Rejoignez-nous

Santé

Le monde de demain: un remède contre le gaspillage de médicaments

Publié

,

le

Une solution suisse pour limiter le gaspillage des médicaments en pharmacie… C’est le monde de demain. 

Benoît RouchaleauLe monde de demain

On le sait, le gaspillage des médicaments est une vraie problématique en Suisse: Rien qu’en 2017, ce sont près de 4700 tonnes de médicaments non consommés qui ont été récupérés et détruits à travers le pays. Parmi les pistes pour tenter d’y remédier, la vente de médicaments à l’unité qui est en test dans plusieurs cantons... Et puis une autre option a aussi été développée par la startup vaudoise Remedok qui a créé la première plateforme de partage de médicaments entre toutes les pharmacies du pays. Une solution “B2B2”, d’entreprise à entreprise, qui permet aux pharmaciens de mettre en vente ou d’acheter des médicaments d’autres officines à des prix très avantageux, pour diminuer le gaspillage, en réduisant le nombre de médicaments périmés ou en surstock. L’idée c’est qu’en mettant à disposition d’un réseau de pharmaciens des médicaments qui arrivent à échéance, on pourrait ainsi réduire le nombre d’invendus et donc de boîtes non entamées qui finissent en déchèterie. Pour sécuriser le concept, l’accès à la plateforme est uniquement réservé aux professionnels et il est gratuit, et Remedok ne perçoit une commission que si une vente est conclue via sa plateforme.

Où en est l’idée?

Elle est déjà en oeuvre depuis 2018. Plusieurs grossistes et pharmas suisses sont déjà partenaires. Rien que la première année, ils enregistraient 150 inscriptions. Crise sanitaire oblige, le dispositif a d’ailleurs été particulièrement sollicité en cette période de pandémie avec de nombreuses officines qui ont été vidées de leurs stocks, notamment en produits pour soulager des pathologies pulmonaires. Et puis il y a une nouvelle étape aujourd’hui avec l’obtention toute récente d’un prêt de 50 000 francs de la part de la Fondation pour l’Innovation Technologique. Cela va permettre à Remedok de renforcer encore sa présence sur le marché pharmaceutique et dans les hôpitaux. Aux grands maux, ce sera déjà un petit remède…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

1400 poches de sang récoltées pendant les fêtes par les HUG

Publié

le

Archives Keystone

Franc succès pour l'opération « 1000 poches pour les fêtes » lancée par les HUG.

Pour la 2e année, l’hôpital cantonal genevois avait appelé à la mobilisation des donneurs pendant cette période de fêtes, souvent délicate pour les réserves de sang à Genève. Plus de 1400 poches ont été récoltées.

Dre Sophie Waldvogel AbramowskiMédecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle aux HUG

Et la satisfaction est d'autant plus forte, que la situation sanitaire a passablement compliqué l'organisation de la collecte. Le variant Omicron n'arrange rien. On sent clairement son effet au centre de transfusion sanguine:

Dre Sophie Waldvogel AbramowskiMédecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle aux HUG

Autre constat: les vaccins posent questions. Certains patients se montrent méfiants: 

Dre Sophie Waldvogel AbramowskiMédecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle aux HUG

 

Continuer la lecture

Actualité

A Genève les clowns donnent du bonheur aux enfants depuis 25 ans

Publié

le

Hôpiclowns Genève fête ses 25 ans cette année. Depuis 1996 les clowns, qui sont quinze aujourd'hui,  viennent rendre visite aux enfants hospitalisés avec une mission leur redonner le sourire.

Reportage Hôpiclowns

L'association vit essentiellement grâce aux dons. La recherche de fonds est un vrai défi chaque année. Hélène Beausoleil, clown et responsable des prestations à hôpiclowns.

Hélène Beausoleil Clown et responsable des prestations à hôpiclown

Continuer la lecture

Coronavirus

Le canton renforce son dispositif pour injecter le booster

Publié

le

Image d'illustration Keystone

Genève veut accélérer les injections du booster pour lutter contre le Covid-19. Le canton compte administrer plus de 15'600 doses pendant les fêtes au centre de vaccination de la route de Chêne.

L'infrastructure sera ouverte du 24 décembre au 3 janvier, à l'exception du 25 décembre et du 1er janvier, indique lundi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Cette nouvelle mesure annule les vaccinations sans rendez-vous qui étaient possibles au Quartier Libre SIG et à l'Espace Adrien Lachenal.

Afin de pouvoir injecter rapidement ces doses de rappel, le Conseil d'Etat fait appel au personnel soignant de l'office médico-pédagogique et du service de santé de l'office du personnel de l'Etat. 80 infirmières et infirmiers, ainsi que 12 médecins, vont administrer plus de 15'000 doses de vaccins. Le raccourcissement du délai pour obtenir le booster a surpris les autorités. Le Conseiller d’Etat chargé de la santé Mauro Poggia.

Mauro PoggiaConseiller d'Etat chargé de la santé

Les nouveaux créneaux horaires pour le booster seront disponibles sur inscription dès ce mercredi dans la soirée pour sortir de l'embouteillage.

Mauro PoggiaConseiller d'Etat chargé de la santé

Le Conseil d'Etat a par ailleurs décidé lundi de maintenir deux mesures plus strictes que les mesures fédérales. Il s'agit du port du masque sur le domaine public ainsi que dans les véhicules privés, sauf pour les personnes provenant d'un même ménage.

Avec ATS Keystone.

Continuer la lecture

Genève

Une appli des HUG pour indiquer ses directives anticipées

Publié

le

Photo HUG

“Accordons-nous”, c’est le nom du nouvel outil mis au point par les HUG.

Que voulez-vous que les médecins fassent si vous n’êtes plus en capacité de vous exprimer? C’est pour répondre à cette question que les HUG ont lancé un nouvel outil numérique.

Intégré à l’application Concerto, il permet de rédiger ses directives anticipées. Autrement dit, d’inscrire noir sur blanc ce que l’on veut que les médecins fassent pour nous soigner.

De quoi aider les soignants à faire le bon choix selon le Dr Thomas Fassier, médecin adjoint aux Urgences des HUG:

Dr Thomas FassierMédecin adjoint aux Urgences des HUG

Le document à remplir via l’application permet d’indiquer ses directives anticipées en matière de soin mais cela permet aussi d’ouvrir le dialogue et pour le docteur Thomas Fassier médecin adjoint aux Urgences des HUG, il est primordial d’en parler:

Dr Thomas FassierMédecin adjoint aux Urgences des HUG

Ce nouvel outil s’appelle “Accordons nous”, il est consultable sur le site concerto.hug.ch.

Continuer la lecture

Genève

Les cliniques privées genevoises sollicitées pour affronter la 5e vague

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Les cliniques privées genevoises sont à nouveau réquisitionnées pour garantir les opérations, alors que les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) font face à une hausse du nombre de cas de Covid-19. Elles mettront leurs structures à disposition dès mercredi pour les cas urgents.

Afin de faire face à la cinquième vague de la pandémie de Covid-19, les HUG doivent limiter leurs activités chirurgicales, a indiqué mardi le Département de la sécurité, de la population et de la santé (DSPS). Les équipes de la Clinique Générale Beaulieu, des cliniques Hirlsanden-la Colline et les Grangettes ainsi que celles de l'Hôpital de la Tour sont sollicitées, comme au printemps et à fin 2020.

Par ailleurs, le DSPS annonce que le réseau médical du canton s'organise pour assurer une prise en charge ambulatoire des malades du Covid-19 pendant les fêtes et éviter un engorgement des services d'urgence des HUG. De nombreux cabinets médicaux resteront ouverts, tandis que les pédiatres seront là au moins une des deux semaines de vacances (https://pediatre-ge.ch).

Les sites du Réseau des urgences genevois augmenteront leur capacité d'accueil grâce à une mobilisation extraordinaire de leurs médecins affiliés. Genève Médecins va aussi renforcer les capacités de visite à domicile.

Continuer la lecture