Rejoignez-nous

Sport

Challenge League: Servette encore battu

Publié

,

le

Le printemps du Servette FC tourne au véritable cauchemar.

Battus 2-0 à Rapperswil le week-end dernier, les Genevois se sont inclinés 2-1 à Chiasso lors de la 28e journée de Challenge League pour accuser 21 points de retard sur Neuchâtel Xamax.

Après ce nouveau faux pas des Servettiens, Neuchâtel Xamax pourra fêter sa promotion lundi prochain à... Genève s'il s'impose à nouveau devant son grand rival. On n'ose imaginer la réaction des supporters genevois si un tel scénario devait s'écrire. Leur désarroi est, en effet, immense avec le parcours décevant de leur équipe qui paie au prix fort les errements de sa direction sportive.

A Chiasso, les Genevois se sont inclinés sur un doublé du Maltais Jean-Paul Farrugia qui n'avait encore jamais été à pareille fête cette saison.

(Source ATS - Photo : ©KEYSTONE/TI-PRESS/FRANCESCA AGOSTA)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Laurent Meuwly distingué

Publié

le

Laurent Meuwly: son travail reconnu par World Athletics (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Laurent Meuwly est à l’honneur. Le Fribourgeois a reçu le "Coaching Achievement Award" de World Athletics pour l’année 2023.

Engagé depuis près de trente ans dans le coaching, Laurent Meuwly oeuvre depuis plus de quatre ans au sein de la fédération néerlandaise pour le sprint, les haies et les relais.

Il est ainsi le mentor de la Championne du monde du 400 m haies Femke Bol qui a établi cette année un record d’Europe en 51’45’’, soit le troisième meilleur chrono de tous les temps. Parallèlement à ses activités aux Pays-Bas, le Fribourgeois est également le coach de la Tessinoise Ajla Del Ponte, finaliste du 100 m des Jeux de Tokyo 2021 mais longtemps blessée cette année.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Match d'unihockey arrêté: des excréments dans le vestiaire

Publié

le

Photo prétexte (KEYSTONE/Christian Merz)

Surprise et dégoût samedi soir pour les joueurs du UHC Genève: leur vestiaire a été souillé en pleine rencontre. Le match a été arrêté et des plaintes ont été déposées.

Dans la série des motifs d’interruption de matchs, celui-ci est inédit: la rencontre de 2ème ligue de unihockey qui opposait samedi soir, à Aigle, l’équipe première du UHC Genève à la formation des Eagles Unihockey Club a été interrompue après deux tiers pour une raison pour le moins écœurante: des individus ont déféqué et uriné dans les vestiaires des visiteurs. Des étrons et de l’urine ont été retrouvés dans les sacs des joueurs genevois, sur leurs vestes, au sol et même sur la voiture de l'un d'entre eux.

Choqués, les Genevois ont refusé de reprendre le jeu. En accord avec les arbitres, le match a été arrêté. Le score était alors de 7-4 pour Aigle. La police a été appelée et deux plaintes ont été déposées.

La présidente du club genevois, Emily Dottrens, ne décolère pas, elle “condamne avec la plus grande fermeté les événements commis par des individus (...) Nous rappelons que nos joueurs, de même que ceux d’Aigle, sont des amateurs, pleinement investis dans ce sport, et il est plus que regrettable que des individus viennent gâcher un match par un acte aussi répugnant."

"Le UHC Genève condamne avec la plus grande fermeté les événements survenus ce samedi 2 décembre, lors de la rencontre opposant sa première équipe au Eagle’s Unihockey Club, à Aigle. Suite à des faits graves survenus dans le vestiaire de notre équipe durant le deuxième tiers du match, il était impossible pour notre équipe de reprendre la partie qui a été stoppée par le corps arbitral. Nous rappelons que nos joueurs, de même que ceux d’Aigle, sont des amateurs, pleinement investis dans ce sport, et il est plus que regrettable que des individus viennent gâcher un match par un acte aussi répugnant. Nous attendons désormais la décision de swiss unihockey concernant l’issue de cette rencontre ainsi que les suites de l’enquête de police en cours."

Sur Instagram, le club d’Aigle présente, lui, ses excuses et évoque “des incidents qui sont le fruit de jeunes inconscients indépendants de leur club”.

Outre les suites de l’enquête de police en cours, reste aussi à connaître la décision de Swiss Unihockey concernant l’issue de la rencontre.

Continuer la lecture

Course à pied

Succès populaire et sportif pour la 45ème course de l'Escalade

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Le succès de la Course de l’Escalade ne se dément pas. 46’405 personnes y ont participé tout le week-end, pulvérisant le record de participation.

La Course de l'Escalade a tenu toutes ses promesses. Le plateau était relevé dans les deux courses élites et les favoris ont tenu leur rang.

Chez les dames, succès de l'Ethiopienne Gotytom Gebreslase en 23'23''. Côté masculin, c'est le kenyan Boniface Kibiwott qui s'impose en 20'51''. Et les genevois ont fait bonne figure. Morgan Le Guen, Tadesse Abraham et Julien Wanders terminent respectivement en 6è, 9è et 12è positions. Un résultat qui ravit l'organisateur Jerry Maspoli.

Jerry MaspoliPrésident du comité d'organisation

Encore un grand succès populaire pour la course de l'Escalade.  Avec un engouement confirmé cette année encore : en témoigne la Course du Duc, qui est organisée seulement tous les 5 ans, et dont le quota de 7500 places a été atteint en 35 jours.

Jerry MaspoliPrésident du comité d'organisation

Franc succès aussi pour la course parents-enfants, qui a enregistré une hausse de 12% des inscriptions par rapport à 2022. Avec la mission pour les organisateurs de parvenir cette année à fluidifier les départs.

Jerry MaspoliPrésident du comité d'organisation

Continuer la lecture

Sport

"Je peux vivre avec ce point"

Publié

le

René Weiler (à droite) reçoit les félicitations de son président Thierry Regenass. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

"Je peux vivre avec ce point !" René Weiler ne faisait pas la fine bouche après le 1-1 du Wankdorf même si ce résultat brise la série vertueuse du Servette FC qui avait aligné sept victoires de rang.

"Je suis heureux d’avoir vu mon équipe rivaliser avec les Young Boys, poursuit l’entraîneur grenat. Nous savons d’où nous venons. Nous savons aussi où sont les Young Boys." Une dernière phrase pour rappeler que les Bernois évoluent dans un contexte bien particulier avec dimanche un stade pour la septième fois déjà cette saison à guichets fermés.

René Weiler regrette toutefois le manque de réalisme des siens en première période. "On doit mener plus largement à la pause, glisse-t-il. Après, ce fut plus dur. Mais c’est normal ici. On savait que les Young Boys allaient terminer très fort."

René Weiler se refuse de parler de titre. Comme s’il se plaît à laisser la presse fantasmer à ce sujet. "Tout ce que je peux dire, c’est qu’il faudra compter sur nous cette saison", sourit-il.

Pour sa part, Raphaël Wicky a trouvé son équipe "trop dans la réaction, pas suffisamment dans l’action". L’entraîneur bernois pointait du doigt l’erreur de relance d’Anthony Racioppi de la 6e minute qui a, selon lui, coupé d'emblée les ailes de son équipe . "Je ne suis pas heureux avec cette action, lâche-t-il. Anthony sait qu’il a commis une erreur. Mais cela ne sert à rien de l’incriminer davantage". D’autant plus que son gardien fut irréprochable les 84 minutes qui ont suivi cette relance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Le message fort du Servette FC

Publié

le

Chris Bedia ouvre le score pour le Servette FC, (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

A défaut de réussir le grand huit, le Servette FC a délivré un message fort : oui, il est bien un candidat légitime au titre.

Au Wankdorf devant 31'500 spectateurs, les Grenat, qui restaient sur une série de sept victoires de rang, ont tenu les Young Boys (1-1) en échec. Ce choc au sommet entre deux équipes qui seront en lice en février prochain sur la scène européenne, n’a peut-être pas débouché sur le match de l’année. Mais avec des Genevois qui ont longtemps regardé l’adversaire les yeux dans les yeux avant de céder sur le plan physique en fin de rencontre, il aura finalement tenu bien des promesses.

Ce nul est un "bon" résultat pour les Grenat qui ont été les leaders virtuels de la Super League pendant une cinquantaine de minutes. Ils reviennent comme les Young Boys à un petit point du FC Zurich. Avec St. Gall quatrième à 3 points du FCZ, la lutte pour le titre promet énormément.

Jérémy Frick déterminant

Il y a eu, pour la troisième fois en huit jours, une première relance bien compliquée pour Anthony Racioppi ne donnait pas le bon ton au Bernois. Elle offrait à la 6e minute un assist en or à Miroslav Stevanovic sans que ce dernier puisse le convertir. Mais deux minutes plus tard, le Bosnien cadrait cette fois pour une très balle parade de Racioppi. Seulement, Chris Bedia était plus prompt qu’Aurèle Amenda sur le renvoi du gardien pour ouvrir le score.

La huitième réussite en championnat de l’Ivoirien obligeait les Bernois à se découvrir un peu trop vite sans doute à leur goût. Si l’on excepte un premier arrêt de grande classe de Jérémy Frick sur une tête de Silvère Ganvoula, les Genevois ont vécu une première mi-temps plutôt paisible. Leur avantage à la pause n’avait rien d’usurpé.

Il ne devait toutefois pas tenir plus d’un quart d’heure à la pause. A la 59e, Meschack Elia trouvait Ganvoula qui, cette fois, prenait le meilleur sur Yoan Severin pour ne laisser aucune chance à Frick. A 1-1, le match tournait résolument en faveur des Bernois. Seulement, les Bernois tombaient sur un Frick des grands soirs décisif devant Nsame (70e, 77e et 91e) et Philip Ugrinic (74e). Comme si le capitaine a su profiter de la blessure de Joël Mall pour rappeler qui est le "patron".

undefined

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture