Rejoignez-nous

Football

Ballon d'Or: Messi, la septième couronne

Publié

,

le

CREDIT: KEYSTONE/AP/Christophe Ena

La passe de 7 pour Lionel Messi! 

Quel règne impérial! Sans partage, Lionel Messi a remporté le Ballon d'Or 2021, 7e pour l'Argentin, s'isolant un peu plus au firmament du football après avoir devancé Robert Lewandowski et Jorginho.

Le FC Barcelone, qui a vu partir la "Pulga" à Paris cet été, a toujours un trophée dans ses rangs puisque sa capitaine Alexia Putellas soulève le troisième Ballon d'Or féminin de l'histoire, et le jeune Pedri a remporté le trophée Kopa de meilleur jeune (moins de 21 ans). Enfin, le gardien de l'Italie championne d'Europe, Gianluigi Donnarumma, remporte le trophée Yashin de meilleur portier.

Et de sept! Messi a déjà été sacré six fois auparavant (2009, 2010, 2011, 2012, 2015 et 2019) sous le maillot du Barça, qu'il a quitté en larmes cet été pour rejoindre le PSG, après 20 ans en "blaugrana".

Cette fois, il a très probablement dominé le scrutin pour avoir guidé l'"Albiceleste" à son premier trophée depuis 28 ans, et le premier trophée majeur de "La Pulga" (La Puce) sous ce maillot, après quatre finales perdues, trois en Copa America (2007, 2015 et 2016), une en Coupe du monde (2014).

Ce nouveau succès représente aussi un triomphe pour le PSG, qui touche là son tout premier Ballon d'Or, le deuxième pour un club français après celui de Jean-Pierre Papin avec Marseille (1993).

Le Libérien Georges Weah, sacré en 1995, avait joué le premier semestre au PSG mais soulevé le trophée sous le maillot de l'AC Milan. Auparavant la meilleure place d'un Parisien était la 3e, pour Neymar, en 2017, année commencée au FC Barcelone. Zlatan Ibrahimovic (2013) et Kylian Mbappé (2018) ont terminé 4e.

Cristiano Ronaldo 6e

Le prix de "Gigio" Donnarumma embellit encore la soirée parisienne.

Gala maussade en revanche pour Cristiano Ronaldo, "seulement" sixième de l'édition 2021, et qui a boudé la cérémonie présentée par Didier Drogba et Sandy Heribert et maugréé sur son compte Instagram, écrivant tout de même: "J'envoie toujours mes félicitations à ceux qui gagnent."

Avec cinq trophées, il prend du retard dans sa compétition avec Messi et les années filent, rendant de moins en moins probable que l'Argentin soit rattrapé.

Lewandowski aussi est déçu. Il ne deviendra pas cette année le premier Ballon d'or polonais. Le buteur du Bayern a probablement raté le coche quand France Football a décidé de ne pas attribuer son prestigieux trophée en 2020, année tronquée par la pandémie.

Classé 4e en 2015, 8e en 2019, "Lewy" obtient tout de même le meilleur classement pour un joueur polonais, après les troisièmes places de Kazimierz Deyna (Legia Varsovie) en 1974 et Zbigniew Boniek (Widzew Lodz/Juventus) en 1982. Il se console aussi avec le prix de meilleur buteur de l'année, créé pour cette édition par France Football.

"Je suis très honoré par ce trophée, je sais ce que veut dire être là sur le terrain, être un buteur, parvenir à ses fins", a dit Lewandowski.

La troisième place est occupée par l'Italo-Brésilien Jorginho, milieu défensif de l'Italie et de Chelsea (désigné club de l'année par le jury), et vainqueur à ce titre de l'Euro et de la Ligue des champions cette année.

Le Ballon d'Or féminin lui a couronné la capitaine du FC Barcelone et gagnante de la Ligue des champions féminine, Alexia Putellas.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Douche froide pour le Servette FC

Publié

le

Fabian Rieder ouvre le score d'une frappe imparable. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les Young Boys ont repris la main. Victorieux 3-0 du Servette FC au Wankdorf, les Bernois occupent seuls la tête du classement avec deux points d'avance sur St. Gall et les Grasshoppers.

Face à des Servettiens qui étaient encore invaincus cette saison, les Young Boys ont marqué par Fabien Rieder (29e), Meschak Elia (60e) et Cedric Itten (78e). A cinq jours de l'affrontement contre Anderlecht en barrage de la Confenece League, les Bernois étaient en mode gestion. Cela explique en partie leur retenue après l'heure de jeu. Ils ont laissé les commandes du match aux Genevois qui auraient pu le relancer si la frappe d'Alexis Antunes n'avait pas trouvé le poteau à la 75e et si David von Ballmoos n'avait pas sorti le grand jeu sur une reprise de Patrick Pflückle à la 76e.

Cette très belle réaction ne doit pas occulter une première mi-temps bien laborieuse. Au Wankdorf, les Genevois ont dévoilé toutes leurs limites. Si la cellule de recrutement n'agit pas ces prochains jours, la saison du Servette FC risque d'être très "tiède".

Bâle piégé dans le temps additionnel

Celle du FC Bâle ne décolle pas. Au Parc St. Jacques, les Rhénans se sont inclinés 2-0 devant Lugano sur des réussites de Boris Babic à la... 91e minute et de Hadj Mahmoud à la... 94e. Toujours à la recherche d'une victoire depuis le début du championnat, ils accusent 8 points de retard sur les Young Boys. Ils comptent toutefois un match en retard. Pas sûr que ce rappel puisse consoler Alex Frei et David Degen. L'entraîneur et le propriétaire sont partis pour vivre une saison galère malgré une campagne de transferts très riche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Zurich fait piètre figure dans le choc des cancres

Publié

le

Le FC Zurich n'a pas été à la fête à Winterthour. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Champion en titre, le FC Zurich devra limiter ses ambitions à assurer sa place en Super League: telle est la grande leçon du choc des cancres qui l'a opposé au FC Winterthour.

Dans une Schützenwiese à guichets fermés, le FCZ a été tout heureux d'arracher le point du nul (1-1) grâce à une réussite de Fabian Rohner à la 85e. Avec ce... premier but de la saison, le FCZ a évité une défaite qui aurait sonné comme une immense humiliation.

Plus entreprenant, le FC Winterthour avait logiquement ouvert le score à la 73e par Francisco Rodriguez après un service lumineux de Neftali Manzambi. Face à un adversaire bien trop timoré, la formation de Bruno Berner a su imposer son football. Dommage pour elle d'avoir concédé cette égalisation sur laquelle Souleymane Diaby et Timothy Fayulu doivent plaider coupable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un récital du FC St. Gall

Publié

le

La joie d'Emmanuel Latte Lath après l'ouverture du score. (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Troisième match à domicile et troisième victoire pour le FG St. Gall. Après Winterthour et Zurich, Lucerne n'a rien pu faire face à la formation de Peter Zeidler.

Les Saint-Gallois se sont imposés 4-1 pour partager avec les Grasshoppers la tête du classement avant le choc entre les Young Boys et le Servette FC dimanche au Wankdorf. St. Gall avait déjà pris les devants à la 2e minute grâce à Emmanuel Latte Lahn pour offrir un très beau récital aux 16'609 spectateurs présents. Avec un autogoal de Denis Simani et des réussites de Lukas Görtler et de Chadrac Akolo, les joueurs de Peter Zeidler ont su exploiter les largesses défensives adverses pour donner plus d'ampleur à leur succès.

Il reste aux Saint-Gallois à trouver une plus grande rigueur à l'extérieur pour s'immiscer vraiment dans la lutte pour le titre. Battu à Genève et à Zurich par les Grasshoppers, ils tenteront de signer un résultat le 28 août à Lugano avant de recevoir les... Young Boys.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Une expulsion qui a tout changé

Publié

le

Dimitri Cavaré voit rouge et la tournure du match va changer. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Sion séduit encore mais ne parvient toujours pas à s'imposer à Tourbillon. Après la défaite contre YB et le nul face au Servette FC, les Sédunois ont partagé l'enjeu devant les Grasshoppers (2-2).

Après une première période parfaitement maîtrisée avec un but de Filip Stojilkovic sur un centre de Musa Araz, les Sédunois ont perdu le fil du match à la 54e minute avec l'expulsion de Dimitri Cavaré pour une faute de dernier recours. A dix contre onze, ils concédaient très vite deux buts de Tomas Ribeiro (56e) et du joker Renat Dadashov (62e). Mais cette saison, le FC Sion témoigne d'une force de caractère qu'il n'affichait pas la saison dernière. Et ce n'est que justice si Denis-Will Poha pouvait exploiter une relance catastrophique de Noah Loosli pour égaliser à la 67e.

On devait en rester là et ce résultat doit convenir aux deux formations. Le FC Sion a cueilli un point qui semblait bien lointain à 2-1 pour l'adversaire et en infériorité numérique. Quant aux Grasshoppers, ils demeurent invaincus après cinq rencontres pour s'emparer provisoirement la première place du classement.

A noter que la dernière victoire à domicile du FC Sion en championnat remonte à un succès 1-0 contre Lausanne le 2 mars dernier. Il reste désormais sur neuf rencontres sans la moindre victoire. Jamais encore, le FC Sion n'avait accusé une telle série en Super League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Match nul spectaculaire entre Servette Chênois et la Juventus

Publié

le

Kattalin Stahl - à gauche - Sandrine Mauron et Mônica Mendes Agnese Bonfantini - au centre - et Arianna Caruso - n°9 (© Stéphane Chollet/GVA Photos).

Deuxième test réussi pour les Servettiennes. En retard de trois longueurs à la pause, elles sont revenues à la marque (4-4).

Les 743 personnes présentes à la Fontenette jeudi ont assisté à une rencontre riche entre buts et rebondissements jeudi au Stade de la Fontenette. Cette partie était une répétition générale entre deux équipes qui prendront part aux qualifications de la Ligue des Championnes la semaine prochaine. Les Servettiennes ont surtout été convaincantes en seconde période. Menées de trois longueurs à la pause, elles ont refait leur retard grâce à des réussites de Maëva Clemaron, Daïna Burma (magnifique frappe enroulée dans la lucarne) et Michèle Schnider. Mais la première mi-temps a été plutôt difficile.

Sandrine MauronJoueuse de milieu de terrain de Servette Chênois

 

Hormis une opposition interne face aux espoirs servettiennes, Sandrine Mauron a joué son premier match amical sous ses nouvelles couleurs (© Stéphane Chollet/GVA Photos).

 

Lors des quarante-cinq dernières minutes, les joueuses d'Eric Séverac ont fait preuve de plus de rigueur face à des "Bianconere" qui ont fait "tourner" leur effectif, alignant de nombreuses espoirs. Quoi qu'il en soit le bilan de ces deux rencontres de gala est très positif avec trois excellentes mi-temps (même si on a en réalité joué des tiers temps le mercredi précédent contre l'OL).

Kattalin StahlArrière centrale de Servette Chênois

 

Kattalin Stahl est entrée en cours de partie tant contre l'Olympique Lyonnais que face à la Juventus (© Stéphane Chollet/GVA Photos).

 

Servette Chênois défiera le Paris FC jeudi 18 août (14h) à Glasgow en qualifications de la Ligue des Championnes. La formation qui compte deux Suissesses dans ses rangs Eseosa Aigbogun et Coumba Sow, la cousine de Djibril, est redoutable. Les internationales françaises, anciennes ou actuelles, sont nombreuses, à l'image de Gaëtane Thiney, présente à la Coupe du Monde voilà quatre ans, ou de Clara Mateo et d'Ouleymata Sarr, sélectionnées pour l'Euro en Angleterre, en juillet. Le défi est de taille pour les Servettiennes qui auront néanmoins l'avantage de jouer sur un terrain synthétique leur avait fort bien réussi voilà douze mois...

En cas de victoire, les joueuses d'Eric Severac affronteront la gagnante de l'autre "demi-finale" opposant l'AS Roma à l'équipe locale, Glasgow City trois jours plus tard. En jeu: une participation à la phase de poules de la Ligue des Championnes.

Continuer la lecture