Rejoignez-nous

Football

Conference League: Servette reçoit le Viktoria Plzen ce soir

Publié

,

le

René Weiler: son équipe peut réussir de grandes choses (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Une tâche ardue mais loin d’être insurmontable : telle est la donne pour le Servette FC avant son huitième de finale aller de la Conference League ce soir dès 21h00.

Pour ce qui sera leur première confrontation sur la scène européenne à ce stade de la compétition depuis 22 ans, les Grenat accueillent le Viktoria Plzen, troisième du Championnat de la République tchèque qui a réussi le score parfait lors de la phase de poules de la Conference League : six victoires en six matches contre les Kosovars de Balkani, Astana et le Dinamo Zagreb. Le Viktoria a d'ailleurs été la seule équipe à signer le Grand Chelem dans cette phase de poules.

Plzen sans son buteur

Invaincus depuis douze matches toutes compétitions confondues - 10 victoires et 2 nuls -, les Tchèques s’avancent logiquement comme les favoris de cette double confrontation. Toutefois la messe est loin d’être dite. Le Viktoria Plzen semble évoluer un cran au-dessous que le Slavia Prague qui a battu à deux reprises (2-0 et 4-0) le Servette FC l’automne dernier en phase de poules de l’Europa League.

Il sera aussi privé jeudi de Pavel Šulc (prononcer: Schulz), suspendu. Agé de 23 ans, ce demi offensif a inscrit cinq buts lors de ses trois derniers matches pour s’emparer de la première place du classement des buteurs du championnat.

Sans Thimothé Cognat

Privé de ses deux dernières recrues Dylan Bronn et Takuma Nishimura qui ne sont pas qualifiés pour la Conference League, René Weiler devra très certainement composer sans Thimothé Cognat. Buteur à Ludogorets et samedi contre Saint-Gall, le demi est malade. René Weiler ne prendra aucun risque avec la perspective du derby contre Lausanne dimanche qui peut permettre au Servette de s’emparer provisoirement de la première place du championnat.

L’absence de Cognat risque de peser lourd. Mais rien ne dit que ce Servette FC ne renverse pas encore une nouvelle montagne. Cette équipe dégage un supplément d’âme qui peut faire la différence. "Nous sommes plus qu’un groupe. Nous sommes une famille", affirme Jérémy Guillemenot. De retour dans "son" club après un long périple à Barcelone, à Vienne et à Saint-Gall, l’attaquant ressent cet engouement autour du Servette qui devient de plus en plus perceptible en ville de Genève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Europa League: des Portugais ou des Israéliens face au Servette FC

Publié

le

Lors de la saison 2023-2024, le Servette FC avait disputé la phase de groupe de l'Europa League. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

L'été européen du Servette FC s'est quelque peu éclairci lundi à Nyon. Engagé dans le troisième tour qualificatif de l'Europa League, les Grenat seront opposés au vainqueur du duel entre les Portugais de SC Braga et les Israéliens de Maccabi Petah-Tikva FC. Objectif: ramener un deuxième automne consécutif la phase de groupes de l'Europa League à Genève.

Le match aller du troisième tour qualificatif pour l'Europa League se jouera à l'extérieur le 8 août. Les Grenat recevront le match retour le 15 août. L'adversaire sera connu au soir du 1er août.

En cas de succès dans ce troisième tour qualificatif, les Servettiens seraient assurés de connaître un automne européen, soit en Europa League, soit en Conference League. Mais qu'importe le résultat du troisième tour, un second tour européen attend forcément les Genevois les 22 et 29 août prochains, soit pour accéder à l'Europa League, soit à la Conference League.

Continuer la lecture

Football

Servette confiant avant la reprise du championnat

Publié

le

Enzo Crivelli, en grenat, qui tire malgré l'opposition du défenseur d'Etoile Carouge Mathis Magnin, en blanc, a marqué le seul but servettien lors du match amical perdu à Frontenex le samedi précédent la reprise (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

L'heure de la reprise a sonné pour Servette. Les joueurs de Thomas Haeberli commencent leur nouveau championnat par une semaine anglaise. Premier duel dimanche (16h30) à Lucerne.

L’heure de la reprise a sonné pour Servette. Les «grenats» reprennent la compétition dimanche après quatre semaines de préparation. Avec trois matches amicaux. Le dernier en date s’est soldé par une courte défaite (1-2) face à Etoile Carouge, néo-promu en Challenge League, au Stade de Frontenex le samedi précédant la reprise. Mais le résultat de ces rencontres de préparation est à relativiser: les joueurs ont souvent les jambes lourdes après une période d’entraînement intense.

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

Les Servettiens joueront leur premier du nouveau championnat dimanche (16h30). Et ils auront fort à faire, puisqu’ils iront défier Lucerne en Suisse centrale. Un adversaire redoutable. Mais le défenseur axial bas-valaisan se montre confiant: l'équipe qui a peu changé est compétitive avec l'arrivée de nouveaux renforts, notamment mais pas seulement Julian von Moos (ex-Saint-Gall). De quoi viser haut une fois de plus.

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

 

Si l'effectif a subi peu de modifications par rapport à la saison dernière, l'entraîneur Thomas Haeberli n'est là que depuis la reprise des entraînements. Loin de vouloir bouleverser ce qui a bien fonctionné ces dernières saisons, le nouveau coach grenat compte poursuivre le travail de ses prédécesseurs. Il pourrait toutefois intégrer davantage de jeunes joueurs.

Thomas HaeberliEntraîneur du Servette FC

 

Septante-deux heures après leur rendez-vous lucernois, les joueurs de Thomas Haeberli défieront les Young Boys mercredi (20h30), avant de recevoir Yverdon le dimanche suivant (14h15). Et en Challenge League, les néo-promus d'Etoile Carouge se rendent à Schaffhouse vendredi (19h30).

Continuer la lecture

Euro 2024

La Suisse s'impose aisément devant l'Azerbaïdjan

Publié

le

Viola Calligaris célèbre son but dans une rencontre sans histoire pour la Suisse. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse a conclu par une victoire le tour préliminaire de l'Euro 2025. A Lausanne, elle a battu l’Azerbaïdjan 3-0 sur des réussites de Meriame Terchoun, Viola Calligaris et Ana-Maria Crnogorcevic.

Déjà assurées de remporter leur groupe avant cette ultime rencontre à la Pontaise, les Suissesses ont parfaitement rempli leur mission dans ce tour préliminaire. Leur première place leur permet de retrouver la Ligue A de la Ligue des Nations. On rappellera que la Suisse était, bien sûr, qualifiée d’office pour l’Euro en tant que pays organisateur.

Devant 2222 spectateurs, Meriame Terchoun a exploité une erreur de la gardienne pour ouvrir le score à la 25e minute et pour retrouver les chemins du filet en sélection après une longue attente de huit ans. Les deux autres buts sont sans doute tombés un peu tardivement (77e et 88e) pour affirmer que cette performance de l'équipe de Suisse fut vraiment aboutie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Manuel Akanji dans le onze idéal de l'UEFA

Publié

le

Manuel Akanki: l'UEFA a reconnu sa valeur. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Héros malheureux du quart de finale contre l'Angleterre, Manuel Akanji figure dans le onze idéal de l'Euro dévoilé par l'UEFA. L'instance a retenu six Champions d'Europe espagnols dans son onze.

Les quatre autres "étrangers" avec Akanji sont les Français Mike Maignan et William Saliba, l'Allemand Jamal Musiala et l'Anglais Kyle Walker. Les six représentants de la Roja sont Rodri, Lamine Yamal, Nico Williams, Dani Olmo, Fabian Ruiz et Marc Cucurella.

Avec Akanji, Rodri et Walker, Manchester City compte trois joueurs dans ce onze. Victorieux de la Ligue des Champions, le Real Madrid n'a, en revanche, aucun de ses représentants retenu dans cette équipe idéale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Allemagne: retraite internationale pour Thomas Müller

Publié

le

Thomas Müller: fin d'une longue carrière avec l'Allemagne (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

L'international allemand Thomas Müller, vainqueur de la Coupe du Monde 2014, prend sa retraite internationale. Il l'a annoncé dix jours après la défaite de son pays en quart de finale de l'Euro.

"Après 131 matches internationaux et 45 buts, je dis aujourd'hui au revoir à l'aigle (emblème de l'équipe d'Allemagne ndlr)", a-t-il annoncé sur ses réseaux sociaux. Dans cette vidéo, mise en scène sur un terrain de football de la petite ville bavaroise de Pähl où "tout a commencé" pour le joueur de 34 ans, Thomas Müller a tenu à "remercier" ses supporters.

"Nous avons fait la fête ensemble et avons parfois écrasé une larme ensemble, je voudrais dire merci à tous les fans", a-t-il déclaré, au lendemain de la victoire de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1) en finale de l'Euro 2024, organisé en Allemagne. "J'ai toujours été très fier de jouer pour mon pays", a-t-il ajouté.

Après la défaite de l'équipe allemande face à la Roja vendredi 5 juillet en quart de finale, Thomas Müller avait déjà déclaré qu'il s'agissait "très probablement" de son dernier match au sein de l'équipe nationale. L'attaquant continuera en revanche à jouer pour son club du Bayern Munich, où il a prolongé en décembre dernier jusqu'à l'été 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture