Rejoignez-nous

Sport

Alex Wilson ne peut y croire

Publié

,

le

Alex Wilson s'était bien entraîné ces dernières semaines, mais au point d'effacer les plus grands d'Europe? (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Les doutes s'amoncellent autour des performances hallucinantes du sprinter bâlois Alex Wilson annoncées dimanche soir aux Etats-Unis, en particulier son "record d'Europe" du 100 m en 9''84.

L'athlète lui-même, ainsi que son conseiller et ami Andreas Hediger, co-directeur du meeting Weltklasse de Zurich, n'arrivent guère à croire à ces chronos. "Juste après la course, Alex a pensé qu'il avait couru peut-être en 10''10 ou 10'00 au mieux, mais jamais aussi vite que la performance affichée au chronomètre et dans les résultats", a déclaré lundi M. Hediger à Keystone-ATS.

"On se pose nous-mêmes des questions"

"Moi-même, je me pose les mêmes questions que vous, les journalistes, sur ces performances. L'athlète ne s'estimait en tout cas pas dans une forme pareille, même s'il s'était bien préparé. Mais la feuille de résultats indique bien 9''84 sur 100 m et 19''89 sur 200 m", précise M. Hediger.

Swiss Athletics, qui avait annoncé ces deux records de Suisse dimanche soir sur la base des informations et des listes transmises par Andreas Hediger et reprises ensuite dans une bonne partie des médias, aurait désormais reçu des organisateurs du meeting une partie au moins du matériel à analyser pour l'homologation des chronos. Il s'agissait d'une petite réunion de province à Marietta, près d'Atlanta, en Géorgie, au caractère très champêtre.

La liste de résultats sur internet indique, sur 100 m, la victoire de Wilson en 9''84, avec un vent favorable de 1,9 m/s, tout près de la limite autorisée. Le deuxième, Kevin Samuels, d'Atlanta, a couru en 12''12. Seuls des athlètes de plus de 30 ans étaient au départ. Sur 200 m, Wilson a gagné en 19''89, devant Samuels en 24''98, avec +1,8 m/s. Sur cette même piste, une semaine plus tôt, le Jamaïcain Yohan Blake avait été chronométré en 9''95.

Début de saison poussif

Swiss Athletics dit avoir elle-même avoir hésité à annoncer ces résultats. Mais après avoir vérifié la liste sur Internet, la Fédération a décidé à les communiquer comme deux records de Suisse, et un record d'Europe "sous réserve d'homologation" (sur 100 m). Elle était au courant que Wilson était inscrit à cette réunion.

Cette saison, Wilson n'avait, jusque-là, pas couru plus vite que 10''38 et 20''64. Son dernier 200 m à Oslo, le 1er juillet s'était même conclu en 20''98. Après son étape norvégienne, l'athlète était reparti aux Etats-Unis pour s'entraîner. Wilson, qui vient d'avoir un troisième enfant, a fait plus d'une fois la navette entre la Suisse et les Etats-Unis cette saison.

Swiss Athletics précise que "le processus d'homologation est en cours". Il convient d'"analyser les documents reçus". "On attend", a précisé la fédération.

Pour l'instant, ni World Athletics ni la Fédération européenne (European Athletics) ne parlent de ces courses sur leurs sites. Mais World Athletics a tout de même pris pour l'instant ces résultats dans les statistiques sur son site.

Dans l'attente d'une éventuelle homologation, le record d'Europe du 100m reste conjointement détenu par le Français Jimmy Vicaut et le Portugais Francis Obikwelu en 9''86, et les records de Suisse par Wilson, en 10''08 et 19''98.

Alex Wilson doit s'envoler cette semaine pour les JO de Tokyo.

Il arrive que des performances sur de petits meetings aux Etats-Unis posent des problèmes d'homologation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Le FC Sion brise une malédiction de 28 ans

Publié

le

La joie d'Ilyas Chouaref après son but qui donne la victoire au FC Sion. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le FC Sion n’a pas raté son grand retour en Super League. Il s’est imposé 2-1 à Berne face aux Young Boys pour briser une malédiction vieille de 28 ans.

Il fallait, en effet, remonter à 1996 pour retrouver la trace d’un succès des Sédunois en championnat sur terre bernoise. Celui de ce dimanche 21 juillet désormais historique a été acquis sur des réussites de Dejan Djokic (39e) et d’Ylyas Chouaref (66e) qui ont répondu à l’ouverture du score de Silvère Ganvoula à la 16e. Même si les faits de jeu lui ont été favorables – on pense au poteau de Filip Ugrinic à la 56e et à l’expulsion de Jaouen Hadjam à la 59e -, le FC Sion n’a rien volé. Avec une seule recrue – Djokic – titularisée au coup d’envoi, il a témoigné du même état d’esprit que la saison dernière. L’humilité a bien chassé le bling bling.

Champions en titre, les Young Boys songeaient sans doute à une autre issue pour la grande première de Patrick Rahmen à la tête de l’équipe. Mais le nouvel entraîneur a pu mesurer toute la fragilité de sa défense, avec un axe central bien léger composé de Sandro Lauper et d’Anel Husic. Il a été, par ailleurs, "trahi" par son capitaine David von Ballmoos dont la responsabilité est largement engagée sur l’égalisation sédunoise. On peut se demander peut-être si le choix de pousser Anthony Racioppi vers la porte de sortie est vraiment fondé.

Mais le coaching de Patrick Rahmen ne fut également pas le plus avisé. Pourquoi n’a-t-il pas remplacé à la pause Hadjam qui était sous la menace d’un second carton jaune et qui a donné très vite des signes d’irascibilité ? A onze contre dix, le FC Sion n'a pas manqué l'aubaine pour signer cette victoire qui lance d'une manière idéale sa saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Matteo Berrettini double la mise

Publié

le

Matteo Berrettini: une finale expéditive pour un deuxième titre à Gstaad. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Matteo Berrettini (ATP 82) est à nouveau le roi de Gstaad. Six ans après la victoire qui a véritablement lancé sa carrière, le Romain s’est à nouveau imposé dans l’Oberland.

Il a battu 6-3 6-1 Quentin Halys (ATP 192) en moins d’une heure de jeu dans une finale interrompue plus d’une demi-heure par la pluie. Matteo Berrettini a enlevé dix des onze derniers jeux de cette partie pour cueillir le neuvième titre de sa carrière, son deuxième en 2024 après son succès en avril à Marrakech. Cette victoire dans l’Oberland permet à l’ancien no 6 mondial de figurer à nouveau parmi les cinquante premiers du classement de l’ATP. Longtemps freiné par des blessures, il semble en mesure de retrouver très vite les sommets.

Victorieux vendredi de Félix Auger-Aliassime et samedi de Stefanos Tsitsipas, Matteo Berrettini s’avançait comme le grandissime favori de cette finale. Après avoir écarté trois balles de 4-2 dans un jeu au cours duquel il fut mené 0-40, l’Italien a livré un véritable cavalier seul. Issu des qualifications, Quentin Halys n’a pratiquement opposé plus aucune résistance après avoir concédé le premier break à 3-3.

Avec 51 jeux de service remportés sur les 52 qu’il a livrés lors de ses cinq matches, Matteo Berrettini a fait parler la poudre dans ce Swiss Open. Seul le Colombien Daniel Galan, en huitième de finale, est parvenu à ravir le service de l’Italien qui excelle vraiment dans les conditions de l’altitude. A Gstaad, il n’a, ainsi, concédé qu’une seule défaite en trois participations, en 2022 face à Casper Ruud dans une finale qui lui avait longtemps tendu les bras.

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Super League: trois clubs romands en lice cet après-midi

Publié

le

Didier Tholot: l'entraîneur du FC Sion entamera la saison contre YB (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Trois clubs romands entament la saison de Super League cet après-midi. Une tâche difficile attend le promu Sion: les Valaisans joueront à Berne (14h15) sur la pelouse des Young Boys, tenants du titre.

Dès 16h30, le Lausanne-Sport accueillera le FC Bâle alors que, dans le même temps, Servette se déplacera à Lucerne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Une victoire heureuse pour le FC Winterthour

Publié

le

Matteo Di Giusto peut lever le bras. Son but a offert la victoire au FC Winterthour. (© KEYSTONE/CHRISTIAN MERZ)

Le FC Winterthour a entamé de bon pied son championnat, Dans leur antre de la Schützenwiese, les Zurichois se sont imposés 1-0 devant le FC St. Gall.

Dominé durant pratiquement toute la rencontre, la formation dirigée désormais par Ognjen Zaric a forcé la décision à la 70e minute grâce à une réussite de Matteo Di Giusto. La frappe enroulée du no 10 n’a laissé aucune chance au gardien Lawrence Zigi.

Avec le buteur, Markus Kuster fut le grand artisan de ce succès. De retour aux affaires après avoir dû céder sa place la saison dernière à Marvin Keller, le portier autrichien a multiplié les parades. La dernière sur une frappe du joker Félix Mambimbi fut somptueuse. Le joker fribourgeois se demandera encore longtemps comment sa frappe magnifique n’a pas terminé sa course dans les filets adverses.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Yverdon loin du compte

Publié

le

Une saison qui débute mal pour Yverdon et son capitaine William Le Pogam. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Yverdon est mal parti ! Sur leur pelouse, les Vaudois se sont inclinés 2-0 face au FC Zurich dans une rencontre presque à sens unique.

Battus sur des réussites du Colombien Juan Perea à la 72e et du Nigérian Umeh Emmanuel au bout du temps additionnel, le capitaine William Le Pogam et ses coéquipiers ne méritaient pas un autre sort. Même s’ils ont cru bénéficier d’un penalty pour égaliser qui a été annulé justement par la VAR pour une faute préalable de Mohamed Tijani, ils n’ont jamais pu peser dans cette rencontre. L’introduction à la pause du buteur Kevin Carlos, dont le départ semble inéluctable, n’a pas changé la face du match. Il y avait bien un monde d’écart entre le FC Zurich et Yverdon Sport.

Au Cornaredo, le FC Lugano a fait le plein de confiance trois jours avant de recevoir le Fenerbahçe de Jose Mourinho à Thoune pour le compte du tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Tessinois se sont imposés 2-1 devant les Grasshoppers après avoir concédé l’ouverture du score en première période sur un penalty de Giotto Morandi pour le premier but de la saison en Super League.

A la reprise, les Luganais ont fait le nécessaire pour retourner la situation grâce à une tête du Polonais Kacper Przybylko à la 61e et une frappe imparable d’Uran Bislimi dans le temps additionnel. Une autre issue lors cette reprise aurait été bien cruelle pour les Tessinois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture