5e étape : contre-la-montre à Fribourg.

Continuer la lecture

Cyclisme

BMX: A la découverte des meilleurs mondiaux

Publié

le

Samedi et dimanche, le Bout-du-Monde accueille bon nombre de pilotes figurant parmi les meilleurs du Monde. Ils seront 300 au total lors du Pro Open, puis à l’occasion de la Coupe des Lacs.

Renaud Blanc, Sylvain André, David Graf, Amidou Mir : le Bicross Club de Genève reçoit bon nombre des meilleurs spécialistes du BMX samedi dès 15h30. Renaud Blanc, seizième aux derniers championnats du Monde à Zolder fin juillet et David Graf qui lui a terminé septième à cette occasion sont les deux Suisses aspirant à une qualification olympique pour les Jeux d’été à Tokyo l’an prochain. Amidou Mir a été trois fois champion d’Europe junior, alors que Sylvain André est monté sur la troisième marche du podium le 23 juillet lors des Mondiaux dans les Flandres. Les deux Français sont accompagnés par leur compatriote Tatyan Lui Hin Tsan, champion d’Europe et du Monde junior. Surclassé, il figure cependant dans la liste Elite samedi sur la piste du Bout-du-Monde.

Marc Murbach Vice-président du Bicross Club Genève

 

Dimanche, place à la finale de la Coupe des Lacs à partir de midi. Une compétition franco-suisse qui réunit bon nombre de clubs situés de part et d’autre de la frontière. Les pilotes non-licenciés peuvent également y prendre part. Les nombreux jeunes pilotes (10-18 ans) ont non seulement l’occasion de se mesurer entre eux, mais de côtoyer des pilotes de haut niveau…

Marc Murbach Vice-président du Bicross Club Genève

 

La présence de bon nombre de vedettes internationales est une aubaine pour le Bicross Club Genève. Reste à savoir comment on les attire.

Marc Murbach Vice-président du Bicross Club Genève

 

 

 

Continuer la lecture