Rejoignez-nous

Santé

Les soins de demain entre de bonnes mains

Publié

,

le

Hôte d’honneur pour cette onzième édition des Automnales, les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) prennent place en plein cœur de Palexpo.

Leur objectif ? Exposer au grand public les enjeux actuels et futurs du secteur médical, mais également faire découvrir plus en profondeur celui qui détient le titre du plus grand hôpital de Suisse.

 

Un stand interactif pour les HUG aux Automnales

Organisé en différents pavillons, le stand offre bon nombre d’activités ludiques et interactives, permettant aux plus âgés comme aux plus jeunes d’y trouver leur compte. En plus de pouvoir échanger directement avec les professionnels de la santé présents sur place, l’espace vous offre la possibilité de rencontrer Billy et Hoppy, les robots destinés à accompagner les enfants malades, mais aussi de vous plonger dans différentes situations handicapantes grâce à la réalité virtuelle. L’un des ateliers d’aujourd’hui nous permettait de se mettre dans la peau d’une personne diabétique durant quelques instants. Et le résultat est saisissant.

Des thématiques santé abordées quotidiennement

Le stand se transforme au gré des jours et met en lumière une nouvelle thématique quotidiennement. Le tout est axé sur le parcours qui retrace les étapes de la vie, de la naissance jusqu’au dernier sommeil. De nombreuses conférences, présentées par des spécialistes, viennent également nous éclaircir sur des sujets malheureusement trop souvent méconnus, comme par exemple la maladie d’Alzheimer.

 

Et si vous construisiez l’hôpital de demain ?

Enfin et surtout, ne quittez pas les lieux sans avoir ajouté votre pierre à l’édifice. En effet, le «mur d’idées», visible de loin grâce à ses post-it colorés, vous permet d’exposer votre vision du futur avec une question très simple : « Comment imaginez-vous l’hôpital de demain?».  Et comme disait Alphonse Allais, «une mauvaise idée vaut toujours mieux que pas d’idée du tout».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La Suisse s’assure l’accès à un médicament contre le Covid-19

Publié

le

Après avoir réservé des doses d'un vaccin en cours d'élaboration, la Confédération s'assure l'accès à un médicament. (©KEYSTONE/Ti-Press/PABLO GIANINAZZI)

La Suisse s’est assurée l’accès à un médicament contre le Covid-19. Les autorités fédérales ont conclu avec une entreprise zurichoise un contrat de réservation du produit, qui doit encore passer des tests cliniques cet automne.

Si le médicament réussit les tests cliniques et qu’il est autorisé à la commercialisation, la Suisse bénéficiera d’un accès prioritaire aux 200’000 premières doses du médicament, a indiqué mardi l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Berne s’assure aussi le droit d’obtenir jusqu’à trois millions de doses supplémentaires.

Une fois autorisé en Suisse, le médicament servira en premier lieu à traiter les personnes infectées par le nouveau coronavirus,précise l’OFSP. Dans certains cas, il pourrait aussi être administré à titre prophylactique pour prévenir une infection (immunisation passive), notamment chez le personnel hospitalier.

Fondée en 2004, Molecular Partners est une entreprise de biotechnologie issue de l’Université de Zurich dont le siège est à Schlieren (ZH). Elle développe sa propre classe de substances actives: les DARPins®.

La Confédération se prépare à différents scénarios en matière de lutte contre le nouveau coronavirus. Après la signature récente d’un premier contrat portant sur des doses de vaccin potentielles pour la population suisse, il importe maintenant de se concentrer également sur des approches thérapeutiques afin de traiter les patients gravement touchés, souligne encore l’OFSP.

Continuer la lecture

Actualité

La Suisse s’assure 4,5 millions de doses du vaccin de Moderna

Publié

le

Le logo de Moderna à Norwood, dans le Massachusetts, aux Etats-Unis. (©KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER)

La Confédération a conclu un accord avec l’entreprise américaine Moderna pour la livraison de 4,5 millions de doses d’un vaccin contre le coronavirus, a annoncé vendredi l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). La Suisse est en discussion avec d’autres sociétés.

« La Confédération veut assurer à la population suisse un accès rapide à un vaccin sûr et efficace contre le Covid-19 », écrit l’OFSP dans un communiqué. La Confédération relève qu’aucun vaccin dans le monde n’a pour l’instant été autorisé.

Si le vaccin passe la phase de test avec succès et est autorisé en Suisse, la Confédération recevra 4,5 millions de doses. Deux doses étant nécessaires, 2,25 millions de personnes pourront être traitées, précise encore l’OFSP.

Continuer la lecture

Actualité

Masque chirurgical recommandé pour les personnes avec des symptômes

Publié

le

S'ils sont utilisés correctement, les masques en textile fabriqués industriellement protègent avant tout les autres personnes contre les infections, selon l'OFSP (archives). (©KEYSTONE/DPA-Zentralbild/JENS BÜTTNER)

[ERRATUM] L’OFSP a précisé ses recommandations sur le port du masque. Les personnes qui présentent des symptômes d’infection aigüe des voies respiratoires doivent de préférence porter un masque à usage unique, lorsqu’elles se rendent chez leur médecin par exemple.

Cette adaptation n’est pas une recommandation du port du masque général, précise jeudi l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) à Keystone-ATS. Aucune recommandation spécifique n’est émise pour la population normale. Celle-ci peut porter un masque hygiénique à usage unique ou un masque en tissu pour autant que celui-ci réponde aux standards élaborés par la task force scientifique Covid-19 de la Confédération.

Utilisés correctement, ces deux types de masques protègent les autres personnes d’une infection, peut-on lire sur le site de l’office. Les personnes qui présentent des symptômes respiratoires contaminent de toute évidence leur masque, c’est pourquoi il leur est recommandé d’utiliser des masques hygiéniques qui sont jetés après chaque utilisation.

La Confédération propose en revanche de ne pas utiliser de masques de protection respiratoire pour un usage privé. Ces masques ne filtrent pas l’air expiré et peuvent même propager le virus. Idem pour les autres masques (comme des produits en tissu cousus ou fabriqués soi-même), qui n’offrent pas de protection fiable, selon l’OFSP.

Appel de Greenpeace

Greenpeace Suisse avait demandé fin juillet à la Confédération d’adapter ses recommandations. Selon elle, de nombreux experts de la santé jugent que les masques en tissu offrent au grand public une protection suffisante contre le coronavirus.

L’usage de masques réutilisables permettrait aussi d’éviter une nouvelle pénurie et de réduire la pollution. L’ONG citait une étude publiée dans la revue « Environmental and Science Technology » selon laquelle environ 129 milliards de masques et 65 milliards de gants sont utilisés chaque mois durant la pandémie.

Selon les experts, les masques réutilisables offrent une protection suffisante au grand public. Hors des hôpitaux, des masques certifiés à usage unique ne sont pas nécessaires, car l’infection est beaucoup plus faible, expliquait l’infectiologue Gerhard Eich, membre du comité de la Société suisse d’hygiène hospitalière, cité dans le communiqué de Greenpeace.

Continuer la lecture

Actualité

Fribourg: 240 personnes mises en quarantaine

Publié

le

Depuis mardi soir, environ 240 personnes ont été mises en quarantaine dans le canton de Fribourg (photo d'illustration). (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Depuis mardi soir, environ 240 personnes ont été mises en quarantaine dans le canton de Fribourg. « C’est une situation sérieuse », indique jeudi la Direction de la santé et des affaires sociales dans un communiqué.

Cette mesure a été décidée à la suite d’une personne infectée par le Covid-19 qui a fréquenté trois bars et clubs dans le district de la Sarine les jours précédant les résultats du test. Les personnes concernées ont reçu un SMS officiel du Service du médecin cantonal (SMC) qui leur ordonne une mise en quarantaine immédiate.

« Cette mesure, conduite par la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS), est à prendre au sérieux », indique le département cantonal de la santé. Actuellement, les autorités poursuivent le travail de traçage avec les personnes qui ont été en contact avec la personne malade.

Les contrôles réalisés par les services de l’Etat ont révélé que l’un des établissements ne respectait pas les normes de protection sanitaires, ainsi que différentes autres règles d’exploitation. La Préfecture de la Sarine a prononcé une décision de fermeture provisoire de l’établissement.

Continuer la lecture

Actualité

Le monde de demain: un fauteuil roulant « tout terrain »

Publié

le

Photo: Scewo

Des fauteuils roulants qui peuvent franchir des escaliers… C’est le monde de demain. 

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

L’innovation a du bon quand elle apporte une aide concrète et qu’elle améliore le quotidien: c’est le cas, assurément, avec la start up de Winterthour Scewo qui vient de mettre sur le marché la première série de son fauteuil roulant monte-escaliers, nommé le “Bro”. Ce qui était un projet étudiant il y a encore 5 ans, est devenu réalité avec les premiers clients qui ont reçu leur fauteuil ces derniers jours. C’est une chaise roulante au look futuriste et aux multiples configurations: un mode classique contrôlé par un joystick. Un mode fauteuil qui permet de relever l’assise d’un mètre pour être à hauteur de ses interlocuteurs. Un mode relax pour incliner son siège en position allongée. Et surtout un mode “passe-partout” avec des chenilles en caoutchouc que l’on active et que l’on désactivé à volonté pour monter ou descendre des escaliers ou un rebord sans effort. Ajoutez à cela une connexion smartphone, des rangements intégrés dans le dossier et sous le siège et enfin la possibilité de le replier en un tour de main pour le ranger dans un coffre de voiture.

Où en est la commercialisation? 

La première série est déjà épuisée. Une trentaine de fauteuils roulants ont ainsi été produits pour le marché suisse cette année. Et une nouvelle livraison est prévue au printemps 2021 en Suisse toujours mais également en Autriche et en Allemagne. Côté tarif, comptez 36 000 francs pour le siège, avec une possible prise en charge par l’assurance invalidité. 

 

Continuer la lecture