Rejoignez-nous

Football

Après Servette – Bâle: la VAR en question

Publié

,

le

Samedi soir, l'arbitre du match Servette - Bâle Alessandro Dudic, en bleu ciel, a interrompu le jeu durant de longues minutes avant de valider le but marqué par Grejohn Kyei (© KEYSTONE/Martial Trezzini)

L’assistance video suscite toujours bon nombre d’interrogations, voire même la perplexité. Dernier exemple en date, le temps nécessaire pour visionner les images du premier but lors du match Servette – Bâle et s’assurer de la bonne application d’une règle entrée en vigueur récemment.

La vingt-quatrième journée de Super League a permis à Servette de grimper au deuxième rang Super League grâce à sa victoire sur le FC Bâle (2-1) samedi au Stade de la Praille.
Les Servettiens qui ont dû attendre l’heure de jeu pour ouvrir le score par Grejohn Kyei avant que Gaël Ondoua ne double la mise à une vingtaine de minutes de la fin. Et ce premier but avait d’abord été annulé par l’arbitre avant d’être finalement validé par la VAR…
En cause la position de l’attaquant grenat signalé hors-jeu par le juge de touche.
Remise en question, la décision n’a été invalidée qu’après cinq bonnes minutes, le défenseur central visiteur Gonçalo Cardoso semblant avoir effleuré le ballon.
Le temps pour le directeur de jeu de s’entretenir avec les préposés à l’assistance video, puis de visionner longuement des images pas nécessairement très claires.

 

Anciens coéquipiers sous le maillot durant leur carrière de joueurs, les entraineurs Ciriaco Sforza, à gauche, et Alain Geiger ont tous deux fait part de leur perplexité face à l’application de l’assistance video samedi soir (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

 

Geiger perplexe

Tout ça pour s’assurer de la bonne application d’une règle qui a changé récemment. Ce fait de jeu pour le moins singulier a suscité des réactions chez le coach visiteur Ciriaco Sforza, mais aussi chez son homologue servettien Alain Geiger qui n’a pas sa perplexité face aux méandres par lesquels les directeurs de jeu doivent passer pour éviter de commettre la moindre erreur…

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Son homologue rhénan a, pour sa part, exprimé son étonnement qu’un défenseur qui aurait effleuré le ballon « avec quelques mèches de cheveux » remette en jeu un attaquant hors jeu au départ…

 

 

https://www.radiolac.ch/sport/servette-deuxieme-de-super-league/

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Une défaite presque acceptable pour les Lions de Genève

Publié

le

Le Genevois Michel-Ofik NZege tente de s'opposer à la percée de l'ailier visiteur Marquis Jackson (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Les Lions de Genève ont concédé samedi leur première défaite à domicile de la saison face à Fribourg Olympic (75-82). S'ils ont grillé un joker, ils conservent leur premier rang au classement d'SBL avec deux points d'avance sur Massagno.

C'est une défaite qui aurait pu faire mal. Elle passera finalement aux pertes et profits, sachant qu'on ne peut pas gagner chaque match Privé de leur pivot américain Eric Adams, les Lions n'ont pas eu leur rendement habituel. Ils ont peiné offensivement n’inscrivant que 25 points en première mi-temps, faisant preuve d'une certaine maladresse. Une contre-performance très rare pour les basketteurs du Grand Saconex qui nous avait habitué à beaucoup mieux.

Natah Jurkovitz
Ailier des Lions de Genève
Natah JurkovitzAilier des Lions de Genève

 

Au classement de Swiss Basketball League, les joueurs d'Andrej Štimac sont toujours en tête avec deux points d'avance sur Massagno…

 

L'arrière tessinois des Lions Roberto Kovac tente de passer en force face à Sean Barnett sous les yeux du meneur de jeu Jeremy Jaunin et du coach visiteur Petar Aleksić (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Continuer la lecture

Football

Servette évite la défaite face au FC Lugano

Publié

le

A l'image du match, Alex Schalk se heurte au Vaudois du FC Lugano Olivier Custodio, en blanc; de quoi faire réfléchir son entraîneur Alain Geiger sur le dispositif tactique à adopter (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les Servettiens restent deuxième de Super League grâce à l'égalisation de Miroslav Stevanović qui leur a permis d'obtenir un point face aux "bianconeri" après l'ouverture du score d'Olivier Custodio (1-1). Le revers du FC Bâle face à Vaduz (1-2) a fait le reste.

Encore un match nul entre Servette et Lugano sur ce même score de parité (1-1) pour la troisième fois de suite cette saison... A croire qu'ils ont pris un abonnement. Avec "Miča" - encore lui - dans le rôle du sauveur a permis à ses coéquipiers d'éviter une deuxième défaite à domicile consécutive. Celui-ci a trouvé la faille à cinq minutes de la fin, tirant une peine des pieds servettiens. Pourtant, son équipe avait largement dominé la seconde mi-temps. Malgré quelques circonstances défavorables, les joueurs d'Alain Geiger ont atteint leur objectif: conserver leur deuxième rang. Un demi-succès même si - comme le souligne leur coach - ils auraient préféré obtenir trois points plutôt qu'un seul.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Interrogations sur les options tactiques

Ce résultat et ce classement qui constitue un succès indéniable, vont de pair avec un certain nombre d’interrogations. En manque d’efficacité offensive, le coach servettien se pose des questions quant au dispositif tactique à adopter. Celui avec trois attaquants semble avoir atteint ses limites…

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette Chênois en quarts de finale de la Coupe de Suisse

Publié

le

Sandy Maendly devance la sortie de la gardienne Saskia Bürki et ouvre le score pour Servette Chênois (© Stéphane Chollet).

Victorieuses (2-0) face aux Young Boys, les Servettiennes ont passé le cap des huitièmes de finale grâce à une excellente seconde mi-temps.

Servette Chênois s’est qualifié pour les quarts de finale jeudi soir au Stade de Genève en battant les Young Boys (2-0) grâce à des réussites de Sandy Maendly en début de seconde mi-temps et de Léonie Fleury en toute fin de partie, au terme d'une rencontre qui a davantage valu par son suspense que par sa qualité. En première mi-temps en tous cas. Depuis le haut de la tribune, les joueuses d'Eric Severac ont paru particulièrement empruntées au cours des vingt premières minutes. Après quoi, elles ont refait surface. Pourtant, elles ont failli se faire surprendre à quelques cinq minutes de la pause sur deux attaques très rapidement menées. Les visiteuses se sont passées tout près de l'ouverture du score par Nadine Riesen, puis par leur Américaine Courtney Strode. Le tout en moins de soixante secondes!

Une seconde mi-temps bien maîtrisée

Changement de décor à la reprise. Les Servettiennes ont pris un net ascendant sur les joueuses de la capitale fédérale. Les chances de but se sont succédées devant la cage défendue par Saskia Bürki et les filets n'ont pas tardé à trembler. Valérie Gillioz a fait valoir ses qualités de récupératrice pour mettre sur orbite que Sandy Maendly qui - grâce à deux une-deux avec Maëva Sarrasin - est parvenue à trouver la faille et à libérer ses coéquipières. La machine était lancée.

Thaïs Hurni
Arrière centrale de Servette Chênois
Thaïs HurniArrière centrale de Servette Chênois

 

La joie de Sandy Maendly après l'ouverture du score (© Stéphane Chollet).

 

Les "jaunes et noires" de la capitale fédérale n'ont ensuite plus guère eu d'occasions d'égaliser. Pas une surprise pour leur ancienne camarade Thaïs Hurni qui a joué sous les couleurs d'YB durant plusieurs saisons :

Thaïs Hurni
Arrière centrale de Servette Chênois
Thaïs HurniArrière centrale de Servette Chênois

 

Ancienne joueuse des Young Boys, Thaïs Hurni forme avec Caroline Abbé l'axe centrale de la défense servettienne. La joueuse du Nord-Vaudois vient a à nouveau été convoquée avec l'Equipe de Suisse pour jouer les matches de barrage contre la République tchèque (© Stéphane Chollet).

Léonie Fleury a encore frappé!

Les Servettiennes, au contraire, ont accentué leur pressions se créant toujours davantage. L'entrée en jeu d'Amira Arfaoui et de Leonie Fleury a largement contribué à mettre à mal l'arrière-garde bernoise. Ce qui a débouché sur une fin de partie en apothéose: la joueuse d’Annecy a une nouvelle fois marqué un but d’anthologie d’un lob pris des quarantaine qui a terminé sa course dans la lucarne. L'entraîneur ne tarit pas d'éloge à son égard -elle qui débute rarement les matches - comme envers celles qui ne prennent même place sur le banc des remplaçantes.

Eric Séverac
Entraîneur de Servette Chênois
Eric SéveracEntraîneur de Servette Chênois

 

Manon Revelli (n°13) félicite Leonie Fleury après que cette dernière a inscrit le second but pour Servette Chênois (© Stéphane Chollet).

 

Grâce à cette victoire sur les Young Boys, les joueuses d’Eric Severac joueront les quarts de finale le 24 avril.

Continuer la lecture

Football

Le service minimum pour l’Equipe de Suisse face à la Lituanie

Publié

le

Haris Seferović et les "Rouges" ne sont pas parvenus à marquer plus qu'un but aux Lituaniens de Vykintas Slivka, en jaune, (© KEYSTONE/Ennio Leanza).

Vainqueurs en Bulgarie (3-1) jeudi, les "Rouges" de Vladimir Petkovic se sont imposés par la marge la plus étroite face à la Lituanie (1-0) dimanche soir à Saint-Gall. Les six points engrangés constituent le minimum syndical. Il en faudra davantage pour contester la première place du groupe C à l'Italie.

Un but après une minute et vingt-cinq secondes marqué par Xherdan Shaqiri, sur une passe de Breel Embolo, puis l'attente vaine d'autres buts qui ne sont jamais venus. L'Equipe de Suisse a séché sur sa copie face aux Lituaniens, défensifs, mais qui ont tenté leur chance à chaque qu'ils en avaient l'occasion. Si les occasions ont été suffisamment nombreuses pour permettre aux Helvètes de faire trembler les filets à plusieurs reprises. Un certain manque de dynamisme dans le jeu les a empêché d'y parvenir. Une prestation mi-figue, mi-raisin ni totalement décevante, l'état d'esprit a été bon, ni enthousiasmante. Comme à Sofia, les joueurs de Vladimir Petković n'ont marqué qu'en début de match et comme dans la capitale bulgare, ils auraient pu encaisser un but d'entrée de jeu en seconde mi-temps.

L'Italie victorieuse à Sofia

Que retenir de ce match plutôt ennuyeux sur le plan du spectacle pur si on excepte le début et les vingt dernières minutes? D'abord, avec deux succès, les footballeurs rouges à croix blanche sont repartis sur de bonnes bases après une année entière sans la moindre victoire. C'est un élément positif. Mais le sort est cruel. Ils sont tombés sur la tête de série qu'il fallait éviter: l'Italie qui a raté la dernière Coupe du Monde en Russie et qui voudra - sans le moindre doute - éviter de repasser par les matches de barrage. Et sans être flamboyants, les Italiens ont gagné dimanche soir à Sofia contre la Bulgarie après avoir battu l'Irlande du Nord (2-0 à chaque fois).

Une tâche ardue

Dans ces conditions, rafler la première place du groupe - seule synonyme de qualification directe pour la phase finale de la Coupe du Monde au Qatar - est une tâche ardue et il faut commencer par marquer beaucoup de buts afin de faire en sorte d'avoir la meilleure différence de buts possible. Or, la Lituanie est, à première vue, l'équipe la plus abordable du groupe C davantage que l'Irlande du Nord ou la Bulgarie. Idéalement, faire trembler les filets adverses deux ou trois fois semblaient nécessaire. Plus facile à dire qu'à faire cependant. Il faudra donc avancer pas à pas en espérant que les bonnes dispositions montrés durant les cent-quatre-vingts première minutes de ce tour préliminaire se traduisent par des résultats plus en rapport avec les ambitions affichées par la sélection helvétique.

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette en panne d’inspiration face à Vaduz

Publié

le

A l'image du match, le défenseur visiteur Nico Hug, en blanc, prend le dessus sur le capitaine grenat Anthony Sauthier (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Après quatre victoires consécutives, Servette s’incline face à la lanterne rouge (1-2). Une défaite sans trop de conséquence pour les joueurs d'Alain Geiger...

Battus par Vaduz (1-2) dimanche au Stade de la Praille, Servette restait sur quatre victoires consécutives. Arc-boutés en défense, les joueurs de la Principauté se sont montrés percutants en contre-attaque. Tout le contraire de Servettiens en panne d’inspiration.
Or au coup d'envoi, Alain Geiger a renoncé à aligner son gardien Jeremy Frick, son meilleur attaquant Grejohn Kyei et le pilier de la défense centrale Steve Rouiller. Mais le mentor valaisan avait-il vraiment le choix'

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Un record qui tient et ce n'est pas pour rien!

Ainsi, les grenats n’ont pas réussi à poursuivre leur série. Une série qui aurait une valeur historique, puisque ça fait trente-cinq ans que le Sfc n’a plus gagné cinq fois de suite en championnat à cette époque Alain Geiger et Pascal Besnard, président aujourd’hui, jouaient alors côte à côte en défense centrale, au sein d'une équipe coachée par Thierry de Choudens qui venait de remplacer Jean-Marc Guillou (15.09.86).
Mais si ce record tient encore et toujours, c'est qu'il n'est peut-être pas si facile à battre...

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Onze points d'avance

Malgré ce couac, Servette est toujours deuxième de Super League mais avec vingt points de retard sur les Young Boys, solidement installés en tête du classement. En revanche, onze points seulement séparent le SFC du duo qui détient conjointement la lanterne rouge à savoir le FC Sion, qui a fait match nul à Lucerne dimanche (1-1) et Vaduz.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

Continuer la lecture