Rejoignez-nous

L'invité

Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA

Publié

,

le

L’aéroport de Genève pourrait licencier du personnel, dès 2021, pour faire face à la crise du coronavirus. Une décision, symbole des difficultés que traverse le secteur aérien. Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA, l’Association internationale du transport aérien, craint même une augmentation de 50% des billets d’avion, en cas de condamnation de certains sièges dans les appareils. Il travaille donc, en collaboration avec les états, à de nouvelles mesures sanitaires qu’il a présentées à Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'invité

Laurent Nicolet,co-producteur de la Revue

Publié

le

La Ville de Genève a rendu public l’audit des comptes de l’association qui gère la Revue, suite à des soupçons dans sa gestion. Pas de malversation ou détournements de fonds mais un manque de rigueur dans le contrôle interne. La Ville a néanmoins décidé de remettre au concours, l’organisation du spectacle. Laurent Nicolet co-producteur de la Revue était invité de Béatrice Rul, à 7h35, dans #RLMatin.

 

Crédit photo: Stéphane Gros.

Continuer la lecture

L'invité

Micheline Calmy-Rey, ancienne Conseillère fédérale

Publié

le

L’initative « pour des multinationales responsables » entend instaurer un devoir de diligence pour les entreprises qui ont leur siège en Suisse En clair, faire qu’elles soient responsables des actes de leurs filiales à l’étranger. L’ancienne Conseillère fédérale, Micheline Calmy-Rey, qui soutient cette initiative, était l’invitée de Béatrice Rul, dans Radio Lac Matin

 

Continuer la lecture

L'invité

Nicolas Walder, Conseiller national Vert

Publié

le

L’initiative de limitation est un couperet. Pour le Conseiller national Vert, Nicolas Walder, l’enjeu est clair lors des votations du 27 septembre prochain. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h35, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Philippe Clément, journaliste spécialiste automobile

Publié

le

Philippe Clément

Quel avenir pour le salon international de l’auto de Genève? Après l’annulation de l’édition de 2020 pour cause de Covid-19, la plus grande incertitude plane au-dessus de la grand’messe genevoise. Eclairage avec Philippe Clément, journaliste spécialiste de l’automobile, qui était l’invité de Benoît Rouchaleau, ce vendredi à 7H35, dans Radio Lac Matin.

Philippe Clément Journaliste automobile

Continuer la lecture

L'invité

Felipe Ortiz, vice-président du Servette FC

Publié

le

Felipe Ortiz, vice-président du Servette FC

Retour gagnant pour le Servette FC en coupe d’Europe. 8 ans après son dernier match européen, les grenat se sont imposés 3-0 jeudi soir contre les slovaques de Ruzomberok au premier tour qualificatif pour l’Europa League. Retour sur le match et les ambitions du club avec Felipe Ortiz, le vice-président du SFC, qui était l’invité de Benoît Rouchaleau, à 7h35, dans Radio Lac Matin.

Felipe Ortiz  Vice-président du Servette FC

Continuer la lecture

Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA

Publié

,

le

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La Confédération communiquera vendredi sur les vaccinations

Publié

le

CLAUS FISKER

Après plusieurs reports, la Confédération informera à partir de vendredi deux fois par semaine sur les données de vaccination dans les cantons, a indiqué jeudi le conseiller fédéral Alain Berset lors d’une conférence de presse avec le représentant des cantons, Lukas Engelberger. Les cantons ont un devoir d’annonce.

Ces données permettront de voir combien de vaccins ont été administrés dans les cantons. Les capacités actuelles sont là mais elles doivent continuellement être augmentées, a déclaré le ministre de la santé. Dès février, la Suisse recevra beaucoup plus de doses de vaccins.

Il a formulé les capacités théoriques dont devront disposer les cantons. En février, ils devront disposer de 525 doses par jour et pour 100’000 habitant, ce sur les sept jours de la semaine. En juin, cette capacité devra être triplée à 1500 doses.

M. Berset a reconnu que le démarrage de cette campagne était un énorme défi logistique qui n’est pas facile à réaliser. Les cantons ont choisi des stratégies différentes mais les choses devraient s’aplanir avec le temps. Lors de ses discussions avec les cantons, il s’est renseigné sur les conséquences des retards dans les livraisons du vaccin Pfizer/Biontech.

La vaccination de la population avance différemment d’un canton à l’autre, a indiqué jeudi Lukas Engelberger, président de la conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS), devant la presse. Tous s’attellent toutefois à renforcer leurs structures et augmenter le tempo.

Lukas Engelberger a rappelé que les défis sont grands, notamment au niveau de l’organisation et de la livraison. Il a également reconnu que l’autorisation du vaccin Pfizer a un peu surpris. « En octobre, personne n’aurait parié pour une autorisation en décembre. »

Le président de la CDS a profité de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner. Et de noter que la demande est forte. Les personnes, n’ayant pas encore de rendez-vous, montrent une grande impatience.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Une boutique de vêtements en ligne éco-responsable créée à Genève

Publié

le

©David Malacrida www.elmerjack.com

CLOTHER est une boutique en ligne qui vend des vêtements éco-responsables. L’objectif: rendre la mode éco-responsable accessible et pratique pour la démocratiser en Suisse Romande. La plateforme ne sélectionne que des marques qui ont le développement durable dans leur ADN. Pour l’instant, la boutique ne livre que sur Genève et sur Vaud. 

Un dressing engagé en toute simplicité. C’est le slogan de CLOTHER, une boutique en ligne qui vend des vêtements éco-responsables. Conçue comme une entreprise de proximité elle se concentre pour le moment sur les cantons de Genève et de Vaud. La plateforme ne sélectionne que des marques qui ont le développement durable dans leur ADN. Certaines seront même distribuées pour la première fois en Suisse. Le but : démocratiser la mode éco-responsable comme l’explique Benjamin Lecrivain, fondateur de CLOTHER.

Benjamin Lecrivain Fondateur de CLOTHER

Pour une démarche éco-responsable complète, CLOTHER essaye de minimiser son empreinte carbone logistique. La plateforme utilise des colis de livraison réutilisables au moins 100 fois.  Pour une livraison facile qui s’adapte aux besoins des clients, CLOTHER propose 4 modes de livraison: à domicile (sur des plages horaires programmées), en boutique partenaire, au bureau (selon un planning défini avec votre entreprise), ou directement en Click&Collect au siège de l’entreprise à Plan-les-Ouates. Pour un renvoi de la commande, CLOTHER propose les 4 mêmes modes de retour. Autre subtilité, la plateforme ne demande pas de paiement lors de la commande. Le client ne paye que ce qu’il garde.

Des marques engagées

Le projet CLOTHER se démarque de ce qui existe déjà sur le marché. Ici, pas de grands noms avec une collection dite « verte », la plateforme ne sélectionne que des marques vraiment engagées. C’est ce qui le différencie de ces concurrents comme l’indique Benjamin Lecrivain.

Benjamin Lecrivain Fondateur de CLOTHER

Une idée qui lui est venue suite à une mauvaise expérience comme il l’explique.

Benjamin Lecrivain Fondateur de CLOTHER

Crowfunding

Pour lancer son entreprise, Benjamin a lancé un financement participatif  le 15 janvier dernier au travers de la plateforme SIG impact. L’objectif est de récolter 20’000 francs pour acheter le premier stock de vêtements. La campagne prend fin le 12 février prochain.

Continuer la lecture

Actualité

La gym pour seniors débarque sur les télés locales romandes

Publié

le

Les aînés doivent bouger pour maintenir leur équilibre et leur mobilité. Pro Senectute a conclu un partenariat avec les télévisions locales romandes pour diffuser ses cours de gymnastique. A Genève, les cours se visionnent sur Léman Bleu. Dans le canton de Vaud, sur La Télé.

Avec l’annonce d’un nouveau variant du Covid-19, il est recommandé aux seniors de rester chez eux…ce qui ne devrait pas les empêcher de bouger. Le détail avec Judith Monfrini

Continuer la lecture

Lifestyle

Découvrez la meilleure plateforme de casino en ligne

Publié

le

Sponsorisé

En période de crise sanitaire, où il est fortement recommandé à la population de limiter ses déplacements et donc de rester bien sagement chez elle le plus possible, de nombreux individus se découvrent de nouvelles passions. L’une d’entre elles, qui revient de plus en plus souvent dans les sondages, est le casino. Il existe des centaines de sites internet proposant aux internautes de tenter leur chance aux jeux de hasard. Cependant, tous ne sont pas autorisées par la loi car ils ne respectent pas forcément les règlementations mises en place. Le meilleur casino en ligne légal n’est autre que le JackpotCity casino. Ayant vu le jour en 1998, cette société dispose de plus de 20 ans d’expériences dans l’univers virtuel des jeux. De plus, elle est certifiée par l’organisme eCOGRA.

Son sérieux et son professionnalisme ne sont plus à démontrer. Le service client est à votre disposition à tout moment de la journée et de la nuit, tous les jours de la semaine. Par ailleurs, la grande diversité de son offre de jeux (on en compte plus de 500) en fait un incontournable sur le web. A titre d’exemple, les machines à sous proposent différents thèmes. Les modèles classiques possèdent trois rouleaux, tandis que les modernes en comptent cinq. Il y en a donc pour tous les goûts et toutes les générations. Les autres classiques tels que le blackjack, le baccarat ainsi que les roulettes européennes et américaines ne sont pas oubliés. On notera également que le bonus de dépôt s’élève à 1600 euros, soit l’un des plus élevés du marché.

Autre avantage à ne pas négliger : les jeux proposés fonctionnent tous aussi bien sur un ordinateur, qu’un téléphone mobile ou une tablette. Sachant en outre que les transactions bancaires sont sécurisées, vous n’avez aucun soucis à vous faire. Que cela soit pour un dépôt ou un retrait de cash, vous ne rencontrerez aucun problème. Alors, ne tardez plus et faites vos jeux !

Continuer la lecture

Actualité

 Le Conseil d’Etat genevois propose un plan d’indemnisation de 250 millions de francs

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Le Conseil d’Etat genevois a présenté ce mercredi son projet d’aide au entreprises. Il regroupe dans un seul projet les diverses aides financières destinées aux entreprises victimes de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Le coût de ce projet est estimé à 250 millions de francs et couvre l’exercice 2021. Un formulaire en ligne sera disponible pour les entreprises, dès le 3 février.

Un concept global cantonal d’aide aux entreprises. C’est le projet de loi proposé par le Conseil d’Etat genevois pour venir en aide aux entreprises. L’ensemble des diverses aides octroyées par l’état sont réunies dans ce projet, auxquelles s’ajoutent les mesures de soutien prévues par les ordonnances du Conseil fédéral. Le but est de permettre aux entreprises de survivre jusqu’à ce que la situation sanitaire s’améliore. Le coût de ce projet est estimé à 250 millions de francs et couvre l’exercice 2021. Il existe trois types de bénéficiaires comme l’explique Nathalie Fontanet, conseillère d’Etat en charge des finances.

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat en charge des finances

Les coûts sont divisés comme suit. Pour les entreprises qui font l’objet d’une fermeture depuis plus de quarante jours: pour trois mois de fermeture, le coup estimé est de 171 millions de francs. Pour les entreprises non fermées mais qui font l’objet d’une baisse du chiffre d’affaires de plus de 40% le coût est de 64 millions de francs. Pour les entreprises qui font l’objet d’une baisse du chiffre d’affaires entre 25% et 40% cela coûtera 15 millions de francs.

Ainsi, pour ce total de 250 millions, il faut retirer les 80 millions de la manne fédérale. Sur ces 170 millions restants, 40 millions sont pris en charge par la Confédération. Ce dispositif coûtera donc au total 130 millions de francs au canton. Nathalie Fontanet détaille les aides prévues par le gouvernement.

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat en charge des finances

Les aides ne sont pas rétroactives mais commencent dès le 1er janvier 2021.

Elargir les aides

Le gouvernement a volontairement élargi ses critères d’entrée au programme pour aider le plus d’entreprises possible comme l’explique Nathalie Fontanet.

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat en charge des finances

Un formulaire en ligne sera disponible pour les entreprises, dès le 3 février. Elles devront y joindre leur bilan 2020. Les premières aides devraient être versées dans les jours qui suivront. Du personnel a été engagé pour traiter les demandes rapidement. Ce nouveau système se veut plus rapide que le précédent.

Continuer la lecture