Rejoignez-nous

Genève

Tintin à Meyrin

Publié

,

le

Les fans de Tintin - les tintinophiles - ont leur exposition, au Centre commercial de Meyrin jusqu'à samedi 2 novembre. Un plongeon dans l'univers du plus célèbre reporter de bande dessinée et qui est notamment passé par Genève.   

Une exposition à l'intérieur d'un centre commercial, celui de Meyrin centre. Les pièces exposées - toutes consacrées à l'univers de Tintin - sont disséminées sur deux étages, juste en face des enseignes, de sorte à effectuer un petit parcours. On retrouve quantité de bande-dessinées dans toutes les langues, mais également de nombreuses maquettes, des archives et des photos.

L'exposition est divisée en quatre zones. La première, à l'entrée du Centre, est consacrée au premiers albums en noir et blanc, Tintin au coeur des années 1930. La seconde zones s'intéresse aux premières aventures en couleurs, depuis "L'étoile mystérieuse" jusqu'au "Temple du Soleil" et Tintin au pays de l'or noir". La troisième est en lien avec l'aventure lunaire de Tintin et fait notamment échos au cinquante ans de l'alunissage de Neil Armstrong. Enfin, la dernier secteur est consacré à "L'Affaire Tournesol", ce qui permet de revenir sur les liens - nombreux - d'Hergé avec la Suisse. C'est ce qu'explique Jean Rime, président de l'Association des amis suisses de Tintin (l'Alpart):

Jean RimePrésident de l'Alpart

Les meyrinois en photo 

En plus des objects exposés dans les vitrines on retrouve de nombreuses photos, qui surplombent l'exposition. On y voit des meyrinois, qui tiennent un album, et une petite phrase qui résume leur pensée sur l'oeuvre d'Hergé. Il s'agit d'une sorte de création photographique, qualifiée de "tintinophilie de terrain" par Jean Rime:

Jean RimePrésident de l'Alpart

Ce concept de photos, a été développé par un autre membre de l'Alpart, Eric Dafflon. Il évoque un bel exercice, couronné de succès puisque de nombreuses personnes ont accepté de poser pour la photo. Une rencontre a tout particulièrement retenu son attention, celle d'un monsieur qui n'avait jamais lu Tintin.

Eric DafflonMembre de l'Alpart

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Cet homme croisé par Eric Dafflon est revenu. Un moment révélateur de la magie liée à l’univers de Tintin: 

Eric DafflonMembre de l'Alpart

Plus d'information sur le site internet de l'Alpart.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

La ministérielle de l'OMC pourrait avoir lieu en mars prochain

Publié

le

Les ONG et les syndicats ont lancé un appel et manifesté pour une levée des brevets sur les technologies contre le coronavirus à l'Organisation ministérielle du commerce (OMC) à Genève (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La ministérielle de l'OMC, qui devait démarrer ce mardi à Genève mais a été reportée en raison du variant Omicron, pourrait avoir lieu en mars prochain. Les ONG ont elles lancé un Appel de Genève pour une levée des brevets sur les technologies contre le coronavirus.

Selon un courrier envoyé lundi soir à toutes les missions, la présidence kazakhe de la ministérielle et les vice-présidents proposent de prévoir celle-ci durant la première semaine de mars "si les conditions le permettent". Cette réunion est importante pour l'Organisation mondiale du commerce (OMC), notamment pour tenter d'arracher des accords sur la réponse à la pandémie et sur les subventions à la pêche.

De son côté, la Suisse est sous pression. Depuis plus d'un an, elle s'oppose avec l'UE, la Grande-Bretagne et la Norvège à une suspension des brevets sur les technologies contre le coronavirus. De quoi attirer la colère de centaines de syndicats qui en avaient appelé il y a quelques mois au président de la Confédération Guy Parmelin. Selon des estimations, l'inégalité vaccinale pourrait coûter 5300 milliards de dollars (environ 5000 milliards de francs) à l'économie mondiale dans les prochaines années.

MSF, Amnesty et acteurs politiques

Dès lundi, Médecins Sans Frontières (MSF), qui a été la première ONG à lutter activement pour une suspension, a dit l'urgence d'aboutir à une solution avec le nouveau variant Omicron. Le même jour, des dizaines d'experts indépendants de l'ONU, dont le Zurichois Nils Melzer, et le Conseil mondial des syndicats, représentant plus de 200 millions de travailleurs dans le monde, ont aussi lancé à nouveau un appel similaire.

Mardi, une coalition de dizaines d'ONG et de nombreux responsables politiques ont dévoilé un Appel de Genève mondial pour cet objectif. Parmi ces participants figurent notamment Amnesty International, plusieurs syndicats ou encore de nombreux conseillers nationaux dont Cédric Wermuth (PS/AG), Pierre-Yves Maillard (PS/VD) ou Stefanie Prezioso (EàG/GE). Ainsi que certains de leurs homologues d'autres pays.

Un accès équitable aux vaccins et aux tests "est plus indispensable que jamais", a affirmé à la presse Mme Prezioso. Selon elle, la Suisse et les autres opposants à une levée des brevets sont responsables de "milliers de victimes de chaque jour".

Appel à une réunion d'urgence

Plusieurs ONG demandent une réunion d'urgence du Conseil général de l'OMC, l'organe suprême de l'organisation. Quelques personnes ont manifesté sur la Place des Nations et devant les bureaux de la faîtière internationale des entreprises pharmaceutiques (IFPMA) à Genève, avant une marche et un rassemblement en fin de journée.

L'Appel dit que l'inégalité vaccinale a abouti au nouveau variant. Il mentionne une étude selon laquelle des centres régionaux pourraient fabriquer 8 milliards de doses de vaccin d’ici mai prochain. De quoi vacciner 80% de la population pour 9,4 milliards de dollars, budget annuel de l'Etat de Genève.

La Suisse propose elle avec d'autres une alternative avec des licences obligatoires, qui n'a pas convaincu jusqu'à présent. Elle souhaite un accord sur la réponse de l'OMC à la pandémie, notamment pour limiter les restrictions aux exportations et faciliter le commerce de produits intermédiaires. Mais elle affirme qu'une levée des brevets ne permettrait pas de fabriquer une dose de vaccin supplémentaire tant que les capacités de production des pays en développement ne sont pas étendues.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Une ONG genevoise honore un journaliste indien

Publié

le

De nombreux journalistes ont été tués en Inde pour avoir dénoncé des abus ou des activités criminelles. (© KEYSTONE/EPA/HARISH TYAGI)

Des centaines de journalistes indiens sont décédés du coronavirus. L'ONG genevoise Presse Emblème Campagne (PEC) a annoncé mardi qu'elle a décidé d'honorer de son prix annuel un de leurs collègues, Nava Thakuria.

Etabli à Guwahati, dans le nord-est du pays, cet homme est récompensé pour ses efforts pour sauvegarder les droits des travailleurs des médias et les libertés dans son pays et dans la région. Son prix lui a été remis à distance en raison de la pandémie.

Plus de 20 journalistes indiens ont été tués depuis l'année dernière. Les travailleurs des médias sont victimes de violences parce qu'ils dénoncent "les abus, la corruption, les activités criminelles", a affirmé le secrétaire général de la PEC Blaise Lempen.

Le prix veut encore rendre hommage aux quelque 300 journalistes décédés en Inde avec des complications du coronavirus. De son côté, M. Thakuria, qui travaille pour plusieurs médias dans différents pays, a mentionné un "grand honneur".

Outre la situation dans son pays, il a également dénoncé la répression des médias en Birmanie. Après le coup d'Etat militaire de février dernier, il a rassemblé des indications sur plus de 120 journalistes au total en détention.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève prend des mesures préventives contre la grippe aviaire

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le canton de Genève a ordonné lundi des mesures préventives afin de minimiser les risques de propagation de la grippe aviaire sur son territoire.

Les aviculteurs le long du Rhône et des rives du lac devront éviter tout contact avec des oiseaux sauvages du 29 novembre et au moins jusqu'au 31 janvier prochain. Durant cette même période, toute manifestation avec des volailles est par ailleurs interdite.

Depuis la fin octobre, les cas de grippe aviaire se multiplient partout en Europe en lien avec la saison des migrations des oiseaux. Un premier cas a été découvert la semaine dernière en Suisse dans un petit élevage amateur à proximité du Rhin, dans le canton de Zurich. A Genève, le dernier cas de grippe aviaire date de janvier 2017.

Comme les oiseaux sauvages qui se tiennent de préférence à proximité des cours et plans d'eau sont actuellement les plus touchés, il convient de définir des zones de protection des rives. A Genève, la région de contrôle est constituée d'une bande de 1 kilomètre bordant le lac et le Rhône.

 

Continuer la lecture

Economie

La Suisse et le Kazakhstan signent des accords commerciaux à Genève

Publié

le

Les accords ont été signés par la secrétaire d'Etat à l'économie Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch et le ministre kazakh du commerce et de l'intégration Bakhyt Sultanov. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Suisse et le Kazakhtan ont signé deux accords commerciaux à Genève. Le président de la Confédération Guy Parmelin a rencontré lundi soir son homologue Kassym-Jomart Tokaïev dont le pays aurait dû présider la ministérielle de l'OMC reportée en raison de la pandémie.

Les accords ont été signés par la secrétaire d'Etat à l'économie Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch et le ministre kazakh du commerce et de l'intégration Bakhyt Sultanov, a indiqué le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR). Le premier porte sur la réglementation intérieure relative au commerce des services.

Cette question aurait dû donner lieu à un arrangement entre plus de 60 pays, dont la Suisse, en marge de la ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Mais celui-ci devra attendre, après le report, en raison des restrictions liées au variant Omicron, de la réunion qui était prévue dès mardi à Genève.

L'accord avec le Kazakhstan garantira un meilleur accès des prestataires suisses dans ce pays grâce à des procédures d'autorisations facilitées. Il est considéré notamment comme important pour les PME.

Articles en métaux précieux

Avec le second accord, l'accès au Kazakhstan sera facilité pour les articles en métaux précieux de l'industrie horlogère et joaillière suisse. Les importations pourront avoir lieu sans autre contrôle que ceux menés par l'autorité du pays de fabrication.

Dans leur discussion, les deux présidents ont eux salué l'extension des liens entre leurs pays, malgré la pandémie. Outre les relations économiques, ils ont également abordé des questions comme la pandémie, les armes à sous-munitions, l'Afghanistan ou la ministérielle de l'OMC.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Annulation du sommet de l'OMC: "pour les hôteliers, c'est une catastrophe"

Publié

le

L’annulation du sommet de l’OMC initialement prévu mardi à Genève a de lourdes conséquences économiques pour les hôteliers genevois. 

Encore un coup dur pour les hôteliers genevois. Le sommet interministériel de l’OMC, qui devait se tenir mardi  à Genève, a été reporté à la dernière minute, en raison des risques liés au nouveau variant Omicron du Covid.

Après le succès du sommet Biden-Poutine à Genève, après un été correct et des espoirs de reprise, c’est une nouvelle douche froide pour les hôteliers. Gilles Rangon, le président de la société des hôteliers de Genève, parle même d'un cauchemar qui recommence. 

Gilles RangonPrésident de la Société des hôteliers de Genève

Avec le sommet de l'OMC, bon nombre d'établissements autour du siège de l'OMC affichaient complets jusqu'au 2 décembre. Encore une déconvenue pour une profession qui ne cache pas son désarroi.

Gilles RangonPrésident de la Société des hôteliers de Genève


Et au-delà des hôteliers, c'est tout un secteur qui en pâtit.

Gilles RangonPrésident de la Société des hôteliers de Genève

Continuer la lecture