Rejoignez-nous

Genève

Le bureau de médiation administrative sous le feu des critiques

Publié

,

le

Le Grand Conseil genevois a critiqué le fonctionnement du Bureau de médiation administrative (BMA) (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, le bureau de médiation administrative (BMA) est sous le feu des critiques. Le Grand Conseil émet des doutes sur le bon fonctionnement de cette entité indépendante au sein de l'Etat qui vise à gérer de façon simple et extrajudiciaire les conflits entre l'administration et les administrés.

Un rapport de la commission de gestion chargé d'étudier le rapport l'activité du BMA a été discuté vendredi au Grand Conseil. Ses conclusions sont sévères. Les commissaires émettent "des doutes sur le fait que l'intention du législateur soit reflétée dans l'activité du BMA et que les compétences du médiateur soient à la hauteur des enjeux".

Le Grand Conseil a refusé par 58 voix contre 22 de prendre acte du rapport d'activité en plénière, manifestant ainsi ses doutes. Le BMA a été sollicité 340 fois en 2020, ce qui est relativement peu, estime le député PLR Alexis Barbey. De plus, le BMA ne fait pas vraiment de la médiation, mais plutôt de la facilitation, a relevé le député.

Bertrand Buchs (Le Centre), a évoqué le conflit ouvert qui existe entre le médiateur et sa suppléante. "Il faut tout reprendre depuis le début", a ajouté le député. "C'est devenu un bureau d'aide sociale", a déploré le député PLR Edouard Cuendet.

Nicole Valiquer Grecuccio (PS) estime qu'il faut absolument recentrer l'activité du BMA sur la médiation. La classe salariale (31) du médiateur administratif cantonal a aussi été considérée comme trop élevée.

Certification

Un projet de loi devrait être déposé pour modifier le fonctionnement du BMA. Selon ce projet, le médiateur devrait notamment disposer d'une formation certifiée en médiation généraliste, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Les prestations du BMA sont gratuites. Cette entité couvre l'ensemble des administrations cantonales et communales genevoises, ainsi que les établissements publics autonomes et tous les autres organismes chargés de missions de droit public.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

UBP augmente son bénéfice au premier semestre

Publié

le

L'établissement genevois Union Bancaire Privée a enregistré un bénéfice net en hausse de 24,6% à 138,1 millions de francs au premier semestre. La direction souligne un contexte financier favorable (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'établissement genevois Union Bancaire Privée (UBP) a enregistré un bénéfice net en hausse de 24,6% à 138,1 millions de francs au premier semestre. La direction souligne un contexte financier favorable.

Fin juin, les revenus se sont établis à 670,6 millions, en progression de 7,7%, indique un communiqué publié lundi. Plus grosse source de revenus, le résultat des commissions et prestations de service a avancé de 5,6% à 370,3 millions. Celui des opérations d'intérêts a pris 17,4% à 243,2 millions. Par contre, les opérations de négoce ont reculé de 1,5% à 52,6 millions.

Les charges d'exploitation ont crû de 7% à 443,6 millions. Le résultat opérationnel avant impôts a augmenté de 21,7% à 167,9 millions. Le ratio Tier 1 s'établissait à 27,2%, contre 28,9% fin décembre. Les avoirs sous gestion ont progressé de 7,3% à 150,8 milliards.

Clients très actifs

La direction dit avoir bénéficié d'un contexte financier favorable avec notamment des taux d'intérêt élevés et des performances solides en début d'année. "Les principaux contributeurs à l'afflux d'argent nouveau proviennent de la région Asie et des nouveaux clients", a expliqué un porte-parole d'UBP, sans détailler le montant des entrées de liquidités.

Pour 2024, elle n'a pas donné de prévisions chiffrées mais dit observer des clients toujours très actifs qui continuent de redéployer leur argent avec des investissements sur toutes les classes d'actifs. "Nous privilégierons l'alternatif ces prochains moins. Nous voyons seulement un ralentissement aux Etats-Unis du fait des élections présidentielles", a ajouté le porte-parole.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Culture

CinéTransat se poursuit pendant un mois

Publié

le

La 15e édition de CinéTransat se poursuit à la Perle du Lac, à Genève, jusqu'au 18 août, avec 18 soirées de gratuites et en plein air. Les projections ont lieu à la tombée de la nuit, du jeudi au dimanche soir (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La manifestation CinéTransat a retrouvé le parc de la Perle du Lac, à Genève, le 11 juillet. Cette 15e édition propose encore 18 soirées de gratuites et en plein air, jusqu'au 18 août. Les projections ont lieu à la tombée de la nuit, du jeudi au dimanche soir.

Alors que la Lake Parade fera danser les amateurs de musiques électroniques sur la rive gauche, CinéTransat programme samedi une soirée "choréoké" avec des vidéoclips. Et pour clore cette deuxième semaine, "Chef", de Jon Favreau, sera à l'affiche.

Jeudi, le film "Hit the Road" emmènera le public en voyage en Iran. Suivront notamment "Le Cinquième élément", de Luc Besson, une soirée courts-métrages, "Melancholia", de Lars von Trier, ou encore "La Mort aux trousses", d'Alfred Hitchcock. La manifestation estivale se terminera en musique avec "Mamma Mia", de Phyllida Lloyd.

Les spectateurs commencent souvent leur soirée de cinéma en pique-niquant sur l'herbe. Les projections sont annulées en cas de pluie ou de fort vent. Une soirée permettant de voir un des films annulés en raison de la météo aura lieu le 15 août.

www.cinetransat.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Panne informatique: retour à la normale pour le trafic aérien Suisse

Publié

le

CrowdStrike s'appuie beaucoup sur l'intelligence artificielle (IA) et l'apprentissage automatique (machine learning) et propose notamment une plateforme de protection numérique nommée Falcon. (KEYSTONE/Gaetan Bally) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Une panne informatique mondiale a frappé vendredi le trafic aérien en Suisse avec une centaine d'annulations de vols à Zurich. A Kloten, la situation est revenue à la normale en milieu d'après-midi. L'aéroport de Genève a été touché dans une moindre mesure.

"Les opérations aériennes à l'aéroport de Zurich ont pu reprendre entièrement à partir du milieu de l'après-midi", indique vendredi Flughahfen Zurich dans un point de situation publié à 17h30. Au total, au moins 120 vols à destination et en provenance de Zurich ont dû être annulés vendredi à l'aéroport de Zurich. De nombreux vols ont également été retardés et d'autres retards sont attendus pour le reste de la journée.

L'exploitant aéroportuaire recommande à tous les voyageurs en partance depuis Zurich de contacter leur compagnie aérienne pour connaître le statut de leur vol ou les options de vol alternatives. "Les passagers concernés seront pris en charge par le personnel au sol et les compagnies aériennes", ajoute-t-il encore.

Jusqu'à la mi-journée, aucun avion, hormis ceux déjà en vol, ne pouvait se poser sur le tarmac de Kloten en raison d'un manque de place de stationnement. Et aucun départ vers les Etats-Unis n'était possible. Les enregistrements ont pour leur part dû être effectués manuellement.

Swiss a de son côté rapidement annoncé que la panne n'a eu pas de conséquences sur ses systèmes, mais les opérations aériennes ont tout de même été affectées "en raison de perturbations chez les entreprises partenaires et dans la surveillance de l'espace aérien". Au moins deux vols aller-retour entre Zurich et Berlin ont dû être annulés et des retards étaient à prévoir.

Genève Aéroport n'a pas connu les mêmes difficultés vendredi. "Seuls 15 vols ont été annulés jusqu'à présent au départ de Cointrin. Mais nous n'avons pas connu de pannes, nous avons seulement subi les effets collatéraux de la situation dans les aéroports européens", explique un porte-parole. "Il est également possible que des annulations se produisent encore dans la soirée", ajoute-t-il.

Des prestataires de services ont en revanche connu des problèmes. Directement concerné par la panne, le contrôleur aérien Skyguide annonçait à 14h00 avoir levé "avec effet immédiat" les restrictions de capacité, opérant à nouveau normalement tous les vols. Jusque-là, Skyguide avait réduit de 30% la capacité du trafic de transit suisse et n'acceptait plus d'approches à Zurich "à la demande de l'aéroport". La sécurité dans l'espace aérien suisse a été garantie à tout moment, a souligné le service de navigation.

Du côté du fournisseur de services au sol Swissport, la plupart des installations de check-in en Suisse ont subi des pannes, impliquant de procéder manuellement aux enregistrements. "Les aéroports sont touchés de manière différente selon les pays", a relevé une porte-parole de la multinationale basée dans la région zurichoise, précisant être en contact avec Microsoft pour résoudre le problème aussi vite que possible.

Première compagnie à opérer à Genève, Easyjet a également subi indirectement les effets de la panne avec des perturbations "qui pourraient s'étendre aux autres vols de la journée". Elle conseille en outre à ses passagers voyageant depuis l'Espagne de se rendre à l'aéroport trois heures avant leur vol.

Fournisseurs d'énergie touchés

Parmi les autres firmes suisses touchées figurent les fournisseurs d'énergie Axpo, CKW et BKW, tous trois ayant précisé que la sécurité de l'infrastructure et de l'approvisionnement étaient garanties.

En revanche, l'administration fédérale et d'autres entreprises clé en Suisse ont été épargnées. C'est le cas de Swisscom: "nous n'utilisons pas le logiciel Crowdstrike" de Microsoft impliqué dans la panne, a indiqué le numéro un des télécommunications, soulignant soutenir ses clients éventuellement affectés.

Il en est de même chez les établissements bancaires sollicités par l'agence AWP ou encore le service de paiement mobile Twint qui indiquait "suivre l'évolution de près". Le groupe bancaire Raiffeisen n'est pas directement touché, mais ressent des effets "dans une moindre mesure" liés à des prestataires externes affectés. L'opérateur de la Bourse suisse SIX était lui aussi épargné, à l'inverse d'autres places financières européennes comme Londres et Milan.

Les hôpitaux n'étaient pas non plus affectés par la panne, notamment le CHUV qui a précisé que les activités sur ses différents sites "se déroulent de façon habituelle".

A l'Hôpital du Valais, un suivi d'événement a été mis en place dès vendredi matin. D'après les premières investigations, l'exposition de l'hôpital à cette panne semble être limitée. Le logiciel antivirus de la firme CrowdStrike n'est pas exploité sur les PC et serveurs gérés par le service informatique.

Erreur dans une mise à jour

Ailleurs dans le monde, le nombre d'entreprises faisant état de perturbations s'est multiplié pendant la matinée: avions cloués au sol, files d'attente dans les aéroports, problème de télécommunication de la TV australienne ABC ou du groupe français Canal+. Dans un message intitulé "Dégradation du service", Microsoft avait indiqué que les utilisateurs "peuvent être dans l'incapacité d'accéder à diverses applications et services Microsoft 365"

Le problème à l'origine de cette panne géante a été corrigé a annoncé en début d'après-midi le patron de Crowdstrike, groupe américain de cybersécurité.

L'erreur se trouvait dans une mise à jour du logiciel Crowdstrike pour les ordinateurs Windows. "Il ne s'agit pas d'un incident de sécurité ou d'une cyberattaque. Le problème a été identifié, isolé et un correctif a été déployé", a précisé George Kurtz sur les réseaux sociaux X et LinkedIn.

Continuer la lecture

Genève

Des travaux d'entretien des CFF vont impacter l'Arc lémanique

Publié

le

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF (archives). (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Des travaux d'entretien des CFF dans l'Arc lémanique vont impliquer des modifications pour les voyageurs ces prochaines semaines. Les CFF recommandent de consulter les horaires en ligne avant le départ.

"Jusqu’au 19 août 2024, une liaison sur les six disponibles par heure et par sens (trains IR90 non-stop) est supprimée entre Genève-Aéroport et Lausanne pour permettre l’entretien de la voie sur environ sept kilomètres", ont fait savoir les CFF jeudi dans un communiqué.

Des travaux de renouvellement de voies entre Montreux et Villeneuve impliqueront également la suppression de certains trains grandes lignes entre le 21 juillet et le 14 août.

Par ailleurs, en raison du renouvellement de certaines lignes de contact, des trains seront remplacés par des bus entre Yverdon-les-Bains et Lausanne ou Morges les week-ends du 27-28 juillet et du 7-8 septembre. "Il faut prévoir un temps de parcours plus long sur ces itinéraires", préviennent les CFF.

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF, alors que 2500 trains y circulent chaque jour, rappelle l'ex-régie fédérale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Il y en a pour tous les goûts aux nouvelles Halles de la Jonction

Publié

le

Les Halles de la Jonction, encore calme, avant l'arrivée des clients

Les nouvelles Halles de la Jonction ont ouvert, il y a une semaine. La fin d'une longue attente de trois ans, avec l'installation d'une dizaine de chalets proposant de la nourriture du monde entier. Ce concept de street food, couvert, mais entièrement tourné vers l'extérieur, vient compléter l'offre sportive et culturelle de l'ancienne gare TPG.

Après l'effort, le réconfort. C'est un peu le principe des nouvelles Halles de la Jonction qui ont ouvert, il y a une semaine. Ce concept de street food, couvert mais entièrement tourné vers l'extérieur, propose de la gastronomie du monde entier et vient compléter l'offre sportive et culturelle déjà présente dans l'ancien hangar TPG. Et à en croire les restaurateurs, les débuts sont plutôt prometteurs

Microtrottoir Street food Halles de la Jonction

Continuer la lecture