Rejoignez-nous

Football

Coupe du Monde : offensive espagnole contre expérience suédoise

Publié

,

le

Alba Redondo, au centre, et les Espagnoles: prêtes à défier les Suédoises mardi matin à Auckland (© Keystone/AP Photo/Abbie Parr).

L'Espagne et la Suède s'affrontent mardi (10h) à Auckland pour une place en finale de la Coupe du monde dames. Les deux formations ont des atouts à faire valoir.

Les Espagnoles se retrouvent pour la première fois de leur histoire dans le dernier carré. Leur équipe pratique un jeu offensif, qui a notamment n'ont laissé aucune chance à l'Equipe de Suisse en huitièmes de finale (5-1). Elles ont ensuite franchi un nouveau palier.

Leur jeu attrayant, même si elles n'en sont qu'à leur troisième participation à une Coupe du monde, leur a permis de venir à bout des Pays-Bas finalistes il y a quatre ans (2-1 après prolongations) pour atteindre les demi-finales. Ce parcours porte aussi la marque des risques tactiques de Jorge Vilda, adepte du turn-over autour de son 4-3-3 axé sur la conservation du ballon et le pressing: "Nous avons vingt-trois titulaires. Ce ne sont pas que des mots, ce sont des faits", a-t-il expliqué. Car c'est un fait, les joueuses talentueuses ne manquent pas au sein de la "Roja". Elles constituent une sélection très homogène et très riche qualitativement.

Misa Rodriguez et Alexia Putellas sur le banc

Pas étonnant dans ces conditions que le coach ibérique a procédé à de nombreux: il a laissé sur le banc la gardienne Misa Rodriguez, titulaire lors des trois matches de la phase groupe, après la défaite contre le Japon (4-0), pour lancer la jeune doublure Cata Coll lors de la phase à élimination directe.

Contre la Suisse et les Pays-Bas, Vilda a aussi décidé ne pas titulariser la double Ballon d'or en titre, Alexia Putellas, l'une des stars de la compétition revenue juste à temps pour le tournoi, après une longue blessure à un genou. Ces changements ont laissé place à certains nouveaux visages comme la milieu Teresa Abelleira (23 ans) ou l'attaquante Salma Parellelo (19 ans), qui a marqué le but de la qualification face aux Pays-Bas.

"La difficulté avec l'Espagne, c'est qu'il y a tellement de joueuses douées, alors que les autres équipes pourraient n'avoir qu'une ou deux stars. Il sera très important de les marquer en défense", a insisté le sélectionneur suédois Peter Gerhardsson.

Kosovarë Asllani: une certaine expérience

La capitaine de la Suède Kosovare Asllani a admis que son équipe avait "le bénéfice de l'expérience" face à la jeune sélection espagnole. "Nous sommes allées loin lors de nos derniers tournois, et je suis satisfaite de la manière que nous avons employée cette fois-ci", a déclaré la milieu de terrain aux 174 sélections (44 buts).

Les Scandinaves, troisièmes au classement mondial de la FIFA, sont des habituées du dernier carré dans les grandes compétitions internationales. Elles n'ont toutefois pas remporté le moindre trophée majeur depuis l'Euro 1984, qui était le premier de l'histoire du football féminin.

 

Les Suedoises Nathalie Bjorn, Stina Blackstenius, Filippa Angeldal et Johanna Rytting Kaneryd, de gauche à droite: confiantes avant d'affronter l'Espagne en demi-finales (© Keystone/AP Photo/Alessandra Tarantino).

 

Ces dernières années, elles ont perdu en finale des Jeux olympiques en 2016 et 2021, ainsi qu'en demi-finales de l'Euro 2022 et du Mondial 2019. Lors du tournoi en cours, elles ont réussi l'exploit d'éliminer les deux nations sacrées championnes ces douze dernières années: d'abord elles ont éliminé en huitièmes de finale (0-0 après prolongations, 5-4 ; lors de la séance des tirs au buts) les Américaines qui avaient remporté les deux précédentes Coupes du Monde, et puis le Japon, sacré en 2011, en quart de finale (2-1).

"Nous avons gagné nos matches dans des styles différents, et ça montre la force de cette équipe", a poursuivi l'ancienne joueuse du Paris Saint-Germain (2012-16), aujourd'hui à l'AC Milan.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Euro 2024

La Suisse s'impose aisément devant l'Azerbaïdjan

Publié

le

Viola Calligaris célèbre son but dans une rencontre sans histoire pour la Suisse. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse a conclu par une victoire le tour préliminaire de l'Euro 2025. A Lausanne, elle a battu l’Azerbaïdjan 3-0 sur des réussites de Meriame Terchoun, Viola Calligaris et Ana-Maria Crnogorcevic.

Déjà assurées de remporter leur groupe avant cette ultime rencontre à la Pontaise, les Suissesses ont parfaitement rempli leur mission dans ce tour préliminaire. Leur première place leur permet de retrouver la Ligue A de la Ligue des Nations. On rappellera que la Suisse était, bien sûr, qualifiée d’office pour l’Euro en tant que pays organisateur.

Devant 2222 spectateurs, Meriame Terchoun a exploité une erreur de la gardienne pour ouvrir le score à la 25e minute et pour retrouver les chemins du filet en sélection après une longue attente de huit ans. Les deux autres buts sont sans doute tombés un peu tardivement (77e et 88e) pour affirmer que cette performance de l'équipe de Suisse fut vraiment aboutie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Manuel Akanji dans le onze idéal de l'UEFA

Publié

le

Manuel Akanki: l'UEFA a reconnu sa valeur. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Héros malheureux du quart de finale contre l'Angleterre, Manuel Akanji figure dans le onze idéal de l'Euro dévoilé par l'UEFA. L'instance a retenu six Champions d'Europe espagnols dans son onze.

Les quatre autres "étrangers" avec Akanji sont les Français Mike Maignan et William Saliba, l'Allemand Jamal Musiala et l'Anglais Kyle Walker. Les six représentants de la Roja sont Rodri, Lamine Yamal, Nico Williams, Dani Olmo, Fabian Ruiz et Marc Cucurella.

Avec Akanji, Rodri et Walker, Manchester City compte trois joueurs dans ce onze. Victorieux de la Ligue des Champions, le Real Madrid n'a, en revanche, aucun de ses représentants retenu dans cette équipe idéale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Allemagne: retraite internationale pour Thomas Müller

Publié

le

Thomas Müller: fin d'une longue carrière avec l'Allemagne (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

L'international allemand Thomas Müller, vainqueur de la Coupe du Monde 2014, prend sa retraite internationale. Il l'a annoncé dix jours après la défaite de son pays en quart de finale de l'Euro.

"Après 131 matches internationaux et 45 buts, je dis aujourd'hui au revoir à l'aigle (emblème de l'équipe d'Allemagne ndlr)", a-t-il annoncé sur ses réseaux sociaux. Dans cette vidéo, mise en scène sur un terrain de football de la petite ville bavaroise de Pähl où "tout a commencé" pour le joueur de 34 ans, Thomas Müller a tenu à "remercier" ses supporters.

"Nous avons fait la fête ensemble et avons parfois écrasé une larme ensemble, je voudrais dire merci à tous les fans", a-t-il déclaré, au lendemain de la victoire de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1) en finale de l'Euro 2024, organisé en Allemagne. "J'ai toujours été très fier de jouer pour mon pays", a-t-il ajouté.

Après la défaite de l'équipe allemande face à la Roja vendredi 5 juillet en quart de finale, Thomas Müller avait déjà déclaré qu'il s'agissait "très probablement" de son dernier match au sein de l'équipe nationale. L'attaquant continuera en revanche à jouer pour son club du Bayern Munich, où il a prolongé en décembre dernier jusqu'à l'été 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Euro 2024: Rodri meilleur joueur, Yamal meilleur jeune

Publié

le

Rodri avec le trophée du meilleur joueur de l'Euro 2024 (© KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Rodri (28 ans) a été désigné meilleur joueur de l'Euro 2024 par l'UEFA. Le milieu espagnol, qui a dû sortir à la pause durant la finale, a été la plaque tournante de son équipe.

Sans surprise, un autre Espagnol a été sacré meilleur jeune, en l'occurrence Lamine Yamal. La pépite du FC Barcelone, qui a fêté son 17e anniversaire la veille de la finale, a donné la passe décisive sur le premier but contre les Anglais.

Ces distinctions ont été prises par un jury spécialisé constitué de douze personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

L'élégance de Gareth Southgate

Publié

le

Une deuxième finale perdue pour Gareth Southgate.,, (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

"Comme toujours dans ce genre de match, les marges sont minces, mais l'Espagne était la meilleure équipe du tournoi." Gareth Southgate a témoigné d'une certaine élégance dans la défaite.

"Dans l'ensemble, les Espagnols méritent leur succès, admet le sélectionneur anglais. Nous nous sommes battus jusqu'à la fin de la finale, mais aujourd'hui nous n'avons pas eu assez la possession du ballon. Cela signifie qu'ils ont eu plus de contrôle sur le jeu, et cela peut finir par vous épuiser."

Déjà défait en finale de l'Euro en 2021 à Londres, Gareth Southgate s'est dit "effondré pour tout le monde. Les joueurs ont été incroyables, je suis très fier de ce qu'ils ont fait, mais nous avons été un peu court".

"Nous avions un peu d'élan au moment de l'égalisation, et une grosse occasion à la fin d'égaliser aussi, mais je ne suis pas sûr que nous ayons fait assez sur l'ensemble des 90 minutes", poursuit-il. Il a, enfin, entretenu le flou quant à son avenir. Son contrat court jusqu'à la fin de l'année. "Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour prendre une décision, précise-t-il.. Je dois parler aux bonnes personnes. Ce n'est pas pour tout de suite."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture