Rejoignez-nous

Radio Lac Matin

Syrie : les acteurs d’Astana se rencontrent à Genève ce matin

Publié

,

le

Ce matin au Palais des Nations à Genève, Staffan de Mistura, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, va tenir une réunion avec des représentants de la Fédération de Russie, de l’Iran et de la Turquie…

Ces trois pays sont les principaux acteurs de l’accord d’Astana signé en 2017. Cet accord a notamment comme objectif de mettre en place des zones de désescalade de la violence en Syrie. C’est pour cette raison que cette réunion est très importante. Staffan de Mistura a lui-même expliqué qu’il s’agirait d’un moment de vérité. En réalité, il y a déjà eu des réunions informelles entre lui et les trois délégations hier à Genève. L’idée est toujours de relancer le processus politique en Syrie pour tenter de mettre fin au conflit. L’une des pistes est de mettre en place un Comité constitutionnel avec les représentants de toutes les parties. Staffan de Mistura pour arriver à cet objectif a rencontré à de nombreuses reprises la plupart des acteurs liés au conflit syrien depuis le début de son mandat en 2014. Et vendredi, il organisera des nouvelles réunions à Genève avec les représentants de pays européens, de pays arabes et des Etats-Unis.

Ces réunions interviennent à un nouveau moment important dans le conflit syrien avec l’imminence semble-t-il de l’assaut de l’armée syrienne sur Idlib, la dernière province contrôlée par les rebelles.

La province subit depuis quelques semaines des bombardements intensifs et la communauté internationale a déjà tiré la sonnette d’alarme sur la situation humanitaire. Il faut savoir qu’il y a trois millions de personnes qui vivent dans cette province et la plupart sont des personnes déplacées qui ont déjà fui d’autres combats.  Selon des experts de l’ONU, une offensive sur Idlib pourrait faire jusqu’à 800 000 déplacés et provoquer « une catastrophe humanitaire ».

Staffan de Mistura a lui expliqué que la Province était peuplée à 98.8% par des civils et que les terroristes représentaient une infime partie de cette population. Pour éviter une catastrophe potentielle pour les civils, il a proposé un plan de séparation au Conseil de Sécurité la semaine dernière. Un plan qui permettrait de laisser les populations civiles dans les centres urbains et d’évacuer les membres des groupes armés,. Staffan de Mistura a expliqué que pour arriver à ce résultat, il faut s’appuyer sur la mobilisation en hausse des citoyens d’Idlib contre les groupes armés et les terroristes. Staffan de Mistura compte aussi s’appuyer sur la Turquie qui a proposé le week-end dernier un cessez-le-feu dans la Province.

Michelle Bachelet, la toute nouvelle Haut-Commissaire aux droits de l’homme a elle aussi évoqué la situation en Syrie à l’occasion de l’ouverture du Conseil des droits de l’homme hier matin.

Il y avait beaucoup de monde, notamment de nombreux journalistes pour venir l’écouter. La salle des droits de l’homme et des civilisations était remplie. Il faut dire qu’il s’agissait de sa toute première déclaration publique à ce poste. Dans son discours, Michelle Bachelet en a profité pour rappeler les obligations des Etats à respecter les droits de l’homme, elle est aussi, revenue sur la situation à Idlib… Elle a fait part de sa préoccupation face à la crise imminente dans cette province et a appelé tous les pays à prendre d’urgence les mesures nécessaires pour garantir la protection des populations.

A noter que le Conseil des droits de l’homme va durer trois semaines, jusqu’au 29 septembre prochain.

Alexandre Carette service communication ONU

L'invité

Nicolas Walder, Conseiller national Vert

Publié

le

L’initiative de limitation est un couperet. Pour le Conseiller national Vert, Nicolas Walder, l’enjeu est clair lors des votations du 27 septembre prochain. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h35, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Philippe Clément, journaliste spécialiste automobile

Publié

le

Philippe Clément

Quel avenir pour le salon international de l’auto de Genève? Après l’annulation de l’édition de 2020 pour cause de Covid-19, la plus grande incertitude plane au-dessus de la grand’messe genevoise. Eclairage avec Philippe Clément, journaliste spécialiste de l’automobile, qui était l’invité de Benoît Rouchaleau, ce vendredi à 7H35, dans Radio Lac Matin.

Philippe Clément Journaliste automobile

Continuer la lecture

L'invité

Felipe Ortiz, vice-président du Servette FC

Publié

le

Felipe Ortiz, vice-président du Servette FC

Retour gagnant pour le Servette FC en coupe d’Europe. 8 ans après son dernier match européen, les grenat se sont imposés 3-0 jeudi soir contre les slovaques de Ruzomberok au premier tour qualificatif pour l’Europa League. Retour sur le match et les ambitions du club avec Felipe Ortiz, le vice-président du SFC, qui était l’invité de Benoît Rouchaleau, à 7h35, dans Radio Lac Matin.

Felipe Ortiz  Vice-président du Servette FC

Continuer la lecture

L'invité

Serge Dal Busco, Conseiller d’Etat chargé des transports

Publié

le

Un vendredi sous le signe de la manifestation, ce vendredi, à Genève. Pas moins de deux, dont une qui s’attaque aux bandes cyclables, qui viennent d’être prolongées de trois mois, par le Conseil d’Etat. Serge Dal Busco, le magistrat en charge des transports, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Christina Kitsos, conseillère administrative Ville de Genève, chargée de la Cohésion Sociale

Publié

le

La rentrée des classes sera un peu particulière à Champel. La hausse des effectifs a entraîné un transfert d’élèves de Le Corbusier aux Crêts de Champel, avec des fratries qui ont même dues être séparées. La Conseillère administrative, Christina Kitsos, réfute un manque d’anticipation et souligne la lenteur des réalisations, en Ville. Elle était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

 

Continuer la lecture