Rejoignez-nous

Genève

Le Service des votations de Genève dévoile ses nouveaux locaux

Publié

,

le

Très longtemps installé dans des locaux vétustes et inadaptés, le service genevois des votations et élections a déménagé fin 2021 dans un bâtiment industriel dans le quartier des Acacias. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, le Service des votations et élections (SVE) a dévoilé jeudi ses nouveaux locaux situés aux Acacias dans une ancienne imprimerie. C'est la première fois que la presse pouvait visiter, sous étroite surveillance, ce lieu très sensible de la démocratie.

Neuf employés et 25 auxiliaires travaillent au SVE, a relevé Liza Lombardi Gauthier, la nouvelle cheffe de ce service, en fonction depuis le 1er mai. Les nouveaux locaux de 1200 m2 se répartissent dans un bâtiment de deux étages de type industriel.

L'Etat, qui est locataire de ce nouvel espace, a investi près de 1,2 million de francs pour aménager cette ancienne imprimerie qui avait été utilisée quelque temps par une entreprise de nettoyage. Il s'agissait principalement d'installer des systèmes de sécurité indispensables pour ce genre d'opération électorale.

Les anciens locaux étaient vétustes, inadaptés et beaucoup trop étroits. Dans un rapport datant de février 2020, la Cour des comptes avait recommandé un déménagement. Faute de place, les équipes devaient se répartir entre le jour et la nuit et du matériel de vote devait être stocké dans les couloirs, avait constaté la Cour des comptes.

Bip, bip

Le déménagement a eu lieu à la mi-décembre 2021. La votation de dimanche sera donc la deuxième à être complètement gérée depuis ces nouveaux locaux. Jeudi après-midi, trois jours avant le jour-J, les auxiliaires s'affairaient autour des bulletins et des cartes de vote.

Le camion postal dépose chaque matin des caisses contenant les enveloppes de vote. Cette précieuse cargaison est dûment réceptionnée, bordereau de livraison à l'appui, par deux ou trois personnes. Les enveloppes sont alors ouvertes à l'aide d'une machine. Le personnel rassemble l'enveloppe de vote avec la carte de vote.

Jeudi, près de 7'600 enveloppes issues du vote par correspondance ont été reçues. Dans un autre espace, les auxiliaires scannent les cartes de vote et contrôlent l'exactitude des dates de naissance ainsi que la signature. Un bip sonore retentit à chaque opération. Des mesures ont été prises pour réduire les nuisances sonores, selon Mme Lombardi Gauthier.

Incinérés

Les enveloppes contenant les bulletins de vote ainsi que les cartes sont ensuite stockées dans un local hautement sécurisé. Le dépouillement réalisé par lecture optique ne débutera que le dimanche des votations à 00h01.

Une fois la votation terminée, le matériel de vote est stocké dans un local sécurisé au sous-sol. Il n'est détruit qu'une fois les résultats validés. Une entreprise spécialisée dans l'élimination des documents sensibles s'occupe de leur incinération. La masse est considérable, sachant qu'en 2021, le SVE a notamment traité 767'562 votes par correspondance.

Soupçons écartés

Le SVE avait été ébranlé en 2019 par des soupçons de fraude électorale relayés par deux auxiliaires de ce service à la Cour des comptes. Alerté, le Ministère public, qui avait procédé à des perquisitions et à une interpellation, avait rapidement écarté ces allégations. Cette affaire très médiatisée avait causé un dégât d'image important au SVE.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Découverte historique sur le chantier de l’Eglise du Sacré-Cœur

Publié

le

Les archéologues n’ont jusqu’ici, jamais exhumé qu'une « pointe » des fortifications, ce qui fait de ce vestige une découverte majeure dans l’histoire de la cité.

Les ouvriers ont trouvé un bout de rempart, appelé « demi-lune », jusque-là enfoui sous terre. 

Alors qu'ils déblayaient les lieux, dans le cadre du chantier de rénovation du bâtiment du Sacré-Cœur, au cœur de Plainpalais,  les ouvriers ont fait une découverte unique.

Le vestige: un morceau de rempart. L'ouvrage de fortification en forme de triangle rabattu appelé demi-lune se trouvait sous le Sacré-Cœur. Cette demi-lune faisait partie des fortifications bastionnées qui protégeaient la ville des dangers extérieurs.

Vue Générale de Genève en 1850 avec ses fortifications bastionnées. Le triangle rouge correspond à la pointe retrouvée sur le chantier. ©Association gE-Story / Ville de Genève.

Les archéologues n’ont jusqu’ici, jamais exhumé une « pointe » des fortifications, ce qui fait de ce vestige une découverte majeure dans l’histoire de la cité. Après cette découverte, ils vont répertorier et mettre à jour les cartes du passé.

Pour rappel, le bâtiment du Sacré-Cœur à Genève est en pleine reconstruction. Il avait été ravagé par les flammes en janvier 2018. Le chantier a débuté en mars dernier. Coût des travaux: 21 millions de francs.

Reportage à l'Eglise du Sacré-Coeur

José, conducteur des travaux, Christine Maitre et Geoffroy de Clavière, de l'Eglise Catholique Romaine.

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Culture

Des films et des débats au menu du festival des glaciers à Genève

Publié

le

KEYSTONE Byline LAURENT GILLIERON

Les glaciers vont mal. A Genève, un festival veut sensibiliser le grand public aux effets du réchauffement climatique.

C’est le Festival International du Film sur les Glaciers.

Une 6e édition organisée par l’association genevoise Mission Planète Terre à la Maison des Arts du Grütli. Au programme, une dizaine de films projetés, une table ronde et une rencontre avec des spécialistes. 

Il faut dire que l'actualité sur les glaciers n’a jamais été aussi alarmante. On apprenait la semaine dernière que les glaciers suisses n'avaient jamais autant fondu, 6% du volume de glace en moins en 2022.  

Cette année le festival veut mettre l’accent sur l’adaptabilité des villes face au réchauffement climatique. Olivier Prêtre-Bosson, fondateur du festival:

Olivier Prêtre-BossonFondateur du Festival International du Film sur les Glaciers

La fonte des glaces est d’autant plus réelle que même pour faire la programmation du festival, Olivier Prêtre-Bosson se retrouve aussi en difficulté:

Olivier Prêtre-BossonFondateur du Festival International du Film sur les Glaciers

La table ronde est organisée samedi soir au Grütli.

Rdv dès vendredi à la Maison des Arts du Grütli, l’entrée est gratuite.

Vendredi, des classes scolaires vont venir au festival, les enfants vont réaliser des micro-clips sur leur bonne pratique pour lutter contre le changement climatique.

Les infos sont à retrouver ici.

Continuer la lecture

Genève

L'Université de Genève se dote d'un plan de sobriété volontaire

Publié

le

L'Universite de Genève va baisser le chauffage dans ses bâtiments (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Conformément au plan d'action adopté par le Conseil d'Etat genevois pour faire face aux risques de pénurie énergétique, l'Université de Genève a élaboré son propre programme de sobriété volontaire. Grande consommatrice d'énergie, l'institution va notamment baisser le chauffage, éteindre les éclairages nocturnes et limiter la distribution d'eau chaude.

L'Université de Genève (UNIGE) consomme chaque année 47'000 GWh d'électricité, 17'500 GWh de gaz et 5'500 GWh de mazout, soit l'équivalent de la consommation de près de 12'000 ménages suisses, indique l'UNIGE sur son site internet. En tant qu'établissement public, elle a un devoir d'exemplarité, relève-t-elle.

Comme demandé par le Conseil d'Etat, l'UNIGE va reporter le démarrage de la saison de chauffe au 15 octobre, réduire la température des bâtiments à 20 degrés, interdire les chauffages d'appoint, supprimer la distribution d'eau chaude partout où cela est possible et optimiser les ventilations. L'UNIGE compte aussi accélérer les investissements d'efficience énergétique.

"Ces mesures sont liées à l'urgence énergétique actuelle mais certaines vont servir de test grandeur nature afin d'évaluer ce qui pourra perdurer au sein de l'institution", indique dans le Journal de l'UNIGE paru jeudi Fabrice Calame, responsable des objectifs de développement durable. L'UNIGE encourage aussi les écogestes individuels. Il s'agit notamment de débrancher les chargeurs et de privilégier les escaliers plutôt que l'ascenseur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Une motion demande de rouvrir Varembé dans les 6 mois

Publié

le

@Patricia Richard - élue PLR

Le Conseil municipal de la Ville de Genève a voté mercredi une motion pour accélérer la rénovation de la piscine de Varembé. Fermée brusquement cet été, elle manque cruellement dans le paysage aquatique genevois.

L’évacuation le 18 juillet de la piscine de Varembé, pour des raisons de sécurité, a choqué les usagés à Genève. En cause, un plafond défectueux qui menaçait de s’écrouler sur les nageurs. Mercredi soir au Conseil municipal de la Ville, une motion PLR a été votée pour accélérer les travaux de rénovation et la rouvrir au plus vite. L’UDC a même exigé qu’elle se fasse dans les 6 mois. Pour la Conseillère municipale PLR Patricia Richard, il y a urgence.

Patricia Richard Conseillère municipale PLR - Ville de Genève

L’élue estime qu’en avril 2023 les travaux pourraient être terminés si le Conseil municipal vote la clause d’urgence sans délai de référendum. Ce qui est certain, la motion a fait bouger les choses. Frédérique Perler, la Conseillère administrative chargée de l’aménagement a annoncé que le projet pourrait être présenté en novembre déjà. La PLR Patricia Richard.

Patricia Richard Conseillère municipale PLR - Ville de Genève

La motion demande également d’élargir les horaires des Vernets de 7 à 22 heures, du lundi au vendredi. La Maire chargée du sport Marie Barbey-Chappuis a répondu que c’était déjà le cas. Les clubs sportifs se partagent le créneau, de 20 à 22 heures chaque soir.

Les besoins en bassin sont énormes et les nageurs sont nombreux à Genève selon la Conseillère municipale PLR, Patricia Richard. Les horaires sont d’ailleurs régulièrement élargis. Patricia Richard.

Patricia Richard Conseillère municipale PLR - Ville de Genève

Actuellement aux Vernets, aux heures de pointes, près de 120 personnes sont dans l’eau en même temps et les risques de prendre un coup sont nombreux, d’où l’urgence de rénover au plus vite, selon la PLR, également nageuse.

Continuer la lecture

Genève

Un cycliste de 71 ans gravement blessé à Collex-Bossy

Publié

le

Un cycliste de 71 ans est tombé et a été gravement blessé mercredi vers 14h30 à Collex-Bossy (GE). L'accident implique une voiture qui a quitté les lieux. La police genevoise recherche d'éventuels témoins (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un cycliste de 71 ans est tombé et a été gravement blessé mercredi vers 14h30 à Collex-Bossy (GE). L'accident implique une voiture qui a quitté les lieux. La Brigade routière et accidents de la police genevoise recherche d'éventuels témoins.

L'automobiliste circulait sur la route de Rosière en direction de la route de la Vieille Bâtie, a indiqué jeudi la police genevoise. Un heurt s'est produit à l'intersection des deux routes en pleine campagne. "Le pronostic vital du cycliste a été engagé puis levé", a précisé son porte-parole Alexandre Brahier. Des passants ont alerté les secours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture