Rejoignez-nous

Emissions

Radio Lac partenaire du Bol d'Or Mirabaud

Publié

,

le

Après son édition anniversaire l’an dernier, le Bol d’Or Mirabaud poursuit les festivités en 2019. Rendez-vous incontournable lémanique, la plus importante régate en eaux fermées du monde se tiendra du 14 au 16 juin prochains à la Société Nautique de Genève, à suivre en direct sur Radio Lac.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parlons économie

Le chauffage à pellets, une solution durable et respectueuse de l'environnement

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons au business du transport de chauffage à pellets écologiques, avec Richard Pfister, CEO de Proxipel.

Proxipel est un concept innovant pour la fabrication de pellets. Il consiste en une chaîne de production de pellets montée sur une remorque de camion. En se déplaçant et en transformant la biomasse in situ, Proxipel permet de valoriser de la biomasse qui ne le serait pas autrement, tout en réduisant les impacts environnementaux liés à sa transformation.

En plus du bois, l'unité mobile permet aussi de transformer en pellets les résidus de nombreux types de biomasse ligneuse, souvent considérés comme des déchets qui ne sont pas valorisés (sarments de vigne, tailles de jardins, tailles communales, résidus forestiers, palettes, paille, foin, résidus de céréales, poussière de moulins, fumiers, marc de café...).

La consommation mondiale de pellets est en constante progression. En Europe, la plupart des pays montre une augmentation annuelle de près de 15%, y compris en Suisse. L'achat d'unités peut concerner aussi bien les sociétés spécialisées dans le traitement de déchets, que les collectivités, entreprises forestières, agriculteurs actifs dans les travaux pour tiers ou encore les distributeurs d’énergie.

Parlons Economie

 

Le chauffage est l'un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre dans le monde, il est donc nécessaire de se tourner vers des alternatives plus durables comme les pellets, les pompes à chaleur ou encore les panneaux solaires, comme l'explique Richard Pfister.

Parlons Economie

Continuer la lecture

Actualité

COP 26: 6 minutes avec Martin Béniston, climatologue

Publié

le

La Cop 26 ouvre, dimanche, à Glasgow. Avec une obligation de mesures: "plus on tardera à prendre des mesures sérieuses, plus la question climatique sera aiguë. Pendant que l'on décide de faire le strict minimum, les gaz à effet de serre continuent de s'accumuler dans l'atmosphère et le climat s'emballe" met en garde le climatologue, Martin Beniston.

"On sera toujours au delà, des 1,5°C fixés par l'accord de Paris (...) on se dirige vers un climat qui pourrait se réchauffer de 2,7 à 3°C".

La Suisse, elle, se situe dans la moyenne des efforts fournis. "Les engagements pris permettraient une neutralité carbone d'ici 2050".

La pandémie, avec un monde à l'arrêt pendant plusieurs mois, aurait pu faire repenser la politique climatique. Mais Martin Beniston reste prudent: "on aurait pu prendre la pandémie comme une opportunité pour repenser les stratégies environnementales (...) mais l'économie domine (...) on est reparti dans une logique de consommation". Pendant ce temps, le climat s'emballe: "les prévisions les plus pessimistes du GIEC se sont déjà réalisées beaucoup plus rapidement (...) avec les presque 50°C dans l'ouest canadien".

Le climatologue Martin Beniston était invité de Béatrice Rul, à 7h35, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

Parlons économie

Qu’en est-il du sport d’élite à Genève ?

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons au sport genevois, avec Jérôme Godeau, responsable relève, élite et mesures d'accès à l'Office cantonal de la culture et du sport.

A l’instar de tant d’activités, le sport a aussi été victime de la crise sanitaire survenue au printemps 2020. Le canton de Genève est riche de sportives et de sportifs de grand talent, il se doit dès lors de leur apporter son soutien. C'est tout l'objectif du programme cantonal de soutien aux athlètes Team Genève.

Être sélectionné dans le Team Genève signifie obtenir une aide financière annuelle du canton de 8000 CHF, une visibilité médiatique et un support médical, rendus possibles grâce au soutien indispensable de partenaires privés.

Parlons Economie

 

 

Créé en 2012, avant les Jeux olympiques de Londres, le programme était alors composé de 8 athlètes, il en regroupe aujourd’hui 32. Pour faire partie du Team Genève, un athlète doit répondre à plusieurs critères de sélection dont une Swiss Olympic Card Or, Argent ou Bronze.

Le prochain rendez-vous marquant est annoncé pour le Team Genève et ses athlètes: les Jeux olympiques de Pékin en février prochain, et le nom des curleurs qui représenteront la Suisse est déjà connu, il s'agira du CC Genève composé de Peter De Cruz, Valentin Tanner, Benoît Schwarz et Sven Michel.

Parlons Economie

 

Continuer la lecture

Actualité

Une Marche de l'espoir pour Haïti en format digital cette année

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Elle est organisée chaque année en octobre durant une journée. Cette fois la Marche de l’espoir est étalée sur un mois, depuis le 17 octobre et jusqu'au 20 novembre en format digital, pandémie de covid-19 oblige ! L'objectif reste le même : récolter de l'argent pour financer des programmes en faveur d’enfants défavorisés dans une région du monde. cette année la Marche compte récolter environ 150'000 francs pour les enfants de Haïti. Hélène Stadelmann, chargée des évènements et du sponsoring à terre des hommes suisses était l'invité de Benjamin Smadja et Laurie Selli pour en parler. Elle nous donne le détail du programme.

 

Hélène Stadelmann Chargée de la Marche de l'espoir

Cette 30e édition est la deuxième à être en bonne partie numérique. Les participants - personnel d'entreprises, enfants et familles - peuvent parcourir leurs kilomètres où et quand ils le désirent et faire valoir leur balade sportive et humanitaire via une application ad hoc.

Hélène Stadelmann en charge de la Marche de l’espoir

Une vingtaine de personnes, sur les quelque 1500 enfants qui participent cette année, étaient cependant présentes physiquement dimanche près de la Rotonde du Mont-Blanc, au bord du lac, pour accomplir a minima le traditionnel parcours de 6 km jusqu'au Jardin botanique et retour.

D'ordinaire, hors période Covid, la manifestation attire bon an mal an quelque 12'000 participants. Mais un tel rassemblement n'était pas possible cette année, pas plus qu'en 2020, à cause des restrictions sanitaires, a expliqué la porte-parole de Tdh Suisse Sandrine Maillard à Keystone-ATS.

Entreprises engagées

Qu'à cela ne tienne, le Covid incite l'organisation humanitaire à développer la numérisation, ce qui permettra à l'avenir de combiner l'option "Marche connectée" avec la participation effective sur le parcours traditionnel, le jour J. Avec, toujours, un volet familial et un autre ouvert aux entreprises, qui jouent le jeu au-delà des espérances.

La Marche dure jusqu'au 20 novembre. Chaque participant a un parrain ou une marraine s'engageant à verser une certaine somme d'argent par kilomètre effectué, en marchant ou en courant. Cette année, les fonds récoltés seront notamment destinés à améliorer les conditions de vie des enfants en Haïti. Parallèlement, une campagne de sensibilisation a été menée auprès de 30'000 écoliers du Grand Genève.

Laurie Selli avec ATS

Continuer la lecture

Parlons économie

Quelles tendances pour le secteur de l'immobilier à Genève ?

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons au marché immobilier genevois, avec Yves-Marie Maître, Directeur de l'agence immobilière Vaud-Genève Brolliet.

 

Le Conseil d'Etat promulgue la pénurie de logements lorsque le taux de vacance est inférieur à 2%. Le seuil s'est fixé à 0,51% à Genève en 2021, il était à 0,15% en 2002. "Le critère de sélection est assez serré, effectivement. A Genève, nous avons cette problématique d'une offre qui manque un peu de soutenu et d'une demande qui ne cesse de croître", confirme Yves-Marie Maître. La surélévation n'a pas suffit, il faut bel et bien construire des logements, selon le Directeur de l'agence immobilière.

Parlons Economie

 

La pandémie a accéléré la digitalisation des régies. En effet, le secteur de l’immobilier a un peu traîné mais le Groupe Brolliet s'y met. En mettant à disposition des plateformes pour les propriétaires, leur permettant de dématérialiser un certain nombre de documents, mais aussi pour les locataires, qui sont vivement invités à déclarer leurs sinistres en ligne.

Autre émergence liée à la crise sanitaire: le télétravail et les digital nomads. La demande pour des biens immobiliers proches de la montagne est montée en flèche et pourrait encore gagner du terrain si les axes de mobilité reliant montagne et ville étaient enrichis. Inutile de spécifier que les restrictions de voyages ont également eu leur impact sur le marché de montagne.

Parlons Economie

Continuer la lecture