Rejoignez-nous

Santé

La biotech helvétique a profité d'un regain de fonds en 2023

Publié

,

le

Des sociétés non cotées de la Biotech ont collecté un total de 600 millions. (archive) (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Les entreprises biotechnologiques helvétiques ont profité l'an dernier d'un net afflux de liquidités, au sortir d'un exercice 2022 placé sous le signe de la frugalité.

Les levées de fonds du secteur ont ainsi rebondi de moitié pour dépasser à nouveau les 2 milliards de francs, indique mardi le Swiss Biotech Report annuel publié par le cabinet EY et la faîtière du secteur notamment.

Le regain d'investissements s'est porté pour l'essentiel sur des sociétés non cotées, qui ont collecté un total de 600 millions. Noema Pharma a levé 103 millions, Alentis Therapeutics 94 millions, Rejuveron 67 millions, Nouscom 65 millions et Newbiologix 45 millions, égraine le rapport.

Leurs homologues négociées en Bourse ont engrangé 1,4 milliard, dont 415 millions de francs pour le zougois Moonlake Therapeutics un an après son introduction au Nasdaq par le truchement d'un véhicule d'acquisition dédié (Spac) et 144 millions de dollars pour Oculis, à l'occasion là aussi d'une accession au Nasdaq par Spac interposé.

Les recettes du secteur dans son ensemble de leur côté ont inscrit une nouvelle marque de référence à 7,3 milliards, contre 6,8 milliards en 2022 et 3,7 milliards un an plus tôt. Les dépenses de recherche et développement par contre se sont contractées à 2,4 milliards, contre 2,7 milliards il y a deux ans.

Les effectifs se sont stabilisés autour de 19'000 équivalents plein temps.

Les auteurs du rapport relèvent aussi un regain d'activité sur le front des fusions et acquisitions, avec notamment le rachat pour plus d'un milliard de dollars du bâlois Vectivbio par le massachussetais Ironwood Pharmaceuticals ou pour quelque 450 millions de francs de son voisin champêtre T3 Pharmaceuticals par l'allemand Boehringer Ingelheim. Un autre bâlois, Vertical Bio, est tombé dans l'escarcelle du français Pierre Fabre pour un montant non dévoilé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

L'Union européenne sanctionne lourdement Mondelez

Publié

le

La multinationale chicagolaise avait créé l'émoi en Suisse en 2022, avec sa décision de délocaliser en Slovaquie une partie de la production de Toblerone. (archive) (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Bruxelles a infligé jeudi une amende de 337,5 millions d'euros (333,6 millions de francs) à Mondelez, propriétaire de la marque Toblerone, soupçonné d'avoir restreint la concurrence sur les marchés du chocolat, des biscuits et du café.

La Commission européenne accuse le géant agroalimentaire américain d'avoir "entravé le commerce transfrontalier de produits à base de chocolat, de biscuits et de café entre les États membres, en violation des règles de concurrence de l'UE", au terme d'une enquête ouverte en janvier 2021.

L'exécutif européen estime que le groupe a restreint le commerce de ses chocolats, de ses biscuits et de son café entre pays membres au moyen d'accords illégaux et a abusé de sa position dominante sur certains marchés.

"Mondelez a illégalement limité le commerce transfrontalier à travers l'UE afin de maintenir des prix plus élevés pour ses produits au détriment des consommateurs", a déclaré la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager.

Cette amende géante, la neuvième plus lourde infligée par l'UE pour pratiques anticoncurrentielles, intervient alors que l'inflation des prix alimentaires est un sujet de préoccupation majeur des ménages européens.

Les entreprises sont régulièrement pointées du doigt pour avoir accru excessivement leurs marges ces dernières années alors que les prix à la consommation ont connu une flambée depuis 2022 dans le sillage de la guerre en Ukraine.

"Les prix des denrées alimentaires diffèrent d'un État membre à l'autre. Le commerce transfrontalier au sein du marché intérieur peut faire baisser les prix et accroître la disponibilité des produits pour les consommateurs. Ceci est particulièrement important en période de forte inflation", a souligné Margrethe Vestager.

Issu de la scission des activités de Kraft Foods en 2012, le groupe Mondelez, dont le siège social est à Chicago (Illinois), possède de nombreuses marques connues comme Côte d'Or, Milka, Oreo, Ritz, Toblerone et TUC.

Dans un dossier similaire de pratiques anticoncurrentielles, le brasseur belgo-brésilien AB InBev, numéro un mondial du secteur, s'était vu infliger en mai 2019 une amende de 200 millions d'euros par la Commission européenne.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

Santé

Galenica maintient sa feuille de route 2024 après le 1er partiel

Publié

le

Le distributeur bernois de médicaments a connu une entame d'exercice fructueuse en 2024. (archive) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Galenica a engrangé sur les quatre premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 1,26 milliard de francs, en hausse de 4,8% sur un an. La direction reconduit son ambition de croissance pour l'ensemble de l'exercice dans un couloir de 3 à 5%.

S'il ne livre aucune indication quant à sa rentabilité à ce stade de l'exercice, le grossiste en médicaments et exploitant de pharmacies maintient aussi son objectif pour la progression de son excédent d'exploitation (Ebit) apuré de tout facteur non récurrent, entre 8 et 11%, indique un compte-rendu diffusé jeudi.

Les actionnaires doivent toujours pouvoir compter sur un dividende au moins égal aux 2,20 francs par action perçus au titre de 2023.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

International

Danemark: l'incendie dans les bureaux de Novo Nordisk sous contrôle

Publié

le

L'incendie s'est produit moins d'une semaine après celui qui s'est déclaré le 16 mai sur un autre site en construction de Novo Nordisk, à Kalundborg, qui n'a eu aucun impact sur la production de médicaments. (© KEYSTONE/AP/Jokum Tord Larsen)

L'incendie de grande ampleur qui s'est déclaré mercredi dans les bureaux du géant pharmaceutique danois Novo Nordisk, à l'extérieur de Copenhague, est "sous contrôle", ont indiqué les pompiers de la capitale.

Précédemment qualifié "d'incendie massif", le feu est désormais "sous contrôle et nous avons réduit les effectifs à 30 pompiers", contre 100 initialement, a dit le chef des opérations des pompiers Martin Smith à l'AFP.

Le personnel du bâtiment situé à Bagsvaerd, dans le nord de l'agglomération de Copenhague, avait été évacué sans qu'il n'y ait aucun blessé à déplorer.

"Il ne reste que des poches de fumée", a précisé le responsable des pompiers et les bulldozers et grues ont été envoyés pour évacuer les débris.

Départ de feu

Le sinistre s'est déclaré dans un conteneur sur un site de construction du groupe et s'est propagé au toit d'un immeuble de bureaux adjacent appartenant également à l'entreprise, selon M. Smith.

Le bâtiment qui a brûlé n'a pu être sauvé, mais l'activité reviendra à la normale jeudi, a indiqué Novo Nordisk qui possède d'autres bureaux sur ce site.

L'incendie s'est produit moins d'une semaine après celui qui s'est déclaré le 16 mai sur un autre site en construction de Novo Nordisk, à Kalundborg, qui n'a eu aucun impact sur la production de médicaments.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

Santé

Sandoz: feu vert de la Commission européenne pour Wyost et Jubbonti

Publié

le

Un examen au scanner permet de mesurer la densité minérale osseuse, permettant le diagnostic de l'ostéoporose, une maladie qui fragilise les os et augmente le risque de fractures (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le géant des biosimilaires Sandoz a obtenu l'autorisation de la Commission européenne pour ses biosimilaires Wyost et Jubbonti utilisés respectivement dans le traitement des maladies osseuses liées au cancer et le traitement de l'ostéoporose.

Il s'agit de facteurs clés à moyen terme et leur homologation constitue une étape majeure dans l'avancement de croissance de Sandoz, rapporte un communiqué publié mercredi. Le lancement des nouveaux produits est prévu à partir de novembre 2025.

Depuis mars, ces traitements sont aussi les premiers et seuls biosimilaires approuvés par l'Autorité américaine du médicament (FDA) pour les médicaments d'Amgen, Prolia et Xgeva.

"Malgré la grande disponibilité des traitements, seule une minorité de patients à haut risque en reçoit actuellement, même après leur première fracture", déplore le groupe qui souligne que presque tous les types de cancer peuvent se propager aux os et provoquer des douleurs et des fractures.

Toujours selon Sandoz, le nombre de fractures en Europe augmentera de près de 25% par an jusqu'en 2034.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Santé

Nestlé se positionne sur le marché de la perte de poids

Publié

le

Nestlé part à la conquête du marché de la perte de poids. (archive) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Nestlé lance une nouvelle gamme alimentaire aux Etats-Unis pour accompagner les utilisateurs de médicaments contre l'obésité GLP-1. La marque "Vital Pursuit" verra le jour dès l'automne de cette année.

À partir du quatrième trimestre 2024, Nestlé lancera divers plats cuisinés surgelés à haute teneur en protéines, en fibres et en nutriments essentiels sous le nom de "Vital Pursuit", indique mardi le géant veveysan de l'alimentation dans un communiqué. "Vital Pursuit" est la première marque alimentaire du portefeuille de Nestlé qui s'adresse spécifiquement aux utilisateurs de médicaments GLP-1, administrés sous forme d'injections sous-cutanées.

Cette nouvelle gamme propose des portions adaptées à l'appétit des utilisateurs de médicaments amaigrissants. Elle convient également aux personnes soucieuses d'une alimentation équilibrée afin de maintenir un poids normal.

"Alors que l'utilisation de médicaments pour accompagner la perte de poids continue d'augmenter, nous voyons une opportunité de servir celles et ceux à qui ils sont prescrits. "Vital Pursuit" offre des alternatives alimentaires savoureuses et accessibles qui répondent aux besoins des consommateurs de cette catégorie émergente", a déclaré Steve Presley, directeur général de Nestlé Amérique du Nord.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture