Rejoignez-nous

Economie

Plainte du PS contre une application hésitante des sanctions

Publié

,

le

Pour le PS, la pression sur le régime de Vladimir Poutine n'est pas suffisante (archives). (© KEYSTONE/AP/Mikhail Klimentyev)

Les sanctions contre la Russie ne sont pas appliquées de manière cohérente en Suisse, selon le Parti socialiste qui dénonce une "irresponsabilité collective". Le PS a donc déposé une plainte contre le Département de l'économie de Guy Parmelin auprès du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral doit charger le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) d'appliquer "complètement et rapidement" les sanctions, écrit le PS dans sa dénonciation à l'autorité de surveillance en vertu de la loi sur la procédure administrative.

Pour l'heure, les cantons attendent des instructions du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco), alors que celui-ci prévoit que la mise en oeuvre est du devoir des cantons. "Une telle passivité est totalement inacceptable compte tenu de l'urgence du moment", écrit le PS dans sa dénonciation, transmise à Keystone-ATS et dont ont fait état mercredi les journaux du groupe Tamedia.

Il s'agit en effet d'appliquer au plus vite les sanctions, sans quoi les oligarques russes pourraient retirer leurs avoirs de Suisse. La pression sur le régime de Vladimir Poutine n'est pas suffisante, ce qui réduit la probabilité de voir le président russe contraint de s'assoir à la table des négociations.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Route cantonale entre Cugy et Bottens: réouverture avancée

Publié

le

Une piste cyclable de 800 mètres a été aménagée entre Bretigny-sur-Morrens et Bottens dans le canton de Vaud (photo symbolique). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Dans le Gros-de-Vaud, la route cantonale entre Cugy et Bottens rouvrira le 15 juillet avec trois mois d'avance, a indiqué mercredi le Canton. Les importants travaux de réaménagement avaient débuté au printemps 2021 afin d'améliorer la sécurité des usagers et les déplacements.

La route a été élargie, des courbes ont été améliorées et un revêtement phonoabsorbant a été posé. Une piste cyclable de 800 mètres a été aménagée entre Bretigny-sur-Morrens et Bottens, précise le Conseil d'Etat vaudois dans un communiqué. Les travaux auront ainsi duré treize mois au lieu des seize planifiés.

Le canton, les communes de Cugy et Bretigny-sur-Morrens ont investi 10,3 millions de francs dans ces travaux. Si le retour à la normale est prévu dès le 15 juillet dans l'après-midi pour les usagers de la route, la circulation de la ligne de bus tl 60 restera, elle, déviée jusqu'au 29 juillet compris, le temps nécessaire aux Transports lausannois d'adapter l'organisation de l'exploitation de la ligne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

PIB vaudois: croissance robuste dans un environnement difficile

Publié

le

Dans l'économie vaudoise, le secteur de la construction pourrait voir son activité reculer de manière modérée en 2022, puis connaître une croissance modérée en 2023 (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

L'économie vaudoise devrait poursuivre sa reprise cette année et l'an prochain malgré les perturbations que connaît la conjoncture mondiale, selon les dernières valeurs du CREA, publiées mardi par la Banque cantonale vaudoise (BCV) et l'Etat de Vaud. Les dernières prévisions tablent sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 2,8% en 2022.

"Bien qu'en repli par rapport aux 3,6% attendus au début de l'année, la croissance devrait ainsi rester robuste. En 2023, le PIB devrait progresser de 2,5% dans le canton", indique-t-on dans un communiqué. "Dans un environnement déjà marqué par le retour de l'inflation et la guerre en Ukraine, l'incertitude a encore augmenté avec le resserrement de la politique monétaire de plusieurs banques centrales, notamment la BNS et la Fed aux Etats-Unis".

Au niveau des branches, après un rebond largement partagé en 2021, la reprise devrait se poursuivre pour la majorité d'entre elles. La chimie-pharma ainsi que les activités immobilières et les services aux entreprises devraient afficher une forte croissance (plus de 2%) cette année et l'an prochain.

L'hôtellerie-restauration est dans la même situation, ce qui reflète un rattrapage, malgré des obstacles toujours présents, après un effondrement de l'activité en 2020. Dans les transports et les communications, une activité en forte croissance en 2022 pourrait laisser la place à une croissance modérée (de 0,5% à 2%) en 2023.

Patience pour le commerce

A l'inverse, dans le commerce, une stagnation de l'activité (évolution entre -0,5% et 0,5%) est attendue cette année, suivie d'une forte progression de l'activité l'an prochain. Les services publics et parapublics pourraient croître de manière modérée en 2022 comme en 2023.

Dans l'industrie des machines et l'horlogerie, après une forte croissance cette année, un repli modéré de l'activité (entre -2% et -0,5%) est possible l'an prochain. Quant aux services financiers et à la construction, ils pourraient voir leur activité respectivement stagner et reculer de manière modérée en 2022, puis connaître une croissance modérée en 2023.

Le PIB vaudois est publié depuis 2009, quatre fois par année. Il est calculé par l'Institut d'économie appliquée de l'Université de Lausanne (CREA) sur mandat de la BCV, de la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie (CVCI) et de l'Etat de Vaud.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les perspectives se dégradent pour l'économie helvétique (UBS)

Publié

le

La Suisse demeure toutefois nettement moins dépendante de la Russie que ses voisins européens, avec quelque 5% de ses importations énergétiques directes en provenance du pays des tsars. (KEYSTONE/Gaetan Bally) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les nuages s'amoncellent sur l'économie helvétique, avec des incertitudes quant à l'approvisionnement énergétique du pays. UBS rabote dans ce contexte ses projections de croissance, à 2,4% contre 2,5% en mai pour 2022 et à 0,9% contre 1,5% pour 2023.

Les experts de la banque aux trois clés ne privilégient ainsi pas le scénario d'une récession à brève échéance, sans toutefois l'exclure totalement en cas d'arrêt subit des livraisons russes en matière d'énergie notamment.

"La disponibilité ininterrompue de l'électricité est une condition fondamentale au fonctionnement sans heurts de l'économie numérique", a averti mercredi en conférence de presse Alessandro Bee, économiste auprès du numéro un bancaire helvétique.

La Suisse demeure toutefois nettement moins dépendante de la Russie que ses voisins européens, avec quelque 5% de ses importations énergétiques directes en provenance du pays des tsars. Les pays de l'Union européenne présentent pour leur part une exposition moyenne de plus de 20%. En termes de consommation, les ménages helvétiques consacrent en outre une part deux fois moindre de leur budget à l'énergie que les foyers européens.

Les auteurs du rapport soulignent l'importance d'établir des priorités parmi des objectifs parfois difficilement compatibles, comme la décarbonation et la sécurité de l'approvisionnement, l'abandon du nucléaire ou encore la promotion des énergies renouvelables.

Pour contrer les difficultés sur le plan de l'approvisionnement éenrgétique, l'économie peut compter sur un potentiel de rattrapage au sortir de la crise sanitaire, ainsi que sur la propension désormais avérée de la Banque nationale suisse (BNS) à adopter rapidement des mesures destinées à juguler l'inflation.

Daniel Kalt, économiste en chef de la banque en Suisse considère que l'inflation doit ainsi revenir dans le couloir de 0 à 2% visé dès l'an prochain, après avoir culminé à 2,7% en 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Holcim reprend la société belge Cantillana

Publié

le

L'acquisition intervient après la reprise de PRB Group en France, PTB-Compaktuna en Belgique et Izolbet en Pologne. (KEYSTONE/Steffen Schmidt) (© KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT)

Holcim a signé un accord en vue du rachat de la société belge Cantillana, active dans les systèmes de construction de façades et d'isolation. L'acquisition devrait générer des synergies et accélérer la croissance de la division Solutions & Products en Europe.

Cantillana, jusqu'à présent entreprise familiale des Stadsbader, déploie ses activités sur neuf sites de production et emploie 200 collaborateurs en Belgique, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Son chiffre d'affaires est estimé à 80 millions d'euros.

L'acquisition intervient après la reprise de PRB Group en France, PTB-Compaktuna en Belgique et Izolbet en Pologne. Ces rachats devraient porter la part de la division Solutions & Products d'Holcim dans le chiffre d'affaires net à 30% d'ici 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Archegos: un ex-employé poursuit le fonds accusé d'avoir menti

Publié

le

Le plaignant dénonce également le "culte de la personnalité" aux forts accents religieux entretenu par Bill Hwang, le fondateur d'Archegos (archives). (© KEYSTONE/AP/SETH WENIG)

Un ancien employé du fonds américain Archegos, dont les déboires ont coûté des milliards à plusieurs grandes banques en 2021, dont Credit Suisse, a porté plainte au civil contre le fonds et ses dirigeants. Il les accuse d'avoir menti aux banques et à ses salariés.

Dans un document judiciaire déposé mardi auprès d'un tribunal fédéral de Manhattan, Brendan Sullivan accuse nommément le fondateur d'Archegos, Bill Hwang, ainsi que cinq autres membres de l'équipe dirigeante. "Ils ont menti sur l'ampleur des investissements d'Archegos", écrivent les avocats de M. Sullivan, un ex-analyste du fonds.

"Ils ont menti sur les montants en espèces qu'Archegos avait à sa disposition. Ils ont menti sur la nature des actions détenues par Archegos. Et nous soutenons que leur mensonge visait à ce que les banques n'aient aucune idée du fait qu'Archegos se livrait à une vaste manipulation du marché", poursuivent les avocats.

Grâce à des produits financiers complexes, Archegos avait accumulé des paris risqués dans quelques entreprises, mettant en danger plusieurs clients bancaires qui n'avaient pas connaissance de leur exposition totale aux groupes concernés. Quand les actions avaient commencé à reculer, ces banques avaient dû liquider en urgence leurs positions. Certaines, dont Credit Suisse, UBS, Morgan Stanley et Nomura, ont enregistré de lourdes pertes, d'un montant total de 10 milliards de dollars (9,58 milliards de francs).

M. Sullivan dénonce également dans sa plainte le "culte de la personnalité" aux forts accents religieux entretenu par M. Hwang, dont l'obsession, aux dires du plaignant, était de devenir "la personne la plus riche au monde". Les "fidèles" de l'homme d'affaires sud-coréen, ne remettant jamais en cause ses décisions, obtenaient des promotions, tandis que ceux qui émettaient la moindre critique se voyaient lourdement sanctionnés.

L'ex-employé explique aussi que les salariés d'Archegos ont été contraints de placer une part importante de leur prime annuelle dans un régime de rémunération différée, présenté comme sans risque. Mais lors de l'implosion du fonds en mars 2021, la direction a indiqué au personnel que "le plan de compensation différée n'existait plus".

M. Sullivan, qui exige des réparations financières, affirme avoir alors perdu 50 millions de dollars. Le montant total des rémunérations différées des salariés s'élevait lui à 500 millions de dollars. Le document judiciaire met aussi en lumière le rôle de l'association caritative chrétienne de M. Hwang, la Grace and Mercy Foundation, présentée par l'homme d'affaires comme un refuge si jamais Archegos venait à manquer d'argent.

M. Hwang et Patrick Halligan, l'ancien directeur financier d'Archegos, ont été arrêtés et mis en examen fin avril pour fraude boursière et extorsion. Les deux hommes ont plaidé non coupables.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture